Irak : L’activité des artilleurs français est repartie de plus belle

Depuis le lancement de la seconde phase de l’opération visant à reprendre Mossoul à l’État islamique (EI ou Daesh), les 4 CAESAR (Camions équipés d’un système d’artillerie) de la Task Force (TF) Wagram ont été intensivement sollicités pour appuyer les opérations de la 9e Division irakienne dans le secteur de Badush, au nord-ouest de la ville, dans le cadre d’une manoeuvre plus large d’encerclement.

Puis, quand la localité de Badush a été reconquise, l’activité des artilleurs français est retombée, les demandes d’appui se faisant alors plus rare. Mais visiblement, les jihadistes n’ont pas encore dit leur dernier mot dans ce secteur : en témoigne le rythme de nouveau plus élevé des interventions de la TF Wagram, qui a franchi le seuil des 600 missions, à la fin mars.

Ainsi, depuis le début de ce mois, les CAESAR français ont effectué près d’une centaine de missions au profit des forces irakiennes, dont 41 entre le 1er et le 6 avril et 58 autres la semaine passée. Pour rappel, une mission suppose plusieurs dizaines de tirs d’obus.

« La TF Wagram a poursuivi cette semaine ses missions de tir en appui de la 9e division irakienne engagée dans la région de Badush. Elle a […] concentré son action sur la défense des positions de la division au nord-ouest de la ville de Mossoul et le harcèlement des
combattants de Daesh préparant des contre-offensives tactiques », explique l’État-major des armées (EMA), dans son dernier compte-rendu des opérations. Cela étant, il n’a pas précisé s’il s’agissait de tirs de destruction ou d’éclairement.

Qui plus est, souligne-t-il encore, les conditions météorologiques, « très défavorables », ont perturbé les actions du « pilier appui » de la force Chammal. Ce qui s’est traduit, au niveau des opérations aériennes, par seulement 27 missions effectuées par les Rafale de l’armée de l’Air et de la Marine nationale, dont 4 ont abouti à des frappes contre les positions de Daesh dans les régions de Mossoul, de Baïji et d’Al-Qaïm.

S’agissant plus particulièrement Mossoul, dont la partie orientale a été libérée de l’emprise de l’EI en janvier, la situation est figée. Les unités de l’Iraqi Counter Terrorism Service (ICTS) sont toujours au contact des combattants de Daesh au niveau de la vieille ville.

« Les avancées sont rendues complexes par la configuration des lieux et les actions de harcèlement conduites » par les jihadistes, lesquels, dans le même temps, mènent des attaques au mortier « sur les secteurs libérés à l’est du Tigre pour tenter de maintenir un climat d’insécurité », a relevé l’EMA.

24 commentaires sur “Irak : L’activité des artilleurs français est repartie de plus belle”

  1. Pourquoi les médias parlent si peu des combats à Mossoul ? Des victimes ?
    pour Alep en Syrie c’était tous les jours, procès des Russes et de Assad compris
    Et ici à Mossoul, pas de victimes collatérales ? Pas d’enfants morts à exhiber devant les caméras occidentales ?

    ps: je ne doute pas des compétences de nos soldats. Le fond n’est pas là………

    1. bonsoir
      sans vouloir paraphraser certains… c’est peut-être voulu dans la livraison des news aux medias…*
      cordialement

    2. @petitjean:
      .
      Les médias parlent tous les jours de la bataille de Mossoul…
      Mais que ce soit à Alep ou à Mossoul, les médias généralistes n’ont parleront que suite à des événements marquants tels que des raids destructeurs russes à Alep ou des avancées significatives des troupes irakiennes ou alors d’une bavure d’un raid allié qui aura fait des victimes civiles comme récemment à Mossoul.

    3. Comme dans toute guerre, ca doit pas être beau à voir et on montre toujours plus facilement les horreurs des autres…

    4. Pourquoi petitjean nous ramène toujours a Assad et à la Russie?

      Enfin même si je pense qu’on a du déjà vous répondre, je vis tenter de vous expliquer… Peine perdue contre vôtre aveuglement et votre admiration béante de la Sainte Russie et du président de la République Arabe Syrienne.
      Alors déjà on n’en parlait pas tous les jours, souvent oui et effectivement les médias n’ont pas toujours parlé des atrocités commise par les rebelles pendant le bombardement d’Alep mais après un peu plus. Pour en revenir à notre sujet et bien nous on utilise pas des bombes non guidé que l’on jette aveuglément sur civils et combattant. La coalition essai de produire le minimum de dégâts « collatéraux » pour avoir une bonne image que se soit sur l’opinion occidentale que sur celle des populations à majorité sunnites de Mossoul. De plus j’ajouterai que les bombardement ciblant infrastructures et personnes civiles à alep était monnaie courante. L’objectif de l’AAS et de l’armée russe était alors de briser la résistance des « rebelles » et civils les soutenant.
      Enfin on parle des dommages « collatéraux » fait par la coalition occidentale:
      http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2017/02/21/31002-20170221ARTFIG00257-frederic-pichon-mossoul-la-coalition-se-heurte-a-la-realite-des-dommages-collateraux.php
      http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2015/08/03/des-centaines-de-civils-victimes-collaterales-des-bombardements-aeriens-contre-l-etat-islamique_4710090_3218.html
      http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20170325.OBS7108/irak-de-nombreux-civils-tues-dans-les-frappes-aeriennes-sur-mossoul.html
      http://www.lesoir.be/1472197/article/actualite/belgique/2017-03-30/f16-belges-en-syrie-parquet-federal-enqueterait-sur-des-victimes-civiles
      Alors oui vous allez me dire que ce sont des médias »mainstrem » de « propagande » « pro USotan » comme dirait Myshl alors voilà:
      https://fr.sputniknews.com/international/201703271030645222-mossoul-victimes-civiles-corps-retrouves-frappes-coalition/
      Si vous voulez d’autre news sputnik cherchez moi j’ai pas que pas à faire que d’alimenter le nombre de visite sur cette poubelle.

      Sinon si vous voulez vous marrer il y a un article tellement grossier de propagande sur les « différences stylistiques entre les opération à Mossoul et à Alep ».
      https://fr.sputniknews.com/international/201704021030722124-alep-mossoul-operations-difference/
      Notez bien le terme usité: « libération » pour Alep et « offensive » pour Mossoul.

    5. Je lis des infos sur Mossoul tous les jours, une recherche par actualités/moins de 24h/Mossoul sur Google vous montrera que la presse écrite sort plusieurs articles tous les jours.
      En revanche la presse TV ne suit effectivement pas les combats au quotidien en Irak ou dans la douzaine d’autres pays en guerre dans le monde (Soudan du Sud, Yémen, Libye, Somalie, etc..).

  2. 600 missions x « plusieurs dizaines » = voyons, disons 20000 obus tirés ? De 155 mm, c’est du gros.
    Il parait que les terroristes étaient 5000 pour toute la ville. En première approximation, disons que
    nos valeureux artilleurs en ont neutralisé 500, ils ne sont pas les seuls à leur tirer dessus.
    Il faudrait donc 40 obus d’artillerie lourde pour neutraliser un combattant ennemi.
    Quelqu’un a-t-il des stats, est-ce un bon rapport ?

    1. Un élément de comparaison : il y a un siècle, à Verdun, 53 millions d’obus tirés de part et d’autre ont fait 700.000 victimes, soit 76 obus pour neutraliser un soldat. Le ratio s’améliore.
      Le problème c’est que ces maudits « combattants ennemis » ont la fâcheuse manie se déplacer sans arrêt, ou de mettre à l’abri, au lieu de rester tranquillement debout à découvert là où les obus tombent.

    2. @Yrr:
      .
      Les daechiens étaient évalués autour d’une moyenne de plus ou moins 7000 combattants à Mossoul et ses banlieues avant le début de la bataille en octobre 2016 à l’est de la ville.
      Ils étaient encore évalués à 2500 quand commençait l’offensive à l’ouest de Mossoul…
      .
      Ce qui sous entend qu’entre prisonniers, déserteurs, fuyards, blessés et morts, daech comptait déjà environ 4500 hommes mis hors de combat à Mossoul en moins de 5 mois;
      du début de la reconquête kurde et irakienne en octobre 2016, au début de l’offensive sur les quartiers ouest en février 2017.

    3. 20000 obus ça me semble énorme, je dirais plutôt entre 5000 et 10000. Sur ce chiffre, une partie seulement est de l’obus explosif, disons 50 à 75%.
      Le BDA n’est pas connu non plus. Si l’on reste sur le chiffre de 500 EKIA, cela donnerait donc 5 à 15 obus explosifs pour un combattant ennemi, ce qui semble être un très bon chiffre .

  3. Pas de victimes ? Si bien sur, 200 morts il n’y a pas longtemps, ce qui a d’ailleurs conduit a la situation  » figée » d’aujourd’hui.
    Mais ne cherchez pas dans les médias français, c’est des morts pas intéressants.
    C’est son hypocrisie qui tuera l’Occident.

    1. Dis le mec bien assis derrière son écran dans son confort materiel d’occidental. Il est là le problème : les occidentaux sont tellement habitués à leur confort qu’ils sont déconnectés des réalités du monde qui nous entoure.
      Ils vivraient en Russie ils ne tiendraient pas logntemps

    2. Si l’hypocrisie devait tuer qui ou quoi que ce soit, il y a longtemps vous seriez mort aleksandar.
      .
      Concrètement, les médias occidentaux et même anglo-saxons relayent régulièrement les informations liées aux victimes civiles de Mossoul qui restent comparativement moins nombreuses que celles laissées dans les décombres des immeubles d’Alep-Est rasés par les raids aériens russes et syriens.

  4. Pas important pour les médias, il y a les costumes à fillon et les parlementaires à marine, tu crois qu’ils sont payés pour quoi?

  5. Artilleurs mes frères ,vu le programme ,et ce qui il y a ,à en tirer :j’ose espérer que vous ayez un bon toubib qui s’occupe de vos oreilles vus les coups que vous avez pu tirer ces derniers mois !…
    Arrangez-vous pour faire constater les faits et que les bouchons auditifs et les casques anti-bruits restent inefficaces, là ou vous vous trouvez et même ailleurs !
    Après une perte d’audition de plus de 60% et 35 ans de services,les experts commissaires du gouvernement socialiste ont décrétés que » 30% » de perte d’audition ne constituaient pas une blessure de guerre …mais les suites d’une otite !…
    Va savoir;… après le petit Jésus Soviétique et Allah akbar ,ma foi tout est possible!

  6. On a dit sur un forum que la vie d’un tube de Caesar est de 3000 coups. On s’en approche. Que va-t-on faire ? Une relève des pièces ou bien peut-on changer les tubes sans avoir des structures sophistiquées. Je ne crois guère à la deuxième solution, car on ne doit pas changer un tube de 155 comme un canon de mitrailleuse. S.V.P. les artilleurs, instruisez moi !

    1. Enfin quelqu’un qui s’intéresse au potentiel des Caesar!!! Seulement pourquoi personne ne parle du turn-over de ces canons sur l’Irak alors qu’on les remplace en toute discrétion après seulement 1000 coups; il faut espérer que l’acier des tubes des futurs Caesar danois sera un peu meilleur. Qu’en est-il de ceux vendus à la Malaisie? il est vrai qu’ils ne servent pas dans un conflit.

  7. Bataille de mossoul : daesh tient encore 2 poches à mossoul ouest. Le coeur de la vieille ville et une zone au nord sur le tigre dans les quartiers de mousharrafieh, hamat et 17 juillet.
    3 éléments : efficacité du snipping de gros calibre, recours aux boucliers humains et le fait que sur tout les accrochages, les djihadistes portent un gilet explosif.
    Plus de 120 civils auraient été tués par daesh ces 15 derniers jours (exécutions et boucliers humains)

    1. @jyb
      Merci pour ces précisions. Ce qui rend encore plus complexe l’engouement de bozos ayant vécu toute leur vie dans un certain confort (en Europe), pour cette secte et ses méthodes. Ils massacrent ceux pour qui ils sont censés créer un havre de pureté…
      .
      PS/ Et vous aviez raison pour l’attaque du bus à Dortmund. Une nouvelle piste est ouverte:
      http://www.independent.co.uk/news/world/europe/dortmund-attack-bombing-borussia-team-bus-bvb-isis-terror-right-wing-extremists-claim-responsibility-a7685281.html

Les commentaires sont fermés.