Archives quotidiennes : mercredi, 25 janvier, 2017

Terrorisme : Vers un contrôle renforcé des salariés du secteur des transports

Peu après les attentats du 13 novembre 2015, les militaires du Groupement de gendarmerie des transports aériens (GTA) Nord avaient découvert des « éléments de prosélytisme avancé et des signaux faibles de radicalisation » lors de la perquisition de 2.100 casiers appartenant à des salariés de l’entreprise Servair et installés dans des locaux situés en « zone piste »

Le Burkina Faso, le Niger et le Mali vont créer une force militaire conjointe

Dans un entretien accordé au quotidien Le Monde, en décembre, le président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, avait avancé l’idée de créer une « force régionale » avec les autres pays du Sahel afin de lutter contre les groupes jihadistes. Mais la Mauritanie ne sera pas concernée par l’initiative que viennent de lancer le Mali, le Burkina

La France va « appuyer » les autorités maliennes dans leur enquête sur l’attentat de Gao

Le 18 janvier, à Gao, un attentat suicide, revendiqué depuis par le groupe jihadiste al-Mourabitoune, lié à al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) faisait au moins 77 tués et une centaine de blessés dans les rangs des combattants de groupes armés signataires de l’accord de paix au Mali. Pour rappel, une pick-up aux couleurs du « Mécanisme

Le Japon a lancé son premier satellite militaire de télécommunication

Le 24 janvier, une fusée H2-A a été lancée depuis la base de Tanegashima afin de placer en orbite le satellite de télécommunication « Kirameki-2 » pour le compte du ministère japonais de la Défense. Une première au Japon. Ce satellite géostationnaire, encore appelé « X-Band defence communication numéro 2 », permettra d’améliorer les échanges directs entre les unités

L’Otan a ouvert un bureau régional au Koweït

L’Initiative de coopération d’Instanbul (ICI) a été lancée en 2004 en vue d’établir un partenariat entre l’Otan et quatre pays du Golfe arabo-persique, dont Bahreïn, le Koweït, le Qatar et les Émirats arabes unis. Et cela pour lutter contre la prolifération d’armes de destruction massive et le terrorisme, organiser des exercices conjoints, promouvoir l’interopérabilité et