Les corps des marins portés disparus après la collision de l’USS Fitzgerald avec un cargo ont été retrouvés

Les corps des sept marins portés disparus après la collision de leur destroyer, l’USS Fitzgerald, avec un porte-conteneur philippin, l’ACX Crystal, ont été retrouvés sans vie à bord de leur navire gravement endommagé. L’incident s’est produit dans la nuit du 16 au 17 juin, à environ 56 milles au sud-ouest de la ville japonaise de Yokosuka

« Un certain nombre de marins disparus dans la collision entre l’USS Fitzgerald et un navire marchand ont été retrouvés », avait indiqué, plus tôt, la 7e Flotte de l’US Navy, via un communiqué. « Au fur et à mesure que les équipes de secours ont eu accès aux espaces endommagés par la collision (…), les marins disparus ont été repérés dans les compartiments de couchage inondés », avait-elle ajouté.

Plus tard, lors d’une conférence de presse, le vice-amiral Joseph Aucoin, commandant de la 7e Flotte, a annoncé la fin des recherches, sans pour autant donné de bilan définitif.

Le destroyer américain, long de 154 mètres, a mis 16 heures pour rentrer à son port-base de Yokosuka, qu’il venait de quitter pour une « mission de routine », avant d’entrer en collision avec l’ACX Crystal, un imposant navire de commerce de 29.000 tonnes. Le choc sur tribord a provoqué une voie d’eau, laquelle a inondé une salle des machines et une salle radio. Trois marins ont été blessés, dont le commandant de l’USS Fitzgerald.

Le destroyer a subi sous la ligne de flottaison « une large entaille » par laquelle l’eau s’est engouffrée avec « une puissance colossale », laissant peu de chance à quiconque se trouvant à proximité, a précisé le vice-amiral Joseph Aucoin. Selon lui, il faudra plusieurs mois de travaux pour remettre en état l’USS Fitzgerald, qui a cependant évité le pire grâce à la réaction de son équipage.

Les enquêteurs devront déterminer les circonstances de cette collision, qui a eu lieu dans une zone où le trafic maritime est intense. Selon un responsable des gardes-côtes japonais, les conditions météorologiques étaient bonnes au moment de l’incident. Mais les données envoyées par l’ACX Crystal montrent que le porte-conteneur a fait demi-tour 25 minutes avant le choc avec le destroyer américain.

« Nous vous tiendrons au courant lorsque le processus d’enquête sera achevé », a déclaré le vice-amiral Aucoin. « Je ne vais pas me lancer dans des conjectures (…) J’espère que nous obtiendrons ces réponses mais pour le moment nous ne les avons pas », a-t-il ajouté.

13 commentaires sur “Les corps des marins portés disparus après la collision de l’USS Fitzgerald avec un cargo ont été retrouvés”

  1. Je ne connais pas le régime de veille des américains mais nous avons toujours 2 veilleurs + un chef de veille en permanence à la mer pour assurer la sécurité nautique. Rajoutez à ça le personnel de quart en passerelle + l’opérateur radar surface au central opération et une collision devient hautement improbable en mer, même avec une panne radar. Je pense surtout que y a un type qui était occupé à faire autre chose que son boulot (vu l’heure, dormir à son poste je dirais)

    1. Oui, comment ça a pu arriver? Et qu’on ne me dise pas que le TM était dans le cône mort du SPY…

      1. @ badaboum

        Le « cône mort du SPY » est pille au dessus du mât, difficile en effet d’imaginer un navire approchant à cet endroit 😉

      1. Par contre il arrive qu`à proximité des cotes, les faisceaux bas du SPY-1 soient coupés pour éviter les « retour de terre » parasites.

    2. Je ne connais pas non plus l’organisation à bord de ces destroyers qui, en taille, dépassent de l’ordre 2.000 tonnes nos deux plus grosses unités comparables, à savoir les frégates de la classe Horizon.
      Mais j’imagine que, face à un péril majeur imminent, le dormeur aurait été tiré rapidement de son sommeil, éventuellement sans égards pour le respect dû à la hiérarchie.
      Je pencherais plus pour une manœuvre inappropriée, ou une mauvaise appréciation du risque, que pour un manque de détection, d’autant qu’un porte-conteneur n’a rien de furtif.
      On ne peut que spéculer pour le moment, donc wait and see.

  2. « La mer est cruelle ;elle mange les hommes et les bateaux »…RIP aux Marins Américains ,condoléances à leurs familles .

  3. Hélas, les accidents en mer, cela arrive. Pour la France, il y eu le Surcouf percuté par le pétrolier soviétique Général Boucharov le 6 juin 1971.

  4. Avec une collision sur tribord, il y a de fortes probabilités que le Fitzgerald soit responsable. Mais c`est rarement un facteur unique qui cause ces accidents. Fortune de mer, Cruel sea…

Les commentaires sont fermés.