Fiasco du renseignement américain en Chine

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

17 contributions

  1. Le Suren dit :

    Et nous, la DGSE, elle en est où ?

    • Polymères dit :

      Pas vu pas pris!

    • Eric dit :

      Elle fait son boulot, avec ses moyens. De toutes façons, vous n’en saurez pas plus.

    • Pentothal dit :

      Vous connaissez la Tour d’argent? Vous connaissez la cafétéria Auchan? Et bien c’est comme comparer la CIA avec la DGSE. Notre président serait un agent golgothe que personne ne broncherait, c’est aujourd’hui l’époque sans charisme où le plus riche gagne, alors est-ce que les élites nécessaire à la DGSE et prêtes au sacrifice suprême sont-elles au rendez-vous? Oui, mais jusqu’à un certain prix, et puis il n’y a pas que l’argent, un cancer foudroyant peut contraindre beaucoup de monde à trahir, afin de se protéger et/ou protéger sa famille. Ce sacrifier pour la France, pourquoi pas en cas de légitime défense, ce sacrifier pour les errances de Sarko, Hollande, ou Macron, certainement pas! La confiance ne s’achète pas, elle se donne… C’est une sorte d’acte d’amour pour la nation, pas un jeu d’avidité où la compromission serait reine. Enfin j’ai espoir qu’on vous réponde un jours Le Suren, le jours où ce service saura sur quel pied danser, on vous répondra sans ambages, de manière franche et noble.

  2. ScopeWizard dit :

    Ils sont sympas ces chinois …
    .
    Et le cas de ce très brillant ingénieur ?
    Noshir Sheriarji Gowadia ( né le 11 avril 1944 ) , l’un des concepteurs du bombardier Northrop B-2 Spirit furtif , condamné pour espionnage en faveur de la Chine et fortement soupçonné d’être l’un des principaux artisans des fulgurants progrès récents des avions chinois disposant de la technologie STEALTH , vous-en pensez quoi ?
    .
    Au fait , sur combien d’agences du renseignement , les USA peuvent-ils s’appuyer ?
    .
    The United States Intelligence Community ou Communauté du Renseignement des Etats-Unis , a vu le jour le 4 décembre 1981 ; elle fut créée par le 40 ème président des États-Unis Ronald Reagan ( fortement soupçonné d’entretenir des liens très étroits avec la Mafia et de lui devoir son élection à la présidence en 1980 et avant elle , celle de gouverneur de Californie ) et regroupe pas moins de 17 services appartenant à plusieurs ministères.
    Cette communauté emploierait environ 100.000 personnes et disposait en 2011 d’un budget de près de 56 Milliards de Dollars …
    .
    En voici la liste selon nos amis de Wikipedia :
    .
    Air Force Intelligence, Surveillance, and Reconnaissance (AF ISR)
    Bureau of Intelligence and Research, service de renseignement du Département d’État (affaires étrangères)
    Central Intelligence Agency (CIA), renseignement étranger
    National Clandestine Service (NCS), renseignement humain
    Special Collection Service (SCS), renseignement électromagnétique clandestin
    Coast Guard Intelligence
    Defense Intelligence Agency (DIA), renseignement militaire
    DHS — Office of Intelligence and Analysis, service de renseignement du Département de la sécurité intérieure
    DoT — Office of Intelligence and Analysis, service de renseignement du Département du Trésor
    Federal Bureau of Investigation (FBI), renseignement de sécurité nationale (contre-espionnage, contre-terrorisme)
    National Security Branch
    Weapons of Mass Destruction Directorate
    Terrorist Screening Center
    High-Value Detainee Interrogation Group
    Marine Corps Intelligence Activity
    National Geospatial-Intelligence Agency (NGA), renseignement géospatial
    National Reconnaissance Office (NRO), gestion des satellites de reconnaissance
    National Security Agency (NSA), renseignement électronique
    Office of Intelligence and Counterintelligence, service de renseignement du Département de l’énergie
    Office of National Security Intelligence, service de renseignement de la DEA
    Office of the Director of National Intelligence, coordination du renseignement ;
    US Army Intelligence (G-2)
    .
    Perso , j’en dénombre 22 ; il ne manque plus que l’IMF ou l’UNCLE et le compte est bon ! 😉

  3. tintouin dit :

    Tous ces stagiaires chinois qui dans le cadre d’échanges universitaires ou de recherche, viennent au CEA par exemple. Et que leurs hôtes se voient obligés de surveiller de près dans les bureaux (authentique). C’est fou comme ces stagiaires sont curieux de tout, s’intéressant au moindre document trainant sur un bureau… A croire qu’on tend le bâton pour se faire battre. Mais que fait la sécurité?

    • wagdoox dit :

      en même temps les stagiaires sont menacés au retour dans le pays, voir même leurs familles.

    • Cesame dit :

      Bah c’est assez facile :chaque étudiant chinois est un espion.
      prise d’initiative à zéro, aucune autonomie, il faut tout leur expliquer… Bref des stagiaires plutôt nuls, puis un jour la sirène incendie se déclenche (et ce n’est pas un exercice car ceux-ci sont annoncés à l’avance). Tout le monde sort et lorsqu’on cherche nos stagiaires au point de rendez-vous ils sont manquants. Retour au bureau à vitesse grand V et on les trouve autour de la photocopieuse avec plein de doc entre les mains…
      Donc depuis : étudiant israélien (là aussi très gros doutes sur des fuites) ou chinois = niet

  4. Jean dit :

    On utilise un peu vite le mot « fiasco ». Tout d’abord on ne connait pas l’histoire. On pourrait se dire que cette histoire sort maintenant pour donner l’impresion aux Chinois qu’ils n’ont plus rien à craindre de l’espionage US. En suite, des espions ou des cellulles qui se font griller cela fait partie du jeu.

    • Valère dit :

      Le risque d’espionnage ne sera jamais réduit à zéro. Mais soyons logique, ça reste un fiasco

  5. Auguste dit :

    J’aurais pas aimé être a la place des informateurs chinois.Une balle dans la tête doit être une mort bien douce a côté de ce qu’a du subir le premier de la liste,pour qu’il crache le morceau.Je ne m’imagine pas que les autorités aient pu complètement abandonner les arts anciens.

  6. fab76 dit :

    Dans CIA il y a le mot Intelligence… jamais compris pourquoi….
    pour le reste, est-ce que les autorités chinoises envoient toujours la facture de la balle à la veuve éplorée ?

    • ScopeWizard dit :

      Il y en a qui ont vu « À la Poursuite d’Octobre Rouge » … 😉

    • Lagaffe dit :

      « Intelligence », traduction en français = renseignement
      CIA = Agence Centrale du Renseignement

  7. Daniel BESSON dit :

    Bonsoir ,
    On pourrait connaître le nom de ce restaurant (Chinois? ) où se sont déroulées les rencontres ?
    C’est pour éviter de retrouver des restes d’Homo Sapiens mélangés à de la viande de Canis lupus familiaris Pekinoiris lorsque je commanderai des Nems au porc ou du Bœuf au caramel !
    Merci et Bon Appétit