Un second officier allemand affecté en France a été arrêté dans le cadre d’une affaire de terrorisme

Le 27 avril, le lieutenant Franco A., du Jägerbatallion 291, basé à Illkirch-Graffenstaden, près de Strasbourg, était arrêté en Bavière, où il participait à un stage, sur la foi de soupçons au sujet de la préparation d’une éventuelle action terroriste. Le même jour, un étudiant de 24 ans était également interpellé dans le cadre de cette affaire.

Depuis, les ministères allemands de l’Intérieur et de la Défense sont dans l’embarras, étant donné que le lieutenant Franco A. avait réussi à mener une double vie pendant plusieurs mois en se faisant passer pour un réfugié syrien. Qui plus est, son projet fut découvert par inadvertance : il s’était fait remarquer à l’aéroport de Vienne (Autriche) alors qu’il venait de récupérer (ou de cacher) une arme. En outre, il avait éveillé des soupçons sur ses penchants extrémistes lors de son passage à l’École spéciale militaire de Saint-Cyr-Coëtquidan. Mais cela n’alla pas plus loin pour le Militärische Abschirmdienst (MAD), le service de contre-espionnage de la Bundeswehr.

Mais visiblement, le lieutenant Franco A. n’était pas le seul officier du Jägerbatallion 291 à être impliqué dans cette affaire. Ce 9 mai, le procureur fédéral de Karlsruhe a indiqué qu’un autre militaire de cette unité, le lieutenant Maximilian T., a aussi été interpellé.

« L’accusé est fortement soupçonné d’avoir planifié un acte grave de violence contre l’État par conviction d’extrême droite », a en effet déclaré le bureau du procureur de Karlsruhe, sans préciser le degré d’implication de cet officier dans cette affaire.

Selon la presse allemande, les deux officiers servaient au sein de la 2e compagnie du Jägerbatallion 291. L’enquête en cours aurait mis en évidence qu’ils fréquentaient régulièrement un forum de discussion où ils échangeaient des documents avec d’autres sympathisants extrêmistes. A priori, ils avaient l’intention de s’en prendre à des personnalités politiques en vue (les noms de l’ex-président Joachim Gauck ou de l’actuel ministre de la Justice, Heiko Maas, ont été cités) pour ensuire jeter « la suspicion sur les demandeurs d’asile en Allemagne ». D’où la double vie du lieutenant Franco A..

Cette nouvelle arrestation met encore une fois Jägerbatallion 291, qui fait partie de la Brigade franco-allemande (BFA), sous la lumière des projecteurs. La semaine passée, il avait été fait état de la découverte, dans un des locaux qu’il occupe à Illkirch-Graffenstaden, de « reliques » de la Wehrmacht, l’armée du IIIe Reich. Un autre cas a depuis été rapporté à Donaueschingen, où est basé le Jägerbataillon 292. Cela a motivé une inspection de toutes les casernes de la Bundeswehr afin de s’assurer qu’il n’y a pas d’autres objets rappelant la période nazie exposés.

37 commentaires sur “Un second officier allemand affecté en France a été arrêté dans le cadre d’une affaire de terrorisme”

  1. Ils sont aussi c*** que des djihadistes les lieutenants de l’armée allemande !
    Pourquoi pas utiliser sa propre voiture pour faire un braquage….?

    1. Chez les bas du front intolérants, il y a une chose de bien partagée, c’est la bêtise.

  2. Sachant que le Gal Spindler a été limogé pour laxisme,il ne reste plus qu’à l’Allemagne à rapatrier le régiment et le dissoudre.Fermez le ban!

  3. Cette affaire fait vraiment penser à Harry Potter, aux reliques de la mort et à celui dont il ne faut pas dire le nom.
    .
    Et elle passe par Poudlard Saint-Cyr Coëtquidan.
    .
    Donc, des serpentards ont voulu faire un opé de manip contre les sang-mêlés et un des magiciens serpentards a planqué un gun dans les chiottes de l’aéroport de Vienne, dans le but d’impliquer les poufsouffles allemands, histoire que ça mette en difficulté les griffondors et que les serdaigles sachent pas trop quoi penser.
    .
    Etc.
    .
    JK Rowling, penseur politique de notre monde? Ben oui, ça se pourrait bien.

  4. Cela fait déjà plusieurs années que je redoute que nous soyons pénétrés , infiltrés , noyautés comme cela s’est produit au sein-même de l’US Army .

    1. Infiltrés par qui? Parce que moi, l’infiltration de nos armées, je la perçois bien, et elle n’est pas le fait d »extrémistes de droite si vous voyez ce que je veux dire.

      1. Ah mais je ne parle pas d’extrémistes de droite … Justement … 😉

      2. Pourtant les faits relatés dans l’article semble dire le contraire.

      3. Quelle est la différence entre cet officier « d’extrême droite », un djihadiste, un Stalliniste et un colon israelien ? (Je n’attends pas de réponse).

      1. Ah ça je ne sais pas ; c’est juste une crainte que j’exprime mais c’est tout-à-fait possible que ce soit déjà le cas .
        .
        D’ailleurs , à ce sujet , je ne parviens pas à retrouver le nom et le visage du militaire US bien placé qui était la taupe de Ben Laden au sein-même du Pentagone ( ou en tous cas d’un organe de grande importance ) , me semble t-il ? Si quelqu’un se souvient ?
        Les moteurs de recherches n’ont pour l’instant rien donné …
        Il est vrai que ça remonte au moment des attentats de New-York …

        1. @Frédéric
          .
          Non , ce n’est pas de lui dont je parle ; voyez ma réponse à jyb .

      1. @jyb
        .
        Non , jyb ; je voudrais bien que vous ayez raison , mais , soit il s’agissait d’un canular de très mauvais goût , dans ce cas , je me suis fait avoir comme un bleu , ce qui , vous en conviendrez , n’est pas franchement glorieux , soit il y a bien eu un homme de Ben Laden infiltré , faisant partie de l’US Army ; je suis sûr et certain de cela : aucun doute possible .
        .
        Je ne me souviens plus de son nom , de son grade ou de sa fonction précise mais il a clairement été fait mention de cette « taupe » très bien placée qui renseignait le soudanais .

        1. @jyb @Frédéric et @ tous ceux que ça intéresse
          .
          Eurêka !
          Je savais bien que je n’avais pas rêvé ; par contre , je reconnais que j’en ai dressé un portait en faisant quelqu’un d’un poil trop important … Quoique , à mon avis , c’est encore pire !!!
          .
          Bon , comme c’est un peu hors-sujet , je vous propose de vous faire partager mes sources sur un article qui s’y prêtera bien davantage ; s’il vous plaît , soyez patients les amis … Merci ! 🙂

    2. La III ème République avait en son temps mené un travail de sape pour « Republicaniser » l’armée, sous la double-faction des reliquats royalistes et de la crise du général Boulanger.

      Effectivement le lien peut demeurer aujourd’hui, notamment parce qu’un certain nombre de subalternes dans les forces de sécurité vote Le Pen, les professions concernées étant bien entendu au quotidien confrontées à l’affect qui est un terreau à la réception du discours extrémiste de droite.

  5. Si c’est avéré, il faut vraiment qu’ils n’aient pas beaucoup de jugeote, pour rester poli.
    Pourquoi vouloir « jeter la suspicion sur les demandeurs d’asile en Allemagne  » alors que nombre de ces derniers font cela très bien tout seuls ?
    C’est cela qui me gêne le plus dans cette histoire. Vouloir tuer des immigrés, des membres du gouvernement ou autre, c’est cohérent dans un plan de vengeance.
    Déstabiliser un pays alors qu’il l’est déjà sans eux, ce que les allemands peuvent voir sous leurs yeux, un tel acte aurait plutôt tendance à consolider les positions gouvernementales et faire passer les immigrés clandestins pour des victimes.
    Qu’on me dise si cela est incohérent, je parle de gens honnêtes et bienveillants, pas des militants habituels qui déversent leur bile.

      1. Clément,
        Vous voulez savoir ?
        À ressortir sans cesse des vieux schémas idéologiques du placard pour les recaser dans la conversation afin d’alimenter la machine à sidérer l’opinion, et diaboliser l’adversaire politique, qui nécessite d’être alimentée en permanence pour fonctionner efficacement.

    1. Ils n’avaient sûrement pas prévue de se faire interpeller. Ils estimaient je pense, qu’il n’y avait pas encore eu le débordement de migrant de trop qui aurait pu faire basculer l’Allemagne à l’extrême droite.. En faisant un attentat sur un ministre, avec la carte de séjour d’un migrant tombée par inadvertance à côté du lieu du crime cela aurait jeté le discrédit sur les migrants…..

      1. Dans la situation de l’Europe actuelle et particulièrement de l’Allemagne, cela aurait à coup sûr favorisé une campagne de persécution contre toutes les opinions droitières, l’AFD par exemple étant mis au même rang que les nazis dans un amalgame idéologique sectaire.
        Et ça aurait renforcé la politique d’accueil inconditionnel et illimité des pseudo réfugiés.
        Regardez les résultats électoraux, les mouvements d’opinion et vous verrez que le nazisme ne représente rien en Allemagne comme ailleurs, mais qu’il est sans cesse utilisé comme épouvantail par les gouvernants. Dans un pays prêt à se révolter dans sa majorité avec une presse acquise à des idées subversives, on pourrait en parler éventuellement, mais en Allemagne ou l’idée même de résistance à l’immigration fait entrer en transe politiques et médias, ça n’a pas de cohérence.
        Est-ce qu’un Breivik en Norvège pouvait espérer un sursaut des norvégiens pour soutenir son action ?
        J’aime bien laisser chacun se faire une opinion par lui-même, mais pour certains ça semble difficile d’y arriver.

    2. Et pour apporter de l’eau à mon moulin quand je disais que l’extrémisme d’aujourd’hui pouvait être la finance ultra-libéral, je rappel la consternante explosion du car des joueurs de Dortmund et de l’avidité du concepteur de cette effroyable machination, comme quoi ces « terroristes » nazis font figures d’Arlésienne, ce qui occulte les actes bien concrets. Saurons-nous un jours ce qu’ils préparaient, ou cela restera-t-il du domaine de l’intuition? Le temps nous le dira.

    3. En fait la majorité des Allemands n’est pas du tout dans une optique décliniste. Il y a une montée de précariat qui commence à faire douter les jeunes, mais ils ne perçoivent pas leur pays comme déstabilisé. Et les Allemands sont plutot « pro-migrant » (tout simplement à cause de leur démographie, entre autre) et la droite nationaliste est sois mal perçus (assimilé à des néo-nazis, à raison pour certains groupes, à tord pour d’autres) sois trop loin dans la campagne profonde bavaroise et donc en total décalage avec le quotidien de la majorité.

      Il y a bien eu les viols du nouvel an à Cologne, mais les Allemands sont moins dupe que nous à propos de l’arbre qui cache la foret.

    4. Vous réfléchissez aux actes de personnes qui n’ont visiblement pas tous les neurones fonctionnels.

    5. Pourquoi tenez-vous absolument à ce que les types impliqués dans cette affaire soient logiques ou cohérents par rapport à vous, en tant qu’observateur extérieur, avec vos grilles d’analyse bien calées?
      .
      Si vous prenez le cas d’Anders Breivik, il a tué 77 personnes pour, dans son esprit, protéger la Norvège d’une invasion immigrée. Mais les 77 personnes qu’il a tuées sont des Norvégiens bien blancs. Paradoxalement, il n’en voulait pas aux immigrés qui, selon lui, ne faisaient que satisfaire à un instinct de conservation naturel, expression d’une énergie vitale légitime, en immigrant en Norvège. En revanche, il tenait les gens qu’il a tués pour des traitres à la nation ou à la race, ou à un mélange des deux, on ne sait pas trop.
      .
      En fait, il faut être précis: ceux qu’il a tués sur l’île, il les considérait comme des traitres. Mais ceux qu’il a tués lors de l’attentat qui a fait diversion, en prélude à l’opération principale de massacre, soit une petite dizaine de personnes, étaient des passants dans la rue. Je pense qu’il les a considérées comme des pertes collatérales: un regrettable sacrifice, inévitable, à la juste cause.
      .
      Vu de l’intérieur, quand on s’immerge dans son monde, on comprend la logique. Mais vu de l’extérieur, le truc paraît totalement aberrant.
      .
      J’ai eu la même réaction que vous et je me suis demandé en première analyse pourquoi les mecs s’étaient emmerdés à imaginer une machination abracadabrantesque pour jeter la suspicion sur les demandeurs d’asile, alors que les réactions de méfiance dans les populations qui accueillent des migrants sont spontanées: pas besoin de pousser, ça marche tout seul.
      .
      Ensuite, je me suis dit qu’ils devaient avoir leur logique interne, aberrante vue de l’extérieur, mais cohérente en interne. Et à bien y réfléchir, on voit que, comme dans l’affaire Breivik, la cible n’est pas le migrant, mais le gouvernement, traitre à la patrie, qui accueille les migrants. C’est un jeu de billard à trois bandes: on touche la cible par ricochet.
      .
      Il n’est d’ailleurs pas exclut que les personnes impliquées dans cette curieuse affaire n’éprouvent aucune haine contre les migrants, mais dirigent leur ressentiment contre ceux qu’elles jugent coupables de l’arrivée des migrants.
      .
      Je crois que c’est l’une des raisons pour lesquelles les services de renseignement, en France, se méfient de l’extrême droite: ils redoutent plus une action contre les autorités publiques que contre des migrants. Donc, un profil à la Soral qui, dans ses dernières sorties sur Internet a même fait de véritables déclarations d’amour aux immigrés (on en tombe de la chaise!). En revanche, quand il parle du système, dans lequel il inclut les Juifs, on sent la haine. Là, on sent que le mec a envie de cogner.
      .
      Ce n’est plus le profil du beauf’ qui va ratonner comme ça, au pif, en faisant une virée avec ses potes, c’est autre chose, c’est « anti-système ». Et comme le discours anti-système est un concept agglutinant, on peut très bien se retrouver aussi avec des types d’extrême gauche ou du tout-venant. Le mariage de la carpe et du lapin. De fait, Soral et Dieudonné marchent ensemble.
      .
      Ce mélange des genres compliquent encore la lecture.

      1. Un fou est quelqu’un qui a tout perdu – sauf la raison (J-K Chesterton)

        1. Vous avez raison, ils ne sont pas fou, il y a de la cohérence, mais quand on veut tuer pour des idées n’est-ce pas une folie? D’une manière si! Et d’une autre manière c’est inhérent à n’importe quel l’homme , suivre des dictateurs est aussi une pure folie pourtant cela touche des millions gens à la fois, qui peuvent être à conquérir le territoire d’autres millions de gens…

          1. @ Eliot Mess,
            .
            N’étant pas expert psy, j’ignore si ces gens sont fous ou pas, au sens clinique du terme.
            .
            J’expliquais simplement à Robert qu’il ne faut pas plaquer sur leurs actes notre rationalité à nous.
            .
            Sinon, à part des idées, vous voulez tuer les gens pourquoi? On tue les gens pour des raisons diverses, mais qui ne sont pas infinies. Le FBI a établi un liste des mobiles les plus courants dans les homicides et il n’y en a pas énormément.
            .
            Tuer les gens pour des idées n’est pas un mobile plus affreux qu’un autre, vous savez? Par exemple, on tue pour se venger. Ou pour supprimer une personne qui peut vous faire grief: tuer un rival en amour ou en affaire, tuer un témoin gênant, etc.
            .
            Guy Georges, tueur en série de son état, tuait ses victimes, après les avoir violées et torturées, pour ne pas qu’elles témoignent contre lui. Est-ce un mobile qui vous parait plus légitime que de tuer pour des idées?

        2. Mais justement, il ne s’agît apparemment pas, d’après ce que les médias veulent bien nous dire, de fous, mais au contraire de personnes réfléchies et motivées.
          Alors, si selon le profil et les idées, on fait d’untel un fou et d’untel un responsable organisé de ses actes, on peut tout excuser ou justifier selon les cas.

          1. Non, pas vraiment. En tout cas en matière de responsabilité pénale.
            .
            La responsabilité pénale des « fous » n’est pas liée au degré d’organisation, ou aux idées, ou au mobile de l’auteur des faits répréhensibles, ni même à la nature de ces faits.
            .
            C’est lié à l’abolition ou l’altération du discernement, donc au principe selon lequel, pour être responsable de ses actes, il faut disposer de son libre arbitre.
            .
            Mais sur un plan moral, les gens font leur cuisine et apprécient la responsabilité des criminels comme ils veulent. Beaucoup d’Américains ont approuvé Timothy Mc Veigh, par exemple, (attentat d’Oklahoma City, 168 morts) parce qu’ils approuvaient les motifs idéologiques qui ont inspiré son crime. C’était un héros de guerre, il avait reçu la Bronze star, et voulait lui aussi protéger l’Amérique contre je ne sais pas quoi (c’est incroyable comme ceux qui veulent nous protéger nous tuent).

  6. Pour avoir vu des sous officiers allemands en Bosnie chanter des chant de guerre SS en saluant le bras droit bien tendu un soir de beuverie, rien de cela ne m’étonne.

  7. « des « reliques » de la Wehrmacht, l’armée du IIIe Reich » , »autres objets rappelant la période nazie exposés ».
    Peut on m’expliquer le rapprochement?

Les commentaires sont fermés.