La Direction générale de l’armement a commandé de nouveaux kits AASM Block 4

aasm-rafale-20170105

Pendant un temps, et faute de nouvelles commandes, la production de kits AASM (Armement Air-Sol Modulaire), destinés à être montés sur des corps de bombes afin de rendre ces dernières plus précises, était menacée.

Mais l’activité opérationnelle soutenue de l’aviation française (armée de l’Air et aéronavale) et les commandes d’avions Rafale par l’Égypte, le Qatar et l’Inde ont changé la donne, au point que, en avril 2016, Safran Electronics & Defense a dit « préparer la remontée en cadence de la production pour être en capacité d’atteindre si nécessaire un objectif de plus de mille AASM par an, ce qui représenterait environ trois cents emplois directs. »

C’est dans ce contexte que la Direction générale de l’armement (DGA) a annoncé, ce 5 janvier, avoir notifié à Safran Electronics & Defense une commande de « nouveaux AASM ‘Block 4′ ».

Le nombre de kits attendus, dont les premiers seront livrés en 2019, n’a toutefois pas été précisé. Cependant, au printemps dernier, il était question de commandes pluriannuelles en « grande quantité » d’AASM.

« Cette commande conduit l’industriel à développer un nouveau standard de l’armement permettant une réduction très sensible de son coût à performances identiques, et à doubler sa capacité de production tout en générant des emplois en régions Auvergne-Rhône-Alpes et Bretagne », a ainsi commenté la DGA. Et d’ajouter que, « au-delà des livraisons en cours pour la France et à l’exportation, le marché notifié permet la commande supplémentaire d’armements en plusieurs tranches. »

Pour rappel, l’AASM (ou Hammer) permet de larguer des bombes (de 125, 250, 500 et 1000 kg) avec une extrême précision, que ce soit de jour comme de nuit, quelles que soient les conditions métérologiques et à une distance de sécurité (plus de 50 km au moins).

Trois versions de l’AASM existent : INS/GPS (guidage inertiel hybridé GPS), INS/GPS/IR (guidage inertiel/GPS complété d’un guidage terminal à imageur infrarouge) et INS/GPS Laser (guidage inertiel/GPS complété d’un guidage terminal laser, ce qui permet de détruire des cibles mobiles).

64 commentaires sur “La Direction générale de l’armement a commandé de nouveaux kits AASM Block 4”

  1. Laurent Lagneau, merci d’avoir précisé que l’AASM s’adapte à des bombes de 125 kg, cela peut éviter quelques dommages collatéraux, à prix élevé, certes… L’AASM 125 est qualifiée depuis un bout de temps!

    1. NON. C’est faux. L’AASM en 125 n’est pas qualifiée, des essais ont bien été menés (sur mirage 2000)et des problèmes sont apparus. Parfois l’expression libre devrait l’être moins surtout pour sortir des mensonges.

      1. Bouh, il s’agit d’une erreur…..petite, toute toute petite erreur! Et je vous fais grâce de tous les commentaires de véritables pros qui vous ont souvent épinglé sur ce site car Laurent Lagneau a effacé les commentaires du « passé ». 😉

        1. Petite erreur que vous affirmez haut et fort sans savoir. A répéter des erreurs, il en reste tjrs quelque-chose.

          1. @nenel, forcément qd on fait une erreur, on ne sait pas, c une lapalissade… »haut et fort » loin de moi l’idée d’être un « expert »! Sortez de votre habit, nenel, et tout ira bien 😉
            En plus, cette erreur, c grave, mais c grave….grave, 🙂

      2. @ Nenel

        « Parfois l’expression libre devrait l’être moins surtout pour sortir des mensonges »
        .
        Elle devrait l’être également moins pour les vieux amères trop instable pour faire la différence entre une erreur d’affirmation et un mensonge et s’attaquant gratuitement à quelqu’un qui n’a en soit rien fait de mal.
        .
        La prochaine fois prend ta tisane, De Gaulle …

        1. @Nico,
          Alors si on tiens à sa libre expression pour raconter ses âneries et de surcroît en les affirmant droit dans les yeux d’un clavier. Et bien faite donc. Je vous suggère de faire politicien, cela vous iras comme un gant.

    2. Je rajouterai que pour les dommages collatéraux , on peut remarquer sur la photo du rafale que le soucis est réglé. Les 2 AASM avec corps de bombes de couleur claire sont des BLU 126, dérivéé de la BLU111, dérivée de la Mk 82. La BLU 126 n’incorpore que 13 Kg d’explosif.

      1. Merci Nenel pour ces détails.
        Si la problématique des dommages collatéraux peut être effectivement traitée en format 250kg avec charge moindre,
        on peut tout de même regretter que le développement AASM 125kg n’ait pas pu aller à son terme car, au delà de l’aspect des dommages collatéraux, cela aurait pu permettre :
        – une meilleure allonge de l’AASM 125kg VS 250kg (avec un kit de propulsion similaire)
        – une amélioration de l’autonomie de l’avion porteur pour un nombre équivalent de bombes
        – une facilitation à l’adaptation des AASM sur d’autres avions plus légers que le Rafale (on perçoit assez vite que le M2000 se sentirait plus à l’aise avec 4 AASM125 sous ses ailes, plutôt que 4 AASM250).
        J’espère donc que la messe n’est pas encore dite pour le format 125kg.
        D’ailleurs, l’effet volume à venir sur le format 250kg (dont il est question ici) va peut-être permettre d’aller plus facilement un peu plus loin dans cet ambitieux et innovant programme qu’est l’AASM.
        A suivre.

        1. Ou bien, l’A2SM 125 est trop cher. Et avec les quantités tirées, on peut se passer des 125 et des 1000…et acheter sur étagères!

        2. Le pb avec l’AASM 125 n’est pas son prix mais technique. Avez vous déjà vu un largage d’AASM? Si oui alors vous remarquerez son comportement lorsque celle-ci quitte son vecteur. Il faut de la masse et justement la 125 n’en a pas assez, trop de risque que le vecteur et sa munition s’accroche.

          1. Ah bon?
            http://www.meretmarine.com/fr/content/premier-tir-pour-la-version-125-de-larmement-air-sol-modulaire
            http://www.meretmarine.com/fr/content/un-aasm-guidage-laser-detruit-une-cible-mobile-terrestre

            Pour régler les pbs, je pense que c simplement une question de financement. C pas encore la priorité, peut-être avec le Rafale F3R, il est prévu de nouvelles fonctionnalités pour l’A2SM…
            Non, je n’ai jamais vu de largage, mais il se pourrait bien qu’il y en ait un bientôt sur votre tête si vous continuez vos fotes d’ ortografes :-))

  2. Petites corrections:

    L’Inde n’a pas d’influence sur la commande d’AASM, celle-ci ne l’ayant pas commandé et utilisant des munitions air-sol équivalentes d’origine israélienne.

    Ensuite, seule le kit pour la munition de 250 (ou 225 en fonction du corps de bombe) existe et est réellement utilisée. Les plus grosses ou plus petite, comme la 125 , voeux de l’ADLA pour réduire les dommages collatéraux, ne sont pas qualifiés et posent des problèmes que seul un développement spécifique, qui n’a pas été financé, pourrait lever.

    1. Bonjour Electric Bruno,
      « des munitions air-sol équivalentes d’origine israélienne. » …
      Pourriez-vous nous préciser lesquelles ?
      Et pourriez-vous nous en dire plus sur le niveau de similitude entre ces bombes israéliennes et l’AASM ?
      Vous remerciant,

  3. L’AASM se différencie d’une bombe guidée par son système de propulsion qui permet effectivement de frapper a des dizaines de km de la cible, c’est presque un mini missile de croisière.
    Reste à savoir ce qu’est la quantité et également le « block 4 » , car j’avais vu qu’on cherchait à simplifier cette bombe pour la rendre moins onéreuse et plus proche d’une GBU américaine.

    1. Vous repondez a la question que je me posais, a savoir comment une bombe faisait pour avoir une finesse de 4 ))
      C’est quand meme du bon matos !

    1. Pour l’anti-bunker … faudrait faire du plus lourd (500kg à 1 tonne), ce qui pourrait donner un effet Gbu24 amplifié … grâce à la vitesse !
      Mais cela ne permettra jamais d’atteindre les mêmes résultats que la charge Broach (de 450 kg pour la seule double-charge) des Scalp et de la vitesse qui va avec … lesquels Scalps ont déjà pas mal labouré le sous-sol irakien.
      D’ailleurs, au sujet des Scalp en Irak/Syrie, qqun sait-il si le UK en tire également aussi régulièrement que nous à partir de ses Tornado ???
      .
      Pour l’anti radar SEAD-DEAD … l’AASM 250 fait sans doute le job dans certains cas … mais doit bien manquer d’allonge et de vitesse pour d’autres (… peut-être qu’une version 125kg plus nerveuse et avec plus d’allonge pourrait « partiellement » pallier à cette carence ? Cf mon post plus haut à Nenel).
      .

      1. @ Fralipolipi

        .
        Yep, les brits en on tiré quelques uns contre des Bunkers de l’EI.
        .
        https://ukdefencejournal.org.uk/tornado-jets-unleash-storm-shadow-missiles-islamic-state/
        .
        Quelques Brimstones également.
        .
        https://ukdefencejournal.org.uk/brimstone-strikes-islamic-state-tank/
        .
        .
        Concernant une version anti-radar, il faudrait à l’AASM un autodirecteur Homing-On-Jam, le principe est que la bombe fonce en GPS/INS sur la cible jusqu’à ce que l’autodirecteur intercepte une onde provenant du système de brouillage et/ou radar ciblé et ce verrouille immédiatement sur ce signal et boom. Cet autodirecteur est justement utilisé avec le HARM jumelé avec un radar actif à partir de la version E.

  4. Excellente nouvelle maintenant si Dassault pouvait lâcher l’exclu sur ce kit. Il aurait des chances de faire beaucoup à l’export.

    1. Cette arme apportant un avantage conséquent, pas sûr que Dassault (ou Safran) soient les seuls à décider pour des ventes export.
      Par ailleurs, il est clair que pour l’instant, Dassault préfère conserver cet avantage que procure l’AASM pour promouvoir en priorité le Rafale.
      Tant que le gouvernement français n’y voit pas d’inconvénient, pas de souci.
      Et comme les ventes égyptienne, qatari et le réassort français mènent déjà à une substantielle réduction du coût unitaire, cela ne devrait pas changer trop rapidement (sauf si coup fumant possible en association).
      Il y a quand même les Mirage F1 du Maroc qui font exception, équipés eux-aussi d’AASM depuis qques années.

      1. Le problème c’est que ça limite les exports du kit et donc le niveau de production et donc son prix…
        Je vois pas pourquoi il faudrait lier le kit à l’avion …

  5. Moins cher pour aussi bon …Allahou Akbar ! – Une mort moins chère pour ces terroristes de malheur, voilà qui est une bonne nouvelle, que demander de plus..!

  6. La quantité d’AASM fabriqué restera toujours largement inférieure à celle de GBU U.S. Et donc l’AASM restera cette bombe capable mais couteuse… Ce qui explique qu’actuellement les Rafales pilonnent l’EI principalement avec des GBUs.

    1. Les Gbu sont pas comparables aux aasm.
      Les jdam et jdam extended sont la comparaison.
      Mais vous avez raison sur le prix et le nombre de commande. C’est tout le problème des industries françaises et elles le savent et elles font face. Le prix d’une association n’est pas réellement connu, ou alors avec le prix de r&d qui a déjà était dépensé qu’on fasse un kit ou un milliard. Bien sur plus il y a exemplaires plus on divise cette somme. Mais encore une fois c’est un autre budget. Tout ça pour dire qu’il est fort probable que le prix unité soit largement inferieur que les chiffre que l’on a.

      1. Les chiffres du sénat et les déclarations de l’industriel. Le chiffre du sénat est 12x le prix d’un jdam (r&d inclus), l’industriel certifie que le prix unitaire (sans r&d) est bien moindre mais reste supérieur à celui d’un jdam

  7. Peut-être la meilleure solution pour lutter contre les bulles de déni d’accès et batteries de missiles mobile. Mais le point le plus important est politique: la France se réarmer et avec du matériel de pointe. Nos politiques pensent donc enfin que le monde est enlisé dans un conflit durable,mobile et que les temps du dialogue sont révolus. C’est enfin une nouvelle de temps de guerre.

    1. Je suis d’accord. Mais juste sur les bulles ne serait il pas mieux de balancer les leurs actifs (prévu pour le Rafale) avec un probulseur vers l’avant pour que les batteries vident leurs missiles ? Ça coûterait peut être moins chers et permettrait au Rafale d’avoir des leurs pour les missiles air air arrivant de front

      1. Pas d’après les sources occidentales que je consulte, comme TTU. Si le radar  » normal  » des batteries sol air russe est doublé d’un systèmes spécialisé pour traquer le domaine de vol du rafale, c’est parce qu’il y a lacune. Comme le dit système à été présenté il y a deux ans, et que le budget russe est passé ailleurs, les rafales volent tranquillement.

    2. @ Fabien

      Absolument pas. 50 km de distance avec un S-400 serait beaucoup trop dangereux pour le pilote du Rafale et j’ose croire que jamais l’AA française ne serait assez folle pour envoyé un Rafale à 50 km de ce type de batterie.
      .
      La meilleure solution reste le missile de croisière permettant de détruire un S-400 à plus de 500 km (SCALP/STORM SHADOW)
      .
      (pour la porté )
      .
      http://www.raf.mod.uk/rafcms/mediafiles/E28BE76F_5056_A318_A833EB4C9A735AD8.pdf

  8. La bombe JDAM est en fait une simple bombe sur laquelle a été adapté un système lui donnant une grande précision via la technologie GPS ainsi que LASER , qu’un guidage par ailettes , lui conférant de pouvoir planer après largage sur près de 25 km jusqu’à l’objectif , a rendu extrêmement efficace pour un coût mesuré .
    Cette amélioration , due à Boeing , autorise un largage par mauvaises conditions météorologiques au-dessus de la couche nuageuse sur coordonnées GPS puis guidage LASER sur cibles mobiles ; l’Armement Air Sol Modulaire ou AASM ou A2SM propose une portée de largage variable suivant l’altitude allant de 15 à 55 km permettant d’engager des cibles à cette distance tandis que la SDB ( Small Diameter Bomb ) GBU-39 est capable de planer jusqu’à la centaine de kilomètres ; toutefois si la précision et la portée de ces projectiles les rend complémentaires des missiles , ils ne peuvent en aucun cas s’y substituer concernant des frappes à bref préavis où la rapidité de l’engin s’avère primordiale pour neutraliser la menace éventuelle avec un minimum de délai .

    1. Et ils ont sorti une nouvelle version extended je crois. Avec des ailes qui a une porté de 70km. En adoptant le même systeme (en déployant les ailes au moment voulu) on pourrait aussi tripler la porté des assm. Soit 150 km mais pour la vitesse de pénétration pas top.

      1. @ Wagdoox

        La JDAM-ER que vous mentionnez est un développement conjoint d’abord, avec l’Australie via Boeing Australia, puis suite aux succès démontré, la Corée du Sud à en 2009, commencé un second développement avec Boeing. La porté maximal était de 80 km, le prix unitaire était estimé à seulement 10,000 $ US. Dans le cas de l’Australie, la production initial est censé avoir commencé en 2015, Aucune nouvelle concernant la Corée du Sud faute de volonté suffisante pour pousser la recherche 😉 ..
        .
        @ Scope

        Il y à aussi la JSOW C1 ainsi que la JSOW-ER de Raytheon qui inclut un système de propulsion.
        .
        La JSOW-C1 fut certifié IOC cette été le 22 Juin 2016, ça porté maximal en haute altitude est de 130 km. Il s’agit d’une bombe furtive à ailes rétractable semblable aux missiles de croisières (JASSM/ER/SCALP/STORM/TAURUS etc) après avoir réussie plusieurs tirs réels d’ont quelques uns sur des navires mobiles. La bombe utilise le GPS/INS + un autodirecteur IR.
        .
        La JSOW-ER qui inclue le système de propulsion, possède une porté maximal de 560 km tout en restant plus petite qu’un missile de croisière furtif ayant une porté similaire (la bombe est prévu pour être certifier sur le F-35 dans les baies internes)
        .
        La JSOW-ER est attendu par l’USAF l’US Navy et l’USMC vers 2025 avec toute une gamme de version d’ont une avec un autodirecteur Homing-on-Jam semblable à celui des HARMM.

      1. AASM sur Mirage F1. Oui, au Maroc.
        Mais sur M2000 ?.. Pourriez-vous préciser où, dans quelle AA ?
        (à part via les essais DGA/CEAM je ne vois pas).

  9. AASM, un armement high tech mais trop cher pour bien des scénario d’emploi de nos avions.

  10. Question :
    .
    Théoriquement le Rafale peut emporter 6 AASM, réparties en 3 AASM sous chaque aile.
    Hors dans la pratique, il n’embarque que 4 AASM, et donc seulement 2 AASM sous chaque aile.
    .
    D’où vient le problème ? Et-il en passe d’être résolu ?

    1. @ Tokamak

      Cela dépend de quels type d’AASM vous parlez, de quelle version du Rafale également (le Rafale M étant limité à l’appontage) ? Cela dépend également de la distance de la cible, ainsi que de la mission de l’appareils. Si l’on demande au Rafale en question de flâner 30 minutes sur zone pour identification/reconnaissance après un bombardement à 1000 km de distance, l’appareils n’a d’autre choix que d’emporté du carburant en externe réduisant du même coup la charge de bombe.

    2. Le problème s’est révélé lors du premier strike au Mali. Les 4 rafale ont quitté St Dizier avec chacun leurs 6 bombes, pas tous en aasm, certains avec des gbu. Or lorsqu’ils ont atterri certains (au moins 1)n’avaient pas largué toutes leurs munitions car sur le tribombe la première à quitter est celle du milieu, laissant la place aux extérieures, sauf en cas de pépin ! Du coup on laisse la place centrale vacante et ainsi on peut larguer au moins une des extérieures.

    3. A priori il n’y a pas de problème interdisant le viol en support triple complet. Il avait été dit à une époque que la bombe le plus « basse » devait être larguée avant les 2 plus « hautes » . Ce qui interdisait d’utiliser une grosse qualité de ce support, pouvoir choisir quel type de bombe (quel kit !) ASSM on veut larguer en premier. DE MEMOIRE (donc je peux me tromper) il me semble avoir lu un document sur un pilote de Mirage 2000D qui se plaignait de ne pas pouvoir choisir la bombe qu’il voulait larguer en premier sur son support double (là ou j’ai un doute …c’est que je ne me rappelle pas que l’on puisse panacher des GBU différentes sur Mirage D …donc pardonner mon erreur ou rectifier là) !

    4. A priori il n’y a pas de problème interdisant le vol en support triple complet. Il avait été dit à une époque que la bombe le plus « basse » devait être larguée avant les 2 plus « hautes » . Ce qui interdisait d’utiliser une grosse qualité de ce support, pouvoir choisir quel type de bombe (quel kit !) ASSM on veut larguer en premier. DE MEMOIRE (donc je peux me tromper) il me semble avoir lu un document sur un pilote de Mirage 2000D qui se plaignait de ne pas pouvoir choisir la bombe qu’il voulait larguer en premier sur son support double (là ou j’ai un doute …c’est que je ne me rappelle pas que l’on puisse panacher des GBU différentes sur Mirage D …donc pardonner mon erreur ou rectifier là) !

  11. Le kit AASM est monté sur des bombes de 125 kg depuis les années 2000, la BANG (Bombe Aeronavale Nouvelle Génération) de MBDA. La BANG est utilisée sur les Rafale M de la Marine Nationale.
    Il faut savoir qu’un kit AASM en guidage hybride (GPS + infrarouge ou GPS + illumination laser) a une précision diabolique, de moins d’un mètre. Ce qui donne des possibilités inédites au pilote et à la chaîne de commandement, du genre choisir de faire rentrer la bombe par la fenêtre du haut au lieu de la porte, pour recherche d’effet maximal de ‘blast’ à l’intérieur d’un bâtiment.
    A l’export seule l’Egypte en a commandé pour monte Rafale … pour l’instant.

    1. Le Qatar a fait de meme avec une quantité plus importante il me semble. Enfin l’Inde veut produire le kit sur son sol (je n’affirme rien sur l’Inde tant le contrat est peu public)

    1. Voilà une solution qu’elle serait bonne !!
      Moins couteuse, charge moins lourde, permettant de multiplier le nombre d’armes emportées et donc le nombres de cibles traitées, à priori terriblement précise, notamment sur des véhicules en mouvement …. pourquoi ne s’arrêter qu’au Rafale d’ailleurs. Je verrais bien ce petit missile du M2000 D en Afrique pour exploser du Toyota lancé en pleine course sans que ça coute 100 fois (je n’ai pas fait le calcul, juste une façon de parler) le prix du dis véhicule !! Entre le SCALP, Les AASM, les GBU et le Brimstom … la palette serait complète et efficace !

      1. Querelle de clocher sûrement. Même M.B.D.A se disperse entre les différents centres de production et multiplie les doublons. Quand on vous dit que l’Europe de la défense ne sert à rien, ce serait bien qu’elle mette le holà a ce genre de gaspillage.

    2. Je verrais plutôt la roquette guidée, il faut voir la porté mais ça coûterait moins cher)

Les commentaires sont fermés.