MiG-21 croates : Un responsable du ministère de la Défense mis en examen pour corruption

 

mig-croate-20161231

Ne pouvant acquérir de nouveaux avions de combat à cause de contraintes budgétaires, la Croatie avait dû se résoudre à prolonger jusqu’en 2020 ses derniers vieux MiG-21 Bis/UM qu’elle avait acquis à l’Ukraine peu après son indépendance.

Pour cela, en 2013, Zagreb se tourna une nouvelle fois vers Kiev et confia à la société ukrainienne Ukrspecexport un marché de 17 millions d’euros pour remettre à niveau 7 MiG-21 et en acquérir 5 autres. Seulement, si le contrat fut exécuté dans les temps, les appareils livrés restèrent cloués au sol pour « des raisons techniques ». Ce qui motiva une enquête de la police militaire croate.

Cette dernière découvrit au fil de ses investigations que de vieilles pièces détachées provenant de Bulgarie et d’Algérie avaient été utilisées pour la révision des MiG-21. Qui plus est, les numéros de série des moteurs avaient été effacées et que d’autres composants ne correspondaient pas à la documentation technique. D’où l’ouverture d’une autre enquête pour voir s’il n’y avait pas de malversations lors de la notification du contrat à Ukrspecexport…

Ce qui a effectivement été le cas. Le 30 décembre, la justice croate a mis en examen un haut responsable du ministère de la Défense [le chef du Département de la maintenance et de révision de l’Institut technique aéronautique, ndlr] ainsi qu’un intermédiaire agissant pour le compte d’une entreprise « étrangère ».

Il est aussi reproché au premier d’avoir réclamé des pots de vins d’un montant de 50.000 euros à deux sociétés intéressées par ce marché. Si l’une d’elle a refusé, le représentant de l’autre aurait donc eu moins de scrupules….

Quoi qu’il en soit, l’objectif de Zagreb reste la modernisation de son aviation de chasse. Une décision sur le choix d’un nouvel appareil devrait être annoncée d’ici la fin de l’année, d’après ce qu’a indiqué, la semaine passée, la présidente croate, Kolinda Grabar-Kitarović. Et une équipe « consultative » a été mise en place pour étudier les différentes options possibles.

Selon la presse croate, parmi les avions qui intéressent Zagreb, l’on trouve le Rafale, le F-16 (d’occasion), le Gripen, le TA-50 sud-coréen et le Scorpion de Textron-Airland. Le défi sera de trouver un bon compromis entre les capacités recherchées par la force aérienne croate et la marge de manoeuvre financière… D’autant plus qu’il est aussi question d’acquérir des hélicoptères de transport, a priori des Sikorsky Black Hawk.

27 commentaires sur “MiG-21 croates : Un responsable du ministère de la Défense mis en examen pour corruption”

  1. Etonnant que le rafale figure dans cette liste et pas des occasions de 2000 ou de F1 …
    on note l’absence du typhoon et du F18, ce qui rebd encore plus etonnant la presence du rafale, a moins que de nouvelles formes de contrats soient proposés…

    1. Avec la mésaventure de leurs Mig 21, les Croates ne veulent sans doute plus s’embarrasser avec des avions qui ne sont plus fabriqués et pour lesquels les pièces détachées seront de plus en plus difficiles à trouver. Ceci élimine d’emblée les 2000 et le F 1. C’est d’ailleurs sans doute ce qui les fera hésiter pour les F 16 européens qui seront prochainement mis sur le marché de l’occasion, ce que mentionne le 2 ème article croate cité ici par M. Lagneau . Il y est dit notamment que le Rafale a été éliminé du choix effectué par une première commission d’étude , formée sous l’ancien ministre de la défense, tout comme les F-16 ( comprendre ici : proposés par les Israéliens . Pour ces derniers, la raison pourrait être bien être que leurs équipements sont non-conformes à ceux de l’OTAN) . Il indique que l’ancienne commission , qui comprenait 4 généraux et anciens commandants de l’armée croate, a été élargie pour inclure 2 anciens pilotes de Mig-21, qui s’étaient rendus célèbres en désertant en 1992 l’ex-aviatiion yougoslave avec leurs avions , plus un financier qui est un homme d’affaire en poste dans une société d’exportation d’armes. La liste des avions qui sera examinée comprend donc le Gripen et le FA-50 , retenus par l’ancienne équipe , le Rafale et le F-16 qui dont les cas seront rééxaminés, plus le Scorpion pour lequel Textron vient de déposer une offre.
      L’auteur note que cette nouvelle étude n’est pas sans lien avec que le budget croate de dépenses militaires a été légèrement augmenté. Et aussi le fait que la Russie va  »faire un don de 6 Mig 29 à la Serbie » , qui ne sont pas récents , mais qui  »ne sont pas des boîtes de conserve ». Il ajoute:  » Il n’y aurait pas une nouvelle course aux armements… mais on ne peut pas prétendre qu’il ne se passe rien de nouveau  ». Il termine par des commentaires sur les avions en compétition:
      Gripen : les Suédois attendent depuis 10 ans que l’aviation croate achète le Grippen comme les Tchèques et les Hongrois ( Note personnelle : une sorte de location vente donc?)
      FA-50 : son prix est intéressant ( 30 millions de $ environ) mais c’est un avion-école, pas un appareil de combat
      Rafale: un avion de chasse exceptionnel, acheté par l’Inde, mais aussi extrêmement coûteux ( Note personnelle : il est curieux que l’auteur ait choisi une photo du Rafale Marine pour illustrer son article)
      Scorpion : nouvel appareil de re connaissance et de pénétration bimoteur coûtant moins de 20 million de € , mais ce n’est pas un chasseur.
      F-16 : avec les appareils disponibles que l’UE n’utilise plus , il est clairement de retour dans le jeu avec les appareils israéliens.
      Ces commentaires pourraient fournir une indication sur ce que veulent les aviateurs croates, même si la décision finale risque d’être du ressort des financiers et des politiques . Clairement , ils préfèreraient voler sur des avions neufs , et des chasseurs . Et sans doute ne pas avoir à affronter un Mig-29 dans un Scorpion ou un FA-50.
      Maintenant , pourquoi le Rafale est-il toujours là ? Dassault leur avait peut-être fait une offre comparable à celle destinée auparavant à la Suisse. Et c’est ce nouveau facteur  »Mig-29  » qui nécessite peut être que la nouvelle commission rebatte complètement ses cartes.
      L’article ne dit rien des absents. Pour le Typhoon , il s’agit peut être d’un chasseur à long rayon d’action, trop spécialisé pour les Croates . Ou alors tout simplement que les Italiens, les Britanniques et les Allemands ont dû se marcher sur les pieds les uns et les autres. Ou tout simplement c’est son prix qui est trop élevé.
      Ou alors , comme pour le F-18 de Boeing, EADS n’est pas intéressé par un marché aussi étroit ( 6 appareils ou un peu plus ?)

      1. possible que la france propose un package complet incluant la formation des pn et des techniciens, voir la presence d’un detachement Air complémentaire, et un stock d’armement air-sol et air-air …
        En tout cas c’est une approche de ce type qui permettrait au rafale de penetrer les petites flottes des pays de l’est, voir des flottes sous contrainte comme la belgique, la suisse, le portugal, la irlande

      2. @MD:
        .
        Alors, contrairement au Mirage F-1 qu’effectivement vous citez aussi, il y a toujours des pièces de rechanges fabriquées pour les Mirage 2000 aussi en France qu’en Inde.

      3. Bonne analyse. En effet, si l’armée de l’air croate veut être tranquille (par rapport aux pièces de rechanges) pour un long moment il vaut mieux s’intéresser aux avions du moments. Les avions d’entraînements et autres chasseurs légers feraient absolument pas l’affaire. Je parierais sur le Gripen pour son prix mais si les Croates, en plus de vouloir être tranquille au niveau des pièces de rechanges, veulent être tranquille au niveau de la puissance, au niveau des capacités, au niveau dissuasif, alors le Rafale aurait une chance (même si très maigre).

  2. Vu le probable budget Croate, j’imagine qu’on peut d’office rayer le Rafale de la liste des candidats potentiels.

    1. Oui et pas mal d’autres aussi.
      C’est quoi le budget de la défense croate..
      Ce genre de pays devrait confier sa défense aerienne aux pays limitrophes et payer dans ce sens.

  3. On se demande comment des pieces , surement prelevées d’engin en provenance d’Algerie ,se trouvaient encore en Ukraine pays qui ,à plusieurs reprises , etait en relation avec l’Algerie pour remettre en forme des avions appartenant à la flotte militaire algerienne et comment ces pieces pouvant encore servir etaient detenues par l’Ukraine au lieu d’etre rendu au pays d’origine ??

  4. Décoré ainsi , ce MIG en jette ! A la lumière du contenu de cet article , je crains toutefois qu’il ne soit plus bon qu’à jeter …
    .
    Le MIG 21 , toute une époque ; depuis 1955 , 11 000 construits tout-de-même et 2700 km/h , 23000 m d’altitude avec l’un d’entre-eux doté d’un moteur très puissant , celui du futur MIG 25 en 1962 ; équipé d’un moteur-fusée , 35 000 m dès 1961 ! C’est dire la robustesse ainsi que la solidité de la cellule !

  5. Le rafale? Oh oui, aussi certain que la Suisse achète un sous marin…
    Qu’ils achètent des Gripen neufs ou pourquoi pas le Scorpion qui a son intérêt dans ces pays qui n’ont pas grand chose.

    1. En réalité, la suisse possède bel et bien un sous-marin, qui réalise des missions scientifiques dans le lac Léman. C’est un petit modèle de poche, je peux creuser la question si ça vous intéresse 🙂

  6. Ok petit jeu pour égayer votre réveillon : trouver l’intrus.
    Rafale
    F-16 d’occasion
    Avion léger d’entraînement et de soutien au sol textron .

  7. « Selon la presse croate, parmi les avions qui intéressent Zagreb, l’on trouve le Rafale, le F-16 (d’occasion), le Gripen, le TA-50 sud-coréen et le Scorpion de Textron-Airland. »
    mais oui mais oui la Croatie peut se payer le Rafale…

    1. Le choix du Rafale serait excellent mais vu les contraintes budgétaires de la Croatie il fau pas croire au Père-noël. Pourquoi pas des Mirages 2000 d’occasion?

  8. Le Rafale en Croatie…bizarre, je n’y crois pas trop.
    Vont finir avec le Scorpion de Textron où des f16 A/B portugais.

  9. Le Rafale?? Des M2000 d’occasion pourquoi pas, mais le Rafale.. encore en Colombie je veux bien me forcer à y croire (ça serait possible, ils en ont les moyens..) mais la Croatie, là non.

  10. le camouflage est top pour passer inaperçu au cirque bozo le clown ,à moins que ce soit déjà un avion cible remorqué ,non je ne vois pas

  11. En ce qui concerne le Rafale en Croatie,
    constatons simplement que le pragmatique gouvernement croate avait effectivement adressé des demandes d’informations à tous les constructeurs européens, consortium « Eurofighter » compris au sujet du Typhoon.
    .
    Mais au delà de cette démarche formelle quasi protocolaire sur le plan diplomatique européen, les Typhoon et Rafale furent évidemment très vite exclus au profit de SAAB avec notamment ses offres de location de Gripen.
    .
    Par contre qu’ils soient d’origine notamment brésilienne ou émirienne, les Mirage 2000 de seconde main sont régulièrement évoqués depuis 6 ans pour l’armée de l’air croate, comme le furent aussi des Mirage F-1…
    http://tangosix.rs/2014/20/08/nista-od-ruskih-mig-ova-da-li-su-mirazi-iz-emirata-na-poklon-jedno-od-resenja/
    .
    Notons aussi que des Mig-29 de seconde main issus des pays anciens membres du Pacte de Varsovie et donc appelés à être modernisés fut également souvent évoqué…
    .
    En 2016/2017, il semble que pour les 12 avions de combat qu’elle envisage, la Croatie reste intéressée par les offres de SAAB et KAI avec respectivement leur Gripen (JAS-39) et Golden Eagle (FA-50/T-50), plutôt que part celle de Textron avec son Scorpion…
    .
    Mais il est également évident que l’arrivée de nouveaux F-16 et Mirage 2000 (notamment des EAU) sur le marché de l’occasion des avions de combat intéressera forcément Zagreb.
    Verrons-nous prochainement une douzaine de Mirage 2000-9 sur ce marché 🙂 ?

Les commentaires sont fermés.