Un avion-ravitailleur C-135 FR et deux Rafale contraints à une escale technique à Malte

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

32 contributions

  1. ScopeWizard dit :

    Si les maltais sont sympas , il ne devrait pas y avoir de souci …
    Espérons que les équipes de maintenance remettent l’avion en état au plus vite …
    .
    Voyons ce lien …
    .
    http://www.defense.gouv.fr/actualites/articles/pod-reco-ng#

    • chill dit :

      merci pour le lien.

    • Alpha dit :

      @ScopeWizard
      Pour votre demande et les questions que vous posiez sur le Mirage 200-5 figurant sur votre lien :
      http://cdn.airplane-pictures.net/images/uploaded-images/2011/5/18/136372.jpg
      Je crois avoir la réponse …
      Il s’agit d’un Mirage 2000-5F N°série 44, appartenant à l’Escadron de chasse et d’expérimentation 5/330 Côte d’Argent, rattaché au Centre d’Expériences Aériennes Militaires (CEAM) de Mont de Marsan.
      Jusqu’à 2015, les Mirage 2000 qui y étaient détachés portaient des immatriculations en 118-XX … Mais depuis cette date, ils sont immatriculés 30-XX… Rattachement à la 30ème Escadre de Chasse oblige…
      Cette photo a bien été prise lors du Tiger Meet de 05/2011, sur la base de Cambrai.

      • ScopeWizard dit :

        @Alpha
        .
        Merci Alpha !
        .
        Cependant , un truc m’échappe …
        J’ai bien connu l’époque où les avions de combat de l’Armée de l’Air étaient immatriculés suivant le code de leur Escadre , exemple fameux ( j’adore cette photo ) :
        .
        http://a407.idata.over-blog.com/0/09/07/26/Chevaliers-du-ciel/mirage-IIIC-1-2-Cigognes.jpg
        .
        Donc , nous voyons un Mirage III C en vol , équipé de son missile air-air R-530 avec , notez ce détail , un X sur la partie arrière du fuselage qui peut signifier un précédent coup au but ( à vérifier ) ; l’avion est immatriculé 2-ED et porte le numéro 91 , ce qui signifie qu’il fait partie de la Deuxième Escadre de Chasse ( basée à BA 102 Dijon Longvic ) , l’insigne de la Cigogne de Guynemer sur la dérive nous indique son appartenance à l’Escadron 1/2 Cigognes , ED pour Echo Delta , 91 étant le numéro de série ; le fait que le 2 soit évidé et placé en plein sur le fuselage plutôt que sur le nez , juste sous le cockpit , me fait penser que la photo a été prise en 1967 ( sans certitude ) .
        .
        Autre exemple , un Rafale C « tout sorti » :
        .
        http://saspozatlse.free.fr/ARMEE-F-RAF-970-10.jpg
        .
        Alors sur cette photographie , l’avion muni de sa perche de ravitaillement en vol , porte un bidon ventral en point central , taillé pour la vitesse , sur ses saumons d’ailes sont accrochés des missiles air-air MICA IR ( Infra-Rouge ) , il est immatriculé 113-IX et il semblerait qu’il ait le numéro de série 119 ; cela nous renseigne assez pour nous indiquer que l’appareil est basé à Saint-Dizier Robinson ( le 113 est le numéro de la base aérienne BA 113 ) , son code est India X-ray ( IX ) , l’insigne sur la dérive est celui du 1/7 Provence ( 1er Escadron / le 7 ? ) de la 4ème Escadre de Chasse .
        .
        La différence entre les deux exemples saute aux yeux : la façon d’identifier les avions est radicalement différente !
        Or , concernant le Mirage 2000-5F 118 EQ qui nous occupe , vous me dites qu’il est aujourd’hui immatriculé en 30-XX ( « …Rattachement à la 30ème Escadre de Chasse oblige… ») ; ce qui tendrait à faire penser que nous sommes revenus à l’ancienne méthode …
        Qu’en est-il en réalité , est-ce le cas , depuis quand ?
        .
        Si oui , ça tombe bien car je n’ai jamais aimé ce changement , ni le fait de marquer « Armée de l’Air » en larges lettres sur les appareils !

        • ScopeWizard dit :

          Petite précision :
          .
          Sur la première photo , celle du Mirage IIIC « 1/2 Cigognes » , l’avion est équipé de deux bidons de carburant supplémentaires à « profil supersonique » de 500 litres chacun .
          Le pilote porte l’ancien casque Guéneau 313 avec visière teintée rabattable dont les supports sont munis de renforts ( pour limiter l’impact des chocs violents sur la verrière ) ainsi que le masque à oxygène et radio Ulmer A-13 , copie francisée de moindre qualité des A-13 et MS-22001/ MBU-3P américains .
          .
          http://flight.gear.free.fr/TYPE312fg.jpg

          • ScopeWizard dit :

            Un détail que je viens de remarquer : vu le peu d’espace restant entre les deux paupières de la tuyère du turboréacteur Snecma Atar-9B et l’ambiance générale ( dont les reflets sur la verrière de l’avion qui prend la photo – probablement un Mirage IIIB biplace -) , je dirais que l’avion évolue à haute altitude et à très grande vitesse ( largement au-dessus de celle du son ) .

        • Marensin dit :

           » ce qui tendrait à faire penser que nous sommes revenus à l’ancienne méthode …
          Qu’en est-il en réalité , est-ce le cas , depuis quand ?  »

          Citation :
           » En cette fin d’été 2015, sept escadres de l’armée de l’air sont en passe d’être créées sur les bases aériennes d’Évreux, de Saint-Dizier, de Luxeuil-les-Bains, de Mont-de-Marsan, de Cazaux et d’Orléans.
          La création de ces sept escadres fait suite à celle, en 2014, de quatre escadres: deux à Avord, une à Istres et une à Nancy.
          Dans un premier temps, il s’agira de finaliser l’installation géographique de ces unités.
          Par la suite, courant 2016, la numérotation des unités, l’immatriculation des aéronefs affectés et le transfert du patrimoine historique (drapeau, traditions et nom de baptême) seront mis en conformité avec leurs escadres d’appartenance.  »

          http://www.defense.gouv.fr/air/actus-air/nouvelles-escadres-aeriennes-une-coherence-operationnelle-accrue-des-valeurs-renforcees

        • Jacques 29 dit :

          @ Scopewizard : en effet, l’armée de l’air est revenue à l’ancien système d’immatriculation selon des escadres et des escadrons.. le chiffre correspondant à l’escadre, mais aussi la première lettre de l’immatriculation correspondant à l’escadron ( et aussi à l’avant-dernière lettre de l’immatriculation OACI , car les avions de combat en ont toujours une, par exemple ( fictif) : F-UHGL // 30-GL pour un avion du  » Normandie-Niemen » )

          • ScopeWizard dit :

            Merci Jacques 29 ; c’est bien ce que j’avais compris .
            .
            En revanche , j’étais complètement passé à côté !

  2. Nenel dit :

    Avec plus de 50 années au compteur, ces vieux de la vieille, rendent encore service. Mais les années sont là et il est encore loin le temps ou leurs remplaçants vont définitivement les mettre à la retraite. D’ailleurs vu leur future utilisation j’émets un doute sur une aussi longue carrière. Être au four et au moulin va sûrement les user bien plus vite.

  3. Zayus dit :

    Cet incident témoigne probablement d’un indice supplémentaire que les C-135Fr font plus que commencer à tirer la langue et la relève d’un premier A-330 MRTT n’interviendra pas avant 2019, suite à une livraison en 2018.

  4. Eric dit :

    Avec plus de 50 ans de service au compteur, les C-135FR sont au bout du rouleau. Il va falloir s’attendre à d’autres incidents de ce genre (en souhaitant qu’ils ne soient pas beaucoup plus graves…). On est toujours sidérés par le manque total d’anticipation des politiques : le programme A-330 Phénix aurait du être prioritaire depuis des années.

    • Daniel Chollet dit :

      Manque total d’anticipation des politiques ? Ce ne sont pas les militaires carriéristes qui vont leur donner des idées.

      • dompal dit :

        Comme j’approuve votre commentaire…!!!!!!!!!!

      • M dit :

        Comment voulez-vous qu’un politique se projette à plus de 10 ans quand ils ont des élections mettant leur parti en péril tous les ans ?

        Il faut un mec de la trempe d’un De Gaulle pour avoir une vision à si long terme. Et on n’en a plus eu depuis.

  5. m2m dit :

    Est-ce un de nos vénérables ravitailleurs qui ont plus de 50 ans? Dans ce cas, ce serait que l’inévitable (et heureusement la moins tragique) conséquence du sous-financement de nos armées depuis des années. Au fait, Sapin est content de lui car le déficit 2016 est à 69 milliards d’euros, ce qui est 1 milliard et demi de moins qu’attendu.

  6. tintouin dit :

    Quand on n’a plus les moyens de ses ambitions…

    Fort heureusement, sur ce coup, pas de dégâts. Voilà l’intérêt d’avoir des bases « amies » de repli en cas de souci technique.
    Ce type d’incident va se multiplier avec la flotte de vieux avions ravitailleurs.

  7. Orphudio dit :

    [Note pour plus tard : installer un pod de reconnaissance sous les avions de ravitaillement = économie]

    • R2D2 dit :

      [Note pour plus tard: etre très loin lorsque le premier avion de ravitaillement et de reconnaissance se sera fait shooter par un SAM des années 50]

  8. Parabellum dit :

    On a des avions aux pattes courtes et des ravitailleurs en fin de vie…il faudrait avoir une aviation stratégique longue portée si on veut jouer trans continental…une version b 52 d un air bus était possible…quant aux Mrtt on aura la version light à la saint glin glin…et au compte goutte …soit on re arme avec un niveau stratégique réel soit on plie …la rupture capacitaire devient à risque si en plus les USA eux arrêtent de venir en appui…au fait que dit macron?

    • Nenel dit :

      Les phoenix commandés ne sont pas là version Light. Bien au contraire ils seront les A330 MRTT les plus sophistiqués, polyvalents. Leur mission principale sera le ravitaillement pour nos FAS et autres mais ils remplacent aussi les 2 A340 et les 3 A310 de l’esterel, ils emportent les kits morphée, ils sont prévus pour le transport de blessés, et plus techniquement ils assureront le transfert des données satellites, des images prises par les pod reco, ils seront ravitaillables et pourront ravitailler sur 3 plots avec la perche en centrale et j’en oublie.
      Mon seul regret sera le nombre prévu: 12 pour remplacer 19. Alors certes le phoenix est bien plus gros mais il n’a pas le don d’ubiquité. Pour moi 2 de plus serait le bon choix pour alléger la future charge de travail.

      • tintouin dit :

        Déjà en 1940, les Français avaient paraît il de meilleurs chars que les Allemands… on a su alors et trop tard que la qualité ne fait pas tout face au nombre…

        Les habitudes ont la vie dure. A quand l’effort de guerre qui sied à un état de guerre: l’état décrit par valls le giflé, communicant en chef sur le déclin.

        • revnonausujai dit :

          en effet , parait il est approprié.
          les meilleurs des chars français avaient un meilleur armement et un meilleur blindage, mais étaient plus lents, avaient moins d’autonomie et transmettaient avec des fanions; pas de quoi assurer une supériorité évidente, sans même parler des réglements de manoeuvre .
          ne bas oublier non plus que les FT17, complétement dépassés, constituaient encore une part plus que significative du parc !

        • M dit :

          Le Somua S35 était effectivement un des meilleurs chars du monde en 1939. Il a d’ailleurs gagné la première bataille rangée de blindés de la WWII contre les allemands en Belgique en 1940.

          Une anecdote savoureuse raconte comment un seul char embusqué a aligné une colonne de Panzer. On a dénombré un nombre d’impact incalculable sur son blindage sans s’il soit hors service. Mais il y avait plus de Panzer que d’obus.

          On n’en a construit que 400 et pendant la Blitzkrieg, la maintenance n’a pas pu suivre la cadence, faute de moyens et d’hommes, devant le nombre de chars en face.

          Tiens tiens … Ça me rappelle quelque chose.

      • wagdoox dit :

        C’est une première tranche sauf si…

      • Fralipolipi dit :

        Deux de plus, d’accord avec vous sans hésiter. Car on a toujours tendance à commander « vraiment au plus juste », vraiment au « trop » juste …
        Maintenant, le besoin d’un moindre nombre de ravitailleurs a sans doute été estimé en considérant les perf’ tellement meilleures de l’A330 MRTT, mais en pensant aussi au futur parc d’A400M qui devrait aussi pouvoir prendre sa part dans les missions de ravitaillements futures.

      • Parabellum dit :

        Ok si on a la version top mais il y a eu voici deux ou trois ans une demande pour avoir cette version light notamment sans porte cargo…voir les sources comme air et cosmos…on devrait avoir les derniers en 2025…9 sont commandés sur les 12…Singapour va en avoir 6…l a 400m finira t il par pouvoir ravitailler les hélico? 0n ne développe actuellement rien pour faire de la longue portée : pas d hélico lourd ni de drones ni d avions…

    • wagdoox dit :

      Une version de l’A400M serait plus approprié mais on verra encore les politique « ca cout trop cher »

  9. Jacques 29 dit :

    Avec des  » spotters » souvent bien équipés en matériel photo voire radio, aux quatre coins de la plupart des aérodromes voire des bases aériennes, il y a pas mal de choses qui restent bien moins discrètes qu’auparavant. D’autant plus qu’avec Internet certaines informations et les images qui vont avec peuvent circuler instantanément. On trouve d’ailleurs sur Internet de très belles images des deux Rafale qui accompagnaient ce C135, y compris de leurs « équipements  » qui étaient bons de guerre.

  10. wrecker47 dit :

    …De là à ce que cet appareil soit interdit de vol il n’y a pas des kilomètres ,ces « coucous » existaient déjà quand j’étais Sergent …Il y a heu !.. cinquante sept ans