M. Le Drian confirme que le Famas équipera la Garde nationale

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

74 contributions

  1. rantanplan dit :

    380€ le percuteur dont la durée de vie est de 3000 coups, ça laisse rêveur…
    je connais pas mal de petites PME capables de tourner ce type de pièces, dans un acier de qualité, et surtout à un coup bien moindre! Encore un marché juteux attribué grâce à une réglementation des marchés publics faites pour que seule une minorité d’entreprises accointés puissent concourir aux appels d’offre.

    • wrecker47 dit :

      Plus d’une petite fabrique aurait aimé avoir un contrat du même type avec un coût moindre que celui qui fut attribué force dessous de table … Si c’est ces chiffres qui ont amenés à supprimer cette arme ,c’est que le milieu de l’armement Français en arrivé bien bas!…Si bas qu’on en est arrivé à acheter ailleurs sur étagère …C’est qui les baisés? A avoir voulu trop avaler en même temps on en arrive à s’étrangler tout seuls!…Mort aux c…!

    • Spender dit :

      C’est normal qu’on borne les appels d’offres à des entreprises solide. Imaginons que la PME dont vous parlez se casse la figure dans 2 ou 3 ans, j’imagine que vous ferez partie des premiers de ceux qui nous dirons « comment l’armée française peut laisser des marchés pareil a des entreprises fragiles. Oh l’armée s’en va à vau-l’eau, Charles de gaules revenez !!!!!! Etc. »
      Les marchés militaires sont des marchés à longues durées(des décennies) donc payer plus(dans une certaine mesure bien entendu) pour avoir une entreprise solide sur ses bases ça peux se comprendre, c’est de la prévoyance et du bon sens.

      • m2m dit :

        La solidité ne dépend pas de la taille. Des petites entreprises peuvent exister pendant des décennies, des grandes peuvent disparaître.

        • FredericA dit :

          Résultat de l’épreuve d’économie :
          .
          Spender : 10/10. A l’évidence, vous maîtriser les visions à long terme qui prévalent dans les contrats étatiques qui courent sur plusieurs dizaines d’années.
          .
          m2m 3/10 : on ne parle pas ici de construire un fusil de chasse ou entretenir une voiture particulière !
          .
          Les petites entreprises sont certainement « capables » techniquement parlant. Par contre, leur petite taille ne donnent aucune garantie quant à leur pérennité, la stabilité de leur actionnariat, la conservation des compétences, etc.
          .
          En outre, rares sont les grandes entreprises qui disparaissent réellement. Beaucoup se refondent ou fusionnent (exemple Safran, Thales). Dans le pire des cas, elles sont rachetées avec un droit de regard de l’état si elles touchent au domaine militaire (exemple STX).

  2. Parabellum dit :

    3000 cartouches c’est 100 chargeurs de 30 …on tire tout ca quand actuellement? En Op on a quoi 6 ou 8 chargeurs sur le brûlage ? Si c est trop cher achetons ou recyclons des Kalash …vaudrait mieux recréer une grosse gendarmerie mobile bien équipée combat urbain et anti terrorisme de cette pseudo garde …que sont devenus nos 2500 sig du Liban…? Ne pas être foutu de fabriquer un fusil francais est quand même une grosse erreur . On fera quoi si les allemands nous mettaient un embargo parce qu on irait sur un conflit qui leur déplairait ? Alors oui gardons les famas et relançons une industrie d armes d infanterie…

    • felipe dit :

      on tire cela quand on suit un cycle d’entraînement comme celui d’avant SENTINELLE avec en moyenne 400 cartouche pour une formation d’iSTC par an et par tireur, sans compter les séances d’entretien des savoir faire. c’est à l’été 2018, une fois le recrutement terminé , que ce standard doit être retrouvé.

    • auxsan dit :

      en OPEX on part avec 2 unités de feu soit 12 chargeurs max 6 sur l’homme 6 dans le sac à dos. par contre d’accord sur super Gendarmerie mobile légalement et plus compétente pour intervenir sur le TN. le premier geste du prochain président serait de dissoudre cette garde nationale qui n’existe que sur le papier car le gouvernement n’a même pas les sous pour la mise en route.
      moi je propose : fusion du service civique, SMA, SMV dans une institution du « service national » et après les jeunes concernés décident où ils veulent aller : civil ou militaire. et je pense pas que les places militaires fassent le buzz dans les demandes…
      et pitié pas 3 ou 6 mois ça ne servira à rien !!!! 1 an minimum.

  3. Leum dit :

    ça fait sens de donner les HK416 aux troupes et de filer a la garde les vieux FAMAS afin que les armes les plus récentes et simples a entrenir et, espérons, fiable soient aux mains de ceux qui en ont le plus besoin.

    • JEan-Luc dit :

      « ça fait sens », encore du neo charabia dans l’air du temps politique, qui ne veut rien dire, et qui surtout n’est pas du « bon » français. Mais il faut évoluer paraît-il…

  4. nonmaisdisdonc dit :

    Logique sans surprise et donc , livraison des HK 416 étalé sur… 11 ans et au fur et à mesure que les unités seront doté du HK, les Famas viendront alimenter la dotation de la garde nationale – Il faut donc espérer que cette dernière ne monte pas trop vite en puissance afin de ne pas avoir le risque qu’elle se retrouve avec des personnels sans arme – Un peu capillotracté ce raisonnement mais sur le fond, ce sont les délais de livraison de ce HK qui me font sourire.

    • auxsan dit :

      11 ans effectivement ça laisse reveur sur les premiers HK version obsoletes quand les derniers seront livrés……

    • Jak0Spades dit :

      Ces délais sont auto-infligés… Je n’ais aucun doute que HK pourrait remplir le contrat entier en 2 ou trois ans.

  5. tintouin dit :

    Au moins, sur le territoire national, face à des terroristes équipés de Kalachnikov, les réservistes auront plus de répondant avec leurs famas que les policiers avec leurs pétoires.

    • tschok dit :

      Comment ça une pétoire?! Le contribuable qui est en moi s’insurge: le Sig Sauer SP 2022 tue quand même son jeune de banlieue à 50 m. Nous n’avons pas payé nos impôts en vain.
      .
      Et puis je vous rappelle le tir du fonctionnaire de la BAC au Bataclan: seul terroriste tué dans le feu de l’action avec celui de Nice, où, il ne me semble pas qu’on ait employé un lance roquette.
      .
      Par ailleurs, en son temps, le FAMAS avait été refusé par le GIGN, qui le jugeait inadapté à ses missions. Et voilà qu’on le refile à une Garde Nationale, qui doit assumer des missions de sécurité publique. Youpi.
      .
      Ne cherchez pas une quelconque logique d’efficacité opérationnelle: on refile le vieux bébé à la GN parce qu’on a rien d’autre de mieux à lui donner. Point. On aurait eu des vieux Lebel, elle en serait dotée. C’était ça ou un balai à chiotte, alors le choix a été vite fait, mais il ne faut pas croire qu’il a été spécialement réfléchi.

      • Daniel Chollet dit :

        Il n’y a pas si longtemps, sauf pour les moins de 20 ans que le Mousqueton 1892M16 n’est plus en dotation chez les Gardes Mobiles et dans le Compagnies Républicaines de Sécurité, de plus la crosse était solide certains soixante-huitards doivent encore s’en souvenir.

        • revnonausujai dit :

          la « garde mobile » s’appelle gendarmerie mobile depuis 1954 et elle a toujours été dotée du fusil MAS 36, jusqu’au remplacement par le FAMAS.
          bien qu’il soit une arme à répétition, peu adaptée au combat moderne, le MAS 36 était une excellente arme, précise et simple d’entretien.
          les FRF1 et 2 en sont d’ailleurs dérivés.
          Rechambrés, les MAS 36 sont particulièrement appréciés des tireurs sportifs, y compris aux USA

        • MD dit :

          Le FAMAS comme arme de maintient de l’ordre? Dans un corps à corps, çà ne fait pas très sérieux, ou alors il faut être très fort en technique de combat rapproché . Avec la baïonnette au canon, il n’a jamais eu un aspect très dissuasif comme le MAS 49/56 . Quant à utiliser sa crosse comme une massue? Hum !

          • MAS 36 dit :

            Je vous le confirme les gendarmes mobiles ont utilisé durant de nombreuses décennies, dont en 68 et jusqu’ aux années 80 le MAS 36 pour le Maintien de l’Ordre. Il y avait un maniement adapté, et la charge se faisait « crosse en avant ». Et bien sur la baïonnette était absente du fusil en maintien de l’ordre.

      • FredericA dit :

        « le FAMAS avait été refusé par le GIGN, qui le jugeait inadapté à ses missions. Et voilà qu’on le refile à une Garde Nationale, qui doit assumer des missions de sécurité publique. Youpi. »
        Vous trouvez pertinent de comparer les missions du GIGN avec celles de la Garde nationale composée de réservistes de la Gendarmerie, l’armée et la police nationale ????

    • Thaurac dit :

      Je vois mal le gouvernement les appeler pour lutter contre la racaille
      Encore hier, un poste de police attaqué,caillasses, etc…..quelques modestes lacrimos, 2 mineurs relachés, la routine quoi…..et on veut à tout prix les scolariser!
      Bon, la garde nationale,je pense que c’est en cas de guerre civile, pas autre chose, faut pas faire rire avec le terrorisme, il faut avoir du bol pour y tomber dessus!

    • auxsan dit :

      oui s’il ont le droit de tirer …. mais il vaut mieux un 9 mm en ville avec du public que tirer au 223 qui peut traverser une place et finir dans un magasin ( dans le meilleur des cas)

      • Val Lab dit :

        de auxsan, je peux très bien dire « il vaut mieux du 223 pour neutraliser un individu avec plus de précision du à la configuration de l’arme et surtout par rapport à l’efficacité de la munition, si l’individu est derrière un obstacle ou porte une protection balistique le 223 reste efficace. Plutôt que de vider un chargeur de 9mm pour assurer son coup. Quand ça tire, ça tire de toute façon.

  6. Jak0Spades dit :

    Oui c’est ce qui je disais a Wrecker , le HK416 ira en priorité a la FOT et puis graduellement vers la GN (j’imagine qu’il faudra passer un deuxième contrat avec HK).

    • wrecker47 dit :

      Jackospades…
      Au cours d’ opex dans les années 78/84 n’ayant qu’un PA Mac 50 comme arme de dotation ,je me suis servi sur le terrain avec des » matériels de prise « et leurs munitions …Quelque soit l’arme du moment ,cela m’a permis à être économe en munitions ,et à me servir de… la tète et de mes dix doigts ! sans appréhender le casse-pipes ayant les mêmes moyens que ceux « d’en face « !…

  7. felipe dit :

    euh.. monsieur LAGNEAU, j’ose aussi vous dire que l’essentiel de l’utilisation d’un fusil d’assaut dans une armée professionnelle se situe lors des périodes d’instruction et d’entraînement. ce sera aussi valable pour le HK.
    Dieu merci et il ne faut surtout pas lacher sur ce point : le fusil est utilisé surtout dans les séquences d’ISTC ou de tir FLG( (et les manoeuvres) . leur emploi en opération qui n’est pas nul reste en proportion minime par rapport au volume d’arme et de temps passé en métropole.
    sur le fond du sujet, il convient plutôt de dire que, si le FAMAS coute cher à l’entretien. il s’agira de n’équiper que les 40000 militaires réservistes, en réalité pas tous. et ils pourront l’être avec les dernières versions des FAMAS doté d’un canon pouvant tirer la même munition que le HK.
    les différentes versions du FAMAS n’en font pas un gadget « made in macao » pour autant et sont toujours d’un niveau équivalent au HK416 : les FAMAS FELIN pour ne citer que ceux représentent déjà un volume de 15 à 20000 armes. vous y ajoutez les FAMAS INF plus anciens (qui doivent être aussi environ 20000), ce sont les stocks résiduels de FAMAS « lisses » qui serviront à la maintenance des premiers/

    • Laurent Lagneau dit :

      @ felipe,

      Mais l’intensité ne sera pas la même pour les réservistes.

      • BIGUENET dit :

        Faux, en tant que réserviste, c’est la compagnie de réserve qui tire le plus au régiment !!

      • Guillaume dit :

        Monsieur Lagneau, vous vous trompez justement lourdement sur ce point.

        Les unités d’active (disons quand même hors infanterie, quoique l’on serait surpris) ne tirent pas tant que ça, consommées qu’elles sont par les diverses sujétions (Sentinelle, gardes régimentaires ou diverses et variées, permissions, visites techniques annuelles etc etc.).

        J’ai commandé une compagnie de réserve et mes soldats tiraient une fois par mois, à chaque convocation.

        J’étais dans un régiment de génie.

        Pour avoir discuté avec mes homologues d’active de l’époque, les soldats de ma compagnie tiraient plus souvent que leurs homologues d’active. Et le taux de qualification sur les modules ISTC delta et charlie était plus élevé dans ma compagnie que dans les leurs.

        Evidemment, je ne les critique pas, nous n’avions « que ça à faire » hors sentinelle, c’est donc bien logique (mais le constat était le même pour les recyclages PSC1 et SC1). Ils font comme ils peuvent!

        Je parle évidemment hors préparation spécifique pour une OPEX difficile, encore que je ne suis pas sûr que l’intensité des tirs dans cette période là soit si exponentielle que ça par rapport à un temps « normal ».

        Donc comme je vais me faire tomber dessus je précise : je souligne juste que la différence d’emploi des armes entre active/réserve n’est peut-être pas de manière si évidente différente.

        Il faudrait affiner bien entendu.

        • Laurent Lagneau dit :

          @ Guillaume,

          Votre expérience est intéressante. En tout cas, c’est un point qu’il faudrait clarifier.

          • Mri990 dit :

            Je suis en escadron de resserve et je rejoins @Guillaume, j’ai depuis janvier 2016 et jusqu’à aujourd’hui effectué 14 module de tir répartit en 12 séances, D-Nuit D-GPB et B essentiellement, ainsi qu’une séance sur anf1 et mag 58 et quasiment tout mes collègues réserviste les plus présent à l’escadron soit une trentaine on également effectués ces séances. Je ne sais pas si cela est le cas partout et je ne connais pas l’intensité de tir d’un escadron d’active, mais je ne dirais pas que la notre en est inférieur en tout cas.

          • felipe dit :

            je précise ma pensée : comparons ce qui est comparable et ne retenons pas la situation actuelle comme situation de référence. il faut attendre l’été 2017 pour voir l’ADT sur ses effectifs complets, à instruire, puis l’été 2018 pour voir ses mêmes effectifs ayant retouvé le niveau d’entraînement d’avant CHARLIE. c’est un fait acquis que SENTINELLE a congelé l’entraînement des unités professionnelles , d’abord pour remplir la mission (au plus niveau , cela revenait à déployer en permanence l’équivalent de 150 CRS ou EGM, relevés toutes les 6-8 semaines), ensuite pour assurer la formation du surecrutement qui a débuté à l’été 2015 (en permanence c’est le quart de l’encadrement de contact de chaque régiment qui instruit les nouvelles recrues (exercice difficile car le plan de réduction de l’encadrement consécutif au dernier livre blanc était lancé en parallèle .. on arrête pas un paquebot comme cela).
            je respecte tout à fait GUILLAUME mais la situation actuelle de la réserve n’est pas la situation nominale des unités professionnelles. attendons le cycle 2017-2018 pour évaluer le niveau d’entraînement au tir des unités d’active qui restera de toutes les manière supérieur aux forces de sécurité intérieure.

      • felipe dit :

        monsieur LAGNEAU , certes. je soulevais seulement le fait qu’un soldat professionnel passe lui aussi plus de temps à s’entraîner avec son arme qu’à l’employer en opération.
        par ailleurs, vous l’aurez remarqué, maintenant que tout le monde attend le HK, le FAMAS est à jeter à la poubelle, ce qui est injustice. exception faite de la malheureuse affaire des cartouches achetées à l’étranger au début des années 2000 et non adaptées au dusil (responsabilité technique de la chaîne maintenance mais aussi responsabilité politique de vouloir toujours rogner les budgets), tout en tenant compte des pbs actuels de maintenance, le FAMAS surtout dans sa version FELIN (nouveau canon et optique), est redoutable : j’ai vu des unités d’infanterie faire du « tir à tuer » avec du 5.56 à 400-500m au CEITO : impensable aux premiers jours du FAMAS.

  8. Polymères dit :

    Les réservistes de la gendarmerie en Famas? Mieux que leurs collègues à temps plein, non j’en doute.
    On ferait mieux de transférer les Famas « modernisés » à la réserve de la gendarmerie, de commander 40 000 HK416 en plus pour la réserve de l’armée et de continuer l’achat des G-36 allemand, qui, s’ils ne sont pas le top de la qualité qu’exige les allemands pour l’armée , ils font très largement l’affaire pour un usage dans la police et la gendarmerie.
    Le G-36 est une arme assez récente, elle est très bien et plutôt que de voir les allemands écouler leurs stocks aux peshmergas, il serait utile pour nous d’en tirer un bon prix afin d’en faire le fusil de guerre de référence de nos forces de l’ordre, car nous devons armer nos forces intérieures dans leur globalité, pas seulement la BAC et autres.
    Je suis également partisan pour une militarisation matériel de la gendarmerie.Elle garde le statut depuis son intégration au ministère de l’intérieur, mais doit être en permanence armée d’arme de guerre, tout comme j’estime qu’il serait bon de lui redonner un uniforme différent, plus proche de l’armée, mais qui se différencie tout de même pour qu’on sait de suite qui on a en face soit, par exemple en lui donnant des couleurs blanc-gris-noir, plutôt que vert-marron-noir.Il faut faire un stock de casques et de pare balle lourd, tout en généralisant le port du pare balle léger en permanence.
    Qu’on redonne à la gendarmerie une composante blindée qui a de l’intérêt et certains ayant une capacité d’y monter une mitrailleuse.
    Il faut sortir l’armée des rues et la remplacer par la gendarmerie, qu’on pourrait renforcer si nécessaire, au même titre que la police municipale et nationale.
    Je souhaiterai donc de valoriser ainsi la gendarmerie en la différenciant énormément de la police.De concentrer la gendarmerie sur les zones sensibles de la France et des DOM-TOM, tout en sortant la police de ces zones afin qu’elle se réoriente dans les régions à la place des unités.
    Concrètement, l’idée serait de « fermer » partiellement la gendarmerie départementale en transférant progressivement ses missions et ses implantations isolées à la police nationale.Ce genre de transfert de responsabilité a déjà été réalisé par le passé, des centaines de communes ont remplacés la police par la gendarmerie ou l’inverse, l’idée n’est pas nouvelle.
    Quoi qu’on en pense, la police qui assure l’essentiel des zones « chaudes », surtout en région parisienne.
    Voici une carte qui montre les implantations police/gendarmerie de France
    http://www.chroniques-cartographiques.fr/2014/11/carte-des-commissariats-de-france.html
    Mon souhait serait, en plus de la militarisation expliquée plus haut, d’échanger certaines zones police (en particulier celles en Ile de France, Marseille et autres coins qui rassemblent les « zones de non droits » ou la police n’y est plus respectée depuis des années) avec des zones gendarmerie de province (zones calmes).
    On peut faire tout cela en 3-4 ans, l’infrastructure est déjà là, on ne fait qu’échanger des zones de responsabilité.On pourrait également proposer un transfert des personnels afin qu’ils restent dans leur région (un policier peut passer à la gendarmerie et vice versa puis de suivre une formation). Il faudra indemniser les autres et transmettre du matériels.
    L’idéal serait que l’ensemble de Paris extra muros soit sous la responsabilité de la gendarmerie, ensuite au cas par cas.
    La police n’est plus crédible dans les quartiers de France, il faut une nouvelle force de dissuasion et de sécurité, qui intimide, qui peut répondre et qui est permanente.
    N’hésitons pas également à faire tourner la mobile pour renforcer temporairement ces zones afin de rendre multiplier et densifier les patrouilles
    Si 3 policiers sans armes dans un kangoo se font attaquer, est ce que 10-15 hommes en treillis avec des armes de guerre qui passent la journée dans le quartier le seront également?
    Tant qu’on n’aura pas instaurer un rapport de force largement favorable à l’autorité de l’état, de jour comme de nuit, les quartiers s’enfonceront encore et encore dans ce qu’on connait.
    La guerre, elle est aussi psychologique, mettez un panneau « danger de mort ne pas entrer », rare sont ceux qui vont entrer, peu importe ce qu’il y a derrière la porte, le panneau est suffisamment dissuasif…
    Je suis également pour l’uniforme des prisonniers et l’interdiction d’effets personnels dans les cellules, mais ça, c’est un autre sujet.

    • zhú dit :

      Vous devez être un gendarme pour avoir de telle idées. Et surtout vous ne connaissez surement rien au zone sensibles gerées par la police….

      • revnonausujai dit :

        à mon avis vous faites un contresens total; ça m’étonnerait que la gendarmerie souhaite un tel chamboule tout. Sans même parler des difficultés opérationnelles, la logistique, et notamment le cantonnement des unités, serait tellement pénalisante qu’elle absorberait l’énergie de la police comme de la gendarmerie un certain temps ( comme le refroidissement du canon !), ce qu’un pays qui ne va pas trop fort ne peut se permettre.

      • MAS 36 dit :

        Je suis certain que Polymère n’est , ou n’a été en aucun cas gendarme. Il suffit de lire ce qu’il a écrit pour le comprendre, gardez votre calme.

    • zhú dit :

      Et en plus vous pensez vraiment que la gendarmerie serait plus respecté et efficace dans les zones de nin droit d’ile de france….MDR. beaumont sur oise 4 mortiers 50 jeunes, quelques cailloux et les pandores sont débordés avec 2EGM , plusieurs Psig et plein d’effectifs de BT….juste une histoire d’habitude, d’experience et de protocole d’action plus que de compétence des effectifs. Et puis toute votre plaidoire c’est bien beau mais le problème que ce soit gendarmerie ou polic n’est pas la capacité des effectifs mais le Code de procedure penale, les médias, associations et volonté politique….

      • Polymères dit :

        Sauf que vous ne comprenez pas que je souhaite une plus grande militarisation de la gendarmerie, pas uniquement de transférer une patrouille de police par une patrouille de gendarme, car l’effet sera le même.
        Je constate que la police n’est plus respecté, je ne dis pas qu’elle fait mal son travail ou qu’elle chôme, j’estime que la situation de ces quartiers « chauds » ne colle plus avec la réalité des missions de police classiques.
        Lorsque je regarde les infos, je vois des voitures de police se faire brûler, je vois « nique la police » sur les murs, je vois et nombreux sont ceux qui peuvent en témoigner, que la police est constamment insultée, caillassée et prise pour cible dès qu’elle s’y aventure.Je ne vous parle pas d’une gestion d’émeutes ni d’une guerre police/gendarmerie mais d’un nouvel ordre sécuritaire dans le pays.
        Ce nouvel ordre, c’est celui d’une gendarmerie militarisée ayant des armes de guerre, ayant un treillis, qui ont de la gueule, du répondant, qui imposent un rapport de force et qui sont mandatées à user de la force dès lors qu’ils sont agressés.
        L’état a perdu le rapport de force dans les quartiers, ce n’est pas la faute de la police, mais d’une politique inadapté et du sentiment que les jeunes dealers et autres délinquants sont en position de force (d’autant qu’ils ont des armes) face a une 308 de la police avec ses 3-4 occupants dont ils savent très bien qu’ils n’ont pas les armes ni la légitimité pour répondre.

        • MAS 36 dit :

          Arrêtez Polymère, la Gendarmerie est toujours une institution militaire bien que subordonnée au Ministère de l’intérieur. Les gendarmes étaient présents en unités constituées en Afghanistan, le GIGN s’entraîne toujours avec le Commando Hubert, la Gendarmerie Prévôtale oeuvre toujours sur les bases militaires et en Opex. Les escadrons de Gendarmerie Mobile s’entraîne toujours au combat, et les candidats chef apprennent toujours a utiliser un mortier. Alors votre sur-militarisation……. Nous comprenons votre inquiétude sur les zones de non droit dans certaines banlieues . Mais la résolution de ce problème ne passera pas par l’utilisation d’une MAG 58 ou d’un mortier de 120. (je sais que je viens de tendre une perche à certains…..)

      • Polymères dit :

        Je suis également pour une intensification de la lutte contre la délinquance, voilà quelques exemples que je trouve nécessaire:
        -Lutte contre la drogue, créer une amende de 500€ à toute personne contrôlée positive a une drogue , sans avertissement.On généralise et on multiplie des contrôles partout, y compris dans les lycées et ailleurs, on peut imaginer des visites surprises tous les 3-4 mois dans un établissement scolaire ou autres, tout le monde y passe à la chaine et on distribue les amendes.Si le jeune n’est pas adulte, ses parents payeront a sa place et s’ils ne le font pas, le jeune fera 200 heures de TIG.
        Ces contrôles massif sur les populations devront servir à diminuer les consommateurs, donc la demande, donc du prix de l’herbe, donc des revenus tirés de ce marché.Si aujourd’hui tout le monde s’en fout de consommer un joint, si vous risquez de payer 500€ devant les innombrables contrôles , vous vous demandez si ça vaut la peine de continuer.
        -Pour la prison, en plus de la tenue uniforme des prisonniers et de l’absence d’effets personnels dans les cellules, il faut créer un système pénal à point pour les actes commis par les mineurs.Si un mineur de 16 ans ne va pas en prison, chaque acte figurant sur son casier judiciaire devra comporter un équivalent en points qui tomberont à la première condamnation une fois adulte.Imaginez qu’un jeune de 17 ans ait commis 6 vols, 3 agressions physiques et 1 outrage à l’agent, il cumulera disons 20 points équivalents à 20 mois de prison.Le jour de sa majorité, il recevra un recommandé lui indiquant qu’à la première arrestation pour un quelconque fait, il devra purger ce qu’il a accumulé (points) durant son adolescence, en plus de sa nouvelle condamnation.Tolérance zéro, il faudra augmenter les places de prisons par ailleurs.
        -Interdire les allocations aux individus qui ne le méritent pas.Pourquoi un type de 25 ans qui deal toute la journée devrait toucher le RSA? Non un mauvais citoyen ne mérite rien, il ne devrait même pas avoir le droit aux soins gratuits…
        Trop d’absentéisme scolaire doit impliquer la cessation de l’allocation de rentrée scolaire, voir son remboursement!
        Mais je suis aussi partisan pour un comportement citoyen exemplaire, faire un graffiti, ça doit être une amende de 1000€, un papier dans la rue, 100€ cash et plein de petites choses comme ça.Je ne me porte pas mal d’attendre d’être à la maison pour jeter un papier dans ma voiture, plutôt que d’ouvrir la fenêtre.

        J’ai une multitude d’idées de ce genre

        • zhú dit :

          Le monsieur a pas compris que le problème sécuritaire dans ve pays ne viens oas de la police ou la gendarmerie??? Mais de la non volonté en haute sphère d’appliquer une politique pénale simpement correcte et d’en appliquer tout simplement une? Que c’est un problème de budget, de place en prisons et de clientélisme associé aussi au communautarisme……????

    • wrecker47 dit :

      @Polymères …
      Vous devriez postuler pour remplacer Le père Le Drian …Je vous vois assez bien dans son rôle!

    • Fougasse dit :

      Merci pour la carte. http://www.chroniques-cartographiques.fr/2014/11/carte-des-commissariats-de-france.html Je ne sais pas si elle est à jour mais elle est intéressante et assez parlante. Pour le reste, chacun est libre d’imaginer les changements ou améliorations qui lui semblent utiles…

    • felipe dit :

      POLYMERES
      « quel enthousiasme! vive la gendarmerie bordel !!! le reste, c’est du pipi de chat… »
      soyez donc assuré que tous les gendarmes aient le même dynamisme et le même sens du service. sur ce plan, aucune institution n’est hélas meilleure que les autres.
      plus sérieusement : on ne fait pas tout faire au même homme auquel on donne un magazin entier de matériel de guerre. la polyvalence a ses limites et la polyvalence exige de l’entraînement , ce que les FSI ne font pas autant qu’elles le souhaitent (enfin, j’ose le croire…)
      désolé mais si on passe notre temps à militariser la police et à démilitariser l’armée (c’est le concept des tenants du continuum défense-police), on risque surtout de n’avoir ni l’un ni l’autre… une mauvais police et une mauvaise armée.
      il faut être clair, la menace terroriste est bien identifiée. les enjeux avant tout sociétaux (éducation notamment) sont clairement cernés. l’efficacité générale a indéniablement progressé mais les obstacles corporatistes sont encore nombreux : pas de remise en cause de l’organisation du temps de travail de la police (les syndicats veillent), guéguerre entre forces de police et de gendarmerie (et encore, je pense que la GN se montre très mesurée et ne souhaite pas ouvrir de nouveaux fronts), les rivalités entre IGPN et préfectures de police de paris y suffisent amplement.
      les réticences « philospohiques , politiques ou psychologiques » à employer sur le TN les forces armées pour ce qu’elles savent faire le mieux en sont une autre illustration. le mode de fonctionnement des armées (déconcentration de l’autorité, initiative laissée au chef tactique, etc.) sont antinomiques de la vision préfectorale de l’ordre public (micromanagement). comment peut-on laisser un misérable sergent, chef de groupe d’infanterie – autrement dit, en langage fonctionnnaire, un jeune catégorieB – prendre la décision « d’engager le combat » face à des terros ? en oubliant de considérer l’expérience ops réelle de ce même sous-officier ? rappelons nous l’opération staterre de déploiement de l’euro sur le TN. a l’époque, pour ces mêmes raisons, le chef de détachement devait être un catégorie A. il a fallu que l’ADT se batte pour pour expliquer que nos chefs de section SOFF étaient aussi des chefs de détachement solides, expérimentés qui commandaient leur section ou peloton. un discours incompréhensible pour l’autorité civile qui ne veut pas s’intéresser au fonctionnement interne des armées.
      le saut à réaliser n’est pourtant pas si important que cela : laisser patrouiller nos soldats comme ils l’ont fait si souvent en OPEX (sans qu’ils ouvrent le feu à tout bout de champ) avec des règles d’engagement précises. et l’affaire est jouée.
      je regrette que la coopération FSI – armées, au delà des postures de communication institutionnelle, ne progressent pas autant. certes nous sommes passés d’une posture statique à une posture dynamique. mais dans la concpetion de la maonoeuvre d’ensemble, rien n’a bcp avancé.
      laissons ainsi la GN et la PN faire leur vrai métier que les armées ne revendiquent d’ailleurs pas : maintien de l’ordre et sécurité publique. visiblement elles auront assez à faire avec notre dame des landes et les caseurs parisiens ou nantais…

      • Polymères dit :

        Je n’ai jamais dis que la militarisation de la gendarmerie (elle a toujours été une branche militaire) devait se faire au détriment de l’armée.

      • zhú dit :

        J’ai pas compris le moment où vous parlez de rivalité IGPN et prefecture de paris…..igpn inspection generale de la police ( boeuf carrote) aucun rapport sauf dualité PP prefecture de police de paris et DCPN direction centrale de la polic nationale qui elle centralise la province et normalement tout mais la PP etant puissante en volume elle est une police dans la police.

  9. Mri990 dit :

    Je suis moi même réserviste depuis plusieurs années, a ce titre j’ai donc mon famas de dotation comme tout militaire, dans mon escadron nous ne faisons que des entrainements avec l’active tout au long de l’année, hormis la formation des nouveaux arrivant, et un ou deux tir au niveau de l’escadron par an? La garde ne changeant rien a notre façons de fonctionner ni a nos missions habituel, ( pour moi ça ressemble plus a une grande idée vide pour dire  » regarder on a fait un truc « ), Lorsque le régiment sera pourvue de 416, on fera quoi, on va garder un stock de famas pour nous en servir 2 fois par ans alors que le reste du temps nous continuerons de travailler pour et avec l’active qui nous prêteras des 416 ? Je vois vraiment pas l’intérêt… ou y’a un truc que j’ai pas compris…

    • Mri990 dit :

      ou alors il y aura, une descente de qualité, c’est a dire que nos vieux famas seront remplacé par les revalorisé lâché par les unités pourvue de 416 et la oui j’y verrais l’intérêt du coup..

  10. lephil dit :

    Le modèle G2 donc le dernier est un bon fusil seul la marine s’en est porté acquéreur il y a pas mal d’année.
    L’armée de terre à préférer conserver le G1 qui présentait pas mal de lacune.
    Le fusil allemand qui est proposé a aussi des soucis surtout pour les gauchers (brelage/chargeur) je ne suis pas un spécialiste mais ce qui m’a été rapporté..

    • Jak0Spades dit :

      La version de l’AdT est le F1 et non le G1.

    • wrecker47 dit :

      Le jour ou les marins se serviront vraiment de leur G2 …Il ne restera plus grand-chose de l’armée de terre!…Le Groufumaco sera à ce moment enterré ou hors circuit!… Mais çà aussi çà m’étonnerait!

  11. Thaurac dit :

    Comme avec les médicaments, il faut faire des chargeurs et des percuteurs « génériques »!

  12. auxsan dit :

    bon alors avant il était prévu de faire un insigne distinctif pour la garde nationale…. bah le voila : l’armement !!!
    et sinon pas de panique car dans certaines unités je peux vous garantir qu’il aura double ISTC :HK et FAMAS pour les réservistes.
    et les réservistes qui partent en OPEX ce sera obligatoirement HK.

    • Lagaffe dit :

      Encore heureux, si les réservistes devait partir en mission avec des FAMAS, l’adversaire pourrait savoir d’un coup d’oeil que le porteur est réserviste…. Et je parle pas du cauchemar logistique avec des munitions différenciées.

    • wrecker47 dit :

      @auxan…
      Peu importe l’arme de dotation pour peu qu’il y aie assez de munitions et qu’elles soient de bonnes qualités (pas mexicaines!)… Nos politiciens actuels( ne sont que des c…. de loup)sont incapables et ont peur de prendre les décisions qui s’imposent en ce qui concerne l’ouverture du feu dans les banlieues!…Du coup la racaille s’enhardit !
      Les Américains n’ont pas besoin de tout ce cirque pour se faire craindre et respecter.Quand dans un secteur ils en ont mis dix au tapis les autres changent de secteur!

  13. Duc d'Orléans dit :

    Je suis revenu de tout et je n’arrive pas à imaginer que nos politicards ( quel que soit leur bord ) donnent l’ordre à la Garde nationale de tirer à balles réelles sur des salopards. Quand on voit les contorsions et les palinodies qu’il faut voir pour autoriser un policier en danger à tirer après avoir donné un coup de semonce ! Les âmes sensibles soucieuses des droits de l’homme ( du voyou en l’occurence) l’obligent à réciter toute une litanie avant de défendre sa peau…

    • Parabellum dit :

      Il suffit de voir ce qu on trouve dans les descentes dans nos chères banlieues pour comprendre la nécessité d un armement et d’un entraînement systématique jour nuit de la police et de la gendarmerie..La Kalash pullule…elle crache Trente cartouches…les policiers que l on voit à Paris avec les vieilles beretta vident ils au moins quelques chargeurs pour maîtriser la dispersion de cette 9 mm…? Ou en est on de l achat des titus et autres vbl ?

      • zhú dit :

        Les 12SD sont approvisionnées normalement à 20 mun et deux chargeurs par effectifs. Sinon y a de plus en plus de HK G36K en dotation BAC départementzle et Compagnie de Sécurusation et d’Intervention pas besoin d’aller chercher des gendarmes qu ne sont habitués à ces zones là pas entrainé pour ça . Y a ce qu’il faut mais aucune volonté politique.

    • Thaurac dit :

      tout à fait d’accord avec vous, la racaille ( car c’est pas que le terrorisme qui à des armes) a encore de bons jours devant elle, l’angélisme reste dominant dans la gauche, et je regardais encore le programme des candidats , toujours pareil, éviter le tout répressif, la prison n’est pas une solution…
      je me marre, une racaille de 18 ans avec 30 condamnations ( assez fréquent), rentrer chez lui en cité avec un bracelet, tout le monde chante Wesh, j’en veux un moi aussi….
      Politique, carriérisme aveugle,imbécilité chronique, valses hésitations, c’est « el mal francès ».

    • ScopeWizard dit :

      Et n’oubliez pas qu’en France , le citoyen ( con-citoyen ? ) lambda doit d’abord se faire tuer avant de pouvoir exercer son droit à la légitime défense qui doit être bien entendu proportionnée à l’attaque subie ; perso , je trouve cela très moyennement efficace …

      • ScopeWizard dit :

        D’ailleurs , par une pirouette linguistique savante , cela ne s’appelle pas/plus légitime défense mais auto-défense … La nuance est-elle si subtile ?

    • Clément dit :

      Ah les habituels fantasmes sur les cités et quartiers populaires. Vue des campagnes, des centres villes et des banlieues chics, c’est sure que ça fait bizarre et un peu peur. En vrai, c’est pas la joie tout les jours, mais c’est pas Bagdad non plus !

      • ScopeWizard dit :

        Euh , vu que j’y ai bossé pendant une dizaine d’années , ce n’est pas Bagdad ni Fallujah mais ce n’est pas non plus l’île déserte calme et paisible propice à la méditation et à la tranquillité , loin , très loin de là !

  14. Frédéric dit :

    On a enfin le nombre de Famas en service aujourd’hui. 117 000, mais cela pour l’ensemble des armées ou juste pour l’armée de terre ?

    • auxsan dit :

      une partie sera reformé: les series A et les B les plus anciens; restera les autres series B et la série C plus les valorisés. il existe encore des stocks de FAMAS quasiment neufs notamment ceux des écoles de gendarmerie (et surtout les stocks des écoles qui ont fermés) mais il restera suffisamment pour la GN et en revendre à l’Afrique.

  15. sam dit :

    Certains commentaires font bien rire et montre bien l’ignorance des auteurs sur les questions de sécurité. La police à largement les moyens de sécuriser n’importe quel quartier de france. Le problème vient de la justice qui n’applique pas les peines par manque de moyens. Que ferons de plus des gendarmes avec une tourelle sur un vbrg qu’une patrouille de police pour serrer des dealers puisque la justice relache sans arrêt les multirécidivistes. Un quartier ça se sécurise en donnant les moyens d’enquêter , de filocher et d’interpeller les chefs de réseaux en faisant en sorte qu’ils prennent un max de trou.
    Arrêtez de penser pouvoir gérer la criminalité et la delinquance comme un théâtre d’opération extérieure. Contentez-vous de commentez les articles sur les sous-marins et les missiles sol-air plutôt que de raconter n’importe quoi.

  16. Duc d'Orléans dit :

    Je fais un rêve que je ne verrai jamais appliqué. Que la France adopte la règle des 3 coups. Première condamnation à l’appréciation du Tribunal. Deuxième condamnation, automatiquement le maximun de ce que prévoit le Code pénal pour ce délit. Troisième condamnation : 15 ans ferme, sans remise de peine possible. C’est la législation de la Californie et d’autres états américains.

  17. Olmicain dit :

    Je ne comprends pas du tout ces débats. Peut-être certains sont-ils très loin des Unités de réserve pour avoir de tels arguments:
    – le FAMAS reste une bonne arme et est tout à fait suffisante pour du PROTERRE.
    – les stocks permettront d’armer des UE avec leurs propres armureries, ce qui résoudra bien des problèmes.
    – Actuellement, les dotations en munitions pour la prépa OPS est suffisante (Je suis DT et moniteur ISTC).

    – Nous pouvons peut-être comprendre que tout le monde ne peut pas être équipé en même temps.

    Mes questions sont plutôt de cet ordre:

    -Pourra t on distinguer ACTIVE/RESERVE dans le cadre des SENTINELLES en regarder l’armement?
    – ne peut-on pas encore orienter les dotations de manière plus efficace ( avoir des tenues et des effets de paquetage serait davantage prioritaire qu’une TDF pour les MDR/R)

  18. Catherine dit :

    « le percuteur « représente 380 euros pour 3.000 coups de fusils » ??? »

    Confirmez-vous cette ineptie ?
    Ou alors est-ce une bourde ?
    * Nos entreprises de micromécanique doivent sortir ça à quelques dizaines d’euro, non…