Que proposent MM. Valls et Hamon en matière de politique de défense?

valls-hamon-20170123

Finalistes de la primaire de la droite et du centre, François Fillon et Alain Juppé avaient livré des propositions relativement précises en matière de politique de défense. Et, globalement, elles allaient dans le même sens, même si l’on pouvait noter quelques divergences sur quelques aspects, comme, par exemple, la nécessité de poursuivre ou non l’opération intérieure Sentinelle.

Á gauche, Manuel Valls et Benoît Hamon, arrivés en tête à la primaire de la « Belle alliance populaire », sont en revanche moins précis sur les questions militaires dans la mesure où ils se contentent l’un et l’autre de fixer une orientation générale ou de faire des déclarations d’intention.

Sans doute que M. Valls compte s’appuyer sur le bilan de l’un de ses principaux soutiens, à savoir Jean-Yves Le Drian, le ministre de la Défense. Dans son programme, l’ancien Premier ministre avance que « pour assurer nos capacités d’intervention et de projection et préparer la rénovation de notre dissuasion nucléaire, un effort financier en matière de défense est plus que jamais nécessaire. »

Alors que, comme le général Pierre de Villiers, le chef d’état-major des armées, le président Hollande a récemment plaidé pour porter le montant du budget des armées à 2% du PIB d’ici 2022, M. Valls entend atteindre cet objectif en 2025. Et, pour lui, cet effort « doit être mis au service d’une stratégie de défense claire et rigoureuse. »

Pour Benoît Hamon, il est aussi question de « renforcer les moyens de l’appareil militaire français qui continuera à être l’un des plus perfectionnés au monde à condition d’être entretenu. » Comme son rival, il estime qu’il faut « pérenniser notre dissuasion nucléaire afin de garantir notre souveraineté, notre autonomie de décision et notre liberté d’action », « investir dans l’entraînement de nos forces armées », « garantir un groupe aéronaval à la France » et « assurer la protection de notre Zone Economique Exclusive en modernisant notre flotte. »

Pour cela, et s’il est élu, M. Hamon compte présenter, dès l’automne 2017, un projet de loi d’orientation et de programmation pour la sécurité et la défense. Et de promettre, d’ici 2022, de consacrer 3% du PIB aux « dépenses de défense et de sécurité intérieure ».

Comme le budget dédié aux missions de sécurité est, en 2017, de 13 milliards d’euros (soit 0,61% du PIB, hors pensions), l’effort en matière de défense serait donc conséquent. Reste la question du financement…

Autre point abordé par les deux candidats : celui de la défense européenne. Pour M. Valls, qui parle plutôt d' »Europe de la Défense », l’UE doit se doter d’une capacité d’intervention et de projection afin de pouvoir affirmer son « autonomie stratégique ».

« Là encore, il faudra poursuivre sur la bonne voie engagée ces derniers mois par les ministres de la défense français et allemand. Chacun doit faire des efforts en termes de solidarité, au plan opérationnel pour rendre plus efficaces les missions engagées sur le terrain, mais aussi au plan financier », estime l’ancien Premier ministre. Après avoir rappelé la proposition, faite par la Commission, de créer un fonds européen de défense, M. Valls propose « d’en faire un outil puissant de mutualisation des dépenses permettant aux États
membres d’acquérir des biens pour investir dans des équipements et technologies. »

Sur ce point, M. Hamon veut lancer une « véritable stratégie de coopération européenne dans le domaine de la défense » (ce qui ne peut marcher que si plusieurs États membres sont décidés à aller de l’avant, ce qui est loin d’être gagné). Mais pour député des Yvelines, cette défense européenne se mettrait au service des forces françaises puisqu’il parle d’une « amélioration du hub européen afin que nos partenaires accentuent leur soutien logistique et financier aux opérations extérieures faites par la France. »

En outre, Benoît Hamon propose le renforcement des états-majors européens et des brigades binationales (comme la brigade franco-allemande) ainsi que la mutualisation progressive des moyens de renseignement avec « la mise en place de task forces multilatérales pour aboutir à une agence de renseignement européenne. » Hors, s’il y a un domaine où les États rechignent à partager quoi que ce soit, c’est bien celui du renseignement….

Enfin, M. Hamon propose de sortir les dépenses militaires de la règle des 3% de déficit définie par les critères de Maastricht. « Avec le Brexit, la France sera bientôt le seul pays de l’Union européenne à porter un effort budgétaire significatif en matière de défense. Or la défense française assure notre protection mais aussi celle de l’ensemble des Européens. C’est pourquoi la France ne devrait en aucun cas être pénalisée dans son effort de défense par les règles de gouvernance budgétaire de la zone euro », estime-t-il.

Au niveau des mesures sociales concernant les militaires, seul M. Hamon a fait des propositions. Mais là encore, on reste dans le vague. La seule mesure concrète de son programme porte sur le « renforcement » du sas de décompression pour les soldats qui viennent d’effectuer une opération extérieure.

Dans leurs programmes respectifs, les deux finalistes de la primaire de « Belle alliance populaire » n’évoquent pas dans le détail les industries de défense, le lien armée-nation, la condition militaire (état des casernes par exemple) ou encore l’émergence de nouvelles menaces.

66 commentaires sur “Que proposent MM. Valls et Hamon en matière de politique de défense?”

  1. D’ordinaire les politiques affichent de belles idées pour se faire élire et font ensuite une politique de merde. Avec Hamon c’est l’inverse, il a des idées à la con mais ce qu’il a fait sur les assurances est plutot pas mal.

  2. Cher mr L’agneau
    j’admire votre courage méthodique de nous livrer une analyse de ces deux candidats…peu de vraie différence et atteindre 2 pour cent du PIB dans 5 ans semble un consensus mais un peu dilatoire…de toute façon le devenir exécutif de ces socialistes divisés paraît compliqué…que dit macron Qui les devance sondagiquement parlant?

    1. @ Parabellum,

      Pour l’instant, M. Macron n’a pas dit grand chose (même rien) sur le sujet. Wait and see.

      1. Il n a même rien dit sur rien du tout…à part je sens ceci ou cela et marchons (un pied devant l autre).
        Comme dit Fillon c est un attrape tout.
        Et je pense même qu avec cette com il est capable de devenir président…
        En tous cas il a le soutien des grands financiers…

        1. Les bonimenteurs récidivistes que sont Minc et Attali le soutiennent.
          Au moins une bonne raison de le dégager.

        2. Quand un journaliste demande à une personne assistant à un meeting de Macron, qu’est-ce qui pense de son programme, réponse: hésitation,trouble, et enfin: -« Là vous m’avez piégé! » Car comme avec Trump, certain spectateurs sont payés…Avec close de confidentialité bien sûr. Un peu comme les black-block.

          1. Pov’type. Arriver à faire un parallèle entre des militants de En Marche et des électeurs de Trump en diffusant ce genre de mensonge grossier, c’est vraiment de la connerie gratuite pour le coup. C’est du trollisme de nain de jardin.

          2. Et bien sur, vous avez les noms de ces « personnes payées » pour assister à ces meeting…. Ah non, vous avez du vous aussi signer la fameuse « close » de confidentialité. Putain de trolls, votre seule obsession est de salir et de propager votre désinformation. Jamais une proposition, rien de constructif. Restez dans votre trou à rat, derrière votre écran d’ordi, le monde tourne sans vous de toutes façons.

          3. Cela ne plait pas à Optimist , toujours loin du sens de l’humour, à l’opposé voire!
            Macron , c’est vrai , ne dit rien dessus et reste dans des généralités.
            On a l’impression qu’il surfe sur une vague et une fois à terre, il s’occupera d’avoir un projet….

  3. Aucune importance : il y a fort à parier qu’aucun des deux ne sera sur le podium à l’issue du premier tour des présidentielles. D’ici les élections, le contexte international aura peut-être réussi à communiquer à nos élites un sentiment d’urgence à booster notre Défense.

      1. Disons que de l autre côté de la Mare Nostrum, un certain « Bouteufteuf » ne durera pas éternellement. Son départ sonnera celui de une énième guerre civile et les flots de réfugiés viendront chez eux… heuuu je veux dire a Marseille et dans l hexagone. Et la ce n est pas qq milliers mais qq millions de gus potentiellement ingerables qu il faudra ou non accueillir (regroupement familial vs droit des français a rester chez eux). 2017 ou 2018 sera une annee zen n est ce pas…

          1. En France on considère aujourd’hui un « continuum sécurité défense » qui efface un peu la ligne police/armée.

      2. On se connait ?
        Personne ne nous menace évidemment, à se demander pourquoi on dépense tant d’argent pour notre Défense nationale !
        Comme je suis paranoïaque, je me méfie beaucoup des gens qui incitent au désarmement, autant que de ceux qui me disent qu’il n’est pas utile que j’équipe ma maison d’une alarme, que je peux laisser mes clés sur le tableau de bord de ma voiture et que les placements à 15% d’intérêts qu’ils me proposent sont absolument sûrs.
        Vous voyez à quoi je pense en lisant votre étrange commentaire ?

    1. Oui, heureusement ! Je ne vois pas Hamon, ce prix Nobel de la démagogie, s’installer à l’Elysée.
      Enfin, j’espère ne pas me tromper. De toute façon, les socialistes détestent l’Armée ( je sais , il y a l’exception de JYLD ), mais à droite ce n’est guère mieux, on l’a bien vu avec le duo Sarkozy / Morin.

      1. 8 ou 9 %
        Sachant qu’à moins de 1.5 m de votants c’était un échec, alors à 1.245 c’est la cata…
        Sachant que certains journaleux ont pu voter 2 fois…
        La gauche est cuite, du moins les socialos, hamon va enlever quelques voix à bidenchon, le feu follet de macron s’éteindra vite

  4. c’est simple hamon propose une armée de migrant et Valls de rien changé voir de baisser le budget certainement car les promesses n’engage que ceux qui y crois :hihi

    1. un visa humanitaire, le revenu universel, c’est écrire sur la lune que tout le monde peut venir en france et vivre heureux sans rien faire…

  5. Finalement leurs propositions ne sont pas si débiles. Ca m’étonne.
    Malheureusement pour eux deux, leur électorat et l’esprit de leur parti dont les Vincent PEILLON et Martine AUBRY sont quelques incarnations sont anti-militaristes, pro-islamistes, anarchistes, anti-police, et pro-fonctionnaires.
    Donc leur électorat refusera les hausses du budget du Ministère de la Défense (et de celui de l’Intérieur) et exigera une hausse du budget du Ministère de l’Education Nationale. Et le financement proviendra d’une hausse des impôts et taxes concernant les classes moyennes et hautes (sauf pour les individus de ces classes qui ont sont socialistes).

  6. Deux guignols l’un comme l’autre … Mais , être élu président de la république française , ça fait déjà plus sérieux sur un C.V ; il n’y a qu’à voir avec le dernier en date encore en service !

  7. Hamon va remporter la primaire mais ne sera pas élu finalement. J

    Hamon a une excellente idée qui est déconnecter le budget de la défense des 3% de Maastricht car les autres europeens restent l arme au pied ou au magasin…et de porter le budget de la défense à 3% du PIB.

    1. La question de ne pas faire entrer le budget de la Défense dans le calcul du déficit en pourcentage du PNB a déjà été envisagé par des ministres des prédécesseurs : sous Sarkozy ou Hollande ?

    2. Jeu d’écriture de présentation des comptes pour faire plaisir à l’Europe sans grande importance : ça fait des années qu’on ne se préoccupe pas plus de la limite des 3% que les Israéliens des résolutions de l’ONU, et sans aucune conséquence dans les deux cas.
      D’autant que l’UE a assez de soucis avec le Brexit pour ne pas enquiquiner outre mesure un des deux piliers qui soutient encore le temple.
      3% de Maastricht ou pas, ce n’est pas l’Europe qui empêche de faire exploser notre budget de la Défense, ce sont les limites d’élasticité du budget de l’État et le danger à continuer à creuser encore plus la dette abyssale. Tout le reste est de la littérature.

    1. Ben oui, et certains croient qu’il y a un message politique dans la couleur de sa tenue…

    2. Coluche , un truc dans ce genre: » Si voter servait à quelque chose, il y a longtemps que ce serait interdit…. »

    1. Et je dirais même plus , tel le Pharaon du quatorzième siècle avant notre ère , tout en Hamon …

  8. méfiez vous quand même des sondages , sur un malentendu….
    J ajoute que les deux candidats choisiraient jyld comme ministre de la défense de toute façon , effectivement certains socialistes n aiment pas l armée mais ils sont loin d être les seuls et surtout ils fournissent les meilleurs ministre de la défense .il suffit de comparer ces vingt dernières années .

  9. @nihilo
    Socialistes pro-islamistes ?
    on sait d ou viennent ces éléments de langage pourris et ridicules, pour mémoire les socialistes n aiment pas beaucoup la religion ,la laïcité française leur doit a peu près tout .

    1. D’où viennent ces éléments de langage pourris et ridicules ? Eclairez-moi de votre science socialiste donc universelle.
      Moi je sais d’où ils ne viennent pas ces éléments de langage, ils ne viennent pas des personnages forts du Parti Socialiste que sont M. HOLLANDE, M. DRAY, Mme AUBRY, M. PEILLON, odieux individus qui refusent d’associer l’adjectif « islamiste » (je dis bien « islamiste » et pas « musulman ») au nom « terrorisme ».
      Et en cherchant mieux, vous vous rendrez compte que ce que les socialistes n’aiment pas, ce n’est pas la religion, c’est le catholicisme. Les socialistes haïssent les catholiques. Ils les ont plus ou moins vaincus il y a un siècle, à tort ou à raison. Les socialistes aiment les juifs et les musulmans et détestent les catholiques, vous savez, les « catho ». La laïcité socialiste est anti-catho, elle n’est pas anti-religion. Il faut que vous ayez conscience de vos combats …
      Malheureusement il arrive que des juifs agressent des musulmans et inversement. Alors là le logiciel socialiste plante. Parce qu’on a éduqué le socialiste a protégé le juif et le musulman (pas le catho, le catho est un oppresseur, comme le patron et le propriétaire). Donc dans ces situations le pauvre socialiste tourne en boucle, son cerveau est en panne ! : comme je suis un bon socialiste, je protège le musulman ! Mais zut ça veut dire que je vais à l’encontre du juif ! Mince ! Ah c’est plus simple avec un « catho ».
      Mais vous avez raison : on doit à peu près tout au socialisme, d’ailleurs rappelons-nous ces 5 dernières années : les socialistes ont décidé que le mariage homosexuel est bon pour la société (apparemment certains, sûrement des catho et des fascistes, c’est pareil me direz-vous, ne sont pas d’accord …), les socialistes ont décidé que ne pas être contre la prostitution est un acte misogyne (mais pas l’islamisme …), les socialistes ont décidé que regarder DIEUDONNE est un acte anti-sémite (mince, des musulmans regardent DIEUDONNE …), les socialistes ont décidé que la loi du travail est mauvaise (mince nos frères communistes ne sont pas d’accord avec nous ! …).
      Vu comme les socialistes ont séparé les français en 5 ans, oui, vous avez raison, on leur doit tout … ce bazar …

      1. Y a t-il un argument sensé et étayé dans votre propos , merci en tout cas de me conforter avec vos déblatérations , vous décrétez donc que les socialistes aiment les musulmans et les juifs et pas les catholiques ?(la plupart des socialistes français sont issues de famille catholique , sont baptisés ,communiés, confirmés et contrôle technique ok ) je ne serai trop vous rappelez qu’aimer sont prochain est fortement recommandé par quelqu’un d’assez célèbre et que vous n’écoutez que lorsque ça vous arrange.

        1. Seriez-vous en train de déclarer que la France a des racines chrétiennes !?

          Espèce de mauvais socialiste !

          Attention il va falloir que vous retourniez en formation au Parti Socialiste vous faire rééduquer !

    2. rectification, les socialos n’aiment pas la religion catholique, ils s’accommodent fort bien du potentiel de voix que leur offre l’islam en feignant d’en ignorer les contre parties désastreuses, ce sont les marxistes que ne supportent la proximité d’aucune religion.

      1. Et j’ajoute qu’il y a pas mal de fachos d’extrême gauche qui s’ignorent peut être mais qui en ont les idées (c’est pas toujours le nazisme comme modèle) et les actes….
        Tout comme nous avons actuellement le fachisme islamiste.
        D’ailleurs à ce sujet, NSDP comprend bien le mot socialiste, ne par même pas des républiques socialistes …du despotisme de Cdn, De Chine.
        Les dictatures de gauche ont tué énormément plus que le nazisme; pas de comparaison…

  10. On peut penser ce qu’on veut de ces propositions : par exemple, le chiffre de 3 % du PIB avancé par Hamon inclut-il oui ou non les pensions ? Si c’était le cas, la hausse serait nettement moins conséquente que prévu. Par contre, il est quand même intéressant de voir que même à gauche (je met de côté les débiles de l’extrême-gauche !), on ne remet plus en question la nécessité d’un effort raisonnable (et finançable) sur la défense…

      1. zut , elle promettra toujours de raser gratuit pour être au pouvoir, mais face à la réalité, elle n’a pas eu d’autre choix que de faire en partie une politique de droite sinon la france coule…

  11. Queue d’ale. Les éléphants se contrefichent de la défense.
    Sauf comme « variable d’ajustement » budgétaire.
    Le « programme » du PS en 2011 n’avait même pas de chapitre « Défense ».
    Les socialistes se fichent de la défense. Leur « Pacifisme » les a vérolés, lobotomisés.
    Déclencher la guerre, ça ils savent faire et sont même champions,
    mais penser défense à long terme, ça ne les motive pas.
    Les guerres ils les déclenchent, par ce qu’ils osent commettre,
    par ce qu’ils osent ne pas faire, mais la guerre ils ne savent pas la faire.
    Savent pas, les socialistes, que faire la guerre c’est d’abord la préparer,
    et pas la déclencher imbécilement (Ca ils connaissent),
    et puis la mener, jusqu’au bout, et pas socialistement la combattre alors qu’il l’ont déclenchée.
    Les socialistes et la guerre: Deux complices pervers, deux sado-masos.
    Si « La guerre est la continuation de la politique par d’autres moyens », et Hollande en est l’exemple historique après Mitterrand, la guerre est pour le pouvoir socialiste la dernière bouée qui fait flotter l’incompétence politique et géopolitique. Ancien militaire, je vomis les prétendus « socialistes » qui se servent de nos soldats quand ils oublient qu’ils doivent les servir.

    1. Je suis toujours étonné par la puissance des substances que vous prenez, j’ose espérer que c’est pas en vente libre …
      L’alternance en place depuis des années dans notre pays fait que, généralement, si un camp (politique) déclenche une guerre, c’est le camp d’à côté qui l’a (ou pas) préparée …

    2. Hier , quand on parlait de Macron, un mec disait, cet « ancien ouvrier », cela m’a fait rire, en tout et pour tout il a bossé au max trois ans dans sa vie, et ça va le suivre pendant 40 ans.

  12. monsieur lagneau
    les chiffres sont toujours vrais, tout dépend de la manière dont on compte
    mr HAMON parle d’augmenter les budget de defense ET de sécurité intérieure. ce qui veut dire de commencer par additionner les deux budget DEFENSE (1.8%) et sécurité intérieure (0.61%) soit 2.41%. l’effort porterait sur 0.59% donc. quand on lit son programme, on comprend donc : on renouvèle le nuc, on achète des patrouillers de haute mer et on fait effort sur la sécurité intérieure : adieux SCORPION
    et bien sur on nous refait le coup de la mutualisation européenne, histoire d’avoir à ne pas payer sa propre défense. ces gens oublient qu’il ne s’agit pas d’avoir des chars de bataille en commun mais de regrouper nos forces pour essayer de faire masse. a ce jour, on parviendrait à border les 500 chars de bataille (XL et LEO) : ce n’est pas trop pour assumer des responsabilités européennes. un exemple parmi tant d’autres.
    mr HAMON oublie enfin que les structures binationales sont tout sauf opérationnelles. ce sont des vitrines politiques, rien de plus. la BFA n’a jamais pris un tour OPEX en tant que GU. les projections des bataillons ont toujours été conduites selon les directives politiques et stratégiques des FR ou des allemands. les règles d’engagement des soldats ne sont pas le mêmes et les allemands ne sont pas disposés ( comme les italiens ou les espagnols d’ailleurs) à accepter notre manière d’employer nos soldats… bref encore du vent pour faire croire qu’on est européen. et comme on y arrive pas sur les grandes questions politiques, on nous emm… avec le calibrage du camembert, des WC ou la gestion des espèces en voie de disparition

  13. @myshl
    ancien militaire également ,(comme beaucoup ici) et pas du tout d’accord avec toi comme d’habitude

    1. Pas grave. Les anciens ont leur vécu, et leurs idées.
      Ca vaut mieux que d’avoir des idées sans vécu,
      beaucoup mieux que d’avoir du vécu sans idées.
      Cordialement.

  14. Hamon, comme Aubry, c’est l’anti chambre du communisme, le pouvoir nocif des syndicats sur la société, heureusement qu’ils ne passeront pas le premier tour!
    Chose exceptionnelle pour france info, la magouille des votants est étalée au grand jour, c’est pathétique, environ 1.25M alors qu’à 1.5m c’était envisagé comme un échec 😉 le bateau coule, tout va bien…

  15. Hamon est un truc politicien, une vomissure de la MJS, les « jeunesses socialistes ». Et les « jeunesses »on sait ce qu’elles offrent au Monde, socialistes, nationales ou les deux ensemble. Une dent d’une roue d’un engrenage d’une machine à prendre le pouvoir pour ne servir que l’engrenage infernal lubrifié et payé par les idiots qui croient encore que les membres du PS sont des socialistes, pendant que les socialistes, les vrais, sont au dehors de la broyeuse « PS ».
    Hamon, et Valls avec, ce sont des démocrates comme on n’en peut plus, qui se fichent de la volonté du Peuple, savent même plus ce que veut dire « Peuple ».
    En matière de défense, ils n’y connaissent rien, vu que la défense ne les a jamais intéressés.
    Ils s’en servent, de la défense, mais que pour se servir, se servir d’elle, jamais pour la servir et donc servir la France. D’ailleurs la France ils s’en foutent, pas vu d’amour de la France dans leurs éructations, que leur amour d’eux, de leur avenir à eux. Du national-socialisme.

  16. Merci de ne pas confondre socialistes et communistes ,ces derniers ont tué suffisamment de socialistes pour que la différence soit notables (voir dans toute l Europe de l est )
    Et pour info a certain attention au traduction en anglais avec les mots socialiste et communiste , une république socialiste était une république ou les socialistes au sens français dormaient au goulag.

Les commentaires sont fermés.