Syrie : Au moins 100 jihadistes d’al-Qaïda tués lors d’un bombardement effectué par un B-52 américain

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

56 contributions

  1. HTK dit :

    J’aimerai bien voir la vidéo.

  2. jyb dit :

    Pour visualiser le truc. Cheikh souleiman est une énorme base militaire qui s’étend sur plusieurs
    centaines d’hectares ( hangars, dépots, habitations, sainte barbe, infirmerie…) Le terme camp d’entrainement peut laisser penser que c’est un camp informel de toile et barraquements.
    Cette base a été prise à l’aas fin 2012.
    – Les russo-syriens ont critiqué vivement le bombardement massif et l’absence de coordination parce qu’ils menacent leur(s) propre(s) agent(s) infiltré(s). Ils auraient perdu du monde dans la localité de samarda.
    – Depuis 2015, les leaders d’al qaida se font éliminés méthodiquement dans le périmètre d’Idlib, sans rien changer. On en conclut que leur zone de sécurité est des plus réduite en syrie ( en gros ils ont perdu leurs positions safe dans la ghouta, dans le qalamoun et à alep)

    • Duc d'Orléans dit :

      Question d’un non spécialiste : pour traiter un objectif d’une telle surface, utilise-t-on des munitions intelligentes (celles qui savent choisir la fenêtre plutôt que la porte) ou bien le tapis de bombes classiques ?

      • Céphée dit :

        Probablement des guidées. Le B-52 est capable de transporter tous les types, ou presque, de bombes, mais largue à haute altitude.

      • Nico St-Jean dit :

        Guidées. Le seul bombardier US capable de bombarder des M118 à très basse altitude, c’est le B-1B.
        .
        Il ne reste qu’une seule bombe US non guidée en service, c’est la M118 que seul le B-52H peut encore utilisé. Sinon les USA ont des millions de Mk 81/Mk 82/Mk 83/Mk 84 en stock mais elles sont toutes en attente d’être transformer en « JDAMS » ou en « Paveway » selon les commandes.

        • Nico St-Jean dit :

          Et comme le B-1B ne peut pas emporté la M118, il ne reste que le B-52H qui ne peut pas bombarder à basse altitude.

  3. jyb dit :

    camp souleimane n’abrite pas que al qaida. D’autres groupes islamistes dont les brigades nourredine al zanki, font partie de ces groupes et c’est un développement intéressant parce que jusqu’à il y a peu ( chute d’alep) ce groupe était classé rebelle modéré par les us et a reçu à ce titre de l’armement dont des missiles anti-char.

  4. batgames dit :

    GOOD job mens !

  5. batgames dit :

    et le fabius qui nous vendez ces gens comme des pacifistes alliés ,qu’il parte du pays celui là ,on se souviendra de tout

    • Duc d'Orléans dit :

      Oh! Mais il n’est pas partie, il a un poste en or dans la République et il y est pour neuf ans.

      • Rigel dit :

        Laurent Fabius est du genre masculin, donc « parti » sans e à la fin
        Vieux mais pas très doué en français !!
        Comme pour Batgames, le français doit être une vague notion accessoire pour vous aussi !!
        Crédibilité ??? à l’image de Trump, du flan !!

    • Alpha dit :

      @ batgames
      « On se souviendra de tout »…
      Sauf de l’essentiel, vu votre post en panne de vérité …

  6. jyb dit :

    Dans le même temps (18 et 19 janvier ) au nord du djebel sheikh souleiman, les groupes rebelles s’affrontent. Al qaida a attaqué les positions d’ahrar al sham (pro saoudien) et auraient emporté plusieurs positions dont un poste frontière avec la turquie.
    Le raid sur camp Sheikh souleiman doit etre dans les tuyaux depuis un long moment donc il n’y a pas de rapport de cause à effet mais cette action contre al qaida soutien dans les faits ahrar al sham ( qui a refusé de participer aux pourparlers d’astana)

  7. librexp dit :

    Si je comprends bien, ceux qui font du bon boulot s’avèrent moins modérés que rebelles

  8. Nico St-Jean dit :

    Tout cela juste après les frappes de B-2 qui ont fait au moins 80 mort chez les djihadistes en Libye il y à peu. Ça commence bien l’année.

  9. jyb dit :

    retour sur le raid du 8/01 à al khouba. pas de communiqué officiel sur le feedback de ce raid. On sait juste qu’aucun prisonnier n’a pu etre fait. Que des corps ont été emporté par le commando.
    Parmi les cibles citées, il ressort que le trésorier (ministre des finances de daesh) aurait été tué ( mais il était présumé mort depuis 2015 ) ainsi que le « sous gouverneur » de la province de l’Euphrate.

  10. Pinkdwarf dit :

    Des B52 en Syrie et des B2 en Lybie, étonnant, pourquoi pas des B52 sur les 2 fronts ?

    • Nico St-Jean dit :

      Ils ne peuvent pas non plus constamment garder leurs 20 B-2 sous cocons, leurs pilotes ont besoins de pratique réel et l’appareil de quelques RETEX pour l’étude et les améliorations futures. Sinon les B-1B et B-52H ont été largement utilisé depuis le début de la coalition.

    • MD dit :

      Pour les responsables de l’USAF , la présence tous les radars de défense sol-air qui ont poussé sur le sol syrien est tout ce qu’on veut , sauf amicale. Ils n’ont donc aucun scrupule à envoyer des B 52 se promener dans les parages sans risquer de dévoiler à des indiscrets à l’affût de ce genre de renseignement quoi que ce soit de nouveau sur l’emploi de cet appareil déjà très ancien.
      En Libye, les B 52 auraient aussi pu très bien faire l’affaire , mais jusqu’à un certain point . Car le B2 est un avion plus moderne, mieux équipé en gadgets divers dont on ne sait pas grand chose , et qu’il fallait bien tester en combat. Que sait on exactement sur les équipements nouveaux qui ont été ajoutés sur cet appareil depuis 2011 ? On n’en a parlé que pour l’emploi de la bombe GBU -57 A/B . Faire porter une bombe de ce genre par les B2 a dû forcément s’accompagner par la mise au point et l’installation d’appareils nouveaux , qui pouvaient se révéler utiles aussi pour employer d’autres armes . Comme le B2 a été jusqu’ici très peu employé, l’occasion a donc été saisie pour en tirer des enseignements techniques et opérationnels , sans trop risquer de compromettre ses divers petits secrets, tels que ce que vaut réellement sa furtivité. Surtout si cet appareil doit être un jour utilisé contre ces fameux systèmes de défense sol-air …

  11. Travis dit :

    Pour remettre les idées en place à certains, rien ne vaut un bon raid de B52 ! Tout le reste n’est que bla bla bla d’idéologues.

  12. Parabellum dit :

    Les russes ont fait école…ca tape lourd …ca rase a sec…nous on fait encore dans le ciblage…mais on n a pas de bombardierds lourds à long rayon d action…

    • Rigel dit :

      quelle école ?? bombardement des villes ??
      Les américains tapaient déjà l’EI alors que le Poutine n’était pas encore arrivé en Syrie !!
      Depuis il n’a fait que taper à côté de l’EI sur les civils et les seuls ennemis d’assad, les rebelles hors EI.

  13. jyb dit :

    à propos de savoir d’où venaient les predators qui ont opéré en libye. armés à sigonella et pré-positionnés à pantalaria.

  14. m2m dit :

    Les récents raids de l’aviation américaine (B-2 en Libye, B-52 en Syrie) ont de quoi faire réfléchir.
    On n’a absolument pas d’aviation mettant en œuvre des avions lourds et à long rayon d’action. On dit que l’armée française est une armée d’échantillons, mais ce n’est pas vrai, on n’a même pas un échantillon d’aviation lourde et à long rayon d’action. Les seuls en Europe qui avaient des bombardiers lourds étaient les Britanniques, avec leurs « V-Bomber ». Ce n’est pas un hasard d’ailleurs si c’est avec eux qu’on a construit le Concorde, un avion civil mais lourd, supersonique et à long rayon d’action. Une version militaire a été envisagé, mais en France on a préféré misé sur les porte-avions. Et c’est vrai que ce sont deux solutions différentes pour remplir le même objectif de projection de puissance : plutôt que d’avoir des avions différents, plus gros qui peuvent opérer de plus loin, on se rapproche grâce à un aérodrome flottant. Remarque au passage : puisque que ce choix a été fait, c’est d’autant plus lamentable de ne pas avoir de deuxième PA. Et on ne peut pas se moquer du Kouznetsov, car les Russes, de manière cohérente car ils ont une belle aviation à long rayon d’action (Tu-160, Tu-22M3, Tu-95), ne donnent pas les mêmes missions à remplir à leur croiseur porte-aéronefs. Les Américains, comme d’habitude en matière militaire, sont hors catégorie : ils ont à la fois une belle aviation à long rayon d’action et une force aéronavale incroyable.
    Mais je me demande vraiment si cette capacité serait si cher. Je ne demande pas 3 gros avions différents comme chez les Russes et les Américains, dont certains sont des vrais merveilles : le B2 furtif, le Tu-160 qui vole deux fois à la vitesse du son alors qu’il dépasse les 200 tonnes, il va deux fois plus vite et deux fois plus loin que notre avion le plus lourd, l’A400M (141 tonnes max). Non, ne rêvons pas, mais quand on voit que le B-52 et le le Tu-95 rendent encore de bons services, on pourrait réfléchir sur UN avion, aux performances comparables à celles d’avions civils qu’on sait construire, c’est-à-dire capable de parcourir des milliers de km avec quelques dizaines de tonnes d’armement. OK, il ne pourrait pas servir en cas d’hypothétique conflit avec la Russie, mais il serait très utile sur les théâtres d’opération asymétriques qui seront immanquablement les nôtres. On n’a pas fini de devoir balancer des bombes sur des djihadistes, on est parti pour des dizaines d’années!

    • Parabellum dit :

      Tout à fait on pourrait construire une variante d un air bus long courrier en version bombardier.et si Airbus ne veut pas par neutralisme allemand demander à Dassault…leur bureau d études a besoin d une suite au rafale…Dassault avait construit une dizaine de mercure avion de ligne civil mais trop petit …un gros ca changerait et il pourrait aussi servir de base à un avion de surveillance navalise pour succéder à l atlantic…on peut rêver…

    • chill dit :

      n’oublions pas que les USA et le Russie ont un budget équivalent à 3.5 ou 4 % de pib , nous sommes à 1.7 , tout est question de priorité et de volonté, la France devrait, si nous étions gouverné par des gens sérieux et eu égard à la position de notre pays, son siège onusien, sa dissuasion, sa zee, son histoire , osciller entre 2. 5 et 3 % de pib et dans ces conditions nous pourrions envisager différentes options . en tout cas on peut considérer les fameux 2% de l’otan comme un plancher minimal et non but ultime..

    • Spls dit :

      Un bombardier lourd français je n’y crois pas, par contre un dérivé de Falcon 7x ou 8x à long rayon d’action (12 000 km) modifié pour l’ISR et capable de larguer 2 à 4 ASSM ou GBU cela aurait du sens. Soit un avion pouvant faire du renseignement sur la Syrie en décollant d’Istres et sans ravitaillement en vol ! Ou un avion capable de tenir des heures au dessus d’un théâtre d’opérations comme le Mali… De plus en plus de pays utilisent des dérivés de gros avions d’affaire pour faire de l’ISR, de la détection radar ou de la patrouille maritime, nous on sait pourtant les construire…

    • James dit :

      Avec notre budget de la défense, il faut choisir fromage ou dessert, et encore la quantité de l’un ou de l’autre peut parfois paraître bien maigre.
      Quand à transformer un avion long courrier en bombardier stratégique, arrêtez vos délires, ce n’est pas plus économique que de partir d’une feuille blanche si l’on veut un produit qui tienne la route.
      Quand on n’est pas riche, contentons-nous de ce qu’on a, et en regardant de près, on n’a pas à rougir de notre Armée.

      • sgt moralés dit :

        Merci vous me réconfortez,je pensais que nous en étions à entrée et plat ou plat et dessert.

    • Rigel dit :

      Si en Europe nous n’avons plus ou pas d’armée digne de ce nom, c’est parce que nous ne voulons plus payer pour notre défense, on en veut une mais dès qu’il faut mettre la main au porte monnaie, aïe, aïe, ça botte en touche « grave » au secours les impôts….
      Et les russes préfèrent les faire voler leurs bombardiers lourds de nos côtes plutôt que de les employer contre l’EI !!

  15. Bricoleur dit :

    Absolument d’accord avec M2M. A l’heure où l’on doit se poser la question de la mise en étude du remplacement du PA CDG, il serait bon d’étudier la solution bombardier à long rayon d’action. Se souvenir qu’avec le Mirage IV, nous disposions d’un magnifique avion, même s’il n’était pas un véritable bombardier lourd puisque dédié à l’armement nucléaire stratégique.

    • m2m dit :

      Le Mirage IV était pas mal, très vite mis au point et entré en service, mais bon, même pas assez autonome pour faire l’aller-retour Paris-Moscou, alors que les Russes et les Américains traversent la moitié du monde. Il faut voir la dernière mission des B-2 en Libye, une mission récente des Tu-160 qui ont contourné toute l’Europe, de Mourmansk par Gibraltar pour frapper en Syrie, ce qui représente une distance équivalente pour frapper New-York. Le Mirage IV pesait 33t, à peine plus qu’un Su-27 et moins qu’un Su-34, le dérivé du Su-27 biplace côte à côté. Il faut au moins un avion de 100t à pleine charge pour avoir une autonomie et une charge utile intéressante. Non, vraiment, il y a de quoi se dire que les avions lourds, ce n’est pas notre truc. Peut-être un problème de moteurs, on ne construit pas de moteurs puissants en France. Même le Rafale est un peu sous-motorisé alors que ce n’est pas un chasseur lourd, les gros Airbus sont motorisés par GE ou Rolls-Royce. Les Britanniques sont meilleurs dans ce domaine, encore une fois, ils ont construit les V Bombers (qui étaient bien plus lourds et puissants que le Mirage IV) et heureusement qu’on les avaient avec nous pour construire le Concorde.

  16. Jason Bourne dit :

    C’est vraiment inacceptable de faire ce genre de bombardement sans sommation !
    Ils auraient mérité un procès avec des avocats et des témoins à la barre devant un jury impartiale ! Mais ou sont passés les lois de la guerre ! Bon sang ! Grrr!
    Blague à part ! C’est bien de leur envoyer la sauce afin qu’ils reprennent conscience que quelque soit le nombre de candidats en marthir qu’ils aient, leur nombre devient inutile avec la différence écrasante de puissance de feu et de technologie.
    Il faut qu’ils ressentent la même sensation de ce que les soldats qui ont combattu à Stalingrad, c’est à dire vivre avec cette peur au ventre en permanence de savoir que la mort peut frapper à tout moment, de manière soudaine et imprévisible, de jour comme de nuit, et cela quelque soit les précautions qu’ils prennent.
    Voir leurs « frères d’armes » disparaître les uns après les autres, ainsi que l’élimination méthodique de leurs chefs les plus emblématiques et avoir constamment des mauvaises nouvelles tout les jours et sans oublier cette paranoia de l’espionnage et de vivre en permanence avec des taupes sans avoir la possibilité de les trouver doit les rendre dingue et leur casser le morale à mort…. Bref, pas simple la vie de djihadistes en Syrie ! 🙂

    • maxime dit :

      Je réponds sur votre commentaire, mais j’aurais pu en choisir un autre dans la longue liste des âneries qu’on peut lire ci-dessus.
      Il m’apparait évident que la France n’a aucun intérêt à acquérir un bombardier lourd: la stratégie liée à ce type de moyens est celle de la terre brûlée, celle qui créé à long terme plus d’ennemis qu’elle n’en détruit; laissons ca à ces gros boeufs d’américains, ca fait tourner leur machine et c’est de toute façon la seule chose qu’ils aient jamais su faire: pour eux, la guerre doit être l’anéantissement de l’ennemi, jusqu’au dernier, et de préférence depuis 30 000 pieds. En quelque sorte, c’est la négation de toute pensée stratégique.
      Nous n’avons aucune raison d’aller bombarder qui que ce soit (nous n’en avons d’ailleurs même pas le droit), il serait bien plus efficace d’être impitoyable avec notre ennemi intérieur.
      Parallèlement, si nos positions internationales étaient plus équilibrées et moins à la botte de la finance mondialisée, nous n’apparaitrions pas comme une cible aux yeux de ceux qui sont aujourd’hui nos ennemis.
      Nous sommes vraiment en train de devenir aussi cons que les USA. Tout le monde se paie de mot avec De Gaulle, mais c’est à croire qu’il n’y a plus un seul mec en France qui porte sa vision des relations internationales, la seule qui vaille à mon avis pour un pays comme la France.

      • m2m dit :

        On ne peut pas parler de stratégie de la terre brulée quand on vise des camps ou de grands sites tenus par des djihadistes. Il ne faut pas confondre avec les bombardements massifs de la deuxième guerre mondiale qui faisaient beaucoup de victimes civiles et avaient effectivement un intérêt militaire limité. Pour détruire ces cibles en Syrie et en Libye, qu’aurait fait la France? La réponse est simple : rien, c’est pour ça que ce sont les Américains qui s’en sont chargés. Et ça je trouve, c’est être dépendant des Americains, ne pouvoir rien faire sans eux, pour une raison de capacité, sans parler de nos positions respectives sur telle ou telle crise, qui sont des sujets de débats sans fin, même à l’intérieur de chaque pays.

        Mais je suis tout à fait au sujet du front intérieur et cela nous donne le droit, dans une certaine mesure, de frapper les bases arrières situées dans des zones qui ne sont plus sous le contrôle effectif d’un état. Nous sommes attaqués par une puissance extérieure non – étatique qu’il faut frapper où qu’elle se trouve.

      • Tintouin dit :

        Enfin un avis éclairé, loin des rodomontades guerrières sans fond.
        Je pense cependant que ces coups portés aux jihadistes restent efficaces dès lors qu’ils sont ciblés et ne touchent pas de civils.
        En revanche, comme vous le soulignez le front est aussi intérieur. C’est à dire chez nous!
        Nos politiques trouvent évidemment plus facile de décider de bombardements à 4000km. Que de traquer résolument les islamistes et leurs associations dans les cités de France. Ceux ci y répandent leur influence et un contrôle social sur les français musulmans. Situation autrement plus grave pour l’avenir de notre République !

        • Jason Bourne dit :

          @TINTOUIN et Maxime.
          Faut arrêterr de prendre les dirigeants de la DGSI pour des simplets.
          La traque et l’élimination des enemies intérieures est constante et sans relâches depuis le 13 Novembre (du moins, on a mis de gros moyen depuis cette triste date) et de plus, cette traque ne peut se faire que avec l’obtention de preuves, et d’accumulation de milliers d’heures d’écoute, de filatures, de regroupement d’information etc…
          Bref, dans nos démocraties, on ne peut pas appliquer les méthodes algériennes ou égyptiennes qui enferment et torturent n’importe qui juste par soupçon.
          Bref, ils se savent épier et se font discret mais ça ne veut pas dire qu’il n’y a personne qui se fait arrêter. Il y a tout les jours des descentes et des apprentis djihadistes interpellés non mentionné dans les medias car ce sont pour la plupart (heureusement) des pieds nickelés. Donc du coup, les plus dangereux, ce seront les revenants qu’il faudra traquer et si possible les éliminer avant qu’il ne remettent le pied en France car eux , ils sont entrainés pour être « invisible » ou plutôt « discret ». Mais bon laissons faire nos services leur travail de l’ombre en espérant qu’ils neutralisent à temps toute les tentatives et les préparations d’attentats….
          Néanmoins, les djihadistes les moins sentent que le vent commencer à tourner et que tout les services secrets occidentaux essaient de les buter (par drone, par bombardements ou par éxecution )

          • Maxime dit :

            Se contenter de traiter les symptômes (déjouer les attentats) n’est pas suffisant, loin s’en faut. la France refuse d’agir sur les causes.
            Quant à la DGSI, par simple respect je ne vais pas vous dire ce que j’en pense, mais c’est à peu près aussi bordélique que le reste du ministère: pas beau à voir…

  17. Albatros24 dit :

    C est ce qu on appelle un Strike en bowling.
    Blague morbide à part on pourrait transformer quelques airbus en bombardier long rayon d action ou en remplacement des Atlantique 2 bardés d electronique…

  18. Lagaffe dit :

    Trump a promis lors de son discours d’investiture d’éradiquer le terrorisme islamique radical.
    « Nous allons unifier le monde civilisé contre le terrorisme islamique radical, que nous allons éradiquer complètement de la surface de la Terre ».
    On peut s’attendre à un usage plus fréquent des bombardements massifs, quitte à risquer la mort de nombreux civils au passage, ce qui est évidemment contre-productif.

    • pierrequiroule dit :

      /Qu’est-ce qu’il y a de « productif » dans une guerre ?
      A ce jeu il y a une seule place possible : La première !
      Le second est …mort .

      • Lagaffe dit :

        Tuer des civils innocents peut conduire à la radicalisation de proches ou de membres des victimes, ce qui va générer au final à encore plus d’ennemis. Si l’objectif du bombardement est de réduire le nombre d’ennemis, c’est loupé.

        • Jason Bourne dit :

          +100
          C’est ce qui s’est produit en Afghanistan hélas. Après le 11 septembre, les américains ont multiplié les bavures à répetition (même 24 soldats canadiens ont perdu la vie suite à une « boulette » d’un pilote US ou de sa hiérarchie, il me semble) et au lieu de tarir le lots de combattants talibans, ils en ont poussé des dizaines de milliers de jeunes afghans à rejoinder la cause « Talibane » pour assouvir leur désir de vengeance… 🙁

    • Olivier dit :

      le B52 largue des bombes guidées

    • Mike dit :

      Quoi qu’on en pense, il est difficile à comprendre ce que Trump peut faire en plus de ce qui se fait actuellement.
      Il tient le même discours qu’au moment ou l’EI occupait de vastes zones, qu’il était en progression.Depuis, presque l’ensemble de l’Irak est libéré, Mossoul n’est plus un objectif, o nest en plein dedans, la ville déjà a moitié libérée (côté Est).En Syrie les Turcs usent l’EI au Nord, les FDS sont à quelques km de Raqqa et avance.En dehors de Palmyre et de Deir Ezzor, l’EI a perdu tout avantage et toute initiative.
      En Libye, l’EI n’est plus grand chose, il n’est plus cette menace comme elle l’était il y a un an.
      Boko Haram, lui aussi est sur le déclin.
      Quoi qu’on en pense, Trump arrive dans une situation plutôt favorable, dans la mesure ou un gros travail a été fait sur les conflits qui ont été très préoccupants.
      Là ou il faut s’attendre a du changement, c’est de savoir ce qu’il fera ailleurs, de connaitre sa « liste terroriste » qui dictera ses alliances.Va t-il considéré le Hezbollah comme un groupe terroriste? Le Hamas? Cela peut déjà bien changé les choses et le rapprochement avec Israël doit être surveillé avec la plus grande attention, car Washington défendra la politique israélienne et envisage également de contre l’Iran, cela passe par ses groupes armés.Cela me ramène au conflit au Yemen, après Obama qui refusait de s’ingérer et de prendre position pour Riyad, vont-ils entrer dans la danse en attaquant Al quaida et les Houthis?
      Et en Afghanistan? que veut-il faire? En Somalie? Va t-on entrer dans des conflits multiples? Les américains ne feront pas tout, tout seul, mais tout de même, soit Trump fait juste du bruit, soit il se sent réellement investit de cette mission, ce qui impliquera de s’engager et de soutenir d’autres pays a faire la guerre pour y arriver.
      En tout cas Trump imposera les règles qui détermineront tout.Aujourd’hui les russes, les iraniens et les turcs se réunissent pour discuter de la paix, en laissant naïvement les américains de côtés, ils ne comprennent pas que s’ils ont aujourd’hui une « sensation » de pouvoir sur ce dossier, cela est dû a la transition politique américaine et de la politique d’Obama et que cette « sensation » ne va plus durer.
      Très vite Trump va mettre sur la table son programme qui sera celui qui définira les contours de tout.

  19. wrecker47 dit :

    Daesh devrait avoir de bonnes raisons de se faire des soucis ,Trump ne va pas leur faire de cadeaux …je vois bien des B52 au dessus de la Kaaba!….effacer de la surfacece qui est à la source des ennuis !…Mais bon on peut toujours rêver …OK je sors!

    • jean pierre dit :

      sans aller jusqu’à raser les lieux saints je me demande si regler le sort de l’arabie saoudite ne serait pas le meilleur moyen de regler le probleme du terrorisme et des ressources pétrolieres. Après tout sans l’occident il seraient encore avec leurs colonnes de chameaux pour aller d ‘oasis en oasis

      • Maxime dit :

        Vous n’y pensez pas… ?!? Sans Arabie Saoudite pas d’OPEP, sans OPEP pas de petrodollar, sans petrodollar, effondrement du système occidental (sur quoi repose d’après vous la capacité des Usa à continuer d’imprimer tant de dollars alors que leur dette dépasse les 56000 milliards ? Et s’ils tombent, nous tombons avec eux)

      • denver dit :

        Le problème de trump c’est l’Iran , il l’a dit et répété !!! !!!