Mossoul : Une contre-attaque de Daesh a été repoussée par les forces irakiennes

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

10 contributions

  1. Polymères dit :

    Game over

  2. wrecker47 dit :

    Le FINEX va être duraille ,çà se finira probablement » à la fourchette « et au « corps à corps » sous « Captagon »…Triste moment pour les habitants « faits aux pattes » dans ce réduit … Il n’y aura certainement » pas de quartier », car l’addition qui va se rêgler est sacrément lourde ,pour les Syriens comme pour les tous ceux qui les ont aidés à se débarrasser de cette vérole !
    Il est probable que les grands chefs les aient abandonnés à leur triste sort ,et se soient déjà « faits la malle »!…Les avis de recherches ne tarderont pas!

  3. jyb dit :

    c’est donc la seconde contre-attaque de daesh avec celle du 14 juin que j’avais évoqué. Et encore une fois les forces irakiennes ont été bousculées. Elles n’ont repris le contrôle des quartiers de yarmouk et tanak que dans la matinée du 26. Après que les djihadistes aient disparu d’ou le ratissage qui s’en suit. Vendredi à mossoul est dans le quartier de mouthana une attaque combinée de djihadistes a tué plusieurs personnes. Aujourd’hui c’est à babel (80 km au sud de bagdad) que des kamikazes on attaqué a moto. Vendredi toujours un kamikaze s’est fait explosé parmi un flux de réfugiés dans le quartier de machahada (mossoul ouest) Jeudi attentat suicide à al baghdadi sur l’Euphrate
    Bref, il ne faudra pas trop fanfaronner après la chute de mossoul ouest, parce que la phase de stabilisation risque d’être longue et sanglante…Sans oublier les poches ou daesh est encore solidementt implanté.

    • tintouin dit :

      Eh oui, la guerre contre l’islamisme ne fait sans doute que débuter.
      Elle se mène sur le terrain au Moyen Orient comme une guerre relativement classique.
      Elle doit aussi se mener (si nous voulons la gagner) sur un plan idéologique en Europe, en contrant les discours pernicieux d’un Tarik Ramadan. Celui-là, s’il lui arrivait un accident de voiture… J’en serais désolé, et dire le contraire serait mal.

    • Sphinx dit :

      Je vous vois souvent bien informé alors j en profite, pouvez vous M expliquer pourquoi les forces irakiennes sont arrivées aux abords de la mosquée al nouri en mars et que des barbus la tenaient encore il y a qq jours ? Il faut plusieurs mois pour un seul pâté de maisons ?

      • jyb dit :

        @sphinx
        parce que le plan de bataille des irakiens est le plus minable qui soit. Et ils sont les premiers à en payer le prix.
        Pour etre précis les forces irakiennes sont arrivées le 31 mars au niveau des remparts de la vieille ville au débouché de la rue al khazreg ( 700 mètres de la mosquée al nouri à vol d’oiseau) Puis elles ont suivi les remparts de la vieille ville vers le nord pour liberer le 20 avril le quartier al thawra et « marquer une pause ».
        Ce n’est que le 4 mai que la 9ème division blindée irakienne ouvre ce fameux second front au nord ouest. Et il faudra attendre le 18 JUIN pour que le bouclage de la vieille ville soit définitif et que le général abdel amir yarallah lance la bataille de la vieille ville ! Daesh n’attendait que cet ordre pour faire sauter la mosquée !
        Il faut bien comprendre que l’ouverture du second front intervient alors que le front sud est en « pause » donc tout l’interet d’un second front disparait. De plus comme répété à maintes reprises
        Aucun élément de surprise des irakiens au contraire chaque manœuvre si elle n’était pas directement annoncée était largement prévisible…
        J’ajouterai que certains responsables de la police fédérale ont annoncé des progrès très largement exagérés ( le 4 avril, à moins de 400 mètres d’al nouri !!)

  4. Lagaffe dit :

    « Contre-attaque », c’est un bien grand mot pour l’action suicide de quelques dizaines de jihadistes contre principalement les civils, face aux milliers de soldats irakiens et de la coalition.
    Aucune chance pour eux d’ouvrir un « second front » ou de retarder ne serais-ce d’un seul jour les opérations militaires de la coalition.
    C’est juste une attaque terroriste parmi les dizaines d’autres depuis le début de l’année.

    • jyb dit :

      @lagaffe
      – appelez çà une opération de harcèlement si « contre attaque » vous semble galvaudé.
      – Ce n’était pas une opération suicide mais une opération inghimazy réussie.
      définition d’inghimazy sur wiki : inghimasi (arabe : انغماسي, infiltré) est un combattant djihadiste équipé d’une arme légère et d’une ceinture explosive. Lors de combats ou d’attentats, l’inghimasi, souvent en première ligne, utilise d’abord son arme et n’actionne sa ceinture qu’en dernier recours. Il se distingue du kamikaze car il peut revenir vivant d’une opération. Ce terme apparaît vers 2013, lors de la guerre civile syrienne et la seconde guerre civile irakienne, il est employé par les djihadistes de l’État islamique et du Front al-Nosra.

  5. tschok dit :

    Des « cellules dormantes » qui mènent une « attaque surprise », il n’y a rien de pire, surtout si ça dérange pendant la sieste.