Riyad décide de reprendre les livraisons d’équipements militaires français destinés au Liban

liban-20150420

La mise en oeuvre du contrat DONAS (Don Arabie Saoudite) est bien compliquée. Conclu en novembre 2014 entre Paris et Riyad pour un montant de 2,2 milliards d’euros, cet accord prévoit la livraison d’équipements militaires français au Forces armées libanaises (FAL) afin de renforcer les capacités de ces dernières dans un contexte marqué par la menace jihadiste et les conséquences de la guerre civile en Syrie.

En avril 2015, des missiles antichar MILAN furent ainsi livrés au Liban. Et depuis, les forces libanaises n’ont plus rien reçu. En cause : la décision de Riyad de suspendre, en février 2016, l’exécution du contrat DONAS pour protester contre les prises de positions de Beyrouth à son égard. Des positions, accusèrent alors les autorités saoudiennes, « inspirées » par le Hezbollah, la milice chiite libanaise soutenue par Téhéran.

Cela étant, la donne politique a depuis changé au Liban, avec l’élection du général Michel Aoun à la présidence de la République. Bien qu’allié du Hezbollah, le chef de file du Courant patriotique libre a en effet désigné Saad Hariri pour diriger le gouvernement libanais. Ce dernier, proche de Riyad et résolument hostile à la milice chiite et à Bachar el-Assad, le président syrien, a pris ses fonctions le 18 décembre et obtenu la confiance de la Chambre des députés dix jours plus tard.

Aussi, ces derniers développements ont permis d’arrondir les angles avec Riyad. D’où la reprise de l’aide saoudienne destinés aux forces libanaises. La décision a été prise à l’occasion d’une rencontre entre une délégation libanaise emmenée par Michel Aoun et le roi Salmane. Reste à voir quand les livraisons de matériels pourront reprendre.

« Le blocage (de l’aide) est levé », a en effet affirmé un membre de la délégation libanaise. « C’est fini. Il y a un vrai changement. Mais quand et comment, nous devons attendre pour voir », a-t-il ajouté, évoquant une « nouvelle page » dans les relations entre le Liban et l’Arabie Saoudite.

Toujours selon la même source, le ministre saoudien de la Défense, le vice-prince héritier Mohammed ben Salmane, et son homologue libanais discuteront prochainement des modalités concernant cette reprise de l’aide de Riyad.

Pour rappel, le contrat DONAS prévoit la livraison de missiles anti-char MILAN, des blindés, des systèmes d’artillerie CAESAR, des hélicoptères et des patrouilleurs.

21 commentaires sur “Riyad décide de reprendre les livraisons d’équipements militaires français destinés au Liban”

  1. C’est une jolie victoire de la diplomatie franco-libanaise après le camouflet que fillon à infligé au prince salmane.
    Je reviens sur l’incident. Le prince mohamed ben salmane ( ministre de la défense ) dont je parle régulièrement est venu en décembre à Paris pour rencontrer françois fillon. Celui ci a refusé de le voir au grand dam de la diplo française et de quelques industriels. Ce n’est pas tant sur le fond que les critiques portaient mais sur la forme.
    On peut apprécier le crime de lèse majesté publique toutefois on peut aussi s’inquiéter de la forme mais aussi du fond du problème.
    Le wahabisme inspire et nourrit le terrorisme depuis la fin des années 80. C’est un fait que fillon a dénoncé régulièrement dans sa campagne en pointant la collusion/confusion entre wahabisme et ksa. Pour ma part je considère le wahabisme comme consubstantiel au royaume.
    Plusieurs choses sont maladroites et dérangeantes dans l’attitude de fillon. La première est qu’il a été 5 ans premier ministre…sans avoir manifester d’inquiétude ou de suspicion à l’égard du ksa.
    Ensuite en tant que candidat, le message qu’il fait passer est contradictoire et inquiétant. Si j’ai bien entendu et compris son discours, il demande à ce qu’on dialogue avec la russie et l’iran ( rien à redire )… et dans le même temps il refuse le dialogue aux saoudiens ( problème)
    Ce que je vois là est un basculement d’alliance et non pas un rééquilibrage geostratégique.
    L’incident a eu un certain retentissement au proche-orient. Il a été très commenté dans les média iraniens entre autre. Et il a donné des sueurs froides aux libanais qui voulaient rassurer le royaume après plusieurs revers et contrariétés. Saad harriri a joué efficacement les pompiers.

    1. Il semblerait que Fillon prenne ses distances avec la position russe … en tout cas il communique en ce sens. C’en est meme bizarre car d’un coté on avait Fillon qui revisait sa position et, dans le mele temps, Ciotti qui venait reciter sa lecon sur la Russie qui avait vaincu daesh toute seule … oubliant au passage que Daesh etait d’abord et avant tout un mouvement irakien … et lorsque la journaliste l’a interrogé sur le fait que les forces russes avaient surtout attaqué les rebelles, il simplifia le debat en mettant toutes les forces anti-assad dans le meme panier … bref, l’exacte position de la russie …
      De fait, aujourd’hui, je trouve que la position de Fillon sur le dossier international est tres confuse, pour ne pas dire embrouillée…

      1. Merci de laisser le pitre Ciotti en dehors de tout débat sérieux. Inutile de le nommer. De Kualalumpur jusqu’à Washington en passant par Moscou, cet assisté élu de la République n’existe pas.

    2. @jyb:
      .
      Comme souvent vous concluez trop rapidement dans le sens de l’alliance tripartite de l’axe Moscou-Damas-Téhéran:
      Vous confondez refus de dialogue et dialogues avec alliances…
      Entendez que le fait que Fillon qui veuille effectivement dialoguer avec Assad, ne l’empêche pas de parallèlement le désigner de « dictateur sanguinaire ».
      Ceci dit le fait que Fillon snobe le price Salman aura certainement amusé Assad, mais difficile d’en conclure un « basculement d’alliance »…
      .
      Du reste, l’actuel gouvernement n’est pas dépositaire des actes de Fillon et vice versa…
      Les responsables du RAS que vous désignez par le sigle anglophone « ksa », en sont forcément conscients.

      1. @zayus
        que depuis deux jours fillon rectifie le tir par rapport à bachar est tout à son honneur.
        Mais rester sur ses positions eut été difficilement tenable electoralement.
        Je m’inquiète d’un basculement d’alliance alors que c’est un rééquilibrage qui est nécessaire.
        Pour fillon, vous avez raison il n’y a pas de basculment d’alliance. Il a toujours clairement dit qu’il fallait aider le régime de bachar et les russes, d’ailleurs ciotti et surtout mariani n’ont pas encore été informé du changement de ligne éditoriale.
        http://www.europe1.fr/politique/fillon-il-faut-aider-le-regime-de-bachar-el-assad-2515173

        1. @jyb:
          .
          Il est effectivement toujours intéressant de voir ce genre de témoignage fort du recul que nous avons depuis 2 ans 🙂 …
          .
          L’opération terrestre anti-daech combinée syrienne, russe, iraniennes, française et occidentale, alors évoquée par Fillon est restée illusoire.
          Vous aurez noté que comme le précisait fort justement Fillon, il n’y aura pas de raids aériens français sans l’accord d’Assad.
          .
          C’était avant les premiers les raids français en Syrie qui sont évidemment exécutés avec l’accord tacite d’Assad qui ne s’y est jamais formellement ou officiellement opposé tant qu’ils ciblent daech…
          .
          N’oublions pas que des contacts militaires franco-syriens existent, même si c’est avec le probable intermédiaire russe.

          1. @zayus
            les contacts avec les services syriens datent d’avant l’intervention russe. Les services libanais permettent de maintenir une ligne ouverte.

          2. @jyb:
            .
            Oui, mais ce sont quand même les russes qui depuis octobre 2015 contrôlent l’espace aérien des secteurs syrien tenus par l’AAS…
            Souvenez-vous de l’ordre très médiatisé donné par Poutine à la flotte russe de coopérer avec la flotte française en novembre 2015.

        1. @elmin
          merci. lourd mais quelques chapitres meriteront d’etre lu ( je suis curieux de lire celui sur le role de l’église )

        2. Elmin,
          ce n’est pas tant de Poutine dont il semble finalement assez proche (au moins sur un plan privé…), que de Assad, que Fillon cherche à se démarquer.
          L’un est quand même bien plus sulfureux que l’autre malgré la tension qu’il a initié en Europe.

    3. Que de revirements et de louvoiments de la part de ce parangon de vertu chatelain et comme on dit : Fillon va nous la mettre dans le fi…
      Oui oui…je m en vais.

  2. Il avait été annoncé que l’armée saoudienne devait recuperer les equipements commandés, notamment les VAB, Caesar et le patrouilleurs … de fait peut on esperer une prochaine commande de ce type de materiel par l’AS ?
    Car entre l’interet marqué pour les leclercs, les rafales, les caesar et sawari III qui reste en cours de nego, le marché potentiel est simplement gigantesque ….
    Et je ne pense pas que la France ai les moyens de faire la fine bouche, d’autant que nous avons la possibilité de jouer un role particulier, à la fois volontaire et moderateur, avec l’alliance sunnite qui emerge …

    1. Franchement c’est bien la peine de jouer les grands moralisateurs sur la méchante Russie et le méchant Poutine si c’est pour pondre un truc pareil. L’Arabie Saoudite est directement responsable du foutoir sans nom au PO/MO ; ses citoyens dopés au salafisme/wahhabisme financent d’une manière ou d’une autre tous les groupes terroristes djihadistes qui ont existé, existent ou existeront, qui furent responsables des attentats sur notre sol et ailleurs. Ce Salman a indirectement du sang parisien et niçois sur les mains. Par ailleurs le bilan droit de l’homme de ce royaume aussi démocratique que la Corée du Nord fait passer Poutine pour un droit-de-lhommiste enragé. Ben, non, y a du business à faire, donc RAS.

      1. On va livrer des armes au Liban pour que ce pays se protège de Daech, et vous êtes contre ?
        Moins je m’inquiète plus que ces armes tombent aux mains du groupe terroriste Hezbollah allié du régime syrien et de la Russie.

        1. Je pense qu’il faisait référence au fait que j’envisage l’AS comme un client de l’industrie francaise de defense.
          Mais bon, j’assume ! L’AS a maintenu a flot l’industrie de defense francaise pendant des annees, et notamment la branche armement terrestre et helicoptere !
          Alors certes c’est une theocracie et il y a beaucoup à dire. Mais jusqu’a preuve du contraire, je n’ai pas souvenir que l’AS ai contientieusement cherché a massacrer sa population. Son intervention au Yemen est probablement contestable, mais non uni latterale , de tres nombreux pays y prenant part, etl’objet ne semble pas du tout etre l’annexion.
          L’AS ambitionne de creer une alliance des royaumes sunnites et l’idée semble se dessiner petit a petit. Un tel acteur ne peut être ignoré, d’autant qu’on n’a vraiment pas grand chose a lui reprocher sur le plan international.
          Quand au soutien au whaabisme, c’est, si je comprend, l’objet d’une lutte de pouvoir au sein meme du royaume (jyb pourra me corriger). Ce n’est pas une position officielle du pays, ni meme une reelle position officieuse.
          Pour tout cela, je ne vois pas de raison de mettre lnAS sur la liste noire, hormis pour les jeter dans les bras d’autres nations pour affaiblir notre industrie (ce qui ferait le bonheur des russes chinois anglais ou americains, choisis ton camp), et affaiblir notre position géopolitique. Car, en effet aujourd’hui, la vente d’arme est bel et bien un de nos principaux outils géopolitiques …
          Étrangement je suis pour une europe prospere et en paix, pesant a l’international, capable d’intervenir non pas pour etablir la democratie mais poyr prevenir des massacres …

  3. Je viens de lire que « Le président libanais Michel Aoun a quitté l’Arabie saoudite au terme d’une visite officielle de deux jours. Il se rend au Qatar, deuxième étape de sa tournée dans le Golfe. »
    Le président libanais, élu grâce au Hezbollah pro-iranien, va-t-il demander aussi de l’aide au Qatar ?
    La politique au moyen-orient, il y a de quoi devenir fou !

  4. l’aide saoudienne a un cout a long térme rien n’est gratuit surtout chez les Saoudien ils ont bien remarqué que l’occident s’appauvri et que « Rome est a vendre »

  5. On leur refourgue nos vieux mathos où ils achètent du neuf? Si c est de l occasion ou sont passés nos sig sauer 530 qu on avait en dotation d urgence la bas…? Le Hezbollah va pouvoir se mécaniser un peu plus…on enlève nos casques bleus quand ? On avait envoyé quelques leleclerc peints en blanc mais ils dérangeaient…la France continue à se croire protectorat du Liban mais pour quels résultats…? Ah oui hariri a logé Chirac gratis…

Les commentaires sont fermés.