Archives quotidiennes : mercredi, 4 janvier, 2017

Syrie : Plusieurs chefs de l’ex-Front al-Nosra visés par la coalition dirigée par les États-Unis

Le porte-parole de l’opération Inherent Resolve, le colonel John Dorrian, a confirmé, ce 4 janvier, que la coalition anti-jihadiste dirigée par les États-Unis était bien à l’origine d’un raid aérien menée la veille contre l’état-major du Front Fateh al-Cham, c’est à dire l’ancien Front al-Nosra. « Il s’agissait d’une frappe américaine », a-t-il précisé. Dans un premier

Pilatus annonce la commande de 17 avions PC-21 pour la formation des pilotes de chasse français

Le ministère français de la Défense est plutôt discret au sujet du programme FOMEDEC (Formation modernisée et entraînement différencié des équipages de chasse), lequel est très important pour l’armée de l’Air étant donné qu’il lui permettra d’économiser environ 110 millions par an. Connu également sous le nom de « Cognac 2016 », ce programme vise à transférer

L’Indonésie suspend sa coopération militaire avec l’Australie

« La relation avec l’Indonésie n’a probablement jamais été aussi forte », avait estimé, lors d’un déplacement à Jakarta, en octobre 2016, Julie Bishop, la ministre australienne des Affaires étrangères. Et il est vrai que les pays partagent quelques préoccupations, à commencer par les activités de Pékin en mer de Chine méridionale. Seulement, les relations entre l’Indonésie

La coalition anti-jihadiste assure un service minimum pour soutenir les forces turques en Syrie

La semaine passée, les autorités turques avaient reproché le manque de soutien aérien de la coalition anti-jihadiste dirigée par les États-Unis pour l’offensive menée contre l’État islamique (EI ou Daesh) à Al-Bab, dans le nord de la Syrie, par les groupes rebelles qu’elles soutiennent ainsi que par ses propres troupes. « L’absence d’appui aérien lorsqu’il n’y

Pas de soldat français poursuivi après une enquête sur des accusations de viols en Centrafrique

En avril 2015, le quotidien britannique The Guardian révélait l’existence d’une note confidentielle des Nations unies dans laquelle il était fait état d’accusations d’abus sexuels contre 14 soldats français envoyés en Centrafrique dans le cadre de l’opération Sangaris. Le ministère français de la Défense, informé de cette affaire après avoir reçu un rapport Bureau Intégré