Le budget des opérations de maintien de la paix des Nations unies sera réduit de 7,2%

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

6 contributions

  1. Mike dit :

    Ce n’est que pour 2017, les années à venir seront du même ordre, qu’on se prépare et surtout que l’Afrique se prépare.
    La baisse du budget des opérations de maintien de la paix va créer un vide que d’autres viendront ou devront compléter.Que ce soit l’UA ou l’exemple de la force du G5 en gestation elles deviendront des forces « locales » que des acteurs internationaux financeront.
    La Chine qui utilise les forces de l’ONU, notamment au Darfour pour se placer dans des pays ou elle aurait du mal a le faire, qui justifie des déplacements d’officiels, qui créer des contacts, pour tâter le terrain et espionner d’autres nations (comme la France au Mali), les chinois pourraient venir prendre un rôle militaire dans cette Afrique ou elle y construit une implantation à Djibouti.
    Nous, français, on va devoir revoir notre stratégie, car on a souvent utilisé l’ONU pour fournir une présence militaire dont nous ne voulions/pouvions pas assumer le déploiement.Récemment encore en RCA, c’est la MINUSCA qui signa notre désengagement, au Mali, c’est la MINUSMA qui devait le faire également mais visiblement ce sera la force du G-5 qui le permettre sur le long terme.Nous sommes au Liban sous mandat de casques bleus et on ne sait pas si dans 2 ans, il n’y aura pas un tour de vis là bas.Car moi je pense que ce n’est qu’un début d’un processus de réduction qui ira plus loin.
    Pour un bon aperçu des opérations de l’ONU
    http://www.un.org/fr/peacekeeping/operations/current.shtml

  2. Raymond75 dit :

    Les dépenses US pour la paix sont en baisse, les dépenses militaires US pour la guerre sont en hausse : normal, il faut savoir être au service du complexe militaro-industriel, que Eisenhower avait dénoncé dans les années 60 …

  3. wrecker47 dit :

    le bordel n’est pas fini en RCA et vu la baisse de moyens on en voit pas la fin!

  4. Thaurac dit :

    Le bidule qui a montré son impuissance.
    Il arrivait encore , à, s’imposer en Afrique , mais maintenant , c’est fini!

  5. Auguste dit :

    A quoi voulez vous qu’ils servent,s’ils ne doivent intervenir que si la menace « est grave et crédible »?.Des oiseaux pour le chat, qu’on doit protéger le temps qu’ils jugent que c’est grave et crédible, comme au Mali.

  6. Lagaffe dit :

    Le chef d’Etat guinéen Alpha Condé, président en exercice de l’Union Africaine a insisté sur la nécessité pour le continent d’œuvrer davantage à prendre en charge les multiples défis auxquels il est confronté, en premier lieu, la lutte contre le terrorisme.
    Le plaidoyer du président guinéen intervient dans un contexte marqué par la déception engendrée par la dernière résolution de l’ONU sur la force régionale mixte que comptait mettre sur pieds 5 pays africains membres du G5 Sahel.
    http://afrique.latribune.fr/politique/leadership/2017-06-29/alpha-conde-appelle-l-afrique-a-prendre-en-charge-sa-propre-securite-742237.html