Le niveau des « restes à payer » du ministère de la Défense inquiète la Cour des comptes

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

11 contributions

  1. Leum dit :

    En gros les comptables s’inquiètent que la Défense dépense trop alors qu’elle n’arrive pas a équiper les forces… Comme d’hab….

    • Liber78 dit :

      Non, les comptables ne s’inquiètent pas que la défense dépense trop. En l’occurrence, la cour des comptes s’inquiète des manipulations financières des politiques. Les « restes à payer » ou « restes à réaliser » sont une des techniques qui permettent aux politiques malhonnêtes de refiler aux successeurs des dépenses non financées en laissant croire qu’elles sont financées. Technique généralisée chez les pourris. L’ex de notre ex en est exemple caricaturale dans sont ex région.

      • Pathfinder dit :

        Très juste Liber78… et derrière ca, vous avez encore d’autres manips:
        – Les emprunts réalisés pour un plan A complètent des projets annexes, pas nécessairement en rapport direct avec A.
        – Les budgets qui « se chevauchent » et où les coûts d’un plan A sont en partie assurés par des budgets annexes, jugés complémentaires, et permettant surtout de dissimuler les vrais coûts de plan A, ou de boucler une opération mal ficelée depuis le départ.
        .
        Les méthodes utilisés en gestion ne sont pas aussi « mécaniques » et immuables que l’on veut bien croire. D’où ma conviction que les citoyens de n’importe quel pays devraient se pencher un peu plus sur ces chiffres; il en va de son propre avenir et de ceux qui suivent. Les dettes, elles, restent. Demandez aux Grecs et aux autres.
        .
        Et les impasses économiques mènent tout droit aux troubles sociaux, et aux tensions entre les régions.

    • wagdoox dit :

      La cour des comptes n’est pas Bercy, elle met en garde Balard contre de mauvaises surprises, elle ne dit pas si La Défense dépense trop ou si Bercy ne donne pas assez. C’est pas son travail

  2. Pascal dit :

    Si je comprend bien ces 50 milliards sont en fait la somme de tous nos projets en cours?
    En soit ce n’est pas un problème, car ce n’est pas un trou budgétaire, mais ça permet de voir l’impact de l’étalement des programmes en raison des limites financières qu’on a connu.
    Au lieu de payer 10 programmes sur 5 ans, on le fait sur 10 ans, sauf qu’entre temps on lance d’autres projets qui se rajoute et in fine si rien ne change, on se retrouvera avec des moyens plus limités qui devra encore étaler ou pire, qu’on devra choisir des priorités.
    .
    Tout cela peut s’arranger, il suffit de donner plus de moyens financiers aux armées et voyons voir ce que ce nouveau gouvernement compte faire, j’attends avec impatience la sortie de la feuille de route pour pouvoir me faire une opinion et voir si ça sera mieux ou si on continuera à faire la même chose.
    Nous n’avons pas besoin, tout de suite, de gonfler nos armées, même si quelques navires en plus ne feraient pas de mal, mais il faudrait surtout investir pour renouveler rapidement les matériels et donner les moyens pour l’entretien.On ne manque pas de blindés ou d’hélicos, on manque de disponibilité et d’une bonne logistique.Avec 67 tigre on ne devrait pas avoir de problèmes pour en envoyer 10 en opération comme aujourd’hui, la solution n’est pas d’en avoir 100, mais d’avoir les moyens pour rendre disponible ce qu’on a, avec du personnel de maintenance en nombre et du stock en pièces de rechanges.
    On doit avoir une armée optimisée si je peux dire cela ainsi.Une armée qui ne doit pas être des chiffres sur un papier ne reflétant pas ses capacités réelles.Quand on aura atteint cela, il faudra l’agrandir en lançant la création d’une brigade en plus, d’une base aérienne, de navires…
    Pour les armées, le fric fait beaucoup

  3. wrecker47 dit :

    … Mort de rire !On rajoute les problêmes de Louvois …et on oublie les rappels dûs à pas mal de cadres déjà en retraite ,qui peuvent se brosser sur les sommes non perçues !…
    Quand aux factures d’équipements militaires personnels datant de la Yougo et de l’Afstan ,les gars vous pouvez toujours vous br…osser !

  4. maxime dit :

    L’Etat veut tout et son contraire. Il faut :
    P1: contenter l’industrie de défense, sans jamais rien négocier (avec la complicité recherchée et obtenue de nombreux anciens militaires, soit-dit-en-passant)
    P2: rester dans les limites budgétaires;
    P3 : équiper les forces.
    Quand on accepte de payer 100keuros un poste radio, ou même 100 euros pour quelques chargeurs de FAMAS, faut pas s’étonner que les paiements finissent par s’étaler. La R&D française est subventionnée par le budget Défense, rien de bien neuf.
    Sans parler des coupes régulières qui mettent le brun dans la planif budgétaire.
    la cour des comptes peut bien s’inquiéter, pour lutter contre cette rigidification imposée aux armées elle ferait mieux de s’en prendre aux lobbies, d’interdire la porosité armées/industrie de défense, et d’intégrer les diktats de Bercy pour donner un peu de pertinence à ses avis.

  5. Cortex dit :

    Pour info, le ministère s’appelle désormais « Ministère des Armées »…

    • Laurent Lagneau dit :

      @ Cortex,

      Juste. Mais en 2016, on parlait encore de ministère de la Défense 😉

  6. felipe dit :

    je vais être un poil plus simpliste
    le budget investissement de la Défense s’inscrit sur le moyen long terme et les préoccupations de bercy sur le court terme.
    « quand il te reste un euro , tu le mets sur le physiologique : la bouffe. le costard que tu as commandé (avec mon accord) tu l’as peut être commandé mais ton fournisseur peut se brosser pour être payé à 90 ou 120 jours. parce que ton budget, il me sert à autre chose, notamment à la comm du gvt en place qui ne veut pas faire de choix et faire plaisir à tout le monde »
    avec des élctions tous les 2-3 ans (pensons aux régionales), ce n’est pas prêt de s’arrêter…

  7. MD dit :

    Est-ce donc pour cela que l’ex mindef a d’autres portefeuilles à présent?