Le programme de rénovation de 3 frégates légères furtives a été lancé

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

112 contributions

  1. Alpha dit :

    Pfff… Un lanceur SADRAL à la place du Crotale, pourquoi pas … Mais surtout, il aurait fallu donner une capacité ASTER 15 ! Surtout qu’il y a la place …

    • Niko dit :

      Si j’ai bien lu les fiches, l’enveloppe de tir des missiles AA serait divisée par 2…
      Par contre j’avais entendu du bien quant aux capacités d’interception rasante des Mistral.

      Si quelqu’un pouvait confirmer (ou pas)?

    • Nico St-Jean dit :

      Je suis d’accord avec vous Alpha, 16 Sylver équipés de CAMM-ER et d’Aster 15 auraient été plus que bénéfique pour les FLF.

    • anthonyl dit :

      Oui mais pas assez de place pour le radar de guidage à ce que j’ai entendu

    • Zayus dit :

      @Alpha:
      .
      C’est à confirmer, mais il semble que le volume initialement destiné à recevoir des Sylver A43 (comme sur les F3000 S…) fut réaménagé pour d’autres fonctions qui rendent depuis impossible l’installation de VLS…

    • stalker38 dit :

      Il y a une perte de distance d’interception certes, par contre les capacités anti drones, anti air classique et surtout anti missile sont bien supérieur sur un Mistral que sur un Crotale. Et en plus le missile mistral a une capacité d’interception contre des vecteurs maritimes légers rapides (type vedette suicide) non négligeable.

  2. Erwann dit :

    Les FTI aussi bons soient-ils ne seront jamais des frégates de premier rang (destroyers), c’est juste pour se donner bonne conscience, il n’y a que les idiots qui vont croire qu’ils peuvent se substituer aux FREMMs manquants.

    • Nico St-Jean dit :

      En terme de défense anti-aérienne/anti-missile, avec le SF-500, se seront les meilleurs frégates que la France n’à jamais eu. Franchement dans se domaine précis, les FREMM font pâle figure à côté.

      • wagdoox dit :

        horizon peut être …
        Le capteur c’est bien les munitions avec c’est mieux.

        • Nico St-Jean dit :

          Non wagdoox, le PESA de l’Horizon est certes, un très gros PESA mais n’à rien à voir avec un AESA quad faces.
          .
          « les munitions c’est bien, mais quand on ne voit rien, on ne peut pas les utilisés »

        • Zayus dit :

          Sachant que comme les FDA (« horizon »), les FTI auront des Aster 30, c’est bien le capteur/pointeur qui fera la différence à l’avantage des FTI.
          Seule une capacité supérieure en nombre de missiles embarqué avantage les FDA.
          .
          La version destinée à la Marine Nationale des FTI ne présente que 2 VLS Sylver A50 ou 16 Aster 15/30.
          Notons cependant que certaines présentations export dévoilent des FTI avec 8 VLS Sylver A50 soit potentiellement 64 Aster 30, soit plus que les 48 Aster des FDA « Horizon » classe Forbin…

          • Spender dit :

            Et pourquoi nous prenons la version la plus « pourrie » ?
            Sommes nous nous des bêta testeurs avant la version officiel?es-ce(encore) une question d’argent?

          • Zayus dit :

            @Spender:
            .
            Pour la même raison qui nous a poussé à ne jamais installer les VLS Syver A43 sur les FLF avec leurs Aster 15, ou ne pas choisir de véritable frégates antiaérienne telles que les FREDA/FREMM-ER avec leur radar SF-500 en préférant de simple FREMM-ASM équipées d’un radar Herakles Mk2:
            C’est à dire pour de constantes économies de bouts de ficelle, l’essentiel étant d’avoir le minimum pouvant servir de vitrine commerciale à DCNS…

          • Requin dit :

            Avec seulement 16 lanceurs, j’ai de gros doutes quand à l’embarquement effectif d’ASTER 30 sur les FTI.

            « Etre capable de » ne voulant pas dire que cela se fera. Loin s’en faut. Les FLF était capable d’embarquer des lanceurs pour ASTER 15. On a vu ce que cela à donner au final… un poste pour le personnel féminin.

          • Zayus dit :

            Difficile de dire en 2017 si les FTI embarqueront ou pas des Aster 30 en 2023/2025…
            Mais contrairement aux FLF, leurs 2 VLS Sylver A50 (16 cellules) leur en donnera directement la possibilité sans aménagement particulier.
            Des Aster 30 combinés au radar SF-500 offrirait d’ailleurs une inédite capacité antiaérienne pour la Marine Nationale…
            .
            D’ailleurs, on nous présente les FTI destinés à la MN avec 2 VLS A50, et à l’instar des FLF, elles conserveraient logiquement les emplacements pour recevoir plus…
            Ceci dit, il est vrai que le précédent des FLF n’est pas encourageant.
            .
            Sinon, l’impossibilité d’embarquer des MdCN est également très critiquée et ces FTI ont encore le temps de voir évoluer leur configuration si l’enveloppe budgétaire suit…

    • Zayus dit :

      @Erwann:
      .
      Avec leurs capacités antiaériennes, ASM et antisurface (voire même AVT si on finit par se décider à y installer des Sylver A70), les FTI seront des frégates de 1er rang à par entière.
      .
      Quant à la qualification de « destroyer », observez que même les FASM70 classe Georges Leygues (de 4830 tpc) sont immatriculées « D » comme Destroyer selon la terminologie de l’OTAN.
      .
      Mais est il clair que 3 FREMM supplémentaires auraient été préférables à ces 5 FTI…
      Ceci dit, ne méprisons pas le potnetiel de ces FTI qui seront peut-être les premières (*) frégates françaises à recevoir un radar AESA et ça c’est une véritable révolution technologique !
      .
      .
      – (*) – Je croise doigts et orteils en espérant que les actuelles FREMM-DA programmées qui ne seront rien d’autre que des FREMM-ASM + Aster 30 + Herakles Mk2 (plus performant que l’actuel radar multifonctions 3D Herakles…), redeviennent des FREDA (désignées FREMM-ER en version export…), justement équipées du Sea Fire 500 : ce qui serait la moindre des choses pour 2 FREMM à vocation antiaérienne devant remplacer les 2 FDA classe Forbin annulées en 2006…

      • wagdoox dit :

        Ca parait assez improbable puisqu’il faudra repasse à un mat unique..

      • Erwann dit :

        A ma connaissance, un destroyer se défini par son tonnage.

        • Clavier dit :

          Oui …..mais le tonnage varie dans des fourchettes extravagantes
          Voir le Zumvalt américains qui sont des croiseurs lourds d’autrefois
          on est loin des Fletcher….

        • Zayus dit :

          @Erwann:
          .
          Et bien réalisez que vous étiez dans l’erreur :
          Regardez bien la lettre du code OTAN de l’immatriculation du Dupleix (de 4830 tpc) et constatez que ce n’est pas l’initiale du terme « Frigate » 🙂 :
          http://en.valka.cz/attachments/1945/Dupleix__D641_.jpg
          .
          Ce sont les fonctions et missions ainsi que les capacités qui leurs sont nécessaires qui différencient les destroyers des frégates.
          Les avisos et corvettes restent en fonction de leurs capacités, des catégories transversales entre frégates et patrouilleurs.
          Ainsi nos avisos A69 sont immatriculés F comme Frigate.

  3. themistocles dit :

    Donc on les rénove mais elles restent petites, pas spécialement rapides, lentes et pas (peu) armées…..
    Ca vaut vraiment le coup, plutot qu`en construire des navires neufs avec autre chose que des promesses d`évolution jamais tenues?

  4. Titeuf dit :

    2 système sadral…..
    Ouahhhh,avec ça cela va trembler dans les chaumières….

  5. batgames dit :

    un minimum

  6. Patatra dit :

    Question sans doute bête, comment on fait de la lutte ASM avec juste un sonar de coque et des contre-mesures aussi efficaces soient-elles ?
    Deuxième question idiote, sur SADRAL on est sur du missile mistral, avec moins de portée et d’altitude de croisière ?

    En m’intéressant aux pages wiki consacrées à ces deux missiles, j’ai lu ça sur le crotale ^^
    « Une batterie a été livrée en Chine à des fins d’évaluation. Cette nation produit depuis un missile ressemblant énormément au Crotale, le HQ-7 en version terrestre et navale. »

    • Requin dit :

      Il faut voir ce système ASM comme purement défensif, il n’est pas question de faire de la chasse aux soum comme avec un vrai navire ASM. D’autant que les sonar de coque seront d’occasion venant des F70 ASM qui seront désarmées avant la rénovation des FLF.

      Le crotale est en fin de vie et moins performant que la dernière version du Mistral.

    • Zayus dit :

      @Patatra:
      .
      Les 2 systèmes SADRAL (ou Système d’AutoDéfense Rapprochée Antiaérienne Léger) des FLF ne serviront qu’à l’autodéfense antiaérienne très courte portée desdites frégates.
      Le SADRAL est l’équivalent missile des systèmes CIWS fonctionnant avec un canon d’ailleurs appelés à être supplantés par les systèmes missiles plus efficaces.

      • Requin dit :

        De pllus, le Sadral a été validé contre les embarcations légères

  7. Revan dit :

    Dommage que cette rénovation ne permette pas l’ajout du SYLVER car une grande partie de la plage avant reste vide. Mais là il ne s’agirait plus d’une modernisation/rénovation mais plus d’une refonte.

    On aurait du faire comme les FLF singapourienne de class Formidable avec leurs 32 aster 15/30 repartie sur 4 SYLVER A50.
    C’est dommage car parfois ont vends des versions à l’export mieux équipé que celle qui équipe nos armées.

    • Zayus dit :

      @Revan:
      .
      Installer des VLS dans un emplacement qui leur est destiné n’est rien une refonte, ni même un chantier de modernisation. C’est un complément d’armement initialement prévu et jamais réalisé…
      Et il semble bien que l’espace en question ne soit plus « vide » depuis déjà un bon moment…
      .
      C’est à confirmer puisque pour moi ça reste une rumeur,
      mais il parait que l’espace en question destiné aux Sylver A43 fut finalement aménagé par un carré de personnels féminins ( ? ) sachant que la féminisation des équipages commençait il est vrai à devenir effective de la fin des années 90 au début des années 2000 (les sous-marins restants les derniers « bastions masculins »).

      • Zayus dit :

        Lire:
        Installer des VLS dans un emplacement qui leur est destiné n’est EN rien une refonte, ni même un chantier de modernisation.

  8. tschok dit :

    Eh ben c’est pas lourd la rénovation, côté armement. Il en faut peu pour être déclaré frégate de premier rang dans la marine nationale. Et avec une fronde en plus, elle deviendrait destroyer?
    .
    Et le truc qui me fascine, c’est l’importance accordée au système informatique de combat: on a l’impression que les militaires font la guerre essentiellement avec un système informatique. Mais s’il n’y a pas d’armes au bout du clavier, ça sert à quoi le truc?
    .
    Et puis, apparemment, il n’est pas question de les doter d’un sonar remorqué. De l’ASM sans sonar remorqué, je sais pas ce que ça donne. Peut-être que les 21.000 cv de la bécane ne suffisent pas pour trainer la charrue? C’est vrai qu’il faut se le trainer le sonar.
    .
    Je comprends donc, si je ne me goure pas, que l’ASM va reposer sur l’hélico embarqué qui, lui, a un sonar trempé. Et comme il n’y a qu’un seul hélico par navire, faudra pas s’attendre à des miracles.

    • mich dit :

      Bonsoir,l’électronique et les capteurs sont capitaux sur un navire de combat par rapport aux nombres de missiles (même si il ne faut pas pousser non plus).Un sonar de coque permet quand même de faire de l’asm un plus côtier,peut être qu’un spécialiste pourrait nous dires quel pourrait être les zones d’action type de ces frégates améliorées et leurs missions.Par contre,et même si un NFH90 est sensé être autonome ,je ne sais pas si il est vraiment prévu pour être utilisé avec ces frégates.On verra .

      • Patatra dit :

        La question que je me pose, c’est est-ce qu’un NH90 rentre dans le hangar d’une FLF ?

        • mich dit :

          Normalement et d’après ce que j’en ai vu (mais c’était un panther)oui ,après il faut aussi de quoi accueillir le soutien de cet appareil complexe qui n’a plus rien a voir avec un panther ,mais bon les navires français sont organisés avec un hangar unique avec locaux et soute autour,un spécialiste pourrait peut être nous le confirmer.De plus ,je ne sais pas si cette frégate ,même améliorée,peut former un vrai binôme avec cet hélico ,c’est complexe la lutte ASM ,mais bon avec une fremm pas loin,c’est plus la même,et je doute qu’un sous marin voudrait se retrouver en face de deux frégates , deux NFH et pourquoi pas un ATL2 en maraude !Elmin connaissait bien le sujet ,il pourrait surement nous renseigner.

        • xorminet dit :

          non
          le panther doit replier sa queue pour rentrer donc un nh…

      • Zayus dit :

        @mich:
        @Patatra:
        .
        Le hangar des FLF n’est absolument pas formaté pour recevoir les NH-90 NFH / Caïman Marine ASM ou de manoeuvre (à l’usage de la FORFUSCO).
        Les FLF pourront par contre embarquer les futurs HIL Airbus Helicopter H160 d’un format proche des Panther qu’elles embarquent usuellement.

  9. mich dit :

    SADRAL ,sonar de coque,contre mesure anti torpille ,bref un OPV lourd armé mais certainement pas une frégate de premier rang ,maintenant attendons de voir l ‘armement et l’équipement définitif des FTI.Mais bon,si je ne dis pas de bêtise et au vu de la pluie d’euros qui va bientôt tomber sur la défense d’un ou l’autre de nos deux candidats ,il vaut mieux attendre un peu pour avoir la version mini croiseur !(on peut toujours rêver)

    • Zayus dit :

      @mich:
      .
      Ce ne seront évidement jamais des frégates de 1er rang, mais n’allez pas à l’inverse les présenter comme des « OPV lourds » catégorie de votre invention 😉 …
      D’ailleurs les OPV aussi lourds soient-ils ne sont pas conçus avec un sonar d’étrave et le cas de nos PHM A69 renvoie plutôt à des frégates légères déclassées…
      .
      La « pluie d’euros qui va bientôt tomber sur la défense » sera plutôt utile au lancement d’un PA2 que pour des FLF version mini-croiseurs 😉 !
      D’ailleurs, avec Macron président il n’y aura certainement pas de changements en vue par rapport à l’actuelle politique… Macron évoque un budget de la défense à 2% du PIB à l’horizon 2025 et pensions comprises.
      C’est à dire sans réelles augmentation…
      C’est là que la sémantique politique berne les inattentifs 😉 !

      • mich dit :

        Bonsoir ,ben OPV lourd ça ressemble quand même à ça :
        http://www.meretmarine.com/fr/content/uscg-bapteme-du-7eme-cotre-de-la-classe-legend.
        Bien sur que c’est exagérer ,surtout si comme dit dessous les sonars de coque des frégates 70 sont récupérer ,mais bon un phalanx ça a de la gueule !
        Pour les budgets ,pas d’accord ,Macron promet aussi beaucoup et sans pension (et je n’ai pas lu que les programmes officiel de tout le monde ),le problemme c’est qu’il promet beaucoup à beaucoup de monde ,comme presque tout les candidats d’ailleurs,sauf peut être un seul ,mais il a eu des problèmes ….

        • Zayus dit :

          @mich:
          .
          Oui, les navires hauturiers de l’US Coast Guard correspondent à de véritables corvettes ou frégates de second rang tels que ceux de la classe Bertholf de 4572 tpc que vous montrez ici.
          .
          http://media.defenceindustrydaily.com/images/SHIP_CGC_NSC_Stratton_WMSL-752_Sea_Trials_HII_lg.jpg
          .
          Mais notez que les américains ne parlent pas de « OPV » mais de « OPC » ou Offshore Patrol Cutter.
          http://cimsec.org/wp-content/uploads/2016/10/Screen-Shot-2016-09-21-at-6.23.04-PM-2-1024×678.png
          .
          .
          Macron promet de tout faire pour atteindre un budget de la défense porté à 2% du PIB pensions comprises à l’horizon 2025.
          En clair et décodé, il ne touchera pas au budget d’ici la fin de son éventuel en 2022. Et s’il était réélu en 2022 ce budget arriverait à hauteur de 2% du PIB (pensions comprises) en 2025 à comparer aux 1,8 % du PIB actuel, (pensions comprises).
          .
          Il faut bien comprendre que Macron est dans une optique libérale qui le portera à réduire les dépenses de l’état.
          Et dans cette configuration c’est toujours la défense qui sert invariablement de variable d’ajustement.
          .
          Macron président, attendons-nous à la fin des OPEX et la fermeture des bases françaises en Afrique sur recommandation d’Alger où il prendra ses ordres.

          • mich dit :

            Non,non Zayus dans son discours sur la défense (plutôt complet),il allait jusqu’à un budget de 50 milliards sans pension (il faudra que je le réécoute) ,sans opex et sans le fameux service qui va couter un bras ,en tout cas bien difficile de croire en tout ça.
            Pour les OPV une super floreal aurait pu avoir de la gueule ,ces bâtiments sont quand même très utile et si le prix reste contenu ,elle pourrait faire marcher le commerce !

  10. Zayus dit :

    Cette information permet surtout de lever le doute sur le début de ce lancement de cette série de chantiers de rénovation ou refonte à mi-vie, quoique j’évoquerais plutôt des chantiers de transformation et d’adaptation à la nouvelle mission ASM de ces FLF originellement pas pensées pour cette fonction.
    Il était en effet question d’avancer à 2018 le début de ces chantiers.
    .
    Concrètement, à raison d’une livraison par an de 2021 à 2026, ces 5 FLF ASM permettront de compléter l’arrivée des 2 dernières FREMM-ASM classe Aquitaine (avec la Bretagne en 2018 et la Normandie en 2019) pour assurer la transition entre le retrait des 5 dernières F70 ASM classe Georges Leygues (1) et l’arrivée des 5 futures FTI également à vocation ASM de 2023/2025 à 2029/2031 (période d’essais comprise avant leur entrée en service).
    .
    À moins que le besoin de 15 frégates de 1er rang actuellement ordonné par le LBDSN de 2013 soit revu par un nouveau LBDSN qui porterait ce niveau à 20 frégates de 1er rang, les 5 FLF transformées en frégates ASM de 2020 à 2025 pourraient être progressivement retirées et revendues au fil de leur remplacement par les 5 FTI de 2025 à 2031…
    .
    Ou alors,
    elles seraient reclassées, donc entre 2025 et 2031 (2), en frégates de 2nd rang dites de « gestion de crise » avec en plus leurs nouvelles capacités ASM…
    Mais la Marine Nationale semble aussi vouloir réduire de nombre de ses unités face à ses réelles difficultés de recrutement ou de gestion de ses ressources humaines au fil des années qui passent.
    Il y a de moins en moins candidats acceptant les contraintes inhérentes d’une carrière longue en tant que personnel embarqué…
    .
    .
    .
    – (1) – Le Montcalm pourrait être retiré en cette année 2017, comme le furent le Georges Leygues et le Dupleix en 2013 et 2015 suite à 35 ans de service. Ce qui permet d’estimer les retraits des F70 Jean de Vienne, Primauguet, La Motte-Picquet et Latouche Tréville de 2019 à 2025.
    .
    – (2) – De 2025 à 2031 les FLF mises en l’eau entre 1994 et 1999 arriveront en moyenne à 32 ans dont de 29 ans de service. Leur modernisation reste un argument pour les revendre, permettant le remboursement des chantiers de modernisation.

    • mich dit :

      Bonsoir,il me semble bien que comme le dit l’article,seulement trois FLF pourront faire de la lutte ASM,plutôt côtière avec la non installation d’un sonar remorqué (possible au départ ,de même que les lanceurs aster et des torpilles).

      • Zayus dit :

        Bonsoir mich,
        observez qu’il est ici seulement question de 3 FLF car un premier paiement emboitant le pas à cette commande intervient dès cette année sur le budget de 2017 🙂 !
        Mais l’objectif reste bien la conversion à terme des 5 FLF et la commande pour les 2 autres pourrait intervenir l’année prochaine…
        .
        L’installation d’un sonar CAPTAS compact aurait été techniquement possible, mais le niveau ASM des FLF restera même inférieur à celui qu’avaient jadis les A69 🙁 …

        • mich dit :

          Bonsoir,c’est bizarre j’avais aussi lu qu’il n’y en aurait bien que trois ,après tout c’est ça de pris,par contre en quoi seront elles moins performantes qu’un aviso A69 ,leurs sonar de coque ne sera pas très performant ?le fait qu ‘il n’y ai pas de torpilles ?

          • Zayus dit :

            Les A69 disposaient de véritables moyens de lutte ASM contrairement à ces FLF-ASM qui serviront surtout à compléter les moyens de détection ASM.
            .
            Comme vous dites 3 FLF commandées, ça reste effectivement au moins ça de pris (…) et il est vrai que comme le démontre l’expérience et connaissant les habitudes du gouvernement, que les 2 autres soient finalement abandonnées.
            Vous avez raison mich 🙂 …

          • Zayus dit :

            @mich:
            .
            Retenons aussi l’hypothèse totu à fait plausible de @Tannenberg plus bas,
            qui évoque 3 FLF modifiées, les 2 autres pouvant servir de réserve de pièces de rechange, donc destinée à être cannibalisée 🙂 …

        • Tournicoti dit :

          A69 initialement prévus pour faire de la lutte ASM par petits fonds, sur le plateau continentale (Voir caractéristiques du sonar de coque, et non d’étrave; leur armement L3 / L5 et leur lance « patates »).
          Encore une fois, ces bâtiments furent utilisés à des missions pour lesquelles ils n’étaient pas destinés, la lutte ASM océanique.
          Bravo à ces marins qui durent aller au charbon avec la b… et le couteau… comme trop souvent!

          • Zayus dit :

            Pour en avoir connu dans les années 90, je peux confirmer que les A69 étaient jadis pleinement utilisés pour la traque ASM notamment au service de la FOST dans les années 70/80…

    • Requin dit :

      Cela fait quelque temps déjà que cette modernisation était annoncée à partir de 2020.

    • babylas dit :

      Si la Marine a déjà des difficultés de recrutement je ne sais pas comment elle fera pour armer un deuxième PA ?

  11. wrecker47 dit :

    …De la peintur surtout ,de la peinture …Faut sauver les emplois de la DCN ….Merci qui?,
    Merci Le Drian!

  12. Affreux Jojo dit :

    17 FREMM prévues au départ… Non, rien.

    • Zayus dit :

      Il s’agissait même un temps de 17 FREMM dont 9 ASM + 8 AVT (+ 2 FREDA en option) en 2006.

  13. Scipion dit :

    ça ne fait pas une frégate de premier rang ça. On en est même assez loin.
    Oui bon je sais: vous l’avez tous dit et je ne fais que répéter les divers commentaires qui ont été déposés mais franchement ça devient vraiment agaçant ces faux semblants qui tentent de faire croire que les problèmes sont résolus.

    • Zayus dit :

      @Scipion:
      .
      Nos FLF vont devenir des FTI ou « Frégates de Taille Intérimaires »,
      bouchant les trous que ne pourront pas remplir les 8 FREMM (qui auront toutes des capacités ASM FREMM-DA comprises…) entre le départ des dernières F70 et l’arrivée des Frégates de Taille Intermédiaire.

  14. Poisson rouge dit :

    FTI ou FPR… 2072 le 1erFaut Pas Rêver entrera en service, mais comme la méchante refonte des La Fayette aura été un succès incontestable….ment coûteux, et qu’il n’y aura plus d’argent dans les caisses, direction Scapa Flow pour se saborder..après tout si les allemands ont été capables de le faire, pourquoi pas nous..

  15. Pierro dit :

    Le SADRAL ne saurait remplacer le Crotale.
    Les missiles Mistral ont la moitié de la portée des missiles Crotale.

    Du Mica VL serait le stricte minimum.
    De l’Aster serait mieux.
    Il faut aussi remplacer le radar V-15C.

    Un CAPTAS Nano de Thales serait aussi bienvenu si on pretend faire de l’ASM. Il y a en plus les locaux à bord pour installer un sonar remorqué.

    • Requin dit :

      « Les missiles Mistral ont la moitié de la portée des missiles Crotale. »
      La portée ne fait pas tout. Le Crotale est un missile en fin de vie et en train de disparaître de la MN quand le Sadral continue à évoluer

    • Zayus dit :

      @Pierro:
      .
      Tout à fait d’accord avec vos remarques.
      Observez néanmoins qu’il y a déjà plusieurs années que l’installation d’Aster 15 + Sylver A43 fut définitivement abandonné et en ce qui concerne un « CAPTAS nano », n’oublions que tout comme pour les Aster, un emplacement pour l’installation d’un sonar tracté est également prévu sur les FLF, mais il ne s’agit ici que d’une « refonte » minimale sachant que ces frégates classe La Fayette seront probablement toutes retirées entre 2026 et 2031…

      • Requin dit :

         » un emplacement pour l’installation d’un sonar tracté est également prévu sur les FLF, » sauf que :

        1) il n’est pas prévu de mettre des tubes lance-torpilles donc on se demande à quoi servirait un radar tracté

        2) cet emplacement est utilisé comme local pour les commandos, pour qui les FLF sont l’une des principales missions. Bien plus que l’ASM.

  16. mich dit :

    Un petit lien sur les frégates de ce type :
    http://www.meretmarine.com/fr/content/la-fayette-il-y-20-ans-la-france-inventait-la-fregate-furtive.
    A l’image de ce qu ‘on lisait dans la presse spécialisée de l’époque ,on voit que l’on aurait pu disposer d’une série d’escorteur puissant et endurant si on en avait eu un peu plus les moyens ,mais bon on ne va pas refaire l’histoire,on va voir ce que donne la suite du programme FREMM et FTI ,

    • Zayus dit :

      @mich:
      Il s’agissait à l’époque de commander une série de 12 FLF vite réduites à 6 suite aux premiers succès à l’export de la DCN et à la possibilité de convertir ces 6 autres frégates en frégates de 4000 tonnes.
      La 6e FREMM fini même par être annulée au début des années 2000 et le projet de frégates de 4000 tonnes abandonné, la Marine Nationale entrevoyant un nouveau type très prometteur de frégates de 6000 tonnes…
      Vous connaissez la suite.

      • mich dit :

        Bonsoir,il me semble que l’on avait deja parler du sujet,et il faudra que j’aille vraiment ouvrir de vieux carton,car il me semble bien que l’on parlait surtout de deux versions,une plutôt « OPV » et une autre plus ASM,mais bon on connait la suite.

      • Nenel dit :

        Oui on connaît surtout la façon de travailler en France c’est à dire faire et défaire… Aucune cohérence dans tous les programmes de la Marine. Des mini séries qui font pas grand chose les unes sans les autres. Bref à vouloir satisfaire tout le monde on ne fait rien de bien.

        • Zayus dit :

          Rétrospectivement Nenel,
          les dernières grandes séries que la Marine Nationale aura réussi à mener à leur terme restent les 17 avisos A69, les 11 et même 13 chasseurs de mines « Tripartite ».
          .
          Les autres séries ne dépasseront jamais 8 unités, comme d’ailleurs les classe Georges Leygues et Aquitaine…

    • FredericA dit :

      Merci pour ce lien mich, c’est très instructif 🙂 !

      • mich dit :

        De rien et c’est beaucoup plus facile de mettre des liens internet que sa bibliothèque !(et mer et marine et vraiment un super site ,surtout quand on veut approfondir les post toujours très intéressant de personne comme Mr Lagneau).

  17. Beachcomber dit :

    Très bonne décision !
    Ces frégates n’ayant pas été conçues pour être de « 1er rang », une rénovation contre nature aurait été non seulement une gabegie, mais aussi un non sens stratégique étant donné qu’il aurait fallu recréer ex nihilo une nouvelle classe de frégates pour faire leur boulot.
    Elles vont donc remplacer les avisos dans leur rôle de rabatteur au côté des navires sonars (non armés pour rappel) aux abords de Toulon et Brest (sous couverture aéro d’Atlantics et de NH90), pourront embarquer des lynx pour éventuellement montrer les dents, et feront leur boulot actuel de piquet radar, appui terre ou renseignement en risquant moins de sauter sur une mine (qu’on rencontre quand même plus fréquemment qu’un soum hostile il faut bien le reconnaître).
    Le tout sans trop d’inflation point de vue équipement comme équipage : on peut juste regretter l’absence d’un TLT qui permet d’être quand même plus crédible même par gros temps (i.e. sans appui aérien).
    Début des transformations en 2021, en parallèle des sorties de flotte des fasm et des entrées en flotte des fti : le tempo est bon, au moindre coût.

    • mich dit :

      Bonjour,par gros temps et même avec un TLT cela ne doit pas être facile de faire de la chasse sous marine ?Même question que plus bas ,pouvez nous renseigner sur les capacités d’un couple Lynx/FLF/sonar de coque prévu ? par exemple contre un sna russe (ou anaérobie) dans le golfe de Gascogne,je dis ça au hasard bien sur !
      merci,d’avance

      • Beachcomber dit :

        Bonsoir,
        Malheureusement je ne peux pas vous renseigner, n’étant qu’un marin de base et pas un spécialiste de la discipline.
        Néanmoins, en tant que marin de base, je peux vous affirmer qu’à part 4 nations ayant des sna (dont 2 sont censés être des alliés), la probabilité d’intercepter dans le vaste océan un navire dont la fonction est d’être discret est plus que chimerique, et la possibilité de s’en sortir ensuite (dans le cas d’un torpillage réussi, toujours sans sna), plus qu’aléatoire…
        Tout ça pour dire qu’un soum classique (même anaérobie) n’a pour vocation « que » de la défense littorale (hors opération spéciale), avec pour seul objectif de détruire une flotte adverse trop agressive, et dans ce cas personne n’envoie une FLF en avant poste : elles sont faites pour d’autres missions, tout aussi nobles et indispensables, mais pas la chasse à l’oncle popov en golf de Gascogne.
        Elles finiront d’ailleurs en patrouilleurs hauturiers au large de l’Afrique, dans 10/15 ans, après une longue carrière fort utile, mais ce ne seront jamais des frégates de 1er rang : juste des bons canots intelligemment conçus pour du renseignement, de la police, du coup de main et de l’appui feu en « zone grise » ne nécessitant que de l’auto-protection en mode solo.
        Les changements avérés depuis leur conception concernent la prolifération des mines, missiles abri-navires et le hacking, d’où mise à jour.
        Le reste elles font très bien : pourquoi les changer ?

  18. Lechavenois dit :

    frégate, aviso, corvette, goélette, escorteur, patrouilleurs ; la langue française est riche et généreuse . Libre à nous de redéfinir ces termes et de classer nos navires dans des catégories distinctes compréhensibles.
    Sinon notre marine n’aura plus que des frégates de rangs différents.

  19. Dans le bayou dit :

    Pour la modernisation de l’armement des FLF, on observe la récupération des équipements de modernisation OP3A des 3 F70 ASM D643 à 645 (de mémoire), soit 6 Sadral. On peut espérer le transfert des 3 sonars thales 4110 installés aussi pour modernisation sur ces 3 même F70, et identiques à ce qui équipe les Fremm et Horizon comme sonar de proue. Les 2 F70 AA (Type Cassard) disposent aussi d’un total de 4 Sadral dont le transfert pourrait avoir lieu sur les 2 FLF restantes selon la même logique. Pour ces dernières, l’équipement en sonar reste à définir.

    En bref, du meccano et de la gestion de « bon père de famille »,plutôt que de jeter des équipements encore valables, on les récupère pour la deuxième moitié de vie des FLF .

    • mich dit :

      Bonjour,vous pouvez nous éclairer sur les capacités de ce sonar ,les capacités du sadral et le couple que formerait Lynx et FLF ?
      merci d’avance

      • Zayus dit :

        Le SADRAL reste seulement un système d’autodéfense antiaérienne de très courte portée mais les Mistral sont bien plus véloces que les Crotale.
        .
        Par contre les derniers Lynx présentent en effet la possibilité de mouiller un sonar DUAV4 et de tirer 2 torpilles légères Mk46, voire MU90…

    • Zayus dit :

      @Dans le bayou:
      .
      « …Pour ces dernières, l’équipement en sonar reste à définir. »
      Il y a encore 5 F70 à désarmer d’ici 2025…

    • Requin dit :

      pour les sonar, ce seront des Kingklip Mk II (4132) de Thales

    • Dans le bayou dit :

      Le sonar de proue (ou de coques) de la classe F70 ASM est à la base soit un DUBV-23 (début de classe) ou un DUBV 24 C (fin de classe). Les F70 ASM D643 à 645 ont reçu au début des années 2000 un sonar UMS Thales 4110 à basse fréquence avec un traitement numérisé du signal.

      Ce sonar est toutefois assez lourd (10 tonnes) pour une frégate légère et selon Mer&Marine, il s’agira d’un modèle sans doute plus modeste. Ce peut être soit:

      Thales Kingklip (2/3 tonnes, installé sur FTI dans la variante la plus performante et récente, Mk 11)
      https://www.thalesgroup.com/fr/canada/kingklip-hull-mounted-sonar

      ou

      Thales Blue water (dérivé du sonar Flash de l’hélicoptère NH 90, quelques centaines de kgs)
      https://www.thalesgroup.com/fr/worldwide/defense/what-we-do-naval-forces-underwater-warfare-anti-submarine-warfare-surface-ships

      Ces deux modèles offrent des capacités intéressantes pour la lutte côtière, la détection de mines et l’éclairage sonar (signal envoyé et récupéré par un autre navire plus puissamment équipé, type Fremm), le Kingklip étant plus performant pour la détection ASM océanique (selon les variantes) et le Blue water moins cher.
      Ces équipements offriront aux FLF la capacité à opérer en autonomie face à des champ de mines (sombrer sur une mine à orin à 200$ pour un navire à une centaine de millions d’€… ) et réaliser de la lutte ASM côtière, voire océanique selon le modèle, même si l’on n’est pas vraiment au niveau des Fremm. Au point de vue de la lutte anti-mine, avec 12 frégates dotés de sonars et 11 chasseurs de mines Tripartites (remplacement en vue par le Système de lutte anti-mines futur), l’arrivée des 5 FLF dotées d’un sonar ne paraît pas un luxe.

      Il est probable que soient repris les développements menés pour la classe Kang Ding taiwanaise, seule variante du type Lafayette dotée d’un sonar de coque, le Spherion B (2 t~). Il s’agirait du mode le plus économique dans l’enveloppe financière assez serrée de rénovation des FLF.

      Dans cette optique, les UMS 4110 partiront sans doute pour armer les 3 dernières Fremm, économisant quelques dizaines de millions d’€ forts utiles par ailleurs pour doter la rénovation des La Fayette.

      Pour le Sadral face au Crotale, chaque système a ses avantages et ses défauts. Le Crotale est guidé par radar avec divers modes assez performants, ce guidage offrant une moindre sensibilité à l’humidité que la voie infrarouge du Mistral. Il manœuvre sous facteur de 35 G, ce qui est supérieur aux 25 G du Mistral. Pour la portée, le Mistral RMV (Rénovation à mi-vie) serait annoncé à 10 km et mach 2,7, ce qui le rapproche des 13 km du VT1 Crotale. Enfin, les 2 système Sadral offrent la capacité de tirer simultanément de chaque bord contrairement au Crotale, avec 12 missiles à tirer pour les premiers contre 8 pour le second.

      Le Mistral est tire&oublie, ce qui permet dans lancer plusieurs à la fois mais veut dire advienne que pourra une fois lâché dans la nature. Le Crotale continue à recevoir des informations sur la cible pendant le vol, ce qui constitue un certain avantage pour optimiser sa trajectoire.

      Pour les Lynx, qui sont déjà bien usés, s’ils tiennent jusque vers 2022-23, ce sera déjà beaucoup… Les FLF sont censés servir jusque vers 2026-2031 (30 ans de service) voire 2031-2036 (35 ans de service).

      • Zayus dit :

        @Dans le bayou:
        .
        Les « sonars de coque » que sont les Thales « Kingklip » et « Blue water » ne sont pas nécessairement des « sonar de proue » ou « sonar d’étrave », contrairement à l’UMS 4110 🙂 …
        .
        Difficile de compter les 11 chasseurs de mines « Tripartite » avec leur DUBM-21, car ils commenceront à être remplacés au cours de la prochaine (LPM 2020/2025…) par les SLAMF :
        Des drones de surface (ou USV: Umanned Surface Vehicle…) tels que le « Sterenn Du » doté d’un sonar remorqué, pouvant opérer à partir d’un bateau-mère (tel qu’un BPC…) et porteur de drones sous-marins autonomes (ou AUV: Autonomous Underwater Vehicle…) anti-mines, aux fonctions distinctes de détection et neutralisation.
        .
        Mais les 9 A69 ont également leur sonar de coque DUBA-25 et entrent aussi dans cette liste pouvant être directement impliqués dans les missions de détection ASM…
        .
        Les 2 FDA, 8 FREMM (dont 6 ASM) et donc 3 FLF totaliseront 13 frégates équipées d’un sonar de coque d’ici 2025, sans compter la première FTI…
        .
        Merci pour l’info au sujet des facteurs de manoeuvre des SADRAL et Crotale dont le VT1 est effectivement plus rapide à Mach 3.5, que le Mistral…
        .
        Enfin, les Lynx sont effectivement bien rincés et il était originellement prévu qu’ils soient tous remplacés par des NH-90 NFH dont une dizaine reste à livrer alors que 17 Lynx modernisés au standard HAS-2 sont toujours en service…
        .
        Il est donc probable que les derniers Lynx attendent une version militaire navalisée du H160 dont il est difficile de savoir en 2017, si elle intégrera un sonar à immersion …

  20. popeye dit :

    Un emplâtre sur une jambe de bois. On est loin des 4 Horizon et 17 FREMM (1 livraison tous les 7 mois) initialement prévues.
    Au détriment de toute logique économique, les coupes successives ont eu pour effet d’augmenter le prix unitaire, et au final, on paye plus pour avoir moins et moins bien.

  21. Kellermann dit :

    En 5 ans, la MN a chuté en dessous des 300 000 T de tonnage, et est passée du 6eme rang mondial au 7eme, après l’Inde.

    • Zayus dit :

      @Kellermann:
      .
      Bases et points d’appui autour du monde, porte-avions nucléaire CATOBAR, SNLE, SNA, projection amphibies, projections navales en moins, la marine indienne n’a pas la moitié des capacités de la Marine Nationale.

  22. Fralipolipi dit :

    Of course, je suis d’accord avec vous tous pour dire que des Sadral ne permettront jamais de qualifier une frégate de « 1er rang » .
    De même que des lance-leurres ne feront jamais de l’ASM … il aurait fallut des MU90 pour cela.
    Bref, on ne parle là que de quelques rustines pour continuer à faire de la présence (et de l’écoute), mais pas vraiment pour faire la guerre.
    .
    Mais en parallèle, il faut souligner le bon côté des choses.
    Ces frégates FLF vont partout, sont très photogéniques, et assurent très bien le travail de présence et de représentation (et d’écoute ?).
    .
    Pour illustrer magnifiquement ce fait, il faut remarquer que nous sommes le seul pays au monde capable de faire « simultanément » :
    – des exercices de débarquement, pas bien loin de la mer Jaune, avec les forces japonaises et américaines (avec le BPC Mistral) … ceci visant en tout premier lieu la protection des iles Senkaku des velléités chinoises.
    http://la1ere.francetvinfo.fr/nouvellecaledonie/province-sud/nouvelle-caledonie/apres-japon-porte-helicopteres-mistral-se-rendra-australie-469865.html
    – et une visite de courtoisie de 7 jours à Shanghai avec notre fameuse frégate FLF « Courbet » … lequel Courbet n’était autre qu’un amiral ayant passablement ferraillé contre les Chinois au 19ème siècle.
    http://french.china.org.cn/china/txt/2017-04/29/content_40718354.htm
    .
    « Les cons ça ose tout » disait Audiard … Je ne sais pas si nous sommes cons, mais assurément, on ose tout ! 🙂
    Ils sont forts ces Français, si si, ils sont trop forts 🙂

    • Fralipolipi dit :

      En toile de fond, on perçoit une diplomatie maritime d’équilibre entre la Chine et les US, aussi subtile qu’utile à tous.
      Le seul problème est que nous ayons trop peu de moyens financiers pour permettre de consolider un peu plus cela dans le temps et dans l’espace.

      • revnonausujai dit :

        faire de la diplomatie, c’est poursuivre un objectif par un des moyens dans la main de l’Etat.c’est là où ça coince, faute de vision au dela de l’horizon
        pour continuer la métaphore maritime, il ne s’agit pas de naviguer à vue ni de faire des ronds dans l’eau

    • Zayus dit :

      @Fralipolipi:
      .
      Avec ou sans leur sonar d’étrave et leur 2 SADRAL, ainsi que les autres mises à jour (…),
      les FLF ont déjà été décrétées « frégates de 1er rang » pour déclarer atteint l’objectif de « 15 frégates de 1er rang » du LBDSN de 2013, soulignant l’efficacité et l’énergie de notre gouvernement à traiter les dossiers de défense avec rigueur et dextérité 🙂 !!

  23. Tokamak dit :

    Quel dommage, quel gâchis. Le projet Fremm prévoyait, pour la France, la construction de 17 navires (ASM et AVT). Là ont se retrouve avec 8 FREMM, dont le cout d’achat n’est pas si éloigné du cout des 17 d’origine. On sait aujourd’hui que les FREMM pourraient toutes faire de l’ASM, de l’AVT et de l’AA. Bref, nous aurions pas besoin de modifier des FLF, car ses modifications n’est pas neutre.

    • Tokamak dit :

      *car le cout de ses modifications n’est pas neutre.

    • mich dit :

      Bonjour ,il faut quand même dire,mais ce n’est que mon avis,que le projet de 9 fremm AVT était un peu bancal,je ne sais pas si il avait tant de soutien que ça.

  24. Tannenberg dit :

    @Zayus, vous voulez parler de la 6e FLF, mais bon c’est vrai qu’on se melange facilement les pinceaux avec tous ces acronymes. A mon avis on aura que 3 FLF « revalorisee », grace a notre culture d’economie de bouts de chandelle que le monde entier nous envie. Les 2 autres serviront de reserve de pieces detachees ou seront revendues j’imagine. Perso j’aurais prefere qu’on fasse durer les 5 FLF telles quelles encore 5 ans, le temps de voir l’ASA des FTI, on aurait pu alors utiliser ces memes fonds pour lancer les batsimar, mais JYLD a sans doute juger plus utile de faire bosser les industriels « partenaires » avec des contrats a haute valeur ajoutee, plutot que de faire construire de betes patrouilleurs (histoires d’avoir de betes vecteurs pour affirmer notre bete souverainete).

    • Zayus dit :

      @Tannenberg:
      .
      Il avait bien une 6e FLF dont la commande fut annulée avant la livraison de la 5e.
      Je ne confonds pas avec les FS classe Floréal si c’est que vous suggérez.
      .
      Je souscris totalement à votre hypothèse des 2 autres FLF servant de « réserves de pièces de détachées » au nom d’économies de bouts de chandelle.
      Cette option est tout à fait recevable et va dans le sens de ce que je prévois à moyen terme pour ces FLF:
      Elles seront graduellement retirées au fil de l’arrivée des FTI de 2025 à 2031…
      .
      PS.
      Si vous aimez la précision Tannenberg,
      observez que « FLF » n’est pas un acronyme, mais bien un sigle 😉 …

  25. Zayus dit :

    Alors,
    beaucoup ici soulignent la légèreté de ce programme de rénovation dont apparemment, l’installation d’un sonar de coque restera finalement l’opération la plus lourde …
    .
    Les frégates de 2nd rang de type « frégates de gestion de crise » que sont les 5 Frégates Légères Furtives classe La Fayette, furent dès fin 2013 décrétées « frégates de 1er rang » (…), pour atteindre la cible de 15 frégates de 1er rang du LBDSN publié la même année.
    Une décision qui devait faire suite aux retraits des 3 F67 classe Tourville et anticiper les retraits des 3 F70 avec le Georges Leygues toujours en 2013, le Dupleix en 2015 et le Montcalm en 2017, sans oublier la reconversion en PHM de nos 9 derniers A69.
    Mais il était aussi toujours question de 11 FREMM en 2013…
    .
    La modernisation prévue pour ces FLF ne leur donnera un potentiel ASM qui n’arrivera pas au niveau de celui qu’avaient jadis les avisos A69 classe d’Estiennes d’Orves…
    .
    Alors ce qu’il faut retenir de tout ça, c’est que les FLF pourront apporter qu’un complément sur la couverture ASM de nos côtes reprenant le rôle des A69 au profit de la FOST, mais cette série d’avisos comptait 17 unités pas … seulement 5 🙁 …
    .
    Les A69 initialement des avisos ASM (de 1410 tpc) avec un sonar de coque, 4 torpilles de 550 mm, un impressionnant lance-roquettes ASM sextuple de 375 mm (avec 30 roquettes en soute) en plus de leurs 4 missiles antinavires MM40, leur canon de 100 mm, leurs 2 canons 20 mm et leurs 2 mitrailleuses 12,7 mm, étaient de véritables frégates de 2nd rang (des avisos justement immatriculés « F »).
    Je le précise sachant qu’aujourd’hui au regard de ce que vont devenir les FLF, les A69 (avant d’être en grande partie désarmés pour devenir des PHM) seraient considérés comme de véritables frégates 1er rang 😉 !
    .
    En résumé,
    les FLF vont surtout recevoir un sonar de coque pour une modernisation qui restera globalement légère et minimaliste pour limiter les couts, sachant que ces frégates seront très probablement retirées entre 2026 et 2031 pouvant vraisemblablement être encore revendues du haut de leurs 30 ans…

  26. Zayus dit :

    Toujours à propos de chantier de « refonte & modernisations »,
    voici un aperçu du plus important actuellement en cours depuis février :
    https://pbs.twimg.com/media/C-gunkOWsAADtyO.jpg
    .
    Un démontage de mâture qui suit tranquillement son cours pour recevoir un radar 3D multifonction de Thales Nederlands: le SMART-S Mk2 en remplacement du radar DRBJ-11B (comme sur les FAA70 classe Cassard avec le SMART-S):
    http://www.meretmarine.com/sites/default/files/styles/mem_1000/public/new_objets_drupal/20140220010409_sm.jpg
    .
    Un SMART-S ici installé sur le Jean Bart:
    http://www.meretmarine.com/sites/default/files/styles/mem_1000/public/old_objets/45395.jpg?itok=LQBUlx5a
    .
    Notons aussi le replacement du radar de navigation DRBN-34 par un radar danois : le SCANTER 6002 de Terma.
    https://www.terma.com/security-surveillance/radar-systems/naval-radar-surveillance/
    .
    Et le chantier est également en cours sur les catapultes 😉 !
    https://pbs.twimg.com/media/C-guqtsXkAEA-bn.jpg

  27. MP3 dit :

    Ridicule cette rénovation. En anti-aérien, ces frégates seront équipées comme un patrouilleur…
    Une marine comme la nôtre devrait aligner au moins 16 combattants de surface et 500 tubes VLS. On n’y est pas.

    • Zayus dit :

      @MP3:
      .
      Comme les patrouilleurs et les FASM70, ces frégates ne sont pas antiaériennes, leur équipement antiaérien qu’il soit basé sur le Crotale ou le SADRAL reste destiné à l’autodéfense courte-portée.
      .
      PS:
      Épargnez-nous ces anglicismes issus d’une traduction littérale inadéquate du genre: « combattants de surface », svp…
      Ou alors exprimez-les directement en anglais, tel que « surface combatant » ou « VLS » si ça vous démange…