La Marine nationale va recevoir 29 nouveaux remorqueurs

remorqueur-20170105

Pour accompagner les navires de surface et les sous-marins au moment de leur appareillage ou de leur accostage, il faut des bâtiments spécialisés, comme les remorqueurs-pousseurs. D’où l’appel d’offres publié en décembre 2015 par la Direction générale de l’Armement (DGA) pour le compte de la Marine nationale.

Plus d’un an plus tard, ce marché a été notifié à la société des établissements (SEE) Merré, associée aux Constructions mécaniques de Normandie (CMN). Son montant serait de l’ordre de plusieurs dizaines de millions d’euros.

Concrétement, il s’agira de livrer à la Marine nationale 29 remorqueurs-pousseurs d’une capacité de 10 tonnes de « bollard pull » (traction au point fixe), d’une longueur inférieure à 12 mètres et ayant un faible tireau d’eau.

Ces bateaux, dont la coque sera en acier et leurs superstructures en aluminium, devront être « polyvalents » pour accompagner aussi bien les bâtiments de surface que les sous-marins.

Dans le détail, le groupe BMA, dont l’entreprise Merré, implantée en Loire-Atlantique, est une filiale, construira 15 de ces remorqueurs-pousseurs. Le premier de la série sera livré dès 2017. Les 14 autres seront construits à Cherbourg par les CMN.

10 commentaires sur “La Marine nationale va recevoir 29 nouveaux remorqueurs”

  1. Ca fera combien en total opérationnel ? on a tant de gros navires et de SM à pousser/tracter ?

    1. 3 ports en metropole, plus ceux d’outre-mer
      ca ne fait pas tant que ca par port

  2. Enfin nous avons trouvé la solution contre le vieillissement de notre flotte…. 🙂

  3. 29 FREMMs ça aurait été mieux mais bon on va pas cracher sur les cadeaux, hein !

Les commentaires sont fermés.