Archives quotidiennes : Lundi, 12 juin, 2017

Risques accrus pour la navigation maritime près du détroit de Bab al-Mandeb

Les Combined Maritime Forces (CMF), qui réunit trois « forces opérationnelles combinées », à savoir les CTF-150 (actuellement sous commandement français), CTF-151 et CTF-152, a indiqué qu’elles allaient augmenter leurs patrouilles dans le golfe d’Aden et le détroit de Bab al-Mandeb en raison de risques accrus pour la navigation maritime. « De récentes attaques contre des navires marchands

Nouvelle frappe américaine contre un camp d’entraînement jihadiste en Somalie

L’aviation américaine a appuyé, le 11 juin, une opération menée par les forces spéciales somaliennes contre un camp d’entraînement utilisé par les milices shebab, liées à al-Qaïda, dans la région de Middle Juba, à environ 300 km au sud-ouest de Mogadiscio. « Ce matin [11 juin, ndlr], j’ai ordonné à nos forces spéciales, appuyées par nos

Un mois de prison avec sursis pour un sous-officier qui s’était fait voler deux FAMAS

Il n’aura fallu que trois minutes d’inattention, soit le temps de commander un repas à une borne d’un restaurant McDonald’s, pour qu’un malfrat au casier judiciaire déjà bien fourni vole deux FAMAS et cinq chargeurs, dont un approvisionné, qui se trouvaient dans une camionnette banalisée du 4e Régiment de Chasseurs (RCh) de Gap. Finalement, les

Assemblée nationale : La commission de la Défense va être chamboulée

  Parmi les députés qui participaient activement, et avec vigilance, aux travaux de la commission de la Défense nationale en rédigeant des rapports ou ne faisant pas de la figuration lors des auditions de responsables du ministère et des chefs militaires, nombreux sont ceux qui ne retrouveront pas leur siège ou qui auront beaucoup de

La France et la Côte d’Ivoire vont renforcer de « manière concrète » leur partenariat militaire

Le Livre blanc de la Défense et de la Sécurité nationale (LBDSN) publié en 2008 prévoyait de maintenir seulement deux bases permanentes françaises en Afrique – à Djibouti et au Gabon – et de transformer les autres en « pôles opérationnels de coopération », comme cela a été fait au Sénégal. Et, s’agissant de la Côte d’Ivoire,