MiG-21 croates : Un responsable du ministère de la Défense mis en examen pour corruption

 

mig-croate-20161231

Ne pouvant acquérir de nouveaux avions de combat à cause de contraintes budgétaires, la Croatie avait dû se résoudre à prolonger jusqu’en 2020 ses derniers vieux MiG-21 Bis/UM qu’elle avait acquis à l’Ukraine peu après son indépendance.

Pour cela, en 2013, Zagreb se tourna une nouvelle fois vers Kiev et confia à la société ukrainienne Ukrspecexport un marché de 17 millions d’euros pour remettre à niveau 7 MiG-21 et en acquérir 5 autres. Seulement, si le contrat fut exécuté dans les temps, les appareils livrés restèrent cloués au sol pour « des raisons techniques ». Ce qui motiva une enquête de la police militaire croate.

Cette dernière découvrit au fil de ses investigations que de vieilles pièces détachées provenant de Bulgarie et d’Algérie avaient été utilisées pour la révision des MiG-21. Qui plus est, les numéros de série des moteurs avaient été effacées et que d’autres composants ne correspondaient pas à la documentation technique. D’où l’ouverture d’une autre enquête pour voir s’il n’y avait pas de malversations lors de la notification du contrat à Ukrspecexport…

Ce qui a effectivement été le cas. Le 30 décembre, la justice croate a mis en examen un haut responsable du ministère de la Défense [le chef du Département de la maintenance et de révision de l'Institut technique aéronautique, ndlr] ainsi qu’un intermédiaire agissant pour le compte d’une entreprise « étrangère ».

Il est aussi reproché au premier d’avoir réclamé des pots de vins d’un montant de 50.000 euros à deux sociétés intéressées par ce marché. Si l’une d’elle a refusé, le représentant de l’autre aurait donc eu moins de scrupules….

Quoi qu’il en soit, l’objectif de Zagreb reste la modernisation de son aviation de chasse. Une décision sur le choix d’un nouvel appareil devrait être annoncée d’ici la fin de l’année, d’après ce qu’a indiqué, la semaine passée, la présidente croate, Kolinda Grabar-Kitarović. Et une équipe « consultative » a été mise en place pour étudier les différentes options possibles.

Selon la presse croate, parmi les avions qui intéressent Zagreb, l’on trouve le Rafale, le F-16 (d’occasion), le Gripen, le TA-50 sud-coréen et le Scorpion de Textron-Airland. Le défi sera de trouver un bon compromis entre les capacités recherchées par la force aérienne croate et la marge de manoeuvre financière… D’autant plus qu’il est aussi question d’acquérir des hélicoptères de transport, a priori des Sikorsky Black Hawk.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].

Contributions

  1. de Elmin

    • de MD

      • de Elmin

      • de Zayus

      • de TontonCharlie

  2. de Caton

    • de Thaurac

  3. de Renemachin

  4. de ScopeWizard

    • de Thaurac

  5. de Polymères

    • de Waernuk

      • de Polymères

      • de Caton

  6. de chapi

  7. de wagdoox

  8. de R2D2

    • de ruffa

  9. de Julien

  10. de Lagaffe

  11. de fraisedesbois

  12. de TontonCharlie

  13. de batgames

  14. de fred06

  15. de Zayus