La coalition anti-EI justifie ses frappes aériennes contre les jihadistes ayant fui Tabqa

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

30 contributions

  1. Céphée dit :

    Vu que l’EI exécute les prisonniers de guerre, je ne suis pas surpris que la Coalition frappe des combattants en fuite, mais ne s’étant pas rendus.

  2. Legrand dit :

    Aucune pitié pour ces terroristes qui ne se rendront jamais et qui massacreront tout ce qu’ils peuvent massacrer! Parmi ces « fuyards » il y avait peut être des cerveaux ou des petites mains qui ont participé à des actes terroristes sur notre sol ou qui s’apprêtaient surement à la faire. Ne l’oublions pas!

  3. Lxm dit :

    Jouer sur les mots( et travestir le sens) est la spécialité des américains, ce pays n’a pas une si haute densité d’avocats pour rien. Il n’y a qu’à constater la quantité d’accords rompus avec les indiens d’amérique. En militaire, ce sont les états-unis qui ont inventé le principe de reddition sans condition à la fin de leur guerre civile quand les forces du Nord ravagèrent le sud( Atlanta) sans égard pour les civils, pour eux, on est soit vassal soit ennemi. L’atteinte de l’objectif prime avant toute autre considération. Et beaucoup de nos ennuis actuels proviennent de là, une compromission constante de la morale comme armer des djihadistes en Afghanistan, ou avec des pays soutenant une secte fanatique, qui ensuite deviennent à leur tour le problème, c’est lié à une mentalité de court terme, de rentabilité immédiate de l’investissement, leur système financier fonctionne de même. Il y a cohérence entre le fonctionnement d’une armée et la culture de sa nation. Pour gagner contre un autre pays, il faut donc comprendre la mentalité de ses habitants.

    • lym dit :

      Bin là ils ont compris: La seule déradicalisation qui marche, c’est une bombe de 250kg!

    • tschok dit :

      Les Américains ne jouent pas sur les mots, mais sur l’opposabilité d’un accord qu’ils n’ont pas eux-mêmes conclu avec un ennemi et qui, par conséquent, ne les lie pas.
      .
      Il n’y a là nulle fourberie.
      .
      Maintenant, dire que c’est intelligent, compte tenu du contexte, c’est une autre histoire.

  4. Thaurac dit :

    Bien vue, c’est pas de la dentelle, et tout est bon pour les frapper sans risquer de toucher les civils.

  5. Auguste dit :

    Et pourquoi pas les honneurs militaires pendant qu’on y est?.En tous cas 70 plus une dizaine de morts ,c’est un maigre butin.Ca déserte et ça se rend de plus en plus.Ils ont perdu la foi ou ils se sont rendus compte qu’on les prenait pour des billes?.Il y a un an ils se seraient fait hacher jusqu’au dernier.

    • Auguste dit :

      On parlait de 400 à 500 combattants endurcis,des hauts responsables,des otages, dans et autour du barrage.Si on soustrait les 70 et la dizaine de morts,il y en a au moins 300 à 400 EI qui auraient fait la valise avant l’attaque finale.

      • Barfly dit :

        De toute façon, fuir pour aller où ? La nasse se ressert.
        Ils savent tous que c’est bientôt la fin. Ils voulaient mourir en martyre et bien leurs vœux seront exhaussés.

  6. Jyb dit :

    Quelques informations manquantes pour avoir une vue exacte mais je pense que c’est un très mauvais calcul.
    C’est la première fois que ce cas de figure ce produit. Il y avait un énorme coup de psyops à faire à destination des djihadistes locaux qui ne sont pas tous des furieux.
    Semer le trouble dans les rangs de daesh était plutôt bien vu en jouant sur l’opposition entre étranger/locaux. La coalition cherche à recruter des kabili sunnites; je crois qu’elle vient de perdre une belle occasion.
    On en sera sûr en connaissant le profil des djihadistes.
    @boule75
    J’ai bien lu votre réponse. Merci.

    • tschok dit :

      @jyb,
      .
      Vu de l’extérieur, on a l’impression que les Américains font passer un double message, assez équivoque à première vue:
      – Soit: pas de négociation avec Daesh, y-compris au niveau tactique (parce que ça mène trop facilement à des pourparlers de dimension plus « stratégique)
      – Soit: pas de négociation sans nous, ce qui est différent. Mais on n’imagine mal les us engager des négociations avec Daesh, même en interposition avec les FDS. Trop compromettant.
      .
      Donc, en réalité un seul coup jouable: pas de négo, point. Donc les frappes étaient la seule option.

      • jyb dit :

        @tschok
        Il n’y a qu’un seul message lisible de la part des us, c’est pas de discussions, pas de prisonniers. Les frappes qui ont éliminé les djihadistes sont revendiquées par la coalition sans la moindre réserve.
        Les fds ont négocié en connaissance de cause avec daesh en direct sans impliquer la coalition. Celle ci n’étant pas engagée a ratissé derrière.
        en anglais on dit « play dirty », joue la vicieuse…
        daesh a en a fait les frais. Cet évènement me conforte dans l’idée que les fds comportent une infime partie d’arabe sunnite.

    • fraisedesbois dit :

      ?
      🙂

  7. mustard dit :

    Les convention de guerre de Genève concerne les guerres entre armées d’états. Là on parle de terroristes. Ce n’est pas un état ennemis, ce n’est pas un mouvement politique rebelle, c’est une mouvance religieuse qui fait l’apologie du crime. Ce sont des criminels, pas des militaires. La nuance est là, il n’y a donc aucune règle qui s’applique pour protéger ces barbares et criminelles. La religion n’est qu’un prétexte pour assouvir leur violence et leur besoin d’atrocité.
    Ce Jihadisme est un crime contre l’humanité, un cancer de l’humanité, et le seul remède c’est l’éradication. Pas de négociation avec ces types.

  8. Albatros24 dit :

    Il faut les exterminer des qu ils ne se protegent plus avec les civils car ils ne font d’accords que lorsqu ils sont faibles. Quand ils sont forts ils fusillent égorgent voire pire…
    Et s ils sont jusquauboutistes comme les nazis en 1945…ils seront vaincus de toutes façons. Donc on s en moque si ce n est d éviter trop de morts civils comme boucliers humains arme des lâches qu ils sont.

  9. l'outrepenseur dit :

    étonnant que les US avec leur moyens de reco déployés tout autour de la Syrie, n’ont pas l’année dernière détecté près de 5 000 combattants et leurs armes lourdes déferler de l’Irak vers Palmyre….C’est vrai aussi que Daesh dans ce secteur obligeaient l’AAS à mobiliser les troupes de même que les russes…ce qui permettait ainsi au Kurdes de partir sur Raqqa….Cependant, pas sûr que les derniers développements notamment depuis la prise de la base de Jirah AB ne voient pas l’AAS et les NDF revenir dans la course à Raqqa, car au rythme où l’armée légitime syrienne avance vers l’Est, elle aura largement le temps et les moyens de parvenir au Sud Est de Raqqa avant que les YPG et leurs supplétifs aient conquis la ville. Damas l’a clairement indiqué, le principal barrage du pays ne saurait être au main d’une puissance étrangère quelque soit le motif invoqué. Personnellement je considère que les US ne font que tuer le chien enragé qu’ils ont crée de toutes pièces en bombardant les barbus sevré au captagon.

    • Bouli dit :

      marrant que Assad se ficherait que le principal barrage du pays appartienne à Daech mais pas qu’il appartienne aux FDS

      en même temps, c’est exactement ce que fait Assad depuis le début du conflit: laisser dans une paix relative Daech et se concentrer sur les rebelles modérés

  10. MD dit :

    Laissons de coté pour l’instant l’aspect moral ou immoral du non respect de cet accord entre les FDS et de ces 70 jusqu’au-boutistes de l’EI. La question qui se pose est de savoir si ce sont les FDS qui ont décidé de leur propre initiative de discuter avec ces derniers.
    Ou bien si la coalition, ou du moins une partie de ses membres , approuvait ces négociation, ce qui doit être bien douteux . Car prenons par exemple le cas des Jordaniens : ils doivent bien encore se souvenir de la manière dont un de leurs pilotes fait prisonnier avait été traité.
    Il est donc très vraisemblable que cet accord entre les FDS et l’EI n’ait été conclu à l’insu des conseillers étrangers, mais en tout cas contre le gré des autres membres de la coalition , car ceux ci n’ont certainement vu aucun intérêt militaire ou autre à laisser en liberté des terroristes fanatiques et bien décidés à retourner au combat dès qu’ils le pourront. En fait, dans cette affaire, les FDS ont sans doute traité contre l’avis , entre autres, des Américains . Pour ces derniers, annoncer que, n’étant pas partie prenante de cette trêve, ils n’avaient aucune raison de la respecter est une chose . Mais c’est certainement aussi un message très clair qu’ils envoient donc aux FDS tout comme l’EI .
    Désormais, dans une situation semblable, l’Ei ne se risquerait plus à tenter de négocier avec les FDS seuls, sachant que ces derniers ne pourrait pas faire respecter leurs accords par les Américains . C’est donc certainement pour cela quel les généraux américains ont pris la décision de passer outre à la parole donnée par les FDS à leurs ennemis .

    • MD dit :

      Rectificatif : .. que cet accord n’ait pas été conclu à l’insu des conseillers étrangers,

      • Jyb dit :

        @md
        Je suis assez d’accord avec vous. D’autant que le communiqué de presse us parle bien de reddition.
        D’ailleurs il y a des frottements entre les parties de la coalition.

        • MD dit :

          Et de plus, dans les FSD, il ne devait pas y avoir non plus une très grande unanimité pour approuver cet accord, notamment chez les Kurdes.

    • ji_louis dit :

      D’un autre côté, les kurdes n’ont pas une envie débordante de mourrir pour une ville (Raqqa), ou même une zone dont ils savent déjà qu’ils ne la garderont pas après la chute de l’EI. Si négocier le départ des combattants adverses leur permet de gagner du terrain sans perte (comme les turcs à Jarablus, ou les troupes gouvernementales syriennes dans tous les sièges qu’ils mènent), ils n’ont aucune raison valable de leur point de vue de ne pas le faire.

    • tschok dit :

      Juste une observation: les 70 types en question n’étaient pas jusqu’au boutistes, puisqu’ils ont accepté un accord.
      .
      Par ailleurs, si la coalition avait approuvé ces négociations, il n’y aurait pas eu de frappes. Son approbation aurait d’ailleurs fait partie du bargain.
      .
      Le fait qu’il y ait eu frappe montre bien que votre hypothèse est solide.

  11. Julien dit :

    mmouaip…
    J’ai une envie pas très chrétienne de regarder ailleurs sur ce coup là…
    Pas bien, je sais.

  12. feufeu dit :

    Les islamistes ont perdu le statut d’êtres humains, leurs vies n’intéressent plus personnes

  13. Thierry HENRY dit :

    A l’heure qu’il est, ces valeureux combattants profitent des vierges qui les attendaient avec impatience… Ne les plaignons pas !

  14. Chasseur dit :

    le message vaut en fait pour toute partie tentée de négocier séparément avec l’EI : ça n’est pas possible. Gageons que les FDS ne s’y risqueront plus.

  15. caiusbonus dit :

    Les cafards on les éradique, on ne les nourrit pas!

  16. laurent dit :

    N’avez vous donc pas appris qu’il faut toujours laisser un (semblant) de voie se sortie, pour laisser les troupes ennemies se desolidariser?