Le Japon envisage l’envoi de troupes en Corée du Sud pour une éventuelle évacuation de ses ressortissants

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

16 contributions

  1. ScopeWizard dit :

    « Cela étant, cette annonce risque d’être mal prise en Corée du Sud, où le souvenir de l’occupation japonaise, entre 1910 et 1945, reste vif, comme l’ont montré récemment les réactions d’une partie d’opinion sud-coréenne après la signature d’un accord sur un échange de renseignements sur la menace nord-coréenne entre Séoul et Tokyo. »
    .
    Ben oui , évidemment !
    Lorsqu’on s’évertue à ne pas faire le nécessaire afin que les plaies cicatrisent ou qu’on entretient le ressentiment au maximum , il n’y a plus qu’à souffler sur les braises , un peu de vent de l’Histoire et le feu repart de plus belle ; attiser les haines , voilà un excellent moyen de ne jamais connaître une paix sereine …
    Enfin , ce que j’en dis …

    • Frédéric dit :

      Le Japon à déjà payer cash depuis des décennies la Corée du Sud pour faire oublié ses exactions.

  2. MD dit :

     » Un objectif partagé par la Chine et les Etats-Unis, la Corée du Sud et le Japon ». Il manque un 5ème pays dans cette énumération.

    • Spender dit :

      Plus de 190 autres vous voulez dire, personne n’a intérêt à ce que ça parte en champignons (nucléaire bien sûr)

  3. Lxm dit :

    Il ne faut pas oublier que perdre la face est très mal ressenti en asie de l’est; un Kim qui perdrait la face aux yeux de tous pourrait devenir très agité et se lancer dans une bataille même perdue d’avance mais aux dégâts immenses. Saddam avait tiré des missiles Scuds sur Israël et l’arabie Saoudite pour espérer agrandir le conflit. Ne pas oublier qu’ils ont maintenant des sous-marins lanceurs de missiles nucléaires( surprise stratégique) même si chaque sous-marin n’en tirait qu’un seul à courte portée( ou le faisant exploser avec eux), ils pourraient en positionner très loin de la Corée du nord, comme vers Guam. En plus de l’avion, les japonais avaient inventé les sous-marins suicide, avec des kamikazes pilotant une grosse torpille. Imaginez un sous-marin nord-coréen suicide se positionnant au sol sous la mer et attendant qu’un porte-avion américain passe à proximité, ils y ont forcément pensé.

    • titi74 dit :

      Sauf que maintenant c’est Trump qui est aux commandes et qu’il a bien précisé que le but de l’arme atomique lorsqu’on en fabrique, c’est pour les utiliser si besoin, et nul doute qu’il le fera sans hésiter! qui veut jouer à marteau, ciseau, papier avec les us ?

  4. Eliot Mess dit :

    60 ans de status quo, et voilà que Trump va résoudre ces vilaines péripéties en deux coups de cuillère-à-peau. Cela saute pas au yeux, mais je crois que ce président des états-unis d’Amérique est un génie, et puis si Séoul disparait on va en faire un fromage, puisque qu’on vous dis que c’est du high-tech hybride.

    Evidemment cela passe pas un travail de pression, mais il y a un risque très loin d’être négligeable. Cela m’embêterait de ne plus voir mes youtubeuse sud-coréennes préférés…

  5. Eliot Mess dit :

    Sur la photo c’est le drapeau de l’empire du soleil levant, celui qui a signer sa réédition sans condition sur le Missouri face à Mac Arthur; ce qui aujourd’hui encore pourrait être mal interpréter. Bon, ce n’est qu’un drapeau après tout…

    • Vasseur dit :

      Non, c’est le pavillon de la marine japonaise

      • Jeb Stuart dit :

        En fait pas seulement de la marine mais aussi de la JGSDF.
        Avant 1945 c’était celui de l’Armée impériale, pas de l’Empire. Le drapeau national est l’Hinomaru, un disque rouge sur fond blanc.
        La JASDF, elle, utilise pour cocarde un disque rouge cerclé de blanc.

        • revnonausujai dit :

          explication pratique des rayures rouges sur l’ensemble du drapeau/ pavillon:
          quand il n’y a pas suffisamment de vent , le tissu pend autour de la hampe et le disque central n’est pas forcément distinguable, d’où des difficultés d’identification.

  6. Kickman dit :

    dans ce cas, la guerre deviendra nippon-sud coréenne,
    je crois pas trop que la Corée du sud accepte les soldats jap sur leur territoire

  7. sojahu dit :

    Heu non, ils n’ont pas de sous-marins capables de lancer des missiles atomiques. Ils ont des vieux sous-marins pourris qu’ils ont bricolé pour embarquer des missiles. Rien à voir.
    Regardez les soucis qu’on les espagnols dans la construction de leur premier sous-marin.

  8. Myshl dit :

    Trump n’est aux commandes de rien. Les pilotes aux USA sont l’administration républicaine plus Mike Pence. Trump va très probablement être éjecté via un « impeachment » accéléré, sur le fondement d’une maladie invalidante. Pence est le très prochain POTUS.

    La Chine échange très probablement son commerce avec les USA contre sa meilleure contribution à résoudre, à éliminer le problème Nord-Coréen.

    Restent deux problèmes. 1/ Le Japon ne doit se mêler de rien. L’Histoire reste vivante pour les coréens, il faut éviter les japonais dans leur ancienne « colonie ». 2/ Il faut convaincre la Corée du Sud de gober celle du Nord, comme l’Allemagne de l’Ouest a gobé l’Allemagne de l’Est.

    Sauf que l’Allemagne a su faire payer sa réunification à toute l’UE, notamment en lui imposant la monnaie unique pilotée de Francfort. Quand la Corée du Sud est seule et s’effraie du coût d’une réunification.

    Le Japon, au lieu de se poser en « évacuateur » des japonais en Corée du Sud, le Japon ferait bien mieux de prendre sa part à la réunification. Mais le Japon le veut-il?