Archives quotidiennes : Mardi, 18 avril, 2017

Selon Bagdad, al-Qaïda et l’État islamique ont engagé un dialogue

À l’origine, le groupe jihadiste qui, en 2014, prendra l’appellation d' »État islamique » (EI ou Daesh) était une branche d’al-Qaïda. Mais ses relations avec l’organisation fondée par Oussama Ben Laden furent toujours difficiles, jusqu’à en arriver au point de rupture, les désaccords tactiques et stratégiques étant devenus insurmontables. Pour schématiser, le chef d’al-Qaïda, Ayman al-Zawahiri, estime

Le Japon envisage l’envoi de troupes en Corée du Sud pour une éventuelle évacuation de ses ressortissants

La Corée du Nord n’a pas réalisé son sixième nucléaire à l’occasion du 105e anniversaire de la la naissance de Kim Il-sung, son fondateur, alors que les préparatifs sur le site de Punggye-ri étaient achevés. Le régime y a-t-il renoncé devant la pression américaine? C’est probable. Il faut dire que, quelques jours avant, le président

Les capacités européennes sont insuffisantes pour envoyer plus d’unités blindées dans les pays baltes

Pour dissuader toute action susceptible de menacer la stabilité des trois pays baltes (Estonie, Lituanie, Lettonie) et de la Pologne, l’Otan a décidé de renforcer son flanc oriental en y déployant quatre bataillons multinationaux et de créer une « Force opérationnelle interarmées à très haut niveau de préparation » (Very High Readiness Joint Task Force, VJTF). De

Un attentat contre un candidat à l’élection présidentielle a été déjoué

À quelques jours du premier tour de l’élection présidentielle, deux hommes âgés de 29 et 23 ans, appartenant à la mouvance jihadiste, ont été interpellés par la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) et le RAID, ce 18 avril, dans le 3e arrondissement de Marseille. Peu après, lors d’un point presse, le ministre de

L’Iran a présenté une nouvelle version de son avion de combat Qaher 313

En février 2013, l’Iran avait levé le voile sur le Qaher 313, un nouvel avion de combat, présenté comme étant de 5e génération, c’est à dire disposant d’une faible signature radar. À l’époque, les autorités iraniennes avaient affirmé qu’il s’agissait d’un des appareils parmi les « plus avancés du monde ». Et le président iranien, qui était