Florence Parly a été nommée ministre des Armées

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

121 contributions

  1. Nihilo dit :

    @Clavier
    @NRJ
    Ne soyez pas pessimiste NRJ,
    Clavier a raison : quel est la fiche de poste d’un Ministre des Armées ?
    Il ne lui est pas demandé de savoir conduire un char ou de piloter un jet (c’est bon pour Independence Day ça 🙂 )

  2. Rigel dit :

    Pas besoin de Rambo ou de monsieur muscle pour gérer le budget militaire… vu ?? ou vous faut il une paire de loupes pour miros total ?
    ce qu’attendent les militaire c’est du soutien financier et humain, pour fournir du matériel et des hommes, nul besoin là encore de palabres, de muscles, de testostérone à la poutine, uniquement du bon sens et de la rigueur financière. Le fric, mon pote, c’est la clé de tout, même de votre, ma petite vie.
    Que vouliez vous, une gonzesse élevée aux hormones, tour de taille sumo et barbe au menton ??
    Non plus ?
    alors un vieux schnock tout mou, grassouillet et bedonnant, mais ayant été un voltigeur, para, sniper dans sa vie d’avant ??
    vous peut être, gros gras bedonnant ? QI à zéro ? non plus, ahhh ouf pour vous !

    • Rigel dit :

      adressé à parabellum ci dessus

    • Céphée dit :

      Pour le muscle, on a le CEMA.
      Pour la testostérone, on a le CEMAT.
      Pour les neurones, on a le CEMAA.
      Pour l’humanité, on a le CEMM.
      Pour le budget, on a peut être besoin d’un « ministre des finances » (AKA les femmes, pour les marins).

    • sky dit :

      En meme temps, il y a le ministre du budget pour fixer le budget NON ?
      si on prend à la defense une personne pour le budget de la defense alors autant la mettre au finances et au budget se serait logique puisque c’est lui qui a le dernier mot.
      Alors besoin de savoir comment fonctionne un HK416 certes c’est pas utile mais une expérience en géopolitique aurait surement été plus utile..

  3. Françoise dit :

    Merci de lire caton et Mike plus haut.

  4. Pat dit :

    Bon les gars (et les filles), regardez le verre à moitié plein! Ils auraient pu faire comme aux sports. On prenait un bon ex-cabo chef féminin, issue d’une minorité visible, avec plein de médailles et ça faisait l’affaire. Et je n’ai rien contre les cabo chefs, fussent-t-ils féminins, issues de minorités visibles et surtout si elles sont couvertes de médailles, qu’on ne me fasse pas dire ace que je n’ai pas dit ni eu l’intention de dire! J’en connais de très bien, mais chacun (chacune) son job. Rien non plus contre Laura Flessel qui m’a fait vibrer en son temps. Mais là, le côté com ne peut nous échapper….

  5. sibelle 40 dit :

    je pense qu’il faudra conserver precieusement les commentaires et les ressortir l’annee prochaine. Florence Parly a du caractère et saura vite s’imposer. C’est bien mal la connaitre que de l’imaginer potiche. Et personnellement, je pense qu’elle fera une meilleure ministre que M. Goulard qui n’etait vraiment pas a l’aise sur ce sujet. On prend les paris?

  6. caiusbonus dit :

    Laissons lui une chance, elle va peut être « accrocher » et faire le job nickel. De plus on se contrefout que ce soit une femme, on ne recherche pas nécessairement un ancien du 13 RDP!
    Des fois on brûle ce qu’on a encensé, peut être encensera t on ce qu’on est en train de brûler.

  7. assume dit :

    Plusieurs points peuvent militer en faveur de cette nomination.
    1) Macron assume ce que la Constitution lui demande : être le Chef des Armées. Le centre de gravité des décisions stratégiques en matière de défense se déplace donc vers lui. Les militaires devraient être contents : plus de guéguerres interministérielles les concernant, notamment avec Bercy. Leur vrai chef c’est directement le Big Boss, le Président. Cela a le mérite de remettre les pendules à l’heure en ces périodes de grande insécurité internationale.
    2) L’appellation « Ministre des Armées » n’est dès lors pas anodine : Ce ministre devient responsable des moyens et des forces -Les Armées- et c’est le chef des Armées, le président, qui est le vrai responsable de la Défense – donc de la sécurité des français-.
    Dans ce schéma, les incohérences qu’on a vécu avec Le Drian vont s’estomper : certes, il défendait les militaires (et aussi les emplois en Bretagne…), certes il a mis une cohérence salutaire dans « l’équipe France » pour vendre des armes à l’export. Mais en court-circuitant tout le monde y compris à Bercy, il a mis le b**del dans le fonctionnement interne de l’état, sur un sujet, la défense et la sécurité, qui exige une cohésion sans faille de l’exécutif. En demandant constamment au Président précédent d’arbitrer -et chacun sait que ce n’était pas son fort…- il a instauré le management par effraction ou par chantage dans l’exécutif. Amen, je n’irai pas plus loin. Il est maintenant patron de « l’équipe France à l’international, là où il peut faire de bonnes choses.
    2) Il est urgent de faire un budget de la défense et des armées. Un vrai, comme dans les entreprises privées : c’est-à-dire un exercice où on liste les priorités, les moyens, et on les budgète dans le détail. Clamer « je veux 2% du PNB », oui c’est bien, mais pour faire quoi ? quelles priorités ? quelles échéances ? quels équipements ? quels programmes ? quelle pertinence face à quelle(s) menace(s) ? A ma connaissance et malgré la qualité des intervenants des précédentes LPM, cet exercice n’a pas été fait suffisamment en profondeur à aujourd’hui. Il faut un(e) Pro de ce genre d’exercice budgétaire pour le conduire avec rigueur et méthodologie. Espérons que Mme Parly relève ce défi. On peut lui faire crédit a priori sur ce sujet.

    Je termine par une boutade (elle n’est pas de moi, le 4 étoiles qui l’a dite se reconnaîtra …) : « Mme Goulard a testé le service militaire d’un mois puis elle a démissionné ».