Archives quotidiennes : Jeudi, 2 février, 2017

Deux FAMAS avec leurs munitions ont été volés en Isère

Ce 2 février, un convoi militaire a fait une halte sur le parking d’un restautant situé à La Verpillère (Isère). Rien n’aurait été à signaler si des individus n’avaient pas fracturé la vitre côté passager d’un fourgon banalisé et volé deux FAMAS avec leurs munitions avant de prendre la fuite D’après le Dauphiné Libéré, qui

Libye : Des soldats du maréchal Haftar soignés en Russie

Depuis mai 2014, le maréchal Khalifa Haftar, autrefois en exil aux États-Unis, a lancé une vaste opération militaire afin de chasser les groupes jihadistes présents dans la région de Benghazi (est). Et c’est ainsi que, à la faveur des troubles politiques ayant conduit le Parlement libyen sorti des urnes il y a trois ans à

L’Otan renouvelle son offre d’aider le gouvernement libyen d’union nationale dans le domaine militaire

Lancée en juin 2015 par l’Union européenne, l’opération navale EUNAVFOR Sophia n’est pas un succès. Du moins pour le moment. En effet, elle n’a pas permis de tarir le flux de migrants qui tentent de traverser la Méditerranée depuis le littoral libyen et le modèle économique des trafiquants n’a pas été « cassé », comme l’avait assuré

Soldes : Au mieux, le système Louvois ne sera pas retiré du service avant 2021

Le paiement des soldes dues aux militaires risquent de connaître encore des aléas au cours des quatre ou cinq années qui viennent. En effet, le système Louvois (Logiciel unique à vocation interarmées de la solde), à l’origine d’innombrables dysfonctionnements (et de situations financières très délicates chez les intéressés), ne sera pas débranché définitivement avant 2021!

Moscou convoque l’attaché militaire ukrainien après une « provocation »

Les autorités russes ont convoqué, dans la nuit du 1er au 2 février, l’attaché militaire ukrainien en poste à Moscou pour lui remettre une note de protestation concernant un incident ayant eu lieu près d’installations gazières en mer Noire, précisément au large de la Crimée. Selon Moscou, le 1er février, un avion de transport ukrainien

Selon le Pentagone, il n’y a pas de preuve que les renseignements sur l’EI aient été sciemment manipulés

En août 2015, un analyste civil de la Defense Intelligence Agency (DIA), l’agence de renseignement du Pentagone, affirma que des rapports sur l’EI avaient été « retravaillés » par les responsables de l’US CENTCOM, le commandement en charge de l’Asie centrale et du Moyen-Orient, afin enjoliver la situation en Irak et en Syrie. En clair, les effets