Otan/Lituanie : L’A400M de la délégation allemande est tombé en panne

a400m-allemagne-20160510

Le 7 février, la ministre allemande de la Défense, Ursula von der Leyen, est arrivée à bord d’un avion A400M en Lituanie, pour assister à une cérémonie saluant l’arrivée, à Rukla, d’un détachement de la Bundeswehr dans le cadre des mesures de « réassurance » de l’Otan.

C’était la première que Mme von der Leyen voyageait à bord d’un A400M, un avion issu d’un programme victime de retards, de problèmes techniques et de surcoûts qui ont conduit Berlin à réclamer des dédommagements à Airbus, son constructeur.

Si le vol aller s’est passé sans problème, il en a été autrement au moment du départ : l’A400M allemand n’a pas pu décoller de l’aéroport de Kaunas, à cause d’une avarie sur l’un de ses moteurs. Du coup, Mme von der Leyen a dû repartir à bord d’un Transall C-160, un appareil que l’avion d’Airbus doit précisément remplacer.

Ce n’est pas la première fois qu’une telle mésaventure arrive à la ministre allemande. En décembre, lors d’une tournée en Afrique, elle avait été contrainte de prolonger son séjour au Nigéria pendant quelques heures à cause d’une panne du système électronique de l’A340 de la Bundeswehr.

S’agissant de l’A400M, le retard pris dans les livraisons et le développement de capacités tactiques a conduit Berlin à envisager l’acquisition de 6 avions C-130J Hercules auprès du constructeur américain Lockheed-Martin. Il est question de co-localiser ces appareils sur la base aérienne d’Orléans-Bricy, où seront affecté les 4 appareils du même type commandés par la France pour les mêmes raisons.

Pour rappel, l’Allemagne a commandé 53 A400M « Atlas ». Ces avions doivent remplacer les Transall C-160 d’ici 2020. Actuellement, seulement 6 exemplaires ont été livrés à la Luftwaffe, dont un doté de capacités tactiques.

26 commentaires sur “Otan/Lituanie : L’A400M de la délégation allemande est tombé en panne”

  1. Y-a-t-il seulement un appareil en état de fonctionner en Allemagne ?
    .La disponibilité catastrophique des voilures tournantes, les Tornado ECR inutilisables la nuit, et quoi, les avions de transport mal entretenus cette fois ?
    Je sais que l’A400M, jusqu’à l’avant dernier standard livré, nécessitait des révisions très – trop – fréquentes et un entretien lourd, et que c’est de la faute d’Airbus. Mais il semble difficile de faire porter toute la responsabilité au seul appareil quand on voit que c’est toute la défense germanique qui a du plomb dans l’aile …

    1. Je suis un peu comme vous, on est conscient des problèmes de l’A400 M mais soit la France se tait de tout (pas impossible mais bon visiblement y’a pas tant de soucis que ça a l’emploi?) soit l’Allemagne en plus d’être exigeante n’a pas de personnels d’entretien compétant (a moins que ce soit l’organisation et qu’ils aient oublié de lire l’étiquette « maintenance » sur le tableau de bord) ?
      .
      L’Allemagne ne ferait elle pas un peu trop de com sur des sujets choisi soigneusement ?

  2. Les problèmes techniques peuvent toujours arriver. Maintenant il faut voir la fréquence et la gravité.

  3. On est dans le running gag là ; du comique de répétition de haut vol ( si vous me permettez ce jeu de mots vaseux ) ! 😉
    C’est marrant ça ; ça me fait sourire , rire même , mais curieusement , les mésaventures de notre avion époustouflant ne me réjouissent pas le moins du monde …

      1. Superbe photo , en effet !
        C’est-à-dire , peut-être eut-il été préférable que cette perche fut escamotable mais bon , l’avion a été conçu comme ça ; je suppose que cette disposition a ses avantages ainsi que ses inconvénients …

        1. Dassault sait faire des perches escamotables comme il fit sur les Étendard IVM et Super Étendard qui en disposaient.
          Il est donc difficile de savoir quelle est la réelle motivation de Dassault à conserver ces perches fixes partout éliminées ailleurs…

          1. Question : mais nous en parlerons une autre fois car les commentaires sur ce post ne seront bientôt plus possibles , le Neuron , à très haute altitude , serait-il en mesure de laisser un long courrier sur-place ?

  4. Tom Enders doit vraiment avoir les oreilles qui sifflent…
    .
    On note au passage qu’il y a souvent des problèmes de l’A400M liés à sa motorisation anglo-franco-germano-espagnole (Europrop International) avec ses 4 TP-400.

    1. j’ai pas souvenir d’un seul problème structurel c’est toujours le moteurs qui à des ratés si mes souvenirs sont bons c’est un sketch ce moteur

      1. @ Marti

        « j’ai pas souvenir d’un seul problème structurel »
        .
        Et vous faites quoi des fissures retrouvé sur la cellule l’an dernier ?

    2. On aurait dû laisser la motorisation, partie sensible de l’appareil, uniquement à Safran ou Rolls Royce, voir les deux, mais 4 pays sur un même moteur c’est bien trop ! Tout le monde veut sa part du gâteau mais au finale on en arrive à un gâteau peu appétissant.. Si on veut des programmes européens efficaces à l’avenir, il faut répartir chaque tâche parmi les pays qui ont le meilleur savoir faire, on ne peut pas se permettre de répartir équitablement tout les aspects d’un programme commun..

      1. Ce genre de programme multinational en fait est un supermarché de technologie où le payeur est roi, la preuve: l’espagne a obtenu la FAL, le BE et les essais en vol (le CAVIAR de tout nouveau programme) alors que c’est l’un des sites industriels les moins expérimentés (pour rappel l’Espagne a déjà crashé 2 Typhoon, et le seul exemplaire de drone Barracuda). Et encore Ici on parle d’un avion de transport tactique, imaginez ce que ça aurait donné avec un avion de combat. Lamentable.

      2. Ce que vous dite c’est exactement ce que prêche la France depuis 30 ans: développer des niches de compétences fédérées autout de maîtres d’oeuvres. Au tout début du programme il était question que le TP 400 soit basé sur le M88 avec Snecma en maître d’oeuvre. Mais EADS avec sa fronde de dirigeants allemands ne voulaient pas de ce moteur « trop français », avec le resultat que l’on connaît.

        1. Dans ce cas, pour satisfaire tout le monde, j’aurais proposé que chacun mette le moteur qu’il veut dans son A400M.. nous on aurait développé le nôtre et les autres ça serait pas notre problème.. le seul bémol étant que notre part dans ce programme aurait était un peu plus grande, et comme avec le gouvernement actuel on économise chaque miette concernant la défense, une tel idée ne leur serait jamais passé par la tête.. sauf qu’au final ça nous coûte plus cher sur le long terme (bah oui il faut bien régler les problèmes de ce merveilleux moteur et ça coûte bonbon! Espérons qu’on a compris la leçon)
          A l’avenir il va falloir sérieusement mettre les points sur les i sinon on se retrouvera avec une multitude de programme comme celui-ci (c’est-à-dire avec retards et surcoûts) qui asséchera notre budget défense déjà assez maigre.

        2. Concernant les programmes militaires, il est clair que la coopération européenne doit sérieusement être remise en question ! Il faudra faire comprendre que tout le monde ne peut pas avoir la même part..

  5. Décidemment ces moteurs sont un très gros problème. Ca en devient très inquiétant.

  6. Pas drôle de constater que le temps passe et que les problèmes de l a400 demeurent même s il a gagné une commande récemment…il n y a plus de choix qu’entre le  » vieux » hercules ou des russo ukrainiens…si ce porteur est définitivement imparfait et peu fiable…le manque de disponibilité pourrait être dramatique en cas de besoin de soutien urgent..l a400 a testé la poste de gaz et de madama avec succès mais y n aurait il un en etat si besoin…? 0sera t on acheter des gros zincs russes costauds sauf si on les depouille comme dans le film Lord or war?

  7. Bon au moins cette fois l’avions de secours a fonctionné.

    Pas comme la fois ou, désirant livrer des armes en Irak, il fallu trois avions….

  8. Cet avion a déjà quelques années de retards ,mais et il est normal qu’on lui trouve quelques défauts de jeunesse …(faute d’entretien ?)!
    Il n’est pas acceptable que cette dame qui est ministre des Armées en fasse les frais …et retrouve la « bétaillère »…
    .Les US doivent se taper sur le bide chaque fois qu’ils voient A 400 en « rideau »…C’est dans leur intérêt ,de faire surseoir cette commande ,pour peu que la Ministre « aie ses… nerfs « …

    1. J’aimerai pouvoir dire que chaque A400 en panne, c’est un Hercules qui se vend, et que chaque F35 en panne c’est un Rafale commandé!

Les commentaires sont fermés.