Le Brésil renonce à son porte-avions « São Paulo », l’ex-Foch

foch-20170216

Il y a encore quelques mois, l’amiral Eduardo Leal Ferreira, le chef de la marine brésilienne (Marinha do Brasil) assurait qu’il n’était pas question de renoncer au porte-avions São Paulo. Il était alors prévu de maintenir ce navire en service jusqu’en 2039. Mais c’était faire preuve d’optimisme… Car, le 14 février, il a finalement été décidé de mettre un terme à sa riche carrière opérationnelle, entamée en 1963 au sein de la Marine nationale.

Avec le retrait programmé de son porte-avions léger Minas Gerais, un navire d’origine britannique datant de la Seconde Guerre Mondiale, la Marinha do Brasil chercha une solution peu coûteuse pour conserver ses capacités aéronavales.

À la fin des années 1990, Brasilia s’intéressa tout naturellement au porte-avions français Foch, alors sur le point d’être désarmé. La vente fut conclue pour seulement 12 millions d’euros. Une bonne affaire? En tout cas, côté français (mais on ne le savait pas encore), céder ce navire allait éviter une mésenvature du même ordre que celle connue lors de la « déconstruction » du Clemenceau, le « sister-ship » du Foch. Pour la partie brésilienne, c’était à voir…

Jusqu’en 2005, le « São Paulo » assura les missions qui lui étaient confiée sans le moindre problème. Puis, survint un incident à bord qui marqua le début des ennuis : la rupture d’une canalisation de vapeur causa la mort de trois marins brésiliens. Le porte-avions dut alors subir une série travaux jusqu’en 2010. Évidemment, étant donné son ancienneté, il fut victime de nombreuses avaries au niveau de son système de propulsion, affichant alors près de 50 ans d’âge.

Mais pour être complètement opérationnel, la Marinha do Brasil envisagea alors une refonte complète du navire, afin de le doter de catapultes et d’un système propulsion neufs ainsi que d’un système de combat modernisé. Le constructeur français DCNS était alors sur les rangs pour remporter ce marché estimé à au moins 250 millions d’euros.

Compte tenu des moyens financiers nécessaires pour une telle opération, la durée d’immobilisation du navire et les incertitudes techniques, Brasilia a donc estimé préférable d’arrêter les frais, d’autant plus que la Marinha do Brasil a d’autres besoins plus urgents, dont le renouvellement de ses corvettes ainsi que son programme de sous-marins, qui a pris du retard.

En 2011, le ministre de la Défense alors en exercice, Celsio Amorim, avait confié que son pays envisageait la construction d’un nouveau porte-avions. Mais là encore, cette perspective semble s’éloigner aussi vite qu’est apparu le « miracle économique » brésilien, pourtant vanté par de nombreux analystes il y a peu.

Pour autant, la Marinha do Brasil n’entend pas renoncer totalement à ses capacités aéronavales, uniques en Amérique du Sud. Ses pilotes d’A-4 Skyhawk continueront de s’entraîner… à terre et elle compte sur la coopération de marines « amies ».

76 commentaires sur “Le Brésil renonce à son porte-avions « São Paulo », l’ex-Foch”

  1. Allôô Saab ? C’était à propos du sea-Gripen Inde…. Non, de rien, c’était bien naturel.

  2. Bonne initiative pour ce pays qui ne s’en sortira que mieux – Une énorme maintenance , pas vraiment maîtrisée d’ailleurs pour en finalité très peu de service actif au service d’une aviation embarquée trop vielle !

  3. Quel retournement de situation ! ça va mettre de la pagaille un peu partout tout çà ! D’abord l’aéronavale brésilienne qui va devoir trouver un copain pour maintenir ses capacités en attendant un nouveau porte-avion qui n’arrivera pas de si tôt, puis Saab qui ne peut compter que sur le contrat indien pour que leur version naval du Gripen voit le jour et il vont devoir demander à la France ou aux Américains pour pouvoir tester cette même version sur porte-avion.

  4. @Laurent Lagneau:
    .
    Permettez-moi de vous féliciter au regard de l’étude réalisée l’IRSEM au sujet des blogs de défense 😉 !
    Je remarque pour ma part que OPEX 360 est de plus en plus cité comme source à part entière par certains journalistes et même chercheurs comme dans une synthèse de l’IFRAP que j’ai pu récemment lire.

    1. L’IFRAP ?
      C’est pas le think tank d’Agnès Verdier Bidule , la grande libérale ?
      Entre elle et Terra Nova , nous voilà bien lotis , tiens !
      Et pourtant , je ne suis vraiment pas de Gauche mais d’un autre côté , je ne peux plus supporter ce libéralisme mondialisant no limit ; véritable plaie du capitalisme dont il n’est pourtant que le rejeton !
      Illégitime ?
      Et vive Macron , avec lui les banquiers seront nos meilleurs amis . 😉

  5. On le rachete? On fait 200 millions de travaux et on a un autre porte avions…, je rigole à peine…idem pour les sous marins brésiliens à venir qu ils ne pourront pas financer..? Le rêve brésilien a peu dure et les jeux olympiques ont peut être aussi coûte un bras…j ai connu le Foch sister-ship moins connu que le Clemenceau mais bien arme …

  6. Nous pourrions leur proposer de le récupérer ; ainsi nous aurions notre second PA qui nous fait défaut …

    1. Piiiiiiiiiitié ScopeWizard,
      tout sauf ce gros tas de merde qu’est le Sao Paulo en 2017 🙁 …
      .
      En plus il n’est pas adapté à notre aviation navale notamment pour les Hawkeye et il reste impraticable pour des Rafale en charge.
      Ses machines sont plus pourries que celles du Kuznetsov et au niveau électronique c’est la préhistoire !

        1. @ScopeWizard:
          .
          – Pourquoi ne pas racheter des Jaguar à l’Inde ?
          – Pourquoi ne pas racheter des Mirage F1 au Maroc ?
          – Pourquoi ne pas racheter des A69 à la Turquie ?
          – Pourquoi ne pas racheter des AMX-13 à l’Argentine ?
          – Pourquoi ne pas racheter des AML-90 au Gabon ?
          Pour les mêmes raisons qui ne nous feront pas racheter le Sao Paulo au Brésil : ce serait inutile et bien trop couteux en terme maintenance.
          .
          – Ne vous laissez pas tromper par les essais du Rafale M 01 sur le Foch en 1994 au prix de quelques aménagements du pont et d’appontages périlleux…
          Ceux-ci avaient révélé que le Foch n’est pas dimensionné pour accueillir des Rafale en charge étant d’emblée interdit aux Hawkeye…
          .
          – Et même en imaginant que ce soit possible autant investir 500M à 1Md € pour le budget d’un nouveau porte-avions que pour un ex-Foch, ex Sao Paulo qui ne mérite que d’être ferraillé.
          C’est d’ailleurs pour nous épargner le cout de le ferrailler qu’on l’a quasiment donné au Brésil 😉 !
          Imaginez-vous le cout de la maintenance d’un tel engin en décomposition dont il faudra ensuite payer la déconstruction et le désamiantage ?
          .
          Non merci, tout comme le Mirage F-1M c’est une vraie « fausse bonne idée » que de croire qu’on aurait un quelconque bénéfice à récupérer l’ex-Foch…
          .
          – D’autant plus que si on mettait le Sao Paulo sur cale dès cette année, les travaux en question seront plus longs que ceux de l’ATM2 du CdG.
          Quel en serait le gain ?
          – Aucun sur la période 2017/2018 qui voit la Marine Nationale privée de PA.
          – Et en ce qui concerne la prochaine IEI du CdG à l’horizon 2026, autant lancer dès 2020 un PA2 plutôt que de gaspiller des fonds sur ce tas de boue qu’est ce Sao Paulo.
          .
          Pourquoi toujours souhaiter de voir notre marine humiliée en la maintenant d’une spirale régressive ?

          1. C’est vrai , ça ; pourquoi ?
            Mais personne ne veut humilier la Marine , Zayus ; surtout pas moi !
            Ceux qui l’humilient , si tant est que cela ait un sens , ce sont nos élites politiciennes , pas nous , qui cherchons plutôt à faire feu de tout bois ; c’est-à-dire trouver une issue valable même fantaisiste de prime abord , plutôt que d’imaginer une merveille des merveilles , à l’ambition pharaonique et au coût astronomique , qui risque de n’être qu’un catafalque de première classe tellement il plomberait le budget de la Marine Nationale !
            .
            Je me contente d’appliquer à mon raisonnement ce dont je me sers en sport : il vaut mieux , parce que c’est nettement plus bénéfique pour la santé comme pour la forme , courir trois fois par semaine à raison d’une bonne demi-heure à chaque entraînement , plutôt que de courir une heure et demie d’affilée tous les quinze à vingt jours … à fortiori se taper un marathon chaque mois !
            .
            « Faute de grives on mange des merles »

          2. @ScopeWizard:
            .
            Vous êtes peut-être à votre insu l’exemple de cette contamination des esprits par les politiciens-comptables qui auront insuflé aux médias et l’opinion publique que le format normal des nos forces revient à avoir une « ambition pharaonique ».
            .
            C’est n’importe quoi.
            Un PA2 + GAe ce n’est que 6 Mds € répartis sur 10 ans d’investissement entre les études, la mise sur cale, le lancement, l’armement, les essais, l’entrée en service et la constitution de 2 flottilles de Rafale supplémentaires.
            .
            Soit investissement annule de 600 M€ par an pendant 10 ans ScopeWizard…
            Dire que nous n’en avons pas les moyens est une idée reçue.
            Par exemple Le Drian n’a pas hésité un instant pour lancer 5 FTI qui couteront au moins 4 Mds € (si le prgramme n’est revu à la baisse comme d’habitude en France).
            .
            Pour info. les FTI sont des frégates de 4250 tonnes et les PPA sont leur équivalentes italiennes de 4500 à … 5700 tpc.
            La France commande 5 FTI quand l’Italie ambitionne 17 PPA (dont 7 sont commandées, 3 en option et 7 autres prévues).
            Les PPA sont d’emblée moins chères que les FTI du fait d’une plus importantes série. Un prix qui portera aussi les PPA à l’export contre des FTI qui coutent plus qu’une FREMM.
            .
            Et oui, l’annulation des 3 FREMM ne s’est pas faite par soucis d’économies, mais bien pour répondre aux impératifs commerciaux de DCNS qui non-seulement arrivera trop tard sur la marché par rapport à Leonardo, mais avec un produit bien plus couteux et pas forcément mieux équipé mais issu d’une série de 5 unités…
            .
            Et vous parlez d’ambition pharaonique de la France ???
            .
            « Faute de grives on mange des merles »
            -> Dites plutôt que la marine et notre défense mangent des merles en regardant les autres postes budgétaires de l’état manger dindes.
            -> Moins de 2% de notre PIB vont à notre défense, savez-vous quel est le pourcentage de notre PIB qui va aux aides sociales ?
            .
            Renseignez-vous et vous verrez bien si c’est la défense qui plombe les dépenses de l’état avant de dire que « la France n’a pas les moyens » et autres mièvreries souvent colportées par @ionisateur ou @Temrah…
            .
            Si la marine devait se retrouver avec le Sao Paulo, courez votre marathon à cloche-pied pour voir ce que ça fait…

          3. OK !
            Effectivement Zayus , à en croire tous ces experts diplômés à la solde de la surenchère médiatique , le porte-avions PA2 est un Versailles flottant doublé d’une Burj Khalifa olympique puissance 10 !
            .
            Je sais bien que la part de notre PIB consacrée à notre outil de Défense est insuffisante par comparaison aux aides sociales et consorts ; comme je vous l’ai clairement fait comprendre , avec l’aide de nos petits cerveaux capables de générer nos petites idées , nous cherchons des solutions , ce qui démontre une préoccupation réelle , notre souci constant envers notre institution et ceux qui la servent , au moins ça .
            .
            Quant au marathon à cloche-pied , mais vous savez que c’est une idée , ça ?
            Je finis ma préparation actuelle puis j’étudie de ce pas (!?) la question …!

        2. @ScopeWizard:
          .
          Pourquoi voulez-vous absolument croire que la Marine Nationale puisse récupérer la poubelle flottante qu’est le Sao Paulo dont même le Brésil pour qui c’est l’unique porte-avions finit par se résigner à s’en séparer ?
          .
          Nos forces armées n’ont pas vocation à récupérer et recycler toutes les daubes dont personne ne veut plus.

        3. @ScopeWizard:
          .
          Voilà de quoi il s’agissait sachant que seul la rénovation de l’appareil de propulsion correspondait aux 250 M€ initialement annoncés :
          pic.twitter.com/TX260gdPDe

    2. Dans l’absolu peut-être que ça pourrait être une bonne idée.. on s’est séparé de nos deux PA (Clemenceau et Foch) en croyant que le CdG allait rapidement être épaulé par un second PA, sauf qu’aujourd’hui nada, le CdG se retrouve bien seul et un potentiel second PA arrivera pas avant 2025, en attendant notre aéronavale est HS pendant près de 2 ans. Alors pourquoi pas le reprendre pour 10 millions, faire la refonte à 250 millions et ainsi avoir 2 PA en attendant le prochain PA2.
      .
      Mais la meilleur option serait de le revendre à quelqu’un d’autre, en effet un PA pour 10 à 20 ans d’utilisation pour moins de 300 millions d’euros (achat + refonte), ça pourrait en attirait plus d’un ! C’est le moyen pour certains de s’offrir un petite aéronavale à moindre coût ! Qui pourrait être intéresser? Je verrai bien l’Inde, qui y verrait l’occasion de s’initier aux PA STOBAR (eux qui compte en fabriquer un prochainement), l’Australie qui, en plus de çà, n’aurait peut-être pas besoin d’une si grosse refonte si ils optent pour des F-35B ou encore le Canada qui s’intéressait déjà aux deux BPC prévu pour la Russie.

      1. Pour moi , ce n’est donc pas si con que ça en a l’air de prime abord ; à étudier !

        1. désolé mais c’est complètement con prétendre remettre à niveau un bâtiment mis sur cale il y a 57 ans, çà relève au mieux de l’ignorance la plus complète en connaissance de la constitution du navire, et là je suis gentil ! ou bien de la connerie fondamentale la plus profonde …essayez de vous renseigner sur les contraintes de la poutre du navire et ce à quoi elle est soumise sa vie durant … vous me faites penser à ces nombreux chefs de bureau n’ayant navigué que sur la Seine avez prétention à définir le format de la flotte et je ne remonte pas à ce malheureux Gabriel Charmes malheureux prédicateur incompétent de la jeune école …
          Notre Marine crève de ce genre d’analyses foutraques proférées par de pseudos omniscients de la Défense surtout dans des domaines qui leurs sont étrangers ! si vous le voulez nous pouvons comparer nos années à la mer mon bon monsieur je sais tout et j’ai surtout un avis sur tout !

          1. @cipal
            .
            Cher cipal , êtes-vous certain de relever notre pauvre niveau de connaissances foutraques en nous rentrant si joyeusement dedans ?
            .
            Je serais ravi que vous ameniez quelque élément tangible susceptible d’accroître l’étendue de mes connaissances .
            .
            Sachez bien que quel que soit le véhicule , patins à roulettes , avion , voiture , char , navire , camion , vélo , bus , trottinette , moto side-car , chaise-à-porteur etc … , la restauration , la remise en état voire la rénovation est moins une difficulté technique qu’un problème de moyens financiers .
            Evidemment , il ne faut pas que tout tombe en morceaux et encore ; les connaissances , le savoir-faire , les compétences sont davantage primordiaux !
            .
            Donc la question est concernant l’ex-Foch : combien faudrait-il pour le rendre à nouveau opérationnel au sein de notre Marine et nous dépanner , en attendant , en nous dotant de la sorte du second PA qui manque même si celui-ci est de conception de base beaucoup plus ancienne ?
            .
            L’autre question fondamentale étant : à combien se monterait la facture finale pour l’acquisition d’un second PA tout neuf ?
            .
            S’il est possible de le faire , vous prenez chaque estimation au plus juste , établissez un prévisionnel fiable , vous faites la différence et vous déterminez ainsi l’option qui est la plus faisable , la plus intéressante , la plus avantageuse .
            Sans bien entendu éluder la question de la durée : soit combien de temps pour chaque option , combien de temps un tel navire rénové pourrait rester à la mer ?
            Je suis du reste parfaitement conscient qu’un tel bâtiment , seul , ne sert à rien et qu’il faut rajouter quantité d’éléments comme des aéronefs , de l’armement , des navires d’escorte , du personnel formé très qualifié et j’en passe .
            .
            S’il est idiot pour l’individu lambda d’envisager de telles hypothèses , il est néanmoins logique et rationnel de se poser au moins la question sans chercher pour autant à déchaîner les passions exacerbées de certains sur ce sujet précis .
            .
            Et non , ne confondez pas celui qui a un avis péremptoire sur tout et celui qui cherche à avoir un avis éclairé sur tout ; ce qui est très différent quant-à l’approche et les raisons ; le second ne voulant vexer personne .
            .
            J’imagine très bien , cher cipal , que vos connaissances du milieu maritime sont plus que largement suffisantes pour nous servir davantage de guide que de redresseur de torts , en l’occurrence , bien involontaires .
            .
            Cette réponse vous sied-elle , cher ami ?

          2. « …la restauration , la remise en état voire la rénovation est moins une difficulté technique qu’un problème de moyens financiers . »
            .
            Essayez de vous représenter le problème omnipotent de la « corrosion métallique » (de facto en milieu marin) sur un navire dont la coque fut mise à l’eau il y a 57 ans (mis sur cales il y a 60 ans…).
            Tout est à refaire.
            Au regard de l’état du Sao Paulo, il ne s’agirait pas de « restauration » mais bien de reconstruction.

          3. @Zayus @cipal

            Dans la catégorie « j’oubliais »
            .
            « Nous pourrions leur proposer de le récupérer ; ainsi nous aurions notre second PA qui nous fait défaut … »
            .
            « A « étudier » ou c’est « tout étudié » selon vous ? »
            .
            « Pour moi , ce n’est donc pas si con que ça en a l’air de prime abord ; à étudier ! »
            .
            Dites-donc vous-deux : vous pouvez me dire où vous voyez une « humiliation » et une « analyse » quelconques là-dedans ???
            .
            Perso , je ne vois que la formulation d’une simple hypothèse de travail puis une question courtoise , d’ordre général , sans la moindre assertion et enfin l’expression d’un avis personnel sans même de conviction ou de certitude qui soit , en forme d’encouragement à la plus élémentaire réflexion .
            .
            L’un , me prête des intentions de nuire voire de railler la MN tandis que l’autre y voit une sorte de jugement catégorique qui m’assimile de facto à une clique de savants du Dimanche , engoncés dans leurs Charentaises de luxe , clique parfaitement incompétente voire irresponsable , en charge de l’avenir et du devenir de notre flotte nationale !
            .
            Sans blague , y-a pas autre chose , c’est tout , vous-êtes sûrs ?
            .
            Vous me faites penser , vous , à tous ces joyeux montagnards qui parce qu’ils sont nés dans un milieu à part , rude , froid , peu urbanisé souvent isolé , où les éléments sont le plus souvent hostiles voire dangereux , considèrent d’emblée que tous ces cons de non-montagnards ayant grandi dans le confort douillet ( relatif ) des villes et banlieues ne sont que des touristes envahisseurs , nécessairement porteurs de tous les maux , qu’il faut écarter voire ostraciser au plus vite de toutes leurs belles montagnes et vallées qu’ils sont venus polluer ALORS QUE , pour nombre d’entre-eux , si les notions de dépaysement , de villégiature , de sport ne sont évidemment pas à écarter , il existe parfois , chevillée à leur corps comme à leur âme , celles de respect et de préservation de mère Nature au-delà même de toute autre considération qui suscite en eux un émerveillement contemplatif sans cesse renouvelé !!
            Lorsque j’étais jeune et que je tombais sur un de ces montagnards à l’esprit si « ouvert » , je m’inclinais et le plus souvent , je fermais ma gueule ; aujourd’hui , en pareil cas , c’est moi qui leur cloue le bec et qui les envoie c**** sans détour , à cause de la liste des griefs que l’expérience ,le temps, m’a permis de dresser à leur encontre ( véhicules 4×4 et quads , clope et mégots , respect perfectible du règne animal ( c’est peu dire ) , bergers au comportement discutable , honteux , hantise irrationnelle de l’ours et du loup , braconnage , conduite type Fast & Furious quand ce n’est pas « Grand Theft Auto » , j’en passe et des meilleures ) .
            Evidemment , nombre de randonneurs et alpinistes se conduisent n’importe comment mais ce n’est pas une raison pour mettre tout le monde dans le même sac !
            .
            Et bien vous ( zêtes pas les seuls non plus , rassurez-vous ! ) , c’est exactement la même chose ; si votre interlocuteur n’est pas CONSIDÉRÉ du « sérail » , émet une hypothèse au premier abord improbable ou pose une question naïve voire avance une argumentation pouvant déclencher une polémique ; au lieu de simplement apporter vos connaissances comme votre expertise ou juste des éléments tangibles contradictoires démonstratifs , vous le faites passer pour un plaisantin ou un ignorant voire une sorte de troll patenté !
            Pire , une fois que c’est fait , le contributeur visé se trimbale avec une étiquette accusatrice à la con qui lui colle à la peau en permanence , quel que soit le sujet , façon étoile jaune …
            C’est un peu pénible …
            .
            Vous valez mieux que ça , non ?

          4. @Zayus
            .
            Mais Zayus , ce n’est qu’une constatation évidente précédée d’une hypothèse amenant des questions ; certainement pas d’une marche à suivre …
            .
            Le second PA , il nous le faut , nous en avons besoin ; si l’opération d’en mettre en chantier un nouveau , doit nous coûter beaucoup plus cher sans nous faire pour autant gagner en délai , que de récupérer puis de reconstruire ce rafiot qui , dois-je vous le rappeler , faisait il n’y a pas si longtemps notre fierté , alors que vaut-il mieux que nous fassions ?
            .
            Le nec plus ultra , la merveille des merveilles ou rien du tout ?

          5. @ScopeWizard:
            .
            Vous parlez d’hypothèse de travail, on vous des donne des éléments de réponse que vous ignorez et auxquels vous ne répondez pas en vous répétant en justifications de cette fameuse « hypothèse de travail ».
            .
            Vous me donnez vraiment l’impression de faire un blocage…
            On vous a pourtant répondu avec divers arguments.
            .
            « Le second PA , il nous le faut , nous en avons besoin ; si l’opération d’en mettre en chantier un nouveau , doit nous coûter beaucoup plus cher sans nous faire pour autant gagner en délai , que de récupérer puis de reconstruire ce rafiot qui , dois-je vous le rappeler , faisait il n’y a pas si longtemps notre fierté , alors que vaut-il mieux que nous fassions ? »
            .
            – 1 – Il y a en fait déjà 20 ans que tout comme son sistership Clemenceau que le Foch étaient envisagés pour être vite retirés.
            Ils faisaient partie de notre fierté sur le plan de leur histoire et de leurs longues années de service (…), mais plus sur le plan pratique et opérationnel.
            .
            – 2 – Il n’y a pas de PA2 à espérer avec le Sao Paulo :
            – Il n’est pas adapté aux Rafale et Hawkeye.
            – Les travaux ne seraient pas achevés avant la sortie du CdG de son ATM2. Donc pas de second porte-avions.
            – La somme à y investir: travaux + cout d’une maintenance très laborieuse, sera certainement plus utile pour le PA2 à lancer dès la prochaine LPM.
            – Votre projet pourrait aussi servir de prétexte à encore reporter ad vitam aeternam toute décision sur un éventuel PA2.
            .
            .
            « …Le nec plus ultra , la merveille des merveilles ou rien du tout ? »
            -> Mais comme je vous l’ai dit: il n’y a rien à espérer du Sao Paulo en tant que PA2 qui n’est pas adapté à notre aviation navale… Donc, avec ou sans Sao Paulo, ça revient à du « rien du tout ».
            .
            Dites-vous qu’il s’agira plutôt de le RECONSTRUIRE que de le « restaurer  » et entendez qu’un tel projet sera plus couteux (MCO comprise) que de CONSTRUIRE un porte-avions neuf, même aux dimensions supérieures.
            .
            Lancer un PA2 tel que le projet « DEAC » de DCNS de 3 Mds € n’a rien qu’on puisse qualifier de « Le nec plus ultra » ou de « merveille des merveilles » (…) ce n’est qu’un PA CATOBAR conventionnel de 62 000 tpc, fait pour accueillir un GAe d’une cinquantaine d’appareils dont 39 Rafale grand maximum.
            .
            Je ne reviens pas sur vos de montagnards avec lesquelles vous commencez à vraiment devenir désagréable et je n’ai pas envie surenchérir dans cette direction…

          6. @ScopeWizard
            .
            Ben, z’êtes en forme, aujourd’hui, vous. Je vois que vous avez sorti la sulfateuse. Continuez, c’est très bien !
            .
            PS : Sérieusement, selon toute probabilité, ce pauvre vieux Foch est en bien sale état. Ça n’empêche pas qu’on devrait quand même le racheter, au moins pour s’assurer qu’il sera bel et bien ferraillé et mis hors d’état de nuire, en particulier pour ses catapultes et ses systèmes d’appontages. Ils ont beau être « hors d’âge », ça reste très alléchant pour un pays qui souhaite acquérir ce type de technologie. C’est pas du tout la même chose de devoir tout développer de zéro et d’avoir entre les mains des exemplaires concrets de ce genre d’équipements, même non fonctionnels. Il y a déjà beaucoup trop de « kits débutants » qui flottent ici et là pour laisser en plus un CATOBAR se balader dans la nature, d’un ferrailleur à l’autre jusqu’à finir dans un chantier chinois.

          7. @Zayus
            .
            C’est le genre de réponses détaillées dont j’ai besoin or vous , parfois , pas toujours , rédigez des réponses trop schématiques qui amènent d’autres questions tellement il manque d’éléments et ce manque crée le doute puis la confusion qui embrouille davantage qu’il n’aide .
            De plus , vous ne vous en rendez peut-être pas compte mais votre ton est plutôt sec , limite condescendant , ne laissant que peu de place à la courtoisie .
            Ce qui fait que lorsque l’un d’entre-nous insiste ou renchérit , vous en déduisez aussitôt qu’il ne vous répond pas , vous ignore ou fait un « point de fixation » ; erreur Zayus ! Il s’agit bien plus d’un malentendu que d’une provocation destinée à vous pousser à hausser le ton voire à sur-réagir .
            Si vous m’avez trouvé désagréable , ce n’est pas gratuit , votre attitude y est pour une large part .
            Ceci dit , peu importe , ne déterrons pas la hache de guerre , il y a mieux à faire , de plus constructif , de plus civilisé !
            .
            Enfin , ce n’est pas parce que Vous comme cipal semblez être des personnes proches et soucieuses du milieu marin , que ce monde ne me tient pas à cœur , que ses péripéties ne me touchent pas , que son devenir ne m’affecte pas .
            Vous qui êtes , selon vos dires , si froid , logique et rationnel , me semblez soudain bien émotif .
            Aie-je fait par trop vibrer une corde sensible ? 😉

          8. @ScopeWizard:
            .
            Toute façon je n’ai lu qu’en diagonale vos histoires de montagnards 😉 …
            .
            @Fifi:
            .
            Les ingénieurs chinois étaient déjà régulièrement présents sur le Sao Paulo bien avant 2010 et ont dressé les plans de ses catapultes. Il semble qu’ils savent tout ce qu’ils ont eu envie de savoir à son sujet et il est donc inutile de racheter un navire dont ils ne voudraient même plus pour l’étudier.
            Non, non, non, inutile de verser le moindre centime pour ce Sao Paulo.

      2. Effectivement, on devrait le racheter pour, au moins, qu’il ne tombe pas dans d’autres mains, chinoises, indiennes ou autres.

        1. @Fifi
          .
          La sulfateuse ?
          La mienne en est encore au coup par coup ; le sélecteur n’est pas en mode rafale … 😉
          http://www.southams.com/Auction/20130613__887.jpg
          .
          Je prépare l’arsenal :
          https://s-media-cache-ak0.pinimg.com/originals/61/63/3d/61633d63ff2874c3095196781cf81cfe.jpg
          .
          J’aime bien l’ancien ; c’est mon côté « vieille école » :
          https://cdn-images-1.medium.com/max/2000/1*vtt9_7L35OmlVfWr_IGung.jpeg
          .
          Ça le fait , non ?
          https://s-media-cache-ak0.pinimg.com/736x/c4/19/e9/c419e91dca0229fca1be8159a3bdcecd.jpg

        2. @Fifi:
          Non, bien contraire espérons qu’ils copient des systèmes conçus avec une technologie qui a plus de 60 ans 🙂 🙂 🙂 !

  7. Quelle tristesse que de voir sombrer le Brésil, un pays que l’on disait plein d’avenir il y a peu : corruption généralisée, faillite, fonctionnaires non payés depuis plusieurs mois, trafic d’or, déboisements illégaux et de très grande ampleur, pauvreté, délinquance extrême (55 000 morts par an !!! ). Ils ont bien d’autres problèmes à régler que de jouer aux ‘grands’ avec de vieux portes-avions … ou à acheter des Rafales !

    1. « le Brésil, un pays que l’on disait plein d’avenir ? »
      Cela me fait penser à cette phrase qui sonne très juste et que l’on attribue régulièrement à Clemenceau ou à De Gaulle :
      « Le Brésil est un pays d’avenir et… qui le restera »

      1. Le Brésil était le 11ème pays le plus riche au début du XXème siècle. Ce qu’il ont gardé de leur richesse est leur palais présidentiel.

    2. Tout à fait, il faut d’abord voir à tenir son propre périmètre avant de s’étaler… c’est une notion connue en mécanique: « Pour qu’un solide posé sur un plan horizontal soit en équilibe, il faut que la verticale du centre de gravité traverse sa base de sustentation ».
      .
      En France, les manifestants vont continuer à pousser la provocation jusqu’à ce que le pot de chambre déborde. Ce qu’ils veulent, c’est créer un martyr à la « Mohamed Bouazizi », que la police réplique pour confirmer leur thèse, et accentuer encore le mouvement. Par « base de sustentation », on peut entendre le soutien effectif de la population, et le niveau de contrôle exercé par l’Etat.
      .
      Cette situation arrange bien gouvernement en place, qui n’a plus que 3 mois à attendre. Quand le suivant prendra le relais, ils passeront alors dans le camps de l’opposition, et crieront au scandale. En attendant, il leur est donné de distribuer les fonds nécessaires aux associations (…)

    3. C’est un pays de voyous ( il n’est pas le seul ) ; que croyiez-vous que ça allait donner , une pilée de prix Nobel faisant avancer l’Humanité vers ce qu’elle a de mieux à offrir ??
      Regardez en France , ce pays de mafieux , si nous n’étions pas si développés , nous serions dans le même cas ou presque !

  8. @ v-atekor
    .
    « ….Allôô Saab ? C’était à propos du sea-Gripen Inde…. Non, de rien … »
    .
    ça, c’est méchant…
    .
    Mais qu’est ce que cela m’a fait rire !

  9. Et que va devenir le São Paulo ? S’il doit être revendu, avec les clients possibles actuellement connus, on pourrait vite le retrouver comme  »casino flottant  » en Chine , plutôt qu’en Inde.

  10. Il me semble avoir entendu dire que les déboires du Foch – Sao Paulo étaient en majeure partie dû à la méconnaissance des brésiliens concernant la propulsion, à vapeur si mes souvenirs sont bons. C’est pour ça qu’ils n’ont pas su l’entretenir, et qu’il était à quai depuis un bout de temps.

    La refonte prévoyait d’ailleurs de modifier le système de propulsion (voir : http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/20150309trib3717cc809/dcns-pret-a-remonter-a-bord-de-l-ex-porte-avions-foch-le-sao-paulo.html ).

    Bon cela dit, si c’était pour embarquer des F4, le porte-avion était beaucoup plus symbolique qu’autre chose… .

  11. Il aurait pu servir de plate-forme test pour le Gripen M…Il ne reste plus qu’à Saab de faire un PowerPoint 3D, suis déjà sorti. ..

    1. Pour le Grippen M, les Indiens pourraient toujours prêter leurs porte-avions à SAAB , si cela les intéresse.

  12. On leur a refiler le PA pour 12 millions !?
    Sérieusement il nous aurait encore été utile comme par exemple maintenant quand on doit se passer du CDG durant 18 mois pour maintenance.

    1. Le FOCH ne pouvait pas embarquer les E-2C ni les rafales à pleine charge donc bénéfice nul à le conserver

      1. en réalité meme le cdg ne lance pas à pleine charge 21,5 tonnes max. Mais ca n’enlève rien à réalité que vous décrivez. J’aime beaucoup le pseudo 😉

  13. En Chine, aucun PA de moins de 65.000 tonnes sur les 3 connus (1 opérationnel et 2 en cours de construction).
    .
    Seule mince satisfaction à avoir de notre côté, nous ne serons pas responsables de la déconstruction du Sao-Paulo (ex-Foch) … Rappelons nous que celle du Clemenceau fut chaotique et douloureuse.

    1. Ceci dit aucune catapulte sur les 3 premiers PA Chinois en depit des investissements et de la retro-ingenierie sur les catapultes de l’epave du dernier PA Australien .. pas si simple visiblement ..

      1. Il me semble que Sputnik News a annoncé un 3ème PA chinois avec 3 catapultes vapeur … mais bon Sputnik, c’est Sputnik 😉

        1. Je le croyais aussi mais cela a ete dementi .. jnai lu ca il y a 3/4 jours , mais je ne sais plus où
          Je vais trouver 😉

        2. @Fralipolipi:
          @Elmin:
          .
          Les photos satellitaires du nouveau PA chinois dont la construction est maintenant bien avancée, révèlent les proportions de ce qui n’est rien d’autre qu’un PA STOBAR reprenant les plans du Liaoning qui même amélioré, reste lui-même issu de la classe Tbilissi devenu Kuznetsov…
          .
          Le 1er porte-avions construit en Chine: le « Type 001 », n’est rien d’autre qu’une pâle copie du Liaoning, donnant une conclusion négative à toutes les efforts de recherches et renseignement chinois pour concevoir des catapultes et un PA CATOBAR.
          Le « Type 001 » a également un sistership en cours de construction et nous verrons bien s’il aura un pont plat sans tremplin et des catapultes.
          .
          Si tel devait être le cas,
          pourquoi les chinois n’appliquent-ils pas la même formule sur une série de 2 PA, plutôt que d’avoir 1 PA STOBAR + 1 PA CATOBAR (le Liaoning étant appelé à servir de réserve pour maintenir 2 PA en mer) ?

  14. Sale coup pour Saab qui misait beaucoup sur le Brésil pour lancer le Sea Gripen. Reste à voir si une commande indienne suffirait pour justifier de lancer le programme Sea Gripen, qui n’existe encore que sur le papier. Et à part le Brésil et l’Inde je ne vois pas qu’elle autre spays ayant des PA qui voudrait d’un tel avion.

    1. Mauvaise nouvelle pour le Gripen M en Inde:
      Malgré l’abandon du Naval Tejas Mk1 récemment signifié par l’Indian Navy,
      Mahonar Parrikar continue à imposer un important forcing pour que « son bébé » soit adopté par l’aéronavale indienne, et un prototype du Naval Tejas Mk2 sera proposé dans le courant de l’année 2018 🙂 …

    2. j’ai cru lire que l’Inde avait depuis précisé qu’elle voulait un bi-réacteur, ce qui éjecte le Gripen et ne laisserait que les F-18 et Rafale (visiblement, ils ne veulent pas trop des Mig et Sukhoi du « ploufnetzov »)

  15. On suppute une mise à la retraite mi 2020. L’aeronavale brésilienne qui a en cours plusieurs programmes de modernisation et d’achats d’avions de servitude se retrouve dans les choux…

    1. ils feront leurs exercices sur le CDG en attendant que le pays puisse se payer un PA.
      Et la France aidera en échange d’un contrat pour la construction de ce dit PA.

    1. Le Clemenceau et le Foch en leur temps avaient certainement bien plus fière allure que l’actuel Sao Paulo 😉 !
      C’est certain.

      1. Là , nous sommes d’accord ; d’après vous , est-ce que les brésiliens nous l’ont « salopé » ?

        1. Non, pas particulièrement, il était déjà vieux quand nous nous en étions débarrassé (il n’y a pas d’autres mots), auprès du Brésil qui faisait une fausse bonne affaire.
          Notons cependant qu’en 2000, le Brésil ne comptait pas garder le Sao Paulo au-delà de 2020, escomptant encore à l’époque lancer une série de 2 porte-avions CATOBAR à propulsion classique à l’horizon 2014 pour le premier et 2020 pour le second…
          .
          L’évolution politico-économique en aura décidé autrement.

        2. @ScopeWizard:
          .
          Malgré un important incendie et une explosion dans la salle des machines, les brésiliens propriétaires de l’ex-Foch se seront contenté d’y investir le minimum à coups de peintures pour cacher la misère.
          .
          Même les structures liées aux Crotale que les brésiliens n’utilisent pas sur le Sao Paulo, n’ont toujours pas été démontées depuis plus de 16 ans:
          https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/7/7a/P1110235.JPG

  16. quand on voit l’état des infrastructures olympiques 6 mois après la fin des jeux, on se dit qu’il ne faut pas espérer quelques choses pour du matériel militaire encore plus compliqué à entretenir qu’un piscine neuve qui ne sert plus à rien. Le Brésil est bien un pays chrétien, mais c’est la mère nature qui y fait la loi ! Il fait déjà assez chaud là bas et pour travailler la mécanique navale ils n’ont plus rien à suer.

  17. Le Brésil avait déjà abandonné le Gripen M, et pour l’Inde vous pouvez toujours rêver.

  18. Il serait grand temps que notre Foch rejoigne dans les livres d ‘ histoire le Clemenceau et le France . Il à servit loyalement , mais il est désormais le passé et mérite une fin digne .

  19. Un porte avions pour 3 ou 400 millions d’Euro c’est cadeau. Mais îl faut bien se rendre compte que ce pa est une bassine flottante, à peine capable de servir pour les entraînements à l’appontage et incapable de lancer à plus de 15 tonnes. En comparaison le cdg a lancé plus d’avions en 5 moins que le Clem et le Foch en 3 ans alors que c’est dernier avaient 35 avions en moyens contre 18 pour le cdg. Si on reprend de Foch autant reprendre les sem qui vont avec.

  20. Au delà de l’usure mécanique de la structure du bâtiment, déjà soulignée par Cipal, la corrosion doit être énorme.
    Les anciens matelots (conscrit) dans le coin disent « peinture sur mer(**) vaut propreté à terre », mais ça à ces limites… Quoi que taper sur la rouille et la peindre ait pu leur sembler une corvée interminable et toujours renouvelée.
    .
    Puis je demander quelles sont les moyens anticorrosion sur les coques grises? Anodes? Flux électriques?
    Peut’on rêver de construire un bateau « éternel »?
    Y a t’il des mesures des efforts subis par les coques ou de simples inspections visuelles?

Les commentaires sont fermés.