Corée du Nord : Le porte-avions américain USS Carl Vinson n’est pas là où il avait été annoncé

Une semaine avant les célébrations du « Jour du Soleil » à Pyongyang, au cours desquels les observateurs s’attendaient à un probable sixième essai nucléaire nord-coréen, un porte-parole de l’US PACOM, le commandement militaire américain pour le Pacifique, avait annoncé le départ d’un groupe aéronaval constitué autour du porte-avions USS Carl Vinson vers la péninsule coréenne par « mesure de précaution ».

Et ce porte-parole d’ajouter : « La menace numéro un dans la région reste la Corée du Nord, en raison de son programme de missiles irresponsable, déstabilisateur et imprudent, et de la poursuite [de ses recherches] en vue de disposer d’armes nucléaires. »

Étant donné que l’USS Carl Vinson devait initialement appareiller de Singapour pour participer à des exercices avec les forces australiennes, l’on pouvait supposer que cette décision avait pour objectif de dissuader Pyongyang de réaliser un nouvel essai nucléaire. D’autant plus que, peu avant, le chef de la diplomatie américaine, Rex Tillerson, avait tenu des propos très fermes à l’égard du régime nord-coréen.

Le 11 avril, interrogé sur le déploiement de ce groupe aéronaval, le secrétaire américain à la Défense, le général James Mattis, avait répondu qu’il « n’avait pas de raison particulière » mais qu’il s’agissait d’une « question de prudence ». Le lendemain, l’agence Reuters annonçait que le Japon prévoyait des exercices conjoints avec la formation de l’US Navy quand elle passerait à proximité de ses eaux territoriales.

Puis le président américain, Donald Trump, qui avait, à plusieurs reprises, évoqué l’option d’une action unilatérale contre le régime de Pyongyang, en rajouta. « Nous envoyons une armada. Très puissante […] Nous avons des sous-marins. Très puissants. Bien plus puissants que le porte-avions. Ça, je peux vous le dire », lança-t-il, le 12 avril, ors d’un entretien donné à la chaîne de télévision Fox Business Network.

Le 14 avril, alors que l’examen des images prises par satellite indiquait que le site de Punggye-Ri était fin prêt pour un nouvel essai nucléaire, le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, s’alarme d’un « conflit susceptible d’éclater à tout moment. »

De son côté, l’agence sud-coréenne Yonhap, citant un responsable militaire, affirma que le groupe aéronaval américain devait arriver près de la péninsule coréenne pour le 15 avril. « L’USS Carl Vinson n’est pas encore arrivé dans la zone du théâtre d’opération coréen », avait affirmé cet officiel sud-coréen. « Nous supposons qu’il arrivera dans les eaux proches de la péninsule coréenne vers ce week-end », avait-il précisé.

À Pyongyang, comme d’habitude, le ton se voulait martial. « Notre puissante armée révolutionnaire surveille chaque mouvement de l’ennemi et notre arsenal nucléaire est tourné vers les bases d’invasion américaines », menaçait le quotidien officiel Rodong Sinmun.

L’essai nucléaire nord-coréen n’ayant pas eu lieu (l’on a eu droit au lacement raté d’un missile à la place), l’on aurait pu penser que l’annonce du déploiement de l’USS Carl Vinson et de son escorte avait eu un effet dissuasif, sachant que pour Kim Jong-un, le maître de Pyongyang, l’essentiel est la survie de son régime.

Seulement, le groupe aéronaval américain n’a en fait pas mis le cap vers la mer du Japon puisque, ces derniers jours, il croisait au large de la côte septentrionale de l’Australie. Le pot aux roses a été découvert grâce à une photographie de l’USS Carl Vinson prise le week-end dernier dans le détroit de la Sonde, à environ 5.000 km de la péninsule coréenne.

« Ce que la marine n’a pas dit, c’est que l’USS Carl Vinson devrait achever une autre mission avant de se diriger vers le nord. Les exercices conjoints avaient été planifiés il y a longtemps avec la marine australienne dans l’océan Indien », a expliqué le New York Times. Du coup, le groupe aéronaval devrait très prochainement mettre le cap vers la mer du Japon, où il devrait arriver le 25 avril prochain.

Sur la page Facebook du Carrier Strike Group One (CSG-1, le groupe aéronaval de l’USS Carl Vinson), l’amiral Jim Kilby a publié un communiqué comme il avait promis de le faire chaque fois qu’il serait autorisé à évoquer les changements de programme. Et il a ainsi indiqué que la mission du porte-avions allait être prolongée de 30 jours supplémentaires pour « assurer une présence au large de la péninsule coréenne » et rester la « la pièce maîtresse d’une dissuasion maritime visible. »

57 commentaires sur “Corée du Nord : Le porte-avions américain USS Carl Vinson n’est pas là où il avait été annoncé”

    1. C’est dire à quel point leur usage est dissuasif pour les pays dont on sait que leur(s) porte-avions n’est (ne sont) pas en cales sèches…

      1. en arrondissant 100 000 tonnes de diplomatie avec une centaine d’avions et quelques centaines de missiles de croisière à bord des bâtiments et autres sous-marins d’escorte …

  1. La Chine a fait les gros yeux.Et le Japon fait confiance a la Chine pour calmer Bibendum.Fini la récré.

  2. Je me demande qui va avoir l’honnêteté intellectuelle de faire un bilan objectif des trois « actions d’éclat » récentes des forces américaines: l’attaque d’une base aérienne syrienne par des missiles Tomahawk, puis le largage de la super- bombe sur des grottes en Afghanistan, et enfin le prétendu déploiement du porte-avions Carl Vinson au large de la Corée…
    chacun de ces événements et le bilan qu’on peut en faire, doit être analysé avec un minimum de sens critique, c’est-à-dire d’honnêteté. Et le bilan global n’est guère reluisant pour le gouvernement américain. Dans les trois cas, surtout le premier et le troisième, il y a eu mensonge, exagération, et donc manipulation de l’opinion.
    Le dernier événement, la cerise sur le gâteau, c’est le porte-avions qui se trouve en fait à 3000 nautiques de là où il était supposé être le week -end dernier….de fait il sera dans la zone prévue, mais une douzaine de jours après la date annoncée..on s’est moqué de qui, là aussi ?
    chacun des trois exemples correspond à un effet d’annonce, à un roulement de tambour, à une posture guerrière, mais dans la réalité des faits et de leurs conséquences, ce ne sont que trois séquences médiatiques pour impressionner le populo.des bulles de savon qui ont surtout fait « pshiit  » . Hollywood et beaucoup de vide derrière le beau décor à la Rambo. Ils ne changeront décidément jamais.

    1. Les renvois à l’expéditeur de plusieurs cargos de charbons nord-coréens qui représente la principale production exportée de Corée du Nord et dont la Chine est le seul importateur, n’était pas virtuel.
      .
      La destruction de structures souterraine qui plus est de profondes grottes en montagne; refuges difficilement par forces d’infanterie et faciles à défendre face à une force terrestre, donnera matière à réflexion aux « stratèges » de daech en Afghanistan et aux talibans.
      .
      Aucune enquête internationale sous l’égide de l’ONU que la Russie refuse par principe en y oposant son droit de veto au CS, n’a ce jour blanchi Assad et l’AAS de leur responsabilité sur ce raid aux gaz de guerre à Khan Cheikhoun…
      .
      Voilà ce que nous pouvons analyser avec un « minimum de sens critique » et « d’honnêteté »…

    2. On oublie que Trump c’est « béton et spectacle ».Et quand on dit spectacle,Hanouna c’est une émission culturelle a côté des siennes.

    3. Je pense, Jacques29, que dans votre « analyse », vous oubliez de nombreux points.
      Vous êtes offusquez car le porte-avions n’est pas en ce moment au large de la Corée ? Moi j’y vois une belle utilisation de la communication. Quant à l’attaque en Syrie et en Afghanistan, faut pas être devin pour y voir un avertissement.
      Ceci dit, j’ai lu ailleurs qu’il était bien prévu que le PA arrive vers le 25 au large de la Corée. Peut-être que les médias se sont un peu emballés, et peut-être que cela a servi la rethorique des USA…
      Mais vous me navré à vouloir défendre ostensiblement des régimes comme en Corée du Nord. Votre mauvaise fois n’a d’égale que votre haute opinion de vous-même, qui transpire, que dis-je, qui dégouline constamment dans vos commentaires.
      La critique c’est bien, mais la critique partisane et aveugle non.
      Mais bon, on vous changera pas, vous faites partie des aigris inconsolables.

      1. @ jolindien : merci pour cette consultation psy gratuite : je vous dois combien pour cette tranche de rigolade ? et surtout , si vous m’avez lu  » défendre ostensiblement » la Corée du Nord dans le message que vous commentez, alors là doublement chapeau, c’est du don de double vue ! comme quoi le fond de votre motivation, purement idéologique et non factuelle, « dégouline », lui, assez vite.Vous aussi, vous seriez bien inspiré de parler seulement des faits au lieu d’attaquer les personnes.

        1. Et pendant que jacques29 rit (jaune…) des commentaires qui lui sont adressés et tente de se lancer -en vain- dans l’humour, tout en trouvant des excuses aux dictateurs de ce monde, le nord-coréen lui, continue de provoquer et menacer la planète :
          Maintenant, il annonce via son vice-ministre des Affaires étrangères, Han Song-Ryoldes, des tirs hebdomadaires !
          Alors jacques29, là encore, il s’agit de quoi ? « un effet d’annonce, un roulement de tambour, une posture guerrière » ou juste « une séquences médiatique pour impressionner le populo.des bulles de savon qui ont surtout fait « pshiit »  » ??? 🙂

    4.  » il y a eu mensonge, exagération, et donc manipulation de l’opinion…. »
      Tient ça me rappelle un autre pays..

    5. @Jacques 29
      .
      Ponctuellement , en y réfléchissant froidement , ce qu’ a fait Trump est très bien … Je précise bien « ponctuellement » ; après cela dépend bien évidemment de la gestion de la suite des opérations ; en fait il s’agit d’un coup d’arrêt en forme de coup de semonce qui indique clairement à tout adversaire potentiel qu’il y a en face de lui , quelqu’un qui détient une énorme puissance militaire de haute technologie dont il n’hésitera pas à se servir dans un délai très bref .
      .
      Et lorsque j’emploie le terme « adversaire » , il peut s’agir également , avec Trump , d’une punition du style « rappel à l’ordre » à caractère émotionnel ou préventif ; c’est ce qui le rend si imprévisible mais aussi « homme de décision » rapide et déterminé voire autoritaire .
      .
      Par contre , ce genre de comportement , s’il fait peur et inquiète de prime abord , peut malgré tout s’avérer contre-productif s’il devient systématique donc , logiquement , finalement complètement prévisible ; il n’y a alors plus le moindre effet de surprise escompté mais , à la place , le sentiment d’un président caractériel , impulsif , émotif , qui n’ira guère plus loin que la menace qu’il fait planer sous forme d’une ou de plusieurs frappes qualifiées de « punitives » ou de préventives …
      .
      Or , afin que Donald Trump conserve son leadership d’autorité , sa crédibilité , il ne peut et ne doit jamais s’enfermer dans un tel systématisme , au contraire il doit perpétuellement continuer de surprendre ses fans comme ses plus farouches détracteurs ou contradicteurs s’il veut se maintenir dans le peloton de tête des marchands de peur ou du moins de crainte .
      .
      Il devra par conséquent tantôt s’engager , tantôt se désengager puis revenir sur ses pas , élargir ses fondamentaux puis les resserrer pour à nouveau laisser des ouvertures , tout en restant maître de la situation !
      .
      Pour lui , comme pour la diplomatie américaine dans son ensemble , cela constitue un jeu d’adresse , une prouesse d’équilibriste sans cesse renouvelée , ce que je n’hésiterais pas à appeler « la quadrature du cercle » , laquelle doit être en ligne de mire en permanence tout-en étant à chaque fois transcendée par une réelle virtuosité diplomatique et politique ; toute sa politique étrangère va reposer sur ce concept hautement improbable et le plus souvent risqué dans les mois à venir .
      .
      C’est à peu de choses près , mais il commence à avoir beaucoup d’expérience en la matière , les pièges auxquels est confronté Vladimir Poutine depuis sa réélection en 2012 lorsqu’il succède à Dmitri Medvedev ; c’est à l’inverse ceux qu’a su et voulu éviter Barack Obama , qui , avec beaucoup de subtilité , de talent confinant à de la jonglerie , a préféré adopter une posture bien plus prudente …
      Malheureusement , toute médaille ayant son revers , cette attitude a fait de lui un président indécis , aux atermoiements incessants , qui l’ont rendu peu fiable aux yeux de ses interlocuteurs , des autres grands de ce Monde …
      Obama laisse l’image d’un leader pusillanime , voire faible , n’ayant que rarement su trancher , sur des positionnements souvent trop fluctuants .
      .
      L’exemple ou l’un des exemples les plus emblématiques étant le tristement célèbre bombardement , l’attaque chimique de la Goutha , en août 2013 , qui aurait pourtant dû constituer cette fameuse « ligne rouge » tant redoutée que l’administration Obama aurait dû « sanctionner » ; François Hollande en avait fait l’un des chevaux de bataille de sa politique de « chef de guerre » incontesté depuis l’intervention au Mali dès le début de la même année lors de l’opération Serval …
      .
      En fait , c’est davantage le refus des anglais de s’engager à soutenir une « action » américaine visant à frapper le régime syrien de Bachar Al Assad qui est à l’origine du renoncement d’Obama .
      L’ Angleterre de David Cameron , la Chambre des Communes faisant ainsi , en quelque sorte , payer l’interventionnisme suiveur de Tony Blair lors de son second mandat …
      .
      Maintenant , il est toujours possible qu’il se soit passé quelque chose dans les recoins des cabinets et salons feutrés des ministères , quelque chose dont nous ne savons rien , peut-être une information , un renseignement essentiel qui a motivé la décision d’Obama de ne pas intervenir ?
      .
      Pour revenir à Trump , il est la bonne réponse temporaire et ponctuelle à cette interminable partie de jeu d’Échecs , initiée par la Guerre Froide , puis prolongée par la remontée en puissance sur la scène internationale de la Russie de Poutine qui , lui-même , en quelque sorte , a sonné la fin de la récréation entraînée par la chute de l’URSS et l’affirmation arrogante d’un monde unipolaire , mené par les USA dont tout-un chacun faisait mine de s’accommoder jusqu’à présent mettant en avant les vertus et bienfaits des marchés financiers , de l’interventionnisme à tout crin , de la démocratie pour tous , de l’ingérence lorsque cela est jugé nécessaire .
      .
      Quant à l’ Europe , cette vieille et brave Europe dont nous , français , sommes l’un des peuples protagonistes principaux , notre croyance béate en une sorte de gouvernance du Monde en faisant une communauté idéale , communément appelée « communauté internationale » où les peuples du Monde ne pouvaient que s’entendre , la société civile et les ONG faisant pression sur les mauvais gouvernements , la Cour Pénale Internationale étant chargée de châtier les régimes et dirigeants « méchants » etc … , cette vision que nous avions , cette illusion occidentale dont nous-nous sommes tant contentés , qui nous a tellement bercés , s’effondre sous nos yeux !
      .
      Je voudrais attirer l’attention sur le fait que le Monde actuel ne présente pas davantage d’instabilité que jamais ; il y a eu des périodes bien plus dangereuses ; en revanche , ce sont les idées que nous-nous en étions faits qui s’écroulent …
      Nous devons nous adapter à cette réalité , de gré ou de force …
      Même si , à l’évidence , le péril d’un Islam revendicatif , conquérant , radical nous menace directement sur tous nos fondements , notre Histoire .
      .
      La Corée du Nord , l’attitude de la Turquie et de son dirigeant , enfin le comportement provoquant de la Russie constituent des points de friction tels , qu’un « avis de tempête voire d’ouragan » peut raisonnablement être émis .
      .
      Nous avons accumulé , à cause de cette espèce d’état léthargique , de ce manque de vigilance , de cette « insouciance amoureuse » , fautes et bévues qui provoquent aujourd’hui un réveil brutal très difficile , confrontés que nous sommes , à ce « nouveau » contexte qui est appelé à s’installer dans la durée .
      .
      C’est un peu cette absence de positionnement ferme et intangible qui a poussé Poutine à profiter de nos erreurs d’appréciation afin de faire avancer ses pions sur les dossiers de la Crimée ainsi que de l’Ukraine .
      Poutine est un stratège calculateur , froid et pleinement conscient des rapports de force ; ce n’est pas un fou ni un imbécile .
      Ne pas perdre de vue qu’il y vit une importante communauté russophone … Cela a son importance car ses propres opposants l’ont soutenu dans cette entreprise .
      De même , concernant son intervention en Syrie « en faveur » de Bachar Al Assad .
      Grâce à lui , à son action , que ça nous enchante ou non , la Russie n’est plus un « paillasson » mais est redevenue un acteur incontournable sur la scène internationale .
      Je nourris davantage de doutes concernant son positionnement envers la puissance turque d’Erdogan et du chantage que ce dernier exerce sur la question des migrants/réfugiés …
      .
      Face à des adversaires politiques de ce calibre , Trump , se doit de se montrer nettement plus « dissuasif » que son prédécesseur ; géo-politiquement cela est une stratégie , certes faite d’une partie de « bluff » , qui peut s’avérer payante à court terme .
      Mais s’il se limite à de l’émotionnel , le « levier » risque de perdre de son efficacité voire de casser pour de bon …
      .
      Je ne sais pas si j’ai répondu comme vous le souhaitiez , toutefois , c’est vraiment ce que je pense de la situation actuelle .

      1. @Jacques 29
        .
        Afin de clarifier certains éléments , je tiens à faire une mise au point plus précise :
        .
        a) Lorsque je fais une sorte de description de ce que avons l’habitude de nommer « mondialisation » ( sans toutefois employer le terme dans ma réponse ) , qui n’est en réalité que la conséquence d’un libéralisme économique voire sociologique , lui-même héritier direct du capitalisme , dans les paragraphes 11 et 12 ; ce que je cherche à dire , à faire passer , c’est que NOUS , occidentaux , ne pouvons nous contenter d’une vision à travers le seul prisme forcément déformant , d’une « idée » , d’une idéalisation voire d’une « habitude » de notre perception du Monde qui nous entoure … Ce n’est pas possible , ce n’est pas raisonnable , le Monde bouge en permanence , rien n’est figé ou définitif …
        .
        Il en existe d’autres ; se tenir , s’ arc-bouter à cela , c’est faire preuve d’une étroitesse d’esprit , d’un refus de voir la réalité en face à la fois dans sa globalité mais également dans ses spécificités les plus évidentes , les plus problématiques , qui seront d’autant mieux défendues et constitueront autant d’obstacles qui se dresseront continuellement devant nous .
        NOUS avons tendance , pour tout-un tas de raisons , qui tiennent notamment à notre passé , à l’Histoire de notre civilisation , à avoir une conception « universaliste » de ce qu’est le Monde dans lequel nous vivons ; ce qui fausse souvent la lecture des événements , des éléments essentiels de compréhension , qui nous permettraient d’en faire une interprétation plus juste , plus fidèle à la réalité sans pour autant faire de nous des « conformistes » .
        .
        Nous pourrions également parler du « miracle » économique des BRICS qui se transforme peu à peu en « mirage » …
        La Chine tire encore son épingle du jeu mais pour combien de temps encore ?
        .
        b) A propos de l’affaire récente du bombardement chimique en Syrie , je tiens à souligner , que rien n’a été prouvé officiellement concernant la provenance , la responsabilité directe de cette attaque ; elle a certes été attribuée au régime de Bachar Al Assad mais rien n’est sûr …
        Comme pour celle de l’été 2013 , où là non-plus , aucune preuve formelle de culpabilité n’a été mise-en évidence …
        Nous sommes par conséquent , sur ce dossier comme sur bien d’autres , confrontés à notre idéalisme , qui nous enfonce dans nos contradictions idéologiques .
        .
        Personnellement , comme beaucoup , je suis gêné et suspicieux devant le refus d’une investigation approfondie menée par des équipes d’enquêteurs , d’experts mandatés par l’ONU , lorsque le régime syrien et la Russie s’y opposent …
        Néanmoins , en se penchant froidement sur la question , se détachent , assez nettement , deux grilles de lecture possibles , au moins deux …
        .
        La première , celle qui nous convient le mieux dans le but de préserver au maximum nos intérêts , notre influence sur cette région du Monde , consiste à penser que , s’il y a refus , c’est que , par la force évidente des choses , Bachar Al Assad nous ment effrontément et nous cache une vérité monstrueuse de cruauté , fort du soutien quasi-inconditionnel de la Russie de Vladimir Poutine !
        Russie , qui devient du même coup , complice des atrocités commises par le régime syrien ou du moins honteusement complaisante à son égard .
        .
        La seconde lecture , quant-à elle , est sensiblement différente …
        Si les parties concernées , le régime de Bachar Al Assad ET la Russie de Vladimir Poutine s’y refusent , c’est qu’elles n’ont aucune confiance envers la pourtant « plus que souhaitable » ‘impartialité de la commission, d’enquête des Nations Unies ; le monumental mensonge , la gigantesque manipulation , précédant et légitimant , l’invasion aux conséquences humaines et politiques catastrophiques , de l’Irak de Saddam Hussein par les troupes de la coalition menée par les USA du président George W. Bush , en 2003 , suite à l’existence supposée d’armes de destruction massive qu’aurait détenu le régime irakien , plaident en faveur de cette interprétation .
        N’oublions pas les accusations , portées à l’envi par les USA , sur la responsabilité du régime irakien dans les terribles attentats sur le sol américain , de l’inoubliable 11 septembre 2001 …
        .
        .
        Enfin , , cher Jacques 29 , en guise de troisième point , je voudrais attirer votre attention sur certains de vos propos concernant nos « amis » de Corée du Nord … que j’ai pu lire ça et là … et vous faire part de mon sentiment .
        .
        Chacun a , bien-sûr , le droit d’avoir et de défendre ses idées , fussent-elles très différentes voire opposées à celles d’une majorité …
        Je comprends que vous ayez à cœur de ne pas vous contenter de la vision occidentale , partagée par beaucoup d’entre-nous , de l’état de la situation actuelle en Corée du Nord .
        .
        Cependant , je vous rappelle , sans détour , qu’il s’agit-là d’une nation , dont la majeure partie des ressources est exclusivement consacrée à sa Défense , à son armée ; qu’il y existe des camps de rééducation politique , voire de concentration , que son dirigeant actuel est l’héritier d’une « dynastie » autoproclamée de despotes ayant fait table rase de tout un pan du passé historique de ce pays ; monuments , vestiges , temples , édifices , et j’en oublie volontairement , ont disparu à jamais , détruits , anéantis , effacés par la volonté totalitaire du régime nord-coréen .
        Alors , sans peut-être , devoir s’apparenter à Auschwitz-Birkenau , Treblinka Majdanek ou Buchenwald , déjà on peut affirmer que les camps de ce pays n’ont pas vocation à faire concurrence à ceux du club Med de l’ami Trigano , non plus !
        .
        Je vous accorde le fait qu’il y ait une propagande , à l’évidence , négative , sciemment entretenue par les USA , leurs alliés et partenaires occidentaux à l’encontre de la Corée du Nord , mais vous aurez énormément de difficultés à justifier tout cela , uniquement , en raison d’une vision plus large, plus ouverte , à caractère universel qui serait inconditionnellement la vôtre , sans déclencher toute une série de réactions diverses et variées dirigées contre vous et votre positionnement pour le moins incongru voire hermétique !
        .
        Vous n’ignorez pas que la situation en Asie du sud-est se tend de plus en plus , le Japon se préparant même à toute éventualité tandis que la Corée du Sud tremble à la perspective d’une convulsion de sa turbulente sœur et voisine !
        Quant aux velléités expansionnistes de nos amis chinois , elles commencent à très sérieusement irriter les pays limitrophes ainsi que le monde occidental ; comme , de plus , la très puissante Chine s’avère impuissante à calmer les ardeurs nationalistes nucléaires guerrières du petit timonier d’à côté , sur son flanc oriental , il y a tout lieu de penser qu’une regrettable escalade reste toujours d’actualité , actualité pouvant devenir brûlante voire incandescente à tout moment …
        .
        Par conséquent , cher Jacques 29 , je ne saurais trop vous conseiller , dans vos posts à venir sur cet épineux sujet , comme sur d’autres suscitant la polémique voire le rejet , de bien vouloir faire le nécessaire afin de clarifier vos opinions par une argumentation solide , qui pourra certes être critiquée et contrée par une grande partie de vos contradicteurs , mais qui présentera au moins le mérite , et ça compte , de vous sortir de cette image de farfelu illuminé imbu de sa petite personne , parfois flou et ambigu dans ses idées , que vous commencez sérieusement à vous coltiner …
        .
        Si les « gens » vous rentrent dedans puis qu’en retour vous leur volez maladroitement dans les plumes , vous n’obtiendrez rien de très positif ; à ce jeu-là , il faut être en mesure de se montrer habile , réactif , très déstabilisant afin de conserver , si ce n’est l’avantage , du moins une posture désarmante envers l’adversaire potentiel ou déclaré .
        .
        Si vous n’avez pas l’habitude ou simplement le goût à ce genre de manips , croyez-moi , laissez tomber !
        Même en étant solide sur vos bases et sur vos appuis , ce type de confrontation peut vous ébranler et vous faire perdre de vue l’essentiel , à savoir émettre des idées , les étayer , les défendre par une « démonstration » , qui sera ce qu’elle sera , mais qui aura l’avantage d’ être rationnelle , même passionnelle , et pas « émotionnelle » .
        .
        Vous savez vous exprimer parfaitement mais vous devez vous mettre à la place de votre éventuel lecteur , si le sujet que vous traitez est « casse gueule » , et vous dire , si vous voulez être compris à défaut d’être interprété , catalogué , moqué : »il faut que je fasse en sorte d’amener le maximum d’éléments afin de susciter intérêt et considération » ; c’est le meilleur moyen de vous faire reconnaître à votre juste valeur même si vous ne ferez jamais l’unanimité , vous y gagnerez le respect .
        .
        C’était un petit message personnel que je tenais à vous faire passer en plus du complément de ma réponse précédente , cher Jacques 29 , même si je reconnais le côté professoral « donneur de leçons » et intrusif , qu’il peut avoir , afin de vous encourager à donner le meilleur de vous-même .
        Il serait dommage que vous deveniez la source principale de railleries et de quolibets qui alimenteraient ce forum , par ailleurs , si chronophage …
        .
        En toute amitié

    6. Salut Jacques. Le message c’est que Trump laisse ses militaires faire leur boulot. Obama faisait du micro-management type fin de 3eme Reich.

    7. @ de Jacques 29
      « Le dernier événement, la cerise sur le gâteau, c’est le porte-avions qui se trouve en fait à 3000 nautiques de là où il était supposé être le week -end dernier….de fait il sera dans la zone prévue, mais une douzaine de jours après la date annoncée..on s’est moqué de qui, là aussi ?
      chacun des trois exemples correspond à un effet d’annonce, à un roulement de tambour, à une posture guerrière, mais dans la réalité des faits et de leurs conséquences, ce ne sont que trois séquences médiatiques pour impressionner le populo »

      ET ALORS !!! Vous êtes encore un de ceux qui sont nés de la dernière pluie !!!
      Dans le monde animal par exemple le gorille pour impressionner et faire fuir ses adversaires se redresse sur ses jambes, frappe de ses mains sur son torse tout en en lançant des grognements.

      C’est ça la vraie vie. Ce ne sont pas encore des idées « politiquement correctes » ou de « Bisounours » qui font marcher le monde. Arrêtons de marcher sur la tête.
      Si vis pacem, para bellum !!!

    8. Pauvre Jacques ! Je te souhaite toute ta vie de n’être pas trouvé en Afghanistan sous la bombe qu’on envoyé les ricains aux talibans Quand au PA Carl Vinson il n’est pas comparable au pauvre PA Kouznetsov avec sa pauvre chaudière et ses catalpultes qui envoient les Avions à la mer Si les USA décidaient du sort de la Corée du Nord l’affaire serait réglé en une semaine!! Va te coucher!!

      1. Une semaine … et demie … et le reste …
        T’as bien raisin ( comme on dit dans le coing ) .., allez bonne nuit !

      2. @ ruffa :  » va te coucher » ? l’expression en trop, au bout d’un commentaire décousu ! 1-en quoi les talibans dans des grottes d’Afghanistan menancent-ils la paix mondiale , problème interne afghan. 2- quelle pertinene à comparer le PA russe et le PA américain ? il ne s’agit ici que de l’enfumage américain sur sa position, rien d’autre ! 3- si les ricains faisaient ceci ou cela .. on connait ! c’est Hollywood ! le problème, c’est qu’ils ne font pas, ou très mal ! « va te coucher » !!

      1. Il est trop pourri votre accent niak heu nord-coréen.
        On dirait Garcimore.

      1. vidéo authentique , mais pertinence stratégique ? : du flan. en quoi les talibans en mobylette sont-ils une menace mondiale ? la même bombe sur Ryad, Médine, Bahrein, Koweit city, ou Doha, aurait envoyé un message bien plus pertinent. Les menaces mondiales, elle viennent de là.

  3. Excellent !!!
    De là à penser que les chinois ne disposent pas encore d’une technologie suffisante pour suivre un groupe aéronaval.

  4. Le con-man de la maison blanche et son T-Rex nous refont une pirouette digne de Hollywood…
    Les farces et attrapes de Trump ont commencé en Syrie mais elles sont loin d’être terminées…
    Il ne manque plus que les français élisent la panthère rose a l’Élysée et on aura une bande dessinée en guise de journal de 20h……….

  5. « When word of a crisis breaks out in Washington, it’s no accident that
    the first question that comes to everyone’s lips is:
    ‘Where’s the nearest carrier?' »

    President Bill Clinton
    March 12, 1993
    aboard USS Theodore Roosevelt

  6. De toute façon si l’Amérique décide VRAIMENT d’y aller en Corée du nord, il faudra bien plus qu’un « Pont plat » pour en finir avec l’arsenal du petit goret de Pyongyang.
    Il faudra sortir les bombardiers lourds et y aller à la bombe MOP ou MOAB pour foutre en l’air tout ce qui est souterrain. Sans oublier le reste…..
    Bon courage.

    1. @Rufus
      .

      25 millions d’habitants , 5 millions potentiellement sous les armes … en plus de …
      1 125 000 actifs + 9 500 000 réservistes … Une paille !
      .
      Selon Wikipédia :
      .
      « 3 800 chars de combat, dont 2 750 T-54/55/59 (environ) ;
      8 000 modèles plus récents de T-62 (Ch’ŏnma-ho), de T-72/80 (P’okpoong-Ho) et de chars légers de combat ;
      250 T-34 hors d’âge (environ) ;
      2 800 véhicules blindés (principalement des séries BTR russes et des Type M1973 chinois) ;
      8 300 affûts d’artillerie lourde de 76,2 mm, 100 mm, 122 mm, 130 mm, 152 mm et des obusiers de 170 mm (environ) ;
      2 200 lance-roquettes multiples de 107 mm, 122 mm, 132 mm, 240 mm (environ) ;
      1 500 affûts antiaériens de calibres divers et variés allant de 12,7 mm à 80 mm (environ).
      .
      Environ 800 bombardiers (types H-5 ; Iliouchine Il-28).
      Environ 540 chasseurs (types MiG-17 /MiG-19 /MiG-21 /MiG-23/MiG-29 ; JianJiji J-5 Fresco/6 Farmer/7 Fishbed ; Fantan Q-5 ; Soukhoï Su-7/Soukhoï Su-25).
      Environ 120 hélicoptères d’attaque (types Mil Mi-24 ; Hughes MD 500). Ces derniers ont été acquis au marché noir.
      Environ 300 avions cargos de transport (types Antonov An-2 Colt ou sa copie chinoise/24 Coke ; Iliouchine Il-14/18/62M ; Tupolev Tu134/154).
      Environ 300 hélicoptères de transport (types Hughes MD-500 ; Mi-2 Hoplite/8 Hip/17 Hip-H ; Harbin Z-5). »
      .
      J’ai volontairement laissé « quiller » la marine …
      .
      Sinon , ça va comme amuse-gueule , ça donne envie ?
      .
      Attendons qu’ils finissent de développer leur arsenal nucléaire et on ne va plus du tout rigoler … si , jaune ( clair ) ! 😉

      1. @ ScopeWizard
        Si une guerre devait éclater avec la Corée du Nord, la chose la plus à craindre est son arsenal chimique …
        Ce pays, qui n’a pas signé la Convention sur l’Interdiction des Armes Chimiques, entretient de longue date un programme d’armes chimiques ayant la « capacité de produire des agents neurotoxiques, vésicants (provoquant brûlures, cloques ou inflammations), hémotoxiques (mort par asphyxie) et des suffocants (ex: le chlore) et possède probablement une réserve d’armes chimiques.
        De plus, il est plus facile d’adapter une ogive chimique sur les missiles que possède la Corée du Nord, plutôt qu’une ogive nucléaire. En plus, c’est beaucoup moins cher à développer !
        Il y a quelques temps, un rapport de l’ONU après des débriefings de médecins et hauts dignitaires transfuges nord coréens, parlait d’une île où des tests d’armes biologiques et chimiques étaient conduits sur des handicapés et des opposants au régime …
        D’ailleurs, le meurtre de Kim Jong-Nam, demi-frère dissident de Kim Jong-Un, assassiné à l’aéroport de Kuala-Lumpur et imputé aux services secrets nord-coréens, a été réalisé à l’aide de gaz VX, un neurotoxique dix fois plus puissant que le gaz sarin et classé comme arme de destruction massive !!! …
        Ça peut ressembler à un message, non ? Du style : « Je possède cet agent neurotoxique, je le maîtrise et peux potentiellement m’en servir d’une manière industrielle, et je peux agir aussi bien sur mon propre territoire qu’à l’étranger » …

        1. C’est un peu , cher Alpha , le contenu de ma réponse à l’interpellation de Zayus , un peu plus bas .
          .
          Au fait , cher ami , avez-vous pris connaissance de la réponse que je vous ai adressée sur le sujet du Skyrocket , dont on ne distinguait qu’une partie de la queue sur l’une des photos du F-86 Sabre que j’avais posté , que vous êtes si brillamment parvenu à identifier ?
          En vous remerciant .

      2. @ Scope

        Une belle force armée des années 60’s-70’s et et de la chair à canon 😉 .. Il faut arrêter de surestimer la Corée du Nord qui se ferrait balayer par la Corée du Sud si un conflit éclaterait.
        .
        La seule menace nord coréenne réside dans son arsenal nucléaire, arsenal constamment surveillé par satellite et dont les USA connaissent chaque emplacement. Si conflit il y aurait, l’arsenal nucléaire nord coréen serait la priorité, ensuite le contrôle du ciel, et après c’est fini pour la Corée du Nord.

        1. Dans vos rêves !
          Si ça pète entre les USA et la Corée du Nord , le Vietnam risque de n’avoir été qu’une aimable querelle entre voisins belliqueux …
          Et les chinois , le Japon , les russes , pour ne citer que ces trois-là , croyez-vous qu’ils se contenteront de regarder et resteront les bras croisés en attendant ?

          1. Le Japon applaudiront toute destruction de l’arsenal nucléaire de la Corée du Nord Quand à la Chine et la Russie ils se tiendrons tranquille et je doute que le peuple de Corée du Nord suive aveuglement le taré qui les gouvernent alors arrête de raconter des conneries sur la guerre du Viêt-nam : ça n’a rien à voir !

          2. Et les tiennes de conneries , il faut en penser quoi ?
            .
            Tu as une idée de la distance qui sépare la Corée du Japon ?
            .
            Si les USA s’embrouillent avec le « taré » comme tu dis , ils ont grand intérêt à avoir le maximum de certitudes , plutôt que le moindre doute …
            .
            Enfin , crois ce que tu veux , je m’en fous .
            .
            Ça ne t’empêchait nullement d’être un minimum respectueux , si ?

      3. Sans oublier le fait que la Corée est montagneuse et boisée. Les événements d’ex-Yougoslavie ont montré qu’aucune armée n’est à l’aise, offensivement, dans un tel terrain. D’autant que les troupes de Kim ont une longue expérience de la fortification profonde. C’est bien la géographie qui donne toute sa valeur à l’armée nord-coréenne. Et pour Séoul, ce sont les batteries de 170 mm et 240 mm qui importent.

    2. @Rufus:
      @ScopeWizard:
      .
      Vous oubliez tous les deux l’implication automatique de la Corée du Sud dans le cas de figure d’un tel développement.

      1. @Zayus
        .
        Ah , mais il est quasi-certain que c’est la raison principale d’une telle montée en tension du Japon , de la Chine et , bien-sûr , de la Corée du Sud .
        .
        Le truc à piger , pour être clair , c’est que si ça pète , ça va éclabousser sévèrement
        partout sur la zone , peut-être même au-delà , y compris dans le cas où le conflit resterait maîtrisé dans son extension …
        .

        On peut redouter les réactions du Japon mais aussi , plus au sud , celles des pays de la péninsule indochinoise ou de l’Indonésie ; imaginons qu’une bombe atomique ou une bombe sale soit utilisée à grande échelle et on y a droit !
        .
        Quant-à l’Australie , elle est directement dans la ligne de feu et nous aussi via la Nouvelle Calédonie !
        .
        Je n’oublie pas la Russie qui peut , si Poutine voit rouge , sans jeu de mots vaseux , tenter d’intervenir afin de se préserver , ce qui a toutes les « chances » d’étendre le périmètre du conflit jusqu’en Chine , Chine qui se trouve de facto en première ligne et qui deviendra l’acteur déterminant , en particulier si elle se met à soutenir le régime nord-coréen , de la propagation du conflit à toute la planète .
        .
        Quant-à la Corée du Sud , au vu de la présence américaine importante sur son territoire qui sera , à n’en pas douter , l’une des cibles favorites du courroux de notre petit timonier adoré , elle est foutue …
        Quoi qu’elle fasse , elle va terriblement dérouiller et ne s’en relèvera probablement pas avant très longtemps .
        .
        Le régime de Pyongyang sait pertinemment que tout sera tenté pour le faire imploser ; raison de la parano et de la cruauté de ses dirigeants envers tout opposant …
        D’ailleurs , la supposée existence d’une île sur laquelle se dérouleraient de nombreuses expériences et tests d’armes et produits bien dégueulasses sur des prisonniers « cobayes » sacrifiés et torturés à de tels desseins ( ne parlons pas des animaux ) , ne m’étonne absolument pas , d’où le ton de ma réponse faite à Jacques 29 !
        Le sinistre souvenir de l’unité 731 créée en 1932 ( fermée en 1945 ) et basée au nord-est de la Chine , en Mandchourie , lorsque celle-ci était l’état fantoche du Mandchoukouo administré par les japonais de 1932 à 1945 , y est largement pour quelque chose …
        .
        Donald Trump dispose d’une marge de manœuvre réduite ; il doit d’abord s’entourer de tous les alliés possibles , confirmer et consolider les alliances , s’assurer de la position de la Chine comme de la Russie et protéger le Japon au maximum ; là , il saura comment agir s’il doit le faire … Mais ça peut prendre du temps …
        Et pendant ce temps-là , l’autre énervé , se renforce …
        .
        Raison qui explique la soudaine fébrilité des dirigeants de Séoul depuis la poussée de fièvre de ceux de leurs cousins du Nord …
        Tout ça est infiniment contagieux !
        .
        La situation mondiale est anxiogène ; il faut vite faire redescendre la température , au moins de ce côté , et ne pas se lancer dans un bras de fer susceptible de tourner à une escalade de violence aux conséquences catastrophiques .
        Pour le moment , nous n’en sommes encore qu’à la démonstration de force et pas à l’épreuve de force qui sera la prochaine étape .
        .
        Eviter l’inévitable , c’est le défi qui attend l’actuel locataire de la Maison Blanche qui doit s’évertuer à marcher sur le fil rouge d’une politique étrangère extrêmement sensible , avec toute la foi , l’insolence et les craintes d’un funambule débutant .
        .
        Ce n’est vraiment pas le scénario le plus rassurant qui soit …

        1. En dehors de la Chine et des USA, j’imagine mal un conflit inter-coréen faire tache d’huile à l’échelle du Pacifique comme vous le déduisez un peu trop rapidement…
          .
          Séoul serait probablement en partie détruite mais la Corée du Nord finirait par se ramasser jusqu’à une possible intervention chinoise face aux USA qui figerait le conflit.
          Le seul pays tiers de la région qui suivrait avec inquiétude une implication militaire chinoise face aux USA, même si elle restait indirecte, c’est bien évidemment Taïwan.
          .

        2. Faut arrêter le cannabis ! La Corée du Nord à la bombe atomique mais n’arrive pas à la miniaturiser pour la mettre sur des Missiles Faut pas d’empêcher de dormir pour ça!

          1. Par contre , toi , il te faut vite changer de marque …
            Celle que tu t’envoies te fait un drôle d’effet …

  7. L’envoit du PA américain est une mesure de routine, il y a tjr des PA américain naviguant dans le nord pacifique.

  8. Le plus court chemin entre Singapour et la mer du Japon passe visiblement par l’Australie… Parce que le plus court chemin (sur une carte) passe par la mer de Chine méridionale et la mer de chine orientale, secteurs qu’il est recommandé à une armada d’éviter actuellement.
    .
    « Le pot aux roses a été découvert grâce à une photographie de l’USS Carl Vinson prise le week-end dernier dans le détroit de la Sonde, à environ 5.000 km de la péninsule coréenne. »
    .
    5.000 km, ça veut dire 5 jours.

      1. CNN rapporte que le « bluff » de Trump a diversement été apprécié à Séoul.
        .
        D’un côté, il est dit que le bluff a marché puisque la Corée du Nord a renoncé à son essai nucléaire, mais de l’autre que la crédibilité des Etats-Unis en a pris un coup.

  9. Le PA n’est pas là oui, mais les SNLE eux le sont surement si besoin….

  10. Alors certes, le PA n’est pas là où il était censé être, ce qui fait bien entendu désordre – surtout après de tels effets d’annonce – mais les Etats-Unis ont d’autres moyens de coercition beaucoup moins visibles : un ou deux SNA avec leurs missiles Tomahawk ou un SNLE suffiraient largement à endommager durablement la machine de guerre nord-coréenne.
    Moralité : le PA c’est surtout pour la parade. S’il faut frapper d’un coup, ce sera par surprise et depuis un sous-marin. Mais ça évidemment, ça épate beaucoup moins la galerie…

    1. Bien vu : les américains avec leurs satellites en savent beaucoup sur l’armée Nord-coréenne !

      1. Savoir , c’est très bien , en l’occurrence , pouvoir , c’est encore mieux .

  11. Un F/A-18E de la VFA-137 vient de s’écraser lors de son approche sur le Carl Vinson . Je suppose qu’on va lire ici le même genre de remarques ironiques et cyniques que celles concernant un appareil Russe perdu au large de la Syrie dans le même genre de circonstances, il y a quelques semaines ?

    1. Espérons que l’équipage s’en soit sorti et qu’il n’y ait pas de victimes au sol …
      .
      Sinon Jacques 29 , pas trop « secoué » par mon post à votre sujet ? Je reconnais que j’y suis allé un peu fort mais j’en avais tellement marre de vous voir , tel un punching-ball , en prendre plein les gencives que je me suis dit qu’il était temps de faire quelque chose …
      .
      Faites-moi juste savoir , au moins ça , que j’ai un retour de votre part quel qu’il soit ( sur un autre sujet , s’il le faut )
      Merci !

Les commentaires sont fermés.