Prague va ouvrir un centre contre le terrorisme, les menaces hybrides et la propagande

desinfo-20161230Le 1er septembre dernier, le BiS, le service de contre-espionnage tchèque, avait parlé, dans son rapport annuel, d’une « guerre de l’information » menée dans le pays via un réseau de groupes de « marionnettes » et d’agents de propagande susceptibles d’être utilisés à des fins de déstabilisation.

Le service tchèque avait aussi relevé que des « agents russes » cherchaient à « attiser les tensions sociales et politiques » en s’appuyant sur des relais médiatiques » et en « soutenant les groupes populistes et extrémistes ». Et le BiS de conclure que ce dispositif pourrait être « utilisé pour déstabliser ou manipuler la société tchèque à tout moment si la Russie le décide. »

Or, avec les élections générales qui auront lieu en octobre 2017, Prague redoute une ingérence dans la campagne électorale qui serait susceptible de favoriser les candidats dont les positions seraient favorables à Moscou.

D’où l’annonce, faite en octobre par le ministre tchèque de l’Intérieur, Milan Chovanec, de la création d’un centre spécialisé dans la lutte contre le terrorisme, les menaces hybrides et la propagande.

Une décision qui s’inscrit dans les mesures recommandées par l’Union européenne, qui, en avril, avait souligné « le recours accru à des stratégies et à des opérations hybrides par des acteurs étatiques et non étatiques dans le voisinage immédiat et plus éloigné de l’UE. »

Ce centre tchèque contre le terrorisme, les menaces hybrides et la propagande sera opérationnel le 1er janvier 2017, avec une vingtaine de spécialistes dont la mission sera de faire la chasse aux fausses informations et de démonter, le cas échéant, les théories complotistes. Exercice délicat dans la mesure où l’art des propagandistes n’est pas tant de donner de fausses nouvelles mais de de les présenter à leur sauce ou d’en donner une interprétation qui va dans leur sens.

Qui plus est, ces spécialistes auront du pain sur la planche étant donné que les autorités tchèques estiment à une quarantaine le nombre de sites Internet diffusant des informations biaisés ou fausses dans le but de donner, comme l’a confié Tomás Prouza, le secrétaire d’État tchèque aux affaires européennes, au quotidien britannique The Guardian, « des images négatives de l’Union européenne et de l’Otan » afin de mieux « décourager les gens de participer aux processus démocratiques. »

« L’objectif principal de la propagande russe en République tchèque est de semer le doute dans l’esprit des gens quant au fait que la démocratie est le meilleur système pour organiser un pays », a insisté M. Prouza.

Cela étant, l’on peut avoir quelques doutes sur l’efficacité de ce centre tchèque censé lutter contre la désinformation. Même s’il aura un compte sur Twitter (ce qui reste insuffisant) pour rétablir la véracité des faits, il sera accessible sur le site du ministère de l’Intérieur. Or, à partir du moment où la parole gouvernementale est remise en cause par certains ayant en tête le refrain « on nous cache tout, on nous dit rien », cela ne paraît pas pertinent. Qui plus est, il sera installé dans une bâtiment utilisé, pendant la période soviétique, pour les interrogatoires de la police secrète tchécoslovaque. Pour le coup, avec ce symbole négatif, c’est donner le bâton pour se faire battre…

55 commentaires sur “Prague va ouvrir un centre contre le terrorisme, les menaces hybrides et la propagande”

  1. wouahhh! Fancy Bear nous a fait voter à l’insu de notre plein gré pour Fillon, pour qui vont ils nous faire voter à la Primaire de la Gauche?

  2. Ne serait-ce pas simplement plus efficace de remettre en place des frontières???

    On entend déjà les « mais c’est impossible monsieur, on ne peux pas contrôler chaque mètre de frontière ». Certe, mais entre ne rien contrôler et contrôler ce que l’on peut, cela fait une grande différence!!!

        1. wagdoox : donc demain un gouvernement pourrait censurer encore d’avantage ce que tu dis t’empêcher par exemple de venir poster des critiques ici? Ou alors t’empêcher de dire du mal de ce gouvernement ailleurs sur le net, c’est ça que tu veux? C’est la chine ton modèle? Et puis tant qu’à faire si on copie la chine sur la censure d’internet, faisons travailler les français comme les chinois, diminuons le salaire des français au niveau des chinois.
          Bref un moment faut arrêter de dire n’importe quoi hein les gars

    1. Quel rapport entre les frontières physiques d’un état et la propagation d’informations fausses de RT ou Sputnik pour ne citer qu’eux sur internet ?

      1. @ sonata : pouvez-vous citer vos preuves que les sites dont vous parlez diffusent des informations fausses ? La diffamation étant, elle aussi, une forme de propagande.

        1. Vous auriez une montagne dans votre assiette, que vous continueriez d’y voir un petit pois. La mauvaise foi semble devenir une maladie par les temps qui courent…

          1. Pas de chance , ce n’est pas RT.
            Pas de chance, la loi El Khomeiny est bien liée a l’Europe puisque c’est la traduction en droit français d’une directive européenne.
            Quand a considérer  » le Petit Journal  » comme une référence, c’est bien le signe évident de la décadence intellectuelle française.
            Revenez quand vous voulez.

        2. Votre réaction comme un leitmotif est celui que l’on lit toujours de la part des trolls de Moscou

          1. «  »Vous etes un agent au service d’une nation hostile, c’est un fait ! Et tout le monde le sais ! » » »

            n’exagérez pas! laissez tomber la série des oss117 et bon baisers de russie.

          2. @ Elmin : ce propos, qui constitue une diffamation en bonne et due forme, car entièrement constituée, pourrait faire l’objet d’une poursuite pénale. La grossière faute de grammaire finale permet aussi de voir immédiatement à qui on a affaire.
            Tenez, je vais faire comme Poutine : je serai magnanime ; je vais laisser tomber les comportements irresponsables et les propos d’école maternelle. Sans poursuivre. Je me permettrai seulement de vous conseiller de continuer vos enquêtes journalistiques passionnantes, au Petit journal notamment. Mais il y a aussi « Sélection du Reader’s Digest » qui est pas mal, et « radio Free Europe » qui atteint elle aussi des sommets d’investigation. Maintenant il faut que je vous laisse, je file à ma banque pour voir si mon chèque de Moscou est en route !

      2. Le rapport est immédiat pour ceux qui prennent la peine de réfléchir!!!
        .
        Il ne peut y avoir propagande et possibilité de déstabilisation que lorsque les conditions sont réunies dans le monde réel!!!
        .
        Il n’y aurait pas de Trump si les pseudo-élites US avaient pris les mesures pour limiter la casse au niveau de la classe moyenne américaine qui se paupérise en voyant les usines délocaliser en Chine!!!
        .
        Il n’y aurait pas de déstabilisation de la France à coup d’attentats si la population magrébine de 2ème génération avait été intégrée dans la société de consommation et plus généralement de la République!
        .
        Il n’y aurait pas de Marine LePen au 2ème tour de l’élection présidentielle si les gouvernements avaient fait le nécessaire pour réguler les flux de migrants en laissant prospérer des bidonvilles en plein Paris!!!
        .
        Ces centres de lutte contre la propagande sur internet ne sont qu’une fumisterie de plus. Tant que les pays occidentaux seront gérés par des 68ards attardés, il n’y aura aucune solution mais qu’une lente agonie…

        1. Mais les 68ART, génération du baby-boom, ne sont plus vraiment aux manettes. Et jeter les responsabilités sur une génération est un peu un raccourci facile et inepte. Mais d’une certaine manière c’est un peu vrai, surtout à cause de ceux qu’écoutaient les yéyés ringardos et inexportable! Let it be mon gars, let it be… Demain si je vais à Lisbonne, Tokyo ou la Nouvelle Orléans, je pourrait toujours trouver quelqu’un pour parler Mozart, Jimi Endrix ou Led Zeppelin, par contre si je leur parle de Sheila, Johnny, ou Polnareff, on va pas me comprendre voyez-vous? Et oui, il y a une culture international incontournable, et il y a les chanteurs de balouze ringard français, grossières pâle-copies d’artistes musicaux anglo-saxon, la banane ne faisant pas le rocker. Ce soir je vais écouté du « Tuba Skinny » une coupe à la main. Santé!

      1. @lagaffe
        …En attendant depuis que la Douane et les flics bossent ensemble les résultats sont là, et plus d’un contrebandier se ch…dessus quand ils se font alpaguer!

      2. Une chose est sûr, vos sympathiques 16’000 douaniers n’arrêtent ni les terroristes berlinois en goguette, ni le trafic de kalachikovs et autres armes de guerre en provenance des Balkans (Croatie, Serbie, etc…)… Les petites frappes des quartiers Nord de Marseille s’en félicitent!!!

          1. J’ai l’impression que les trolls de l’année prochaine sont arrivés )) ca promet !
            Remarquez on nous avait prevenu, le FN ne demarrera la campagne qu’en janvier donc, eu egard aux relations de soumission entre le FN et le kremlin, on peut s’attendre a voir debarquer une flopée de trolls tant facho que moscovites pour nous expliquer que l’UE et l’Otan c’est le mal incarné et que la russie est un paradis democratique

  3. Hummmm propagande et contre propagande…… un jeux de dupe…… mais c le jeux actuel de la Russie. On pourrait également en subir les conséquences en mai…..

  4. En fait si on est pas tous de socialistes prêt à revoter pour Hollande à 100% c’est à cause des russes, les méchants ! je le savais !

    1. Revoter pour Hollande … qui ne se re-présente pas ? Vous m’avez l’air d’être très à la page vous …

  5. Le problème, comme d’habitude, c’est que « de l’autre côté  » , on peut dire exactement la même chose et faire exactement la même chose, c’est-à-dire créer des centres de lutte contre la propagande de l’OTAN et contre la propagande atlantiste en général ; ils n’auront aucune difficulté à trouver des dizaines de sites qui diffusent consciencieusement ou même inconsciemment, la Doxa occidentale..

    1. Ce qui m’epatte, c’est que vous sachiez cela ? Comment se fait il ? Parce que moi qui ai vecu en russie, je n’ai jamais entendu parlè de ces sites… mais vous et vos acolytes, si !!
      Ca en dit long … tres tres long … sur qui vous etes …
      Mon dieux que j’aimerais avoir accès aux logs de ce site …

      1. Ciel ! Moi et mes collègues spetznats, nous sommes démasqués ! Par la moustache de Karl Marx ! Qu’allons-nous devenir ! Comme j’aimerais pouvoir vous donner tous les détails me concernant ! Trouvez un moyen discret et je me ferai un plaisir de vous communiquer tout ça pour vos longues soirées à l’institut.
        Peut-être même, on peut rêver, j’arriverai à vous retourner et à ce que vous rejoignez notre mouvement clandestin ! Pour cet exploit, je suis certain que Medvedev m’offrirait une datcha et une Trabant !

  6. le crash de l’avion russe Tu-154 a été causé par une attaque radio-électronique
    que cette chute est due à une attaque radio-électronique commanditée par la CIA. Selon l’expert russe Alexandre Artamonov, les exécutants pourraient être des navires français qui étaient présents en Mer Noire.
    Deux bâtiments de guerre français « Dupuy- De-Lôme », le meilleur d’ailleurs dans le domaine de la lutte radio-électronique et « Le Chevalier Paul » croisent également dans le même périmètre.

    1. Venir troller un article sur les trolls…
      Merci Jk de nous donner un exemple parfait de cette guerre de l’information que mène la Russie.

    2. Là une fois de plus, vous dépassez les bornes! Si l’avion russe n’avait pas été une bouse, les pilotes auraient pu au moins essayés d’amerrir. On est pas comme vous les russes, la gueule collé à la propagande du Kremlin, on a une vie démocratique et individuel nous, pas comme des moutons hébétés devant un Berger-dictateur. Le gouvernement russe a une politique puéril et archaïque, faut pas qu’il s’étonne d’être la risée des élites mondiales bienfaisantes. L’assassina de masse est une grave accusation, alors que pour l’instant les enfants d’Alep qui courent sous les bombes sont bien réel eux; et c’est juste le résultat de la politique froide et insensible de Poutin, qui impose successivement ses droits vétos afin d’éviter que l’ONU contrôle et stabilise la Syrie.

      1. @ Eliot Mess : le saviez-vous ? Vous êtes une sorte de metre- etalon de l’anti-russisme le plus abouti ; je crois que rien n’y manque, pas un boulon, pas une virgule. J’ai particulièrement aimé « l’enfant qui court sur les bombes à Alep » , alors que le cessez-le-feu est en vigueur depuis plusieurs jours. Par contre le coup du « berger dictateur » et des moutons, c’est moyen vous auriez pu au moins tenter « l’ours de la place rouge « , ou  » le maître du Kremlin, » sans parler du  » tsar » qui font toujours de l’effet. Merci cependant pour vos efforts, je garde précieusement vos productions dans ma collection privée et j’attends avec gourmandise la prochaine.

        1. Jacques, c’est l’heure de nourir votre ours et d’aller lui jouer de la balalaïka !

    3. la France qui attaquerait un avion Russe et civil de surcroit, vous tournez au LSD? délirant comme commentaire …
      Peut être ignorez vous que la France travaille avec la Russie dans bien des domaines et que cela fonctionne plutôt bien! (station spatiale par exemple)

      Souhaitons que le compte rendu de l’enquête soit rendu publique.

      1. @titi74 : je confirme que la France travaille avec la Russie, notamment dans le domaine de la Défense nationale : tous les jours, des avions cargo civils et militaires, Russes, atterrissent et décollent de la base de Istres ou Evreux pour transporter la logistique de nos troupes déployées en Afrique ou ailleurs… sans l’aviation russe, la France ne pourrait pas maintenir ses déploiements extérieurs, elle n’en a plus la capacité avec une aviation de transport obsolète et complètement épuisée… je ne comprends pas pourquoi la presse ne donne pas toute l’importance qu’elle mérite à cette information : honte de dire la vérité, encore une fois ?
        Il existe une collaboration bien plus discrète et récente : depuis la mi-décembre environ, il y a un véritable défilé d’avions de transport civil Russes, appartenant à plusieurs compagnies, sur l’aéroport de Chateauroux. Pourquoi Châteauroux ? Chacun sait qu’il s’agit de la destination principale des avions qui viennent chercher des armes et des munitions fabriquées dans la region.. cet aéroport discret, anciennement base aérienne américaine, et qui s’appelle aujourd’hui aéroport Marcel Dassault, est très vaste et il sert aussi beaucoup pour l’entraînement de plusieurs compagnies aériennes.. mais il y a un ballet quasi quotidien d’avions venus des quatre coins du monde, Moyen-Orient et Afrique notamment, pour chercher des munitions… que viennent faire ces avions russes quotidiens qui viennent chercher « de la merchandise » a Châteauroux ? Je vous laisse le soin de trouver la réponse.. Des photos de ces différents avions ainsi que leurs références précises sont à la disposition de tout le monde, éventuellement.

        1. Il vous faudra réviser les symboles nationaux sur la queue des avions de transports utilisés par l’armée française le troll de moscou….

        2. Il s’agit d’avions pour l’essentiel ukrainiens, appartenant à une société civile appelée Antonov Aircraft. Certainement pas des avions de l’Armée de l’Air russe. Lorsqu’elle a besoin d’une capacité de transport lourd spécifiquement militaire, la France fait appel au C-17 ou aux C-5 de l’OTAN, en aucun cas aux russes.
          Que vous soyez une groupie énamourée de Poutine, ça vous regarde. Mais pas au point de raconter des élucubrations pareilles.

          1. Il y a eu au debut de serval des transports fait par la societe Volga-dniepr et 224eme brigade volante, toutes deux des compagnies russes qui ont effectivement ete remplacee par la compagbie ukrainienne apres l’invasion de la Crimée.
            Il fait se rappeler qu’a cette epoque, nous consciderions la russie comme un pays amis si pas alliés, que nous construisions pour eux deux BPC, et que nous équipions leurs chars et helicopteres en optronique et électronique made in france…
            Visiblement jacque29 omet de donner ces details qui ne vont pas dans l’axe souhaité de la communication

          2. @ Vous souhaitez avoir les immatriculations, les numéros de plan de vol ? Deux petites heures de travail et je vous fais ça tranquillement….. vous voulez aussi les photos ? Nous en avons quelques-unes en effet. J’espère simplement que vous saurez faire la différence entre une immatriculation ukrainienne et une immatriculation Russe

        3. Mais arretez de dire des conneries plus grosse que vous !! Sans rire arretez ca devoent carrement grotesque, et la vous voys attaquez aux armees francaises , et ca ca me fou grave en rogne !!!

          1. Allez donc faire un petit tour en bout de piste à Évreux ou à Istres, ça vous changera les idées ça vous eduquera un peu !

  7. Un article habituel de propagande.
    Les lecteurs ne sont pas dupes:
    Et à la NSA, ils passent leurs journées à jouer à Battlefield 1 sur leurs PC ?
    Ils se sont fait griller pour espionnage, ingérence et piratage massif dans tous les domaines, limite des casus belli, et O sanction…

    BREIT | 31.12.2016 à 19:09
    ridicule jusqu’au bout, lui qui a mis sur écoute tous les gouvernements étrangers, il est vrai qu’ils n’ont pas osé beaucoup protester, même Mme Merkel a laissé faire.
    Il voudrait nous faire croire qu’aux Usa il n’y a pas un seul hacker, son obsession de Poutine lui fait vraiment dire et faire n’importe quoi.
    photonfrench | 31.12.2016 à 13:05
    La seule explication que trouve le président américain sortant est de nous dire que si la grande majorité des médias « mainstream » pro-Clinton n’a pas réussi à faire élire « sa protégée » ca ne peut donc être que l’oeuvre de hackers russes…
    Alors que son pays (et le reste du monde) se trouve surveillé par une agence aussi puissante que la célèbre NSA, sommes-nous sensé croire à de pareilles sottises ?
    vadaka | 31.12.2016 à 12:54
    En réalité, une erreur a été commise et reconnue par « l’assistant informatique » d’Hillary. Il a accepté l’entrée d’un message « indésirable » reconnu comme tel par l’anti-virus. Peut-on parler, dans ces conditions de cyber attaque diligentée par de prétendus spécialistes?
    mohammedahmed | 31.12.2016 à 11:25
    Il ne recrute pas des hackers mais juste des informaticiens de talent
    NicoLeFou | 31.12.2016 à 11:41
    A lire l’article on a l’impression que la Russie fait dans l’exceptionnel? Mais aux USA c’est pareil, des hackers vont en prison puis sont recrutés discrètement par les agences fédérales pour aider les USA en faisant ce qu’ils savent faire: Une guerre virtuelle ou des sites sont attaqués, des infos volées, des secrets techniques copiés…

    1. Ah ok, parfon alexandar, la nsa fait n’importe quoi donc on doit laisser les russes nous agresser …
      Et vous oser dire que vous etes patriote ? Mais ce genre de raisonnement n’effleurait meme pas un patriote ! Ni quiconque qui aurait un jour servi son pays avec honneur …
      Vous en dites décidément beaucoup sur vous , comme jacque29, en cherchant a defendre l’indéfendable !

Les commentaires sont fermés.