Snipe, un drone tactique quadrirotor qui tient dans la paume de la main

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

20 contributions

  1. Yrr dit :

    Et ça ne m’étonnerai pas du tout qu’il existe déjà des drones encore plus petit, de la taille d’une grosse mouche ; on les disperse sur un terrain et plus rien ne nous échappe… Et s’il ne sont pas encore prêts, c’est pour bientôt.

  2. LLH dit :

    Avantage évident pour des combats en zone urbaine, à condition d’avoir un très grand nombre de drones à sacrifier… car ils doivent être des cibles faciles.

    Pour des armées occidentales très riches et soucieuses de limiter les pertes dans leurs propres troupes, ce peut être un moyen de contrer l’effet nivelant des zones urbaines.

    • Nico St-Jean dit :

      Je ne pense pas qu’une cible aussi petite (et en mouvement) soit si facile que ça à abattre dans un rayon de 500m-1 km. De plus, le RC UHF n’est pas aussi facile à brouiller qu’avec les les fréquences classiques.

      • zouzoliver dit :

        D’autant plus qu’avant d’essayer de l’abattre, il faut déjà se savoir épié et être en mesure de localiser l’appareil.

  3. Médéric RUFFIER dit :

    Un belle objet avec 10 ans de retard.
    Pour info il existe des drones civils avec des portées de 7km et 20min d’autonomie…

    • decavel dit :

      Est ce qu’ils font 140 Gr ?
      Par contre j’aimerais savoir quel poids fait l’écran ?

      • Nico St-Jean dit :

        @ decavel

        Pour l’écran, aucune idée du poids mais il s’agit normalement d’un écran tactile légèrement plus large qu’un Iphone attaché à l’avant-bras du soldat. (utilisé depuis déjà quelques années par l’US Army)

    • zak dit :

      Ah et de quelle taille ?

    • Nico St-Jean dit :

      Oui mais 4x plus gros, et en 2,4 Ghz, pas en UHF …

    • Caton dit :

      Sont-y ballots ces américains quand même ! Ils auraient mieux fait de vous passer un coup de fil avant d’investir des millions pour rien.

    • Izno dit :

      De cette dimension ? Non. Ou alors je suis preneur de sources.

  4. ji_louis dit :

    Les russes ont prouvé au Donbass que tous les drones doivent être blindés contre les contre-mesures électroniques. Il ne sert à rien d’en avoir si l’adversaire les fait tomber facilement ou les détourne à son profit.

    • Nico St-Jean dit :

      C’est pour cela que les drones militaires US fraîchement développés fonctionnent en très hautes fréquences, une gamme de fréquence ou les brouilleurs (Occidentaux ou russes) sont très peu disponibles. Mais le plus Value de ce type de drone se trouve plutôt en conflit de faible intensité, contre les talibans ou Daesh, par exemple.

      • Nihilo dit :

        S’il vous plaît Nico St-Jean,
        je rebondis sur votre contribution et sur une autre de votre part un peu plus haut et à propos de la fréquence de communication,
        la fréquence, UHF au lieu du 2,4 GHz, m’interpelle,
        ce n’est sûrement pas un esprit « vintage » qui motive ce « retour » à l’UHF,
        et, vous l’expliquez, c’est pour limiter la probabilité de brouillage.
        Cependant, ces drones UHF offrent-ils les mêmes services que les « autres » ? Car l’UHF est-il numérique dans le cas présent ? Le cas échéant offre-t-il une bande passante suffisante pour une vidéo de qualité et une réactivité suffisante ?

        • Nico St-Jean dit :

          @ Nihilo
          .
          « Cependant, ces drones UHF offrent-ils les mêmes services que les « autres » ? Car l’UHF est-il numérique dans le cas présent ?  »
          .
          Absolument, mais cela dépend quelle bande. En se moment, plusieurs drones peuvent être modifié en utilisant un système RC de 43,3 GHz et des portées atteignant 30 km avec une résolution d’image optimale. Ce genre de modification est la grosse mode en ce moment au Canada pour ceux travaillant en architecture ou en photographie.
          .
          J’ignore quelles types de bandes que les américains utilisent mais une chose est sure, si la Darpa si intéresse, c’est que le drone est parfaitement fonctionnel.

  5. Parabellum dit :

    Voir devant au delà de la colline ou du mur est un vrai plus pour toute armee et notamment le fantassin …espérons que Parrot pourra. Nous fournir en masse ce genre d engins…à moins qu on achète encore deux exemplaires à Taïwan…

  6. Robert dit :

    En un peu plus gros, pour supporter une charge et un détonateur, ça peut aussi être un vrai problème qu’on déjà vécus de nos soldats.
    Ce que les soldats peuvent faire, les terroristes, islamistes ou autre, peuvent le faire.
    Comment surveiller le ciel de Paris et empêcher un drone malintentionné de décoller d’un appartement voire d’une voiture en stationnement et emporter sa charge sur un objectif ?
    Les terroristes, même de bas niveau, n’étant pas des imbéciles, on peur raisonnablement y penser.
    En Irlande du Nord, l’IRA piégeait les gouttières verticales et faisait sauter quand une patrouille anglaise passait. Imparable jusqu’à ce que les anglais mettent des brouilleurs en action.
    Imaginez des moyens si basiques dans une grande ville absolument pas préparée à ce risque.

  7. wrecker47 dit :

    @Robert ….pas la peine de « donner des idées » à ces connards ,il y en a; qui savent lire et doivent « zyeuter » notre site …

    • Robert dit :

      J’y ai pensé, Wrecker, avant de poster, mais croyez-vous sérieusement qu’ils ne soient pas en train d’y réfléchir sans avoir eu besoin de nous ?
      Regardez Nice, le drone piégé en Irak je crois, ils s’adaptent à une vitesse fulgurante aux contre-moyens. Vous avez des centaines d’ouvrages dont nombre de romans ou récits de guerre, c’est là que j’ai puisé mes infos, qui expliquent en long, en large et en travers, comment faire des dégâts maximum.
      Sans parler des conseils de guérilla sur internet qui intègrent sûrement tous les nouveaux moyens.
      Et je pense, du moins j’espère, que nos services en font autant pour anticiper.
      Je crois que depuis longtemps, ils ont été sous estimés et nous ont pris de vitesse. Notre erreur a peut-être été de leur rendre la tâche plus facile en les sous estimant mais aussi en supprimant les frontières et en important par millions des immigrés de cette région.
      Mais bon ça c’est un autre débat, n’est-ce pas ?