L’Otan se concentre sur le passage de Suwalki, point faible de la défense des pays baltes

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

54 contributions

  1. Auguste dit :

    Je sais que le bon sens est de moins en moins de ce monde,mais ils y croient vraiment aux Russes qui envahissent et s’embourbent aux Pays Baltes?.J’aimerais qu’on m’explique l’intérêt qu’ils y auraient.

    • Céphée dit :

      Autant d’intérêt qu’envahir l’Ukraine.
      Et pourtant, les russes l’ont fait.-

      PS : Nul besoin de venir me quémander des preuves. Seuls les trolls de Moscou doutent de l’implication directe de la Russie dans la guerre civile en Ukraine.

      • MD dit :

        Ceci pourrait fera peut être l’affaire. C’est ce que j’ai trouvé de plus récent :
        https://en.censor.net.ua/news/444683/ukrainian_fighters_detained_group_of_military_doctors_in_donbas_on_june_18_ato_deputy_commander_rozmaznin
        ( Il est dommage qu’on ne puisse pas savoir quelle sont les impressions des blessés ou des malades qui auraient été soignés par ces médecins là) .

      • dureau dit :

        Il y a une différence entre Donbass et Ukraine….. De plus, le renversement du gvt ukrainien s’est fait grâce à la CIA. C’est donc assez simpliste de résumer l’affaire ukrainienne à une invasion de la Russie. Et il faut relier tout ceci avec les événement anciens des Balkans dans les années 90 quant les USA avaient les mains libres vu la faiblesse de Moscou.

      • Auguste dit :

        En ont-ils le moyens?.Ukraine,Syrie….. et en plus Pays Baltes?.C’est que ça commence a râler dans la rue russe.Elle est patriote,mais la gamelle sonne le creux.

        • Bouli dit :

          certes, mais le front ukrainien est gelé pour le moment avec une armée ukrainienne encore trop faible pour reconquérir

          et le bourbier syrien de durera pas éternellement

    • Polymères dit :

      Expliquez moi l’intérêt russe durant la seconde guerre mondiale d’envahir l’Est de la Pologne, les Pays Baltes, la Moldavie, d’attaquer la Finlande?
      Cessez de chercher des intérêts quand on est face a un impérialisme idéologique ou les pays qui en ont été victimes, ont une vision bien différente de la situation que Moscou ou encore ses adeptes comme vous.
      Mais si vous voulez un intérêt, je peux vous donner par exemple le même qui poussa l’Allemagne a envahir la Pologne, le couloir de Dantzig qui l’a coupait de la prusse orientale.
      Cette même prusse orientale que les russes occupent aujourd’hui, sous le nom de Kaliningrad et qui concentre 90% des tensions entre l’Otan et la Russie actuellement.Toutes les interceptions, toutes les tensions, les militarisations tournent autour de ce bout de terre que Moscou utilise comme une base militaire importante.
      Donc croyez bien que pour la Russie, on aimerait bien relier Kaliningrad au reste de la Russie (pourtant la nature de l’article vous donne un aperçu), désenclaver cette région, étendre son contrôle sur la mer Baltique.Prenez une carte et voyez que la Russie est isolée en Baltique, l’Otan contrôle avec le Danemark, l’ouest de la mer et on peut voir que le bout de territoire russe en dehors de Kaliningrad, c’est à dire vers Saint Petersbourg dépend du Golfe de Finlande, avec la Finlande au Nord et l’Estonie au Sud. Tallinn et Helsinki, les deux capitales de ces deux pays, sont a 80 km l’une de l’autre au bord de ce golfe.
      Il y a 10 ans, si on avait demandé « quel intérêt la Russie a t-elle d’envahir la Crimée et le Donbass? », on aurait dit « aucun! c’est de la russophobie que de penser cela, la Russie ne défend que son territoire, respecte l’intégrité territoriale des autres et ne cherchent pas a s’impliquer dans des conflits »…
      .
      En réalité, si la Russie ne disposerait pas de Kaliningrad, il y aurait beaucoup, beaucoup moins de problèmes avec l’Otan, mais la Russie cherche t-elle vraiment a réparer les erreurs du passé comme elle semble le faire en Crimée? Si oui, elle devrait réparer une grosse erreur qui se nomme Kaliningrad.
      Mais tant que vous ne comprendrez pas que la Russie est une nation impérialiste qui malgré sa taille cherche sans arrêt a s’agrandir, vous continuerez de vous poser des questions comme celle-ci, vous continuerez de penser que le problème se trouve dans tous les pays et non de la Russie.
      Généralement quand dans la vie, toutes les filles disent que vous êtes moches, ne croyez pas votre mère qui dit que vous êtes le plus beau des hommes.Avec la Russie, vous croyez en votre mère et vous pensez que ce sont toutes les autres filles qui mentent…

    • Lagaffe dit :

      Les chaînes de TV d’état russe passent leur temps à expliquer que les pays baltes appartiennent « historiquement » à la russie, que leur indépendance est illégale, que leurs gouvernements opprime la minorité russe, que Kaliningrad ne doit plus être isolée et encerclée par les nazis polono-baltes… blablabla… le tout accompagné de menaces permanentes de sanctions diverses, d’insultes, de désinformations grotesques, d’enlèvement de ressortissants baltes et d’exercices militaires basés sur une « intervention humanitaire » pour secourir les minorités russes opprimés.
      ça fait quand même beaucoup.

    • lucnets dit :

      Très simple : la défense de la population russophone très nombreuses dans les pays baltes. C’est tres facile de fomentés des troubles internes suivi d’une répression et paf la Russie s’insurge et veut aider le peuple « frère » , vous appeler le gouvernement local des « fascistes » et le tour est joué. Vous envoyer des armes et force spécial sans uniforme reconnaissable pour obtenir une sécession des régions russophone.
      En gros le scenario de la georgie, ukraine(donbass) et crimée.

      La Russie ne supporte pas d’avoir l’otan a ces frontières elle veut sa zone tampon (quelque soit la décision des pays concernés).

      Et on s’etonne que tous les pays frontalier de la Russie paniquent et veulent avoir des assurances de l’otan et des usa?

  2. Spirit of Bercy dit :

    Et pendant ce temps, sur le flanc Sud, on fait quoi ?

  3. wrecker47 dit :

    On se pose des questions sur la nature des grandes manoeuvres …On a aucune information sur le sujet …Ou alors commence -t-on une nouvelle « guerre froide » qui va mal se terminer pour la France et l’Europe ?…

  4. Abrine dit :

    Il y a beaucoup de pro-russes sur ce forum et dans la société française en général (ils sont moins nombreux au niveau décisionnaires), mais je reste convaincu que l’intérêt stratégique de la France et de l’Europe de l’Ouest consiste à défendre les petites nations baltes et slaves, dont la population ne veut retourner sous la tutelle russe à aucun prix. En revanche, la Biélorussie, la partie orientale et méridionale de l’Ukraine (dont la Crimée) et la partie nord du Kazakhstan sont des territoires de culture et de population russe de longue date et il est normal qu’à terme ils puissent appartenir au même Etat. Au pire, certaines enclaves russophones des pays baltes pourraient être cédées. En fait, il faudrait un accord global, cohérent et définitif sur toutes ces questions, plutôt qu’une gestion au jour le jour des crises à mesure qu’elles surgissent. Cela serait vraiment agir en stratège. Mais pour l’instant les dirigeants des différents pays n’ont pas eu ce courage et préfèrent mettre la poussière sous le tapis.

    • Thom dit :

      Effectivement c’est étonnant qu’aucun pays ne veuillent céder des parcelles de son territoire au profit d’un autre alors que bon, si celui-ci les veux, pourquoi ne pas lui donner…
      Quoique, en y réfléchissant, avec votre logique la France pourrait récupérer quelques territoires interressant sur nos voisins.

      • Bouli dit :

        haha

        mais Abrine nous refait le coup des sudètes avant la WW2, mais je ne sais pas s’il a assez de culture historique pour s’en rendre compte, et surtout connaitre le résultat final

        • Abrine dit :

          Bonjour. C’est un sujet complexe mais l’argument final c’est le référendum. C’est d’ailleurs par cette voie que la France a annexé Nice et la Savoie en 1860. Si on avait demandé leur avis aux Sudètes, ils auraient effectivement demandé leur rattachement à l’Allemagne dès 1919 et la question ne serait pas revenue à la surface en 1938. Mais à cette époque la France ne voulait pas d’une Allemagne trop puissante et elle a empêché ce référendum (alors même qu’elle l’autorisait en Silésie pour affaiblir l’Allemagne). Encore une fois, lorsque le droit rencontre le fait, c’est généralement le droit qui s’incline.

          • Bouli dit :

            comme disait Chruchill à l’époque, et c’est toujours d’actualité:

            « Vous avez voulu éviter la guerre au prix du déshonneur. Vous avez le déshonneur et vous aurez la guerre. »

    • Niccos dit :

      Les actuels politiques ne sont pas capables d’entendre de tels raisonnements. Les frontières dans beaucoup de partie du monde ont été tracées n’importe comment. C’est seulement quand sa les arrangent qu’ils le reconnaissent. Pour beaucoup Russe: méchant, Ukraine: gentil alors que la réalité est nettement + complexe. Tout ce petit monde préfère nier la réalité que de remettre en question leurs idéaux. Et pour tout ceux qui en doute, ce qui arrive en Ukraine est logique au vu chemin qu’elle a pris depuis 1989. Un pays aussi mal gouverné ( économiquement, socialement et corrompu) ne pouvait qu’arriver à sa Ruine.

    • Lagaffe dit :

      Donc, vous proposez que le démantèlement de la fédération de russie et le retour des 60 % des territoires comportant des populations de culture non-russes soit cédés à ses voisins, c’est ça ?

    • Keim ferron dit :

      Abrine
      Dans ce cas « certaines enclaves  » en France devraient elles être cédées aux pays du Magrebh xelon vos mêmes déductions?

    • jpcourmaceul dit :

      Vous faites vos courses ? Par contre la Moldavie et la Géorgie sont « aussi » dans votre caddy, c’est normal ?

  5. Frégate dit :

    Alors si je comprend bien réussir à faire passer un bataillon dans les pays Baltes suffit à tous nous rassurer. Mieux qu’en 1940 ! A l’époque c’était trois armée (7ème 1ère et 9ème) plus le corps expéditionnaire britannique (10 divisions) que nous avions réussi à faire passer en Belgique. Décidément tout va très bien madame la marquise, tout va très bien, tout va très bien. On devrait quand même éviter de trop provoquer Vladimir Non ?

    • Polymères dit :

      C’est un exercice pas une guerre!
      Va falloir cesser de prendre les exercices comme la démonstration complète et totale des capacités d’une armée.
      Alors gardez bien vos comparaisons qui n’ont rien à voir et laissez la marquise ou elle se trouve, l’armée russe, ce n’est pas l’Allemagne nazi ou l’armée rouge et un exercice n’a rien à voir avec une manoeuvre dans une guerre mondiale.

    • Bouli dit :

      certes ça faisait beaucoup d’hommes … et qui ont bien résisté

      mais là où le plan a merdé, c’est qu’une partie n’était pas gardé car les chars ne passeraient pas par les ardennes (en fait si, c’est bête)

      cela dit, je suis persuadé que stratégiquement, tous les plans (dont celui d’une invasion de Kaliningrad) ne sont évidemment pas dévoilés

      et même probablement, seuls ceux qui arrangeraient les russes le sont … du moins si nos dirigeants ont un tant soit peu d’intelligence

    • Paul Letissier dit :

      @ Frégate
      Toute comparaison avec 1940 est définitivement périmée : par suite d’une décision prise par le GPRF en octobre 1945 (la création du CEA) pour que juin40 ne se reproduise plus, nous sommes dotés d’une arme nucléaire indépendante qui change tout.
      .
      Les plans otaniens (= américains) visent à rendre possible une guerre en Europe centrale (et de préférence en Baltique, trajet du gazoduc Northstream) qui anéantirait à la fois la Russie et l’UE dans le cas où celle-ci aurait des velléités d’indépendance.
      .
      Comparer l’actualité et 1940, ça n’a pas plus de sens que comparer le TGV et les trains à vapeur.

      • Frégate dit :

        Et vous pensez vraiment qu’ Emmanuel Macron va prendre le risque d’ atomiser la première puissance nucléaire mondiale pour les beaux yeux des pays Baltes ?

        • Paul Letissier dit :

          @ Frégate
          La question nucléaire ne se pose pas en ces termes.
          .
          Je ne vais pas faire ici un exposé sur la dissuasion. Pour ceux qui veulent avoir de bonnes bases conceptuelles, je suggère la lecture de « La France et l’arme atomique » (1964, Alexandre Sanguinetti).
          .
          Je réponds brièvement à votre question (question simpliste, excusez-moi de le dire) : dans ce genre d’affaire, la personnalité du Président n’a aucune importance, heureusement.

    • lucnets dit :

      Le deploiement et les manoeuvres des bataillons multinationaux dans les pays baltes sont dissuasif non pas par leur force militaire (ils sont negligeable pour l’armée Russe) mais parce que en cas de crise la russie devrait combattre des soldats de plusieurs pays déja sur place et pas simplement l’armée lettone par ex.
      Si on tire sur des soldats français, britanniques, Allemand, Italiens pourtant a priori peut concerner par un conflit frontalier baltes vous pensez quand même pas que ces pays ne vont rien dire ?
      Si un conflit eclate dans les pays baltes avec la Russie les bataillons multinationaux indique à la Russie qu’il y aura une escalade militaire et que l’Alliance Atlantique les défendra. Ce ne sera pas la promenade militaire comme en georgie ou en crimée et que cela pourra aller jusqu’à des tirs nucléaires.

  6. Parabellum dit :

    Les russes ont une seconde artillerie de missiles sol sol et de saturation dont nous n avons aucun équivalent helas…une colonne de chars ne ferait pas long feu sous une salve d Iskander…scénario pour maintenir le jeu otanesque…

    • lucnets dit :

      Si un conflit éclate entre la Russie et l’OTAN le premier qui perd de manière conventionnel a de très tres forte chance d’utiliser les armes nucléaires pour retablir la situation.

      • Parabellum dit :

        Les russes avaient prévu une offensive avec frappe Nike tactique…on avait trouvé les plans eh 89

  7. tchac dit :

    Une nouvelle trouée de Fulda en quelques sortes.

  8. R2D2 dit :

    « Par ailleurs, il faudra bientôt compter sur la présence d’un nouvel acteur dans cette région . La Chine a en effet indiqué, le même jour, que trois de ses navires de guerre, dont un destroyer, participeront, fin juillet, à des manoeuvres navales avec la marine russe, en mer Baltique. »
    rhaaaaaa mais p****n mais qu’est ce qu’ils viennent faire là …

  9. Sebastien Gelormini dit :

    Ca devient un peu débile , on dirait que la guerre va éclaté demain , alors que la Russie n’est sur le point de rien faire…

    • Bouli dit :

      elle ne fera rien, si on lui montre qu’on est prêt donc non, ce n’est pas débile

  10. Titi74 dit :

    C’est bien mignon toutes ces petites gesticulations armericano-otanesques, mais pour le moment les européens se font plutôt attaquer et tuer par leurs propres enfants issus des banlieues défavorisées que par les Russes…

    Il faudrait voir quand même à rectifier le tir sur la (les) bonne(s) cible(s), c’est plutôt dans les choux….
    Qu’est-ce que la France est revenue foutre dans l’OTAN? Perdre des sous? que fait l’Otan pour l’Afrique? que fait l’Otan tout court?

    • Bouli dit :

      l’OTAN est avant tout une organisation défensive ET dissuasive

      le fait que l’OTAN ne fasse rien est plutôt une grande preuve de son efficacité

    • Lafolix dit :

      Et la Russie qui manipule les médias et les élections occidentales, qui couvre ou organise des cyber attaques qui nous font perdre de l’argent et peut être demain des vies humaines (coupures dans les hôpitaux…) ça vous laisse indifférent !?
      Le terrorisme islamiste ne doit pas être l’unique centre d’intérêt sécuritaire. Sinon ça veut dire qu’on devient mono-tache…
      Les pro-russes vous êtes pitoyables et amnésiques.

      • Cimourdain dit :

        Tout à fait. Élevé les islamistes au rang d’une menace nationale est simplement criminel! Les russes peuvent par un seul tir de missile ou 1h de contacte (combat) emporter bien plus de vies que toutes les victimes des terrriste faite par le passé , le présent et le future.
        Donc pas la peine de pointé une fourmi alors qu’on a un ours en face de nous et qui a fait 10000 morts en Ukraine, qui passe des armes aux talibans et soutient le régime Assad.

  11. Raymond75 dit :

    Que l’on protège les pays baltes est une chose nécessaire, mais il faudrait prendre une certaine distance avec l’OTAN US et renouer des relations avec la Russie, qui a toujours été une grande puissance européenne. C’est ce qu’a fait De Gaulle, et ce n’est en rien de la faiblesse. C’est un peu le sens de ce que souhaite faire Macron, me semble t’il. On arrivera à rien en humiliant la Russie.

  12. ferron dit :

     » les européens se font attaquer par leurs propres enfants » dites vous….européens mais pas d’origine alors…..

  13. ferron dit :

    ABRINE
     » certaines enclaves russophones des Pays Baltes pourraient être cédées »
    Et certaines enclaves maghrébine de France, on les cède aussi?

    • Abrine dit :

      Le jour où les Russes passeront en force, ils les prendront de toute façon, car ni les Français ni les Britanniques ni les Américains ne voudront mourir pour Narva ou Rezekne. Alors autant conclure un accord tout de suite, ferme et définitif, et devenir ensuite des partenaires égaux. Si les Pieds-Noirs s’étaient regroupés à Oran dès 1954, ils auraient sans doute pu conserver un Etat européen en Algérie, si les Serbes du Kovoso s’étaient regroupés dans le Nord et avaient donné l’indépendance au reste dès 1989, ils auraient pu conserver leurs églises. Mais non, chacun s’accroche toujours au « droit », à la « légalité », à « l’honneur », à l »histoire » …et finalement perd tout… Enfin nous verrons bien ce qu’il en sera. Quant aux Maghrébins de France, où forment-t-ils une majorité ethniquement et culturellement homogène, viable économiquement, organisée politiquement, structurée militairement ? Si les quartiers catholiques de Belfast n’ont pu chasser l’armée britannique d’Irlande du Nord avec tout le poids de l’histoire qu’ils avaient derrière eux, je ne vois pas comment des quartiers aussi fragmentés que ceux de Marseille ou de Roubaix pourraient tenir plus d’une minute et demi face à une division de parachustistes. Voilà la vérité, le reste n’est que fantasme.

      • Léonard dit :

        Oui, donc faudrait céder les territoires russophones, laisser la réunification se faire, et quand l’annexion des états baltes sera complète (parce qu’évidemment ils seront indéfendables une fois les territoires frontaliers cédés), on laissera aussi tomber la Pologne, après tout, on va pas se battre pour Dantsk? Ne pas se souvenir de l’Histoire, ça marche dans les deux sens.

      • ferron dit :

        Abrine
        Et pourquoi donc voudriez vous que les Baltes dont certains dont certaines populations russophones dépassent 50% ne pourraient réagir à une occupation de leur territoire? Ces droits que nous mettons en avant ne seraient valables que pour nous? Fantasme pour les autres?

  14. dureau dit :

    Beaucoup de critiques anti-russes, ce qui se comprend, mais aucun recul sur l’OTAN, instrument de l’impérialisme et du messianisme américain. C’est assez étonnant.

    • Barfly dit :

      Tu vois ça comme ça. On peut aussi dire que c’est un instrument qui sert l’équilibre des forces, un instrument qui nous a permis d’éviter la guerre en Europe depuis plus de 70 ans. Je ne suis pas un grand fan de l’Otan mais je suis persuadé que si cette alliance venait à être dissoute on entrerait dans une période d’incertitude propice à de nouvelles guerre, en particulier en Europe de l’Est.

      • etage dit :

        Mais l’équilibre des forces est rompu depuis la fin de l’URSS et l’intégration des pays du pacte de Varsovie dans l’Otan. L’Otan est simplement aligné sur les intérêts Americains et la situation en Europe de l’est serait a mon avis plus calme si les Américains n’avaient pas cherché à y pousser leur pions. Pareil au Moyen Orient d’ailleurs. J’espère de Macron aura une politique militaire et diplomatique plus Gaullienne que ses deux prédécesseurs, recherchant une bonne relation avec la Russie et n’hésitant pas à s’opposer aux USA pour défendre les intérêts de l’Europe.

    • ferron dit :

      Oui ces américains que l’on appelle dès que l’on arrive plus à régler militairement une situation…

  15. etage dit :

    Si on regarde les choses objectivement, je pense qu’actuellement, l’impérialisme est quand même clairement du coté Américain.

    Dans les conflits actuels, les Russes sont à mon avis sur la défensive:
    – L’Ukraine que les USA cherchaient depuis longtemps à séparer de la Russie pour abattre la Russie économiquement et pour les expulser de leur base stratégique de Crimée (ca fait un moment qu’il y avait des tensions sérieuses à propos de la Crimée)
    – La Syrie suite au bordel crée par les USA au moyen orient depuis l’Irak
    – Le bouclier anti-missile qui derrière ses airs de d’instrument défensif permet en fait aux Américains d’envisager la première frappe (ca casse l’assurance de destruction mutuelle qu’il y avait avant et qui était source de stabilité)
    – Poutine a même eu la naïveté de croire que la Russie pourrait être vu comme un ami par les USA et les a laissé s’installer en Asie centrale suite au 11 sept.

    Par contre, si ca commence a dégénérer sérieusement entre la Russie avec les USA/Otan (il ne suffirait de pas grand chose aujourd’hui avec les tensions dans la Baltique et en Syrie), je pense effectivement que pays Baltes ont du soucis à ce faire car il y a pas mal de frustrations coté Russe qui ne demanderont qu’à s’exprimer…

    • ferron dit :

      Vous sous estimez les pays de la Fédération Russie à ne pas vouloir leur indépendance…..

  16. jpcourmaceul dit :

    Ben le CV de Poutine est suffisamment épais pour en arriver là.

  17. tschok dit :

    Juste une question: si le corridor de Suwalki ne fait que 65 km de large, c’est sans doute parce qu’à l’est la frontière biélorusse est proche, mais c’est aussi parce qu’à l’ouest celle de l’enclave de Kaliningrad l’est tout autant.
    .
    En cas d’invasion des pays baltes par la Russie, qu’est-ce qui obligerait l’Otan à respecter cette frontière?
    .
    Là, on fait de la kriegspiel en raisonnant par rapport aux frontières internationalement reconnues, mais si ça devait vraiment barder dans le secteur, l’invasion de l’enclave de Kaliningrad restera un tabou pendant combien de temps?