Le Pakistan a testé un missile de croisière à capacité nucléaire depuis un sous-marin

subpak-20150407

En juin 2012, et quelques jours après l’essai d’un missile balistique indien Agni V, à capacité nucléaire, le Pakistan annonça la création d’un « commandement de la Force navale stratégique », ce qui laissait entendre qu’il avait l’intention de développer une composante sous-marine de sa force de frappe.

De quoi rendre sceptique les observateurs étant donné que la marine pakistanaise ne comptait alors (et compte toujours) que 5 sous-marins d’attaque à propulsion diesel-électrique livrés par la France (2 Agosta 70 et 3 Agosta 90B, de conception plus récente). Cela étant, cette annonce faite il y a près de 5 ans par Islamabad confirmait l’existence d’un programme visant à développer une version sous-marine du missile de croisière Babur/Hatf-VII à capacité nucléaire.

Alors que l’Inde vient de procéder, avec succès, à un nouveau test de son Agni V, le Pakistan a indiqué, ce 9 janvier, avoir procédé au premier lancement, depuis une plate-forme sous-marine, d’un missile susceptible de porter une charge nucléaire.

« Le missile a été tiré depuis une plateforme sous-marine mobile, et a atteint sa cible avec précision », a en effet affirmé l’état-major pakistanais, via un communiqué. Et de préciser : « Le Babur-3 est la variante maritime du missile de croisière terrestre Babur-2, qui a été testé avec succès en décembre dernier. »

Selon un porte-parole militaire pakistanais, cité par l’AFP, le Babur-3 aurait une portée de 450 km. En tout cas, cette capacité de tirer cet engin depuis un sous-marin donne au Pakistan une capacité de deuxième frappe après une éventuelle attaque.

Cela étant, avec seulement 5 sous-marins, la flotte pakistanaise est sous-dimensionnée pour disposer d’une telle capacité en permanence, sauf à renoncer à ses missions d’interdiction face à son homologue indienne. D’où l’intention d’Islamabad de se procurer 8 submersibles de type 039A (ou classe Yuan) auprès de la Chine pour 4 ou 5 milliards de dollars.

51 commentaires sur “Le Pakistan a testé un missile de croisière à capacité nucléaire depuis un sous-marin”

  1. On peut le regretter, mais la non-prolifération n’aura au mieux servi qu’à ralentir l’accès des puissances régionales à l’accès aux armes atomiques. Certainement moins puissantes, moins fiables, moins durcies, que les bombes des cinq puissances nucléaires historiques, mais suffisamment inquiétantes pour peser lourd dans tout conflit engageant leurs intérêts essentiels.
    Les bombes israéliennes, si elles existent, n’ont a priori jamais été testées…

    1. Les 5 grands ont une avance monstre dans ces armes. Et prendront encore plus d’avance avec les centres de recherches comme le laser megajoule

    2. Elles l’auraient été en collaboration avec l’Afrique du Sud, sous le régime de l’apartheid. J’ai lu ca quelque part, peut être chez Pierre Razoux, mais je ne suis pas certain.

    3. @Caton:
      .
      Les bombes atomiques israéliennes furent testées dans l’Océan Indien au cours des années 80 dans les eaux territoriales sud-africaines.
      Ce qu’aucun des deux états n’a officiellement confirmé même suite à l’alternance de l’ANC: La dépendance à Israel de la plus performante des industries sud-africaines, l’industrie d’armement (qui est de loin la plus développée du continent africain) contribue probablement à expliquer ce relatif silence.

      1. Vous avez des sources précises pour ça (les tests israéliens dans les eaux sud-africaines) ? Même si c’est hautement probable, pour ma part, je n’ai jamais rien trouvé l’affirmant catégoriquement. ça m’intéresse si vous avez 🙂

        1. @Sonata

          Wikipedia aide (les sources en bas de la page « programme nucléaire Israélien ».
          « Il n’y a pas d’essais nucléaires reconnus comme liés directement à Israël. Cependant, les armes décrites par Mordechai Vanunu ont requis une phase de test. Il est possible que les Israéliens aient reçu les résultats d’essais français des années 1960. En juin 1976, le magazine militaire ouest-allemand Wehrtechnik a déclaré qu’un essai souterrain a eu lieu dans le désert du Néguev en 1963. D’autres rapports parlent d’essais non-nucléaires, le 2 novembre 196620 (test zero yield ou test d’implosion).

          Satellites Vela 5A et 5B
          En septembre 1979, un satellite américain Vela a décelé un double flash qui pourrait être lié à une explosion nucléaire atmosphérique d’une puissance de 3 kilotonnes dans les eaux sud-africaines. Cela ferait suite à une coopération soutenue avec l’Afrique du Sud, dès le milieu des années 1970, qui cherchait également à se doter d’armes stratégiques. En échange de matériaux fissiles, l’État hébreu aurait partagé sa technologie avec les scientifiques militaires sud-africains. En 1994, lors de son arrivée au pouvoir, Nelson Mandela confirma l’existence de ce programme militaire, qui avait d’ailleurs été démantelé avant la fin de l’apartheid. »

          1. Oui mais bon, concernant l’incident de Vela, il y a justement eu de nombreux rapports déclassifiés ainsi que des recherches scientifiques publiques qui ont conclu qu’il ne s’agissait probablement pas du résultat d’un test nucléaire. D’où ma question.
            Si l’existence d’un programme nucléaire sud-africain a été confirmé (et à ma connaissance il s’agit du seul exemple de pays ayant développé une arme nucléaire avant d’y renoncer), de même que les liens très forts avec le programme israélien, le lien avec « l’incident de Vela » est probablement… nul.

        2. @Sonata

          Je ne sais pas trop, la désinformation est peut-être de la partie, après tout le nucléaire Israélien a toujours été controversé (et il n’est pas le seul).

    4. Je pense qu’il n’y a pas de doute pour les bombes Israéliennes! La question est probablement combien et de quel puissance. Il me semble avoir lu il y a un moment un article fort intéressant sur la politique de terre brûlé qu’ Israël menace d’appliquer en cas de conflit ouvert avec ses voisins.

    5. Je me pose la question, je n’avance rien, de savoir si les avancées (actuelles et à venir) des défenses anti-missiles des grandes puissances, ne maintiendraient pas l’équilibre actuel en leur faveur, face à des armes nucléaires et des vecteurs de, excusez moi du terme, seconde zone.

      1. C’est le cas tant sur le vecteur que sur les têtes nucléaires elle meme.
        Les puissances nucléaires virtuels et secondaire sont déjà en retard et le seront encore plus dans les années à venir. Les 5 travaillent a amélioré l’opérabilité et le puissance des têtes. La France et le RU le font ensemble sur la recherche mais la production sera indépendante.

    6. Israël avec l’Afrique du Sud à testé une bombe atomique en 1979 (on a très peu d’informations sur cet essai) Mais maintenant avec les Supers-calculateurs on peut se passer de faire des essais.

    1. @ jyb,
      .
      Êtes-vous sûr?
      .
      Un missile de croisière peut atteindre un pays enclavé: tiré depuis la Méditerranée, un MdCn peut atteindre la Suisse (mais qui voudrait tirer sur la Suisse, à part Mélenchon?).
      .
      A contrario, un missile de croisière peut être tiré par un vecteur depuis une mer enclavée pour atteindre un pays ayant une façade maritime: tirs russes depuis la mer Caspienne en direction de la Syrie.

  2. Qui a eu la bonne idée de donner la bombe à un pays musulman comme le Pakistan ? Certain laisse entendre que l’Arabie Saoudite essayerait de se procurer l’arme atomique en douce, certainement via ce même Pakistan. Vive la prolifération nucléaire !

    1. Personne n’a « donné la bombe » au Pakistan. C’est un développement local débuté en janvier 1972, en réponse au développement d’armes nucléaires par l’Inde.
      Le Pakistan a mobilisé tous ses scientifiques et ingénieurs et accède officiellement au nucléaire militaire 15 ans plus tard, en 1987.
      Le premier essai nucléaire souterrain du Pakistan date seulement du 28 mai 1998, 26 ans après le début des recherches.

      1. Pas un devellopement local c’est khan qui c’est fornue aupres de la chine en plan chine qui avait voler ces mêmes plans.

      2. Exact : Le Pakistan a même eu un prix Nobel obtenu par un de ses savants en physique nucleaire Comme l’Inde ils ont développé l’arme nucléaire sans l’aide de personne!

    2. Ce n’est pas qu’une rumeur. Il y a bien un accord secret entre le pakistan et ksa. C’est le contenu de l’acord qui est secret.
      genèse de cet accord : suite aux essais atomiques, le 30 mai 1998, les usa imposent un boycott économique, diplomatique et militaire du pakistan. Ce boycott va durer trois ans. Pendant ces trois ans, l’arabie saoudite a mis un oeuvre un plan de soutien au pakistan qui a consisté entre autre à la fourniture (gratuite) de pétrole. Un des artisans de cet accord serait nawaz sharif alors en exil à ryad. Ses bons offices auront permi son retour en grace auprès du maitre d’islamabad pervez mousharaf. Dans le même temps la diplomatie saoudienne a consacré plus d’un milliard de dollars à la création de madrasa; d’un peu plus de 6000 madrasas en 98 on est passé à 10430 en 2003…
      En clair il est facile de considérer que c’est le ksa qui a financé l’arsenal nucléaire pakistanais.
      Derrière les largesses saoudienne, il y a un accord de redevabilité du pakistan, on peut donc considérer que l’arabie a déjà l’arme nucléaire au pakistan pour plagier un ex patron du mossad.
      Husain haqqani, ambassadeur paki a washington pendant les négociations sur le nucléaire iranien avait « informé » l’administration us que ksa et pakistan était friends at last resort. Et que des possibilités de produire une arme nucléaire était possible avec des « savants » paki…ou d’en disposer
      sur étagère en français.
      un dossier de la bbc :
      http://www.bbc.com/news/world-middle-east-24823846

    3. avec Israel et les avancées iraniennes, c’est a craindre en effet. ensuite la Turquie?

      1. je parlais avec un turc qui me disait qu’ils avaient aussi un deal avec le pakistan …

        1. @wagdoox
          à creuser. Le pakistan derrière l’iran, la russie, la corée, l’arabie, l’afga ne fait pas tinter les sonnettes mais il est clairement dans les pays à mettre sous surveillance.

    4. Dans la mesure où l’on est fier de former leurs ingénieurs dans nos Ecoles prestigieuses, il ne faut pas s’étonner qu’ils accèdent à la connaissance technologique de haut niveau !

    5. Le seul pays à avoir fait réellement usage de l’arme atomique n’est pas musulman…
      En plus tout cela remonte déjà à des décennies. Il est temps de laisser l’hypocrisie de coté, si les puissances nucléaires actuelles prône la non prolifération, c’est juste parce qu’ ils ne veulent pas qu’autrui puisse avoir les même armes, et non pas parce que il y a eu un sursaut d’humanité!

      1. Mais que ce passera t-il le jour ou un état défaillant ne pourra plus protéger ses armes ?
        Les US ont tous fait pour aider la Russie face à ce problème là.
        L’hypocrisie c’est l’origine de la civilisation, si vous me croyez pas, essayez donc de dire à vos amis ce que vous pensez réellement sur eux, sur tout. On verra combien il vous en reste à la fin de la journée. C’est aussi une manière de pas se taper dessus en permanence.

  3. quelle bandes de tarés ,tout cela à cause de religion qui sortent d’un age de préhistoire et dont on inocule les jeunes …il faudrait séparer les vieux des jeunes dès la naissance pour avoir la paix religieuse et élever les jeunes dans l’amour et non dans la haine

    1. C’est drôle parce que pour les trois grandes religions monothéistes la préhistoire n’a jamais existé. Le consensus biblique veut que la terre a été créé par Dieu en -4004 avant JC…
      Avec Adam et Ève qui ont ensuite perpétué une ligner d’humain issu de l’inceste, sans trisomie et avec des espérances de vie absolument improbables!

    2. C’est vrai que vous êtes un spécialiste de l’amour, vous.
      .
      Vous faites bien de le rappeler, je l’avais perdue de vue.

  4. Avec toutes les tensions qu’il y a, les pakistanais n’ont jamais utilisé leurs engins. Ils ne font que leur faire jouer leur rôle de dissuasion.
    Mais au fait qui a déjà utilisé ses bombes atomiques? Les Usa. Qui a déjà menacé de les utiliser? Israël et la Corée du Nord. Ce n’est donc pas un problème de religion dont dépend l’utilisation du feu nucléaire mais une volonté politique.

    1. entièrement d’accord.
      D’autant plus que le Pakistan serait complement détruit par l’Inde alors que cette dernière aurait un bras en moins mais tiendrait encore debout.

  5. Sur le post de Caton : vous confirmez que la bombe israélienne n’a jamais été testée ? Car son existence peut difficilement être remise en cause : le complexe de Dimona est sorti du sol essentiellement grâce à la France ! Mais à l’époque, on n’avait pas de simulation pour vérifier le bon fonctionnement des charges nucléaires. Je serais surpris qu’Israël n’ait jamais fait d’essais nucléaires.

    1. Voir plus haut, au large de l’afrique du sud, avec son consentement ( ensuite quand tu lis les noms de famille de ceux qui ont cherché sur l’atome, il y a beaucoup de juifs(américain, français, allemand…etc)
      Ils avaient les cerveaux, ils ont eu le coup de main.
      En parlant de ça, vous êtes au courant de la façon dont les américains ont été mystifiés lors d’un visite à dimona pour voir s’il ne faisait pas de l’uranium pour les bombes?

    1. … et antisémites bien sûr, et homophobes aussi.

      Chaque fois les adjectifs musulmans, juifs, homosexuels, ne sont pas associés à une qualité alors il s’agit de ségrégation.

      Il est obligatoire d’aimer les musulmans, tous les musulmans, les juifs, tous les juifs, et les homosexuels, tous les homosexuels.

      Je suis comme vous. Et je vôterai Vincent PEILLON comme vous ! Lui remettra les déviants fascistes dans le droit chemin !

  6. Et qui leur a vendu des sous-marins ??? Et qui leur a procuré un réacteur de recherche dans les années 1970, puis une usine de retraitement de matières nucléaires pour en retirer le plutonium…. la France et les Etats-Unis…. La faute ce n’est pas toujours les autres, la religion, …. Il serait bon que certains lecteurs critiquent en premier leur pays – la France – qui est en partie responsable de cette prolifération.
    Ce qui est fort triste c’est que notre pays continue sous couvert d’emploi, elle vend des armes, par exemple des sous-marins AIP à l’Inde, des rafale à l’Inde qui aideront ce pays a abriter sa composante sous-marine et aérienne…. le Pakistan cherchera a poursuivre l’augmentation de son arsenal – comme la chine – Le jour ou Paris cessera ce type de vente alors la France combattra vraiment la prolifération…

    1. C’est bien le problème dans la problématique de la non prolifération nucléaire de séparer le nucléaire civil du nucléaire militaire. L’un conduisant à l’autre. Ce n’est pas pour rien que la Turquie a lancé un programme de centrales nucléaires civils aidée par les Russes. Elle ne va certainement pas en rester au nucléaire civil.

    2. Oh là, les sous marins d’attaque n’ont encore jamais lancé de missiles balistiques et encore moins nucléaire. Les sous marins pakistanais ont été modifié par les pakistanais, il n’avait jamais été question de livré un vecteur nucléaire. Les indiens ont leur propres SNLE.
      Les rafales sont livrés sans ASMPA, ni la partie logiciel d’un missile de croisière nucléaire, seulement le Scalp. Ils devront donc adapter le chasseur par eux meme.
      Les réacteurs c’est du civil qui peut être détourné à des fins militaires mais là encore pas d’intention.
      Le seul cas ou on peut reprocher qqch à la France c’est Israel.

  7. Je me suis toujours posé la question sur la valeur opérationnelle réelle de toutes ces armées,chinoise, indienne, pakistanaise et autres indonésienne. Elles n’ont jamais été engagées dans des combats de haute intensité avec des manoeuvres combinées aéro-terrestres. Et que valent également leurs aviations et leurs marines? On nous a vendu à une époque une armée Irakienne « quatrième armée du monde » et en 1939, tout le monde s’accordait pour dire que l’armée française était la première au monde!

    1. c’est une question ?
      aucune armée n’a aujourd’hui l’expérience des combats hautes intensités, sauf si vous voulez faire combattre les arrières grands père qui ont fait 45.
      L’armée française n’est pas la 1er, elle avait une réputation d’invisibilité parce qu’elle avait tout encaissé durant la 1er, encore une fois pas la meme génération, pas les memes stratégies…
      La 4ème armée du monde mais bien sur après 8 ans de guerre iran irak, elle était belle votre armée.
      Sensationnalisme journalistique.

  8. @ vendee1793: Règle numéro 1: ne jamais croire les publicitaires, c’est valable pour les armées comme pour les barils de lessive. Ceci dit, les armées indiennes et pakistanaises sont issues de l’armée du Raj britannique, elle-même issue de l’armée de la East India Company. Ce qui fait qu’elles ont été de toutes les batailles, depuis celles de la guerre de Sept ans en Inde. Y compris donc, celles de la Première Guerre mondiale en Irak, Palestine et France, et de la Seconde en Malaisie, Birmanie, Afrique du Nord et Italie. Depuis 1947, elles se livrent à une guerre larvée entre-elles, ponctuée d’épisodes chauds (1947, 1965, 1971). Quant à l’armée française de 1939-40, si elle n’était pas dépourvue de défauts (terribles déficiences en DCA et antichars), elle a été surtout victime d’un commandement ennemi supérieur.

Les commentaires sont fermés.