L’aviation russe a appuyé les rebelles syriens et les forces turques contre l’EI à Al-Bab

su25-20161211

Alors que la Russie et la Turquie viennent de se mettre d’accord sur un cessez-le-feu en Syrie (qui ne concernera pas les jihadistes), l’aviation russe a bombardé des positions de l’État islamique (EI ou Daesh) à Al-Bab, où des groupes rebelles syriens, appuyés par les forces turques, mènent une offensive depuis la mi-décembre.

Ces frappes russes, a indiqué l’agence turque Dogan, qui cite des sources militaires, ont eu lieu dans la nuit du 28 au 29 décembre, précisement dans la partie sud d’Al-Bab. Cependant, il n’a pas été précisé si ces bombardement ont fait l’objet d’une coordination entre Moscou et Ankara.

En tout cas, si cette information est confirmée (elle l’a été par un responsable turc auprès du quotidien pro-gouvernemental Daily Sabah), ce serait la première fois que les forces russes viennent en appui à des groupes armés hostiles au régime de Bachar el-Assad, ainsi qu’aux forces turques. Il y a un an, après l’affaire du bombardier tactique Su-24 Fencer abattu par des F-16 turcs, une telle chose était impensable…

Pour rappel, cette semaine, Ankara a acccusé la coalition anti-jihadiste dirigée par les États-Unis de ne pas soutenir ses opérations à Al-Bab, où les forces turques ont récemment subi des pertes relativement importantes, avec 16 soldats tués en une seule journée.

« En ce qui concerne nos opérations à Al-Bab (…) la coalition internationale a le devoir d’assumer ses responsabilités, notamment en matière de soutien aérien », avait en effet déclaré Ibrahim Kalin, le porte-parole de la présidence turque. Visiblement, la Turquie a trouvé le soutien qu’elle demandait auprès de la Russie.

Ces frappes russes ont été effectuées alors que la Turquie et la Russie ont trouvé un accord sur un cessez-le-feu entre les forces syriennes et les groupes rebelles soutenus par Ankara.

Cette trêve, qui doit entrer en vigueur à minuit, ne concerne pas les groupes jihadistes (EI et Fateh al-Cham). Acceptée par l’opposition syrienne (y compris le groupe Ahrar al-Cham), elle doit permettre la tenue de négociations de paix, supervisées par la Turquie et l’Iran.

75 commentaires sur “L’aviation russe a appuyé les rebelles syriens et les forces turques contre l’EI à Al-Bab”

  1. Si on veut un jours arrêter le carnage, il faudra négocier avec un représentant du régime et avec les russes. Donc il faudra faire des concessions partagés par tous; sinon retour à la case zéro et au status quo meurtrier. Et si l’ONU ne viens pas jouer les juge de paix, on en finira jamais avec les pseudos solutions. Le 1er janvier Antonio Guterres deviendra secrétaire général de l’ONU, peut-être cela changera les choses…

    1. @eliot mess
      vous avez raison. Beaucoup oublient qu’on fait la paix avec ses ennemis, pas avec ses amis.

    2. @Eliot Mess
      Justement, l’ONU… la Suède participe au conseil de sécurité avec Margot Wallström (Ministre des Affaires Etrangères) et Olof Skoog. Ce dernier a déjà eu plusieurs postes diplomatiques, et semble stable, en revanche, attendez-vous à des interventions fabuleuses de M. Wallström : /
      .
      Il se peut qu’il y ait un peu de tout, à boire et à manger. La question qui semble lui tenir le plus à coeur est l’égalité des sexes, et c’est sur ce programme que sa participation a été mise en avant. Ca a d’ailleurs été l’un des impératifs du gouvernement lors de la restructuration accélérée des forces armées du Royaume, face au voisin russe; les unités doivent être « égalitaires ».
      .
      Sinon que les volontaires ne se bousculent déjà pas au portillon (…) Personnellement, j’aurais peut-être vu à combler les vides en premier lieu. Le reste pouvant être volontiers appliqué quand le niveau de la crise sera réduit.
      .
      J’attends juste qu’elle nous ridiculise tous en imposant des quotas dans le conflit avec l’EI. Mais je suis mauvaise langue, laissons-la s’installer…

      1. Pathfinder,
        Les droits LGBT, l’égalité des sexes, la lutte contre toutes les discriminations, sont devenues les priorités de nos gouvernements, contribuant ainsi à substituer au politique, la vie de la cité et la recherche du bien commun, un progressisme sociétal qui ne rend de compte à personne et s’impose à tous comme un totalitarisme moral.
        Si certains s’étonnent encore du mépris des musulmans envers ce qu’est devenu notre civilisation avec ça, je ne peux rien pour eux.

        1. Totalitarisme?
          Nous avons élu un progressiste ou nous subissons un dictateur libertaire qui emprisonne les réacs?
          Poisson aurait gagné les primaires si la majorité était mécontente à droite!
          Qui veut défaire l’égalité des sexes là où elle est instaurée?
          Assumez, affirmez vous avec les réacs musulmans!

          1. Ça s’appelle une dictature d’un nouveau genre ; c’est la même chose mais sur des sujets plus polémiques , plus soft …
            .
            L’égalité est un mot fourre-tout qui permet de faire passer beaucoup de pilules parfois très amères !
            .
            Elle est souvent décrétée de droit et non de fait ; alors que sa nature-même est différente mais , par un tour de passe-passe magique ( des textes entre-autres ) , elle devient l’égale de celle imposée par l’ordre naturel des choses comme étant distincte comme si elle était tout naturellement à égalité , or , elle ne l’est pas !
            Pourtant , au final , elle devient légale en Droit ; ce qui est au mieux un contresens , au pire une entorse qui consiste en quelque sorte à faire entrer un pied en 43 de pointure dans un 40 de chaussure ; le slogan bien connu étant : « c’est parfait , ça vous va bien , avec ça vous allez marcher des kilomètres toute la journée » sauf que c’est faux ; au bout d’un moment , les conséquences de ce mauvais choix se feront sentir car la Nature reprendra ses droits …
            .
            Comme vous le faites si justement remarquer , l’égalité des sexes est instaurée pas avérée ; d’ailleurs , afin de pouvoir débattre sur de bonnes bases , qu’ entendez-vous , vous , par « égalité des sexes » ?
            .
            En ce qui me concerne , les deux sexes diffèrent sur un tas de domaines ; ce qui ne veut pas dire que l’un est supérieur ou inférieur à l’autre ( nuance primordiale ) ; encore convient-il d’en définir le sens précis ; en quoi les sexes sont-ils égaux selon vous ?
            Vaste question en vérité que nul ne veut plus mettre sur le tapis …
            Un peu comme la parité ; je suis contre mais j’ai des raisons très précises dont il est impossible de débattre avec des gens obtus au raisonnement déjà préfabriqué ( lavage de cerveau médiatico-politique ) …

          2. Il n’est pas question de defaire des egalites etablies, mais d’accorder la priorite aux priorites. Sous peine de perdre certains acquis…

          3. Si Vis,
            Vous pourriez parler d’égalité si la nature n’avait pas attribué quelques différences aux deux sexes qui ressurgissent malgré cette fausse égalité.
            Dans la réalité, c’est une négation des différences et un nivellement forcé.
            On commence depuis un moment à voir des femmes devoir nier leur féminité et leur maternité pour s’intégrer dans la société, certaines subissent des vexations pour avoir osé fonder une famille ou être ce qu’elles sont. Ne me parlez pas d’égalité quand on va contre la nature. Ces revendications provient d’instances supranationales qui jouent sur les revendications d’individus centrés sur eux et qui nient la réalité.
            Je maintiens ce constat d’évidence que la politique disparaît pour des revendications communautarismes très minoritaires.
            Que reste-il du bien commun, de l’intérêt national, des droits élémentaires des gens ?
            Réagir contre une aberration, c’est une attitude de santé mentale.
            De ce point de vue-là, il n’y a aucun doute que je préfére ceux qui ont des valeurs morales et religieuses, plutôt que des hédonistes individualistes, même si je ne partage pas pour autant leur conception de l’être humain ni de Dieu. Il me semble l’avoir largement dit ici.

        2. hem. L’égalité entres les Hommes, quels qu’ils soient, c’est précisément une condition intrinsèque du bien commun. Donc les droits LGBT, l’égalité des sexes et la lutte contre les discriminations, qui oeuvrent pour le bien de ceux qui étaient lésés, oeuvre par extension au bien commun.
          .
          Comprenez moi bien : vous avez tout à fait le droit d’être homophobe, opposé à l’égalité en droit entre hommes et femmes, etc. pour vous-même. Ce qu’on demande simplement, c’est de ne pas l’imposer aux autres. Point de totalitarisme là dedans. C’est même tout le contraire.
          .
          Les musulmans n’ont pas grand chose à voir avec ça, par ailleurs. Ils peuvent pratiquer leur religion pour eux-même tant qu’ils n’imposent rien aux autres, tout comme vous pouvez le faire en tant que catholique.

          1. « Comprenez moi bien : vous avez tout à fait le droit d’être homophobe, opposé à l’égalité en droit entre hommes et femmes, etc. pour vous-même. Ce qu’on demande simplement, c’est de ne pas l’imposer aux autres. Point de totalitarisme là dedans. C’est même tout le contraire. »
            .
            Non , justement ; vous n’avez aucun droit sauf celui de vous prendre l’opprobre sur la figure !
            Déjà , le mot « homophobe » comme le mot « islamophobe » sont bizarres par eux-mêmes , en tous cas par leur signification .

            .
            « Le terme homophobie, apparu dans les années 1970, vient de «homo», abréviation de « homosexuel », et de « phobie », du grec phobos qui signifie crainte. Il désigne les manifestations de mépris, rejet, et haine envers des personnes, des pratiques ou des représentations homosexuelles ou supposées l’être. »
            .
            « _Définition d’islamophobie. Etymologie : construit à partir de islam, religion des musulmans, et phobie, venant du grec ancien phobos, peur, effroi. Une phobie : est une peur, une crainte, une angoisse irraisonnée, instinctive, par rapport à quelque chose. »
            .

            « Définition. L’agoraphobie est la peur des lieux d’où il serait difficile ou gênant de s’échapper ou d’être secouru. Cette phobie est fondée sur la peur de ne pouvoir trouver aide et sécurité dans l’endroit s’il arrivait quelque chose et non sur le lieu en tant que tel. »
            .
            Claustrophobie : « Peur des lieux clos. Des hommes et des femmes de tous âges peuvent éprouver, de manière ponctuelle ou durable une peur atteignant parfois la panique, avec sueurs et sensation d’étouffement, lorsqu’ils sont enfermés dans un lieu clos. On les dit claustrophobes. »
            .
            Ce sont des définitions officielles de mots construit exactement de la même manière : une racine + un suffixe
            Pourtant , certains bénéficient d’une signification « étendue » , pourquoi ? ; je vous laisse vous faire votre idée là-dessus …
            .
            Ceci peut vous éclairer :
            .
            « _L’islamophobie se définit comme une « hostilité envers l’islam et les musulmans ». De création récente, la définition de ce mot varie suivant les milieux et les périodes. De nombreuses divergences quant à son origine existent, et certains y voient une manipulation sémantique visant à empêcher toute critique de l’islam. La presse française ou étrangère, ainsi que des institutions et des organisations internationales de lutte contre les discriminations, utilisent le terme pour désigner un phénomène de stigmatisation sociétal à l’encontre des musulmans. »

          2. Waernuk,
            Les « progressistes » jouent sur les mots, l' »égalité » qu’ils veulent imposer n’a rien à voir avec l’égale dignité des êtres humains, c’est un égalitarisme idéologique qui rejette la nature, son ordre et ses lois, pour croient-il créer un nouvel homme sorti du néant.
            Cet égalitarisme nie simplement la différence et la diversité humaine, nécessaires à la complémentarité homme et femme et nous impose progressivement un totalitarisme moral. Dans une société chrétienne, nul n’est contraint d’être croyant ou d’avoir des moeurs irréprochables, mais la protection par la société de l’ordre naturel est seule protectrice du bien commun que vous confondez avec l’intérêt général des révolutionnaires.
            Le bien commun n’invente rien, mais élève et respecte ce qui est.
            Quand aux musulmans, vous arrive-t-il parfois de parler de la vie en société et de ce fameux bien commun avec l’un d’entre eux?
            J’en doute sinon vous ne parleriez pas ainsi. Pour eux, l’ordre social est une des conditions d’une société juste, comme pour nous catholiques, à la différence qu’ils n’hésitent pas à imposer dans les lois la morale qui est avant tout personnelle pour nous, même si elle doit s’étendre à la société pour être cohérente. La différence est fondamentale. Citez-moi un pays musulman ou vous avez la négation des différences sexuelles, comme chez nous ce que vous applaudissez comme un progrès ?
            Si les musulmans en France, quand ils votent, le font pour la gauche, c’est pour obtenir des avantages pour leur communauté, pas parce qu’ils partagent leur vision des moeurs. Oui, c’est une forme de contradiction, mais cela les regarde, en privé ils condamnent tout désordre moral.
            Et citez-moi un pays musulman ou la Gay Pride étale ses évidentes « avancées sociétales » que nous, pauvres arriérés, refusons avec un réactionnaire acharnement?
            http://images.google.fr/imgres?imgurl=http%3A%2F%2Fimg09.deviantart.net%2F8a14%2Fi%2F2015%2F180%2F9%2Fa%2Fgay_pride_paris_2015___13_by_sudor-d8z87lh.jpg&imgrefurl=http%3A%2F%2Fsudor.deviantart.com%2Fart%2FGay-Pride-Paris-2015-13-542899061&h=1045&w=1280&tbnid=RXY-IHTisUG_9M%3A&vet=1&docid=ou93ZSh6qmJWkM&ei=L9tnWL-OCsTvatjXt9gB&tbm=isch&iact=rc&uact=3&dur=336&page=4&start=151&ndsp=49&ved=0ahUKEwj_4fHB657RAhXEtxoKHdjrDRs4ZBAzCEEoPzA_&bih=946&biw=1920

          3. @ScopeWizard
            Je vous laisse vous triturer les méninges avec la sémantique, je ne m’intéresse qu’à ce qui est. Proposez votre propre dictionnaire, j’imagine que ça ne se vendra pas moins qu’autre chose 🙂
            .
            @Robert
            Ah, la société doit être calquée sur les lois de la nature ? Bah tiens donc. L’homosexualité est répandue dans le règne animal, pour commencer, donc ça sert plutôt mal votre propos, et ensuite, les dauphins sont de grands adeptes du viol par exemple : la société doit donc autoriser sans problème le viol ?
            La polygamie, le cannibalisme, le changement de sexe, sont autant de pratiques courantes dans le règne animal et végétal. Le fait que quelque chose soit « naturel » ne présume en rien de sa valeur au sein de la société.
            .
            De fait, la « société chrétienne », elle a été abandonnée en France depuis un bon moment, je suis désolé de vous mettre rudement à la page. Et ce n’est pas plus mal, un certain nombre de libertés ont émergé de la transition.
            .
            Ainsi, vous me demandez de citer un pays musulman : c’est déjà un problème, un pays qui serait officiellement musulman n’atteignant même pas le prérequis de base de laïcité, il n’y a aucune raison de s’attendre à y voir la gay-pride. Pas plus qu’il n’y avait de gay pride en France lorsque l’Eglise n’était pas encore séparée de l’Etat. Pour vous répondre quand même, on trouve à la Gay Pride des chars de gays musulmans par exemple, voyez à quel point vous étiez loin de la réalité.
            .
            Acceptez que les autres soient libres de faire des choix que vous ne feriez pas. Un couple gay n’entrave en rien vos libertés, vous n’avez donc aucun droit légitime de les empêcher d’être ou de s’afficher. Mais encore une fois, je n’ai aucun problème avec le fait que vous n’appréciez pas ça, vous êtes libre d’être – si vous l’êtes, je ne vous connais pas – homophobe pour vous-même.

          4. @Robert
            .
            Par contre , la place des femmes dans le monde musulman est , la plupart du temps , particulièrement rétrograde ; ces gars-là veulent bien acheter des Rafale ultra-modernes mais pour ce qui est du droit des femmes … Euh … Comment dire ? Y’a comme un décalage … Un défaut peut-être ?
            Entre cette guignolade de Gay Pride et priver les femmes du moindre droit , il doit bien y avoir moyen de trouver un juste milieu , non ?

          5. @Waernuk
            .
            Chaque définition que j’ai cité n’est ni plus ni moins que ce qu’on trouve sur le net ; je ne me suis trituré en rien , j’ai simplement donné des exemples .
            .
            Il n’y a pas de notion de bien ou de mal dans la nature ( encore que , en ce qui me concerne , ça reste à prouver )
            .
            Robert fait allusion aux pays musulmans , la France est donc à vos yeux un pays musulman ?
            .
            Vous taclez le monde chrétien sur la notion de liberté ; à un moment l’Eglise cherchait à éduquer et non à punir ; ce qui est la base de toute religion visant à freiner le côté pulsionnel et à atténuer l’émotivité déstabilisante pouvant entraver durablement la vie de tout être humain .
            L’excès de liberté n’est pas bon et chacun n’est pas libre de faire ce que bon lui semble , ce n’est pas vrai et c’est la raison pour laquelle , il y a des règles .
            Le sujet est délicat mais si chacun a sa propre notion de liberté , alors à long terme celle-ci se réduira inévitablement .
            Les exemples ne manquent pas .

          6. Waernuk,
            La loi de la nature s’applique à toutes les espèces selon leur spécificité, leur particularisme si vous préférez.
            La spécificité de l’espèce humaine, c’est d’être doté d’une conscience et d’une liberté, ce qui n’est pas le cas de l’espèce animale.
            Donc affirmer que l’homosexualité est dans la nature ne veut rien dire, par exemple le bonobo réagit au stress par une copulation compulsive, ce que certains utilisent pour justifier l’homosexualité comme naturelle, alors qu’il est déterminé et qu’il ne choisit pas, ce qui n’est pas le cas de l’homme ou la femme qui peut choisir librement de s’accoupler sans nécessité biologique, les périodes de chaleur animale.
            En déduire qu’il est homosexuel et que c’est naturel, c’est nier à la fois la spécificité humaine et animale.
            C’est précisément ce qu’affirment les « anti spécistes » comme ce professeur de Stanford Peter Singer, qui légitime la zoophilie au nom de cette idéologie anti scientifique qui nie la différence homme-animal. D’ailleurs à tous les étages de l’idéologie dite progressiste, nous trouvons sans peine une négation de la différenciation homme-femme, différence complémentaire, et de la distinction homme ou femme et animal qui fait de l’être humain une espèce unique, capable de philosopher et de faire le bien ou le mal. Et une négation de la diversité humaine.
            L’animal subit l’instinct et la nécessité et l’être humain distingue avec sa conscience et agit avec sa liberté.
            Le respect de la loi naturelle issue de l’ordre naturel permet à l’être humain de ne pas avoir à subir des pseudos libertés ou pseudos ordres non fondés sur la raison droite et ce qui est observable et partant de là conformes au bien commun. La loi naturelle animale est tout à fait différente, celui-ci est régi par l’instinct, la peur, la défense ou l’attaque, et la nécessité, se reproduire, survivre.
            Lisez Aristote ou saint Thomas d’Aquin, c’est de la philosophie réaliste, qui explique très bien tout ça. Un détail, Aristote n’est pas chrétien et saint Thomas s’y réfère parce que c’est conforme à la raison, d’ou il dit « qu’il faut mettre sa conduite humaine sous la garde de sa raison. » Donc ce n’est pas spécifiquement chrétien.
            Mais votre sens du raisonnement semble avoir été formaté, l’éducation nationale et les médias, et il vous est probablement impossible de faire entrer en ligne de compte certains termes qui ont pourtant largement contribué à trois millénaires de civilisation. Nous pouvons voir à l’oeil nu le recul intellectuel de nos contemporains qui ne jurent que par la loi des instincts et du désir-roi.
            Quand aux juifs, musulmans, chrétiens, qui manifestent à la Gay Pride, ils le font en niant les commandements de leurs religions et ils ne peuvent donc plus prétendre appartenir à ces religions qui nécessitent une coopération. Ils nient l’ordre naturel et donc imposent leurs seuls désirs à eux-mêmes et à la société, ce qui est le début de la tyrannie.
            Notre liberté est conditionnée et le seul conditionnement qui ne nuise pas à soi ou aux autres est de rechercher avec sa raison droite le bien personnel et commun en toutes choses.
            Si vous ne comprenez pas cela, c’est votre problème, désolé !
            Je voudrais vous poser une question, quel âge avez vous ?
            Je dis ça simplement parce que votre forme de raisonnement ressemble à celle d’un adolescent.

    3. Et si peut être, comme la France et l’Angleterre aux 18ème , la France et l’Allemagne au 19 et 20ème, nous laissons les chiites, les sunnites et les anciens Baasistes, prendre le temps et trouver une réconciliation.
      Nos antagonismes étaient aussi encrés et nous les avons surpassé.
      Je sais c’est utopique, le nombre de faction, de programmes, de concept, doivent se résoudre sur place et entre belligérants.
      La situation est tellement versatile et les objectifs de chacun sont tellement différents que je ne pense pas que notre place soit la bas.
      Remplaçons nos budgets militaires et opex pour les ré investir sur le renseignement intérieur ue et là porosité de nos frontieres.
      Berlin milan est bien trop facile…
      Une seule sortie d’attaque air sol permettrait de suivre le trajet de ce criminel.
      C’est leurs problèmes. Empêchons le « returnees » de franchir Schengen.

      1. @Fafou:
        .
        Les différents entre sunnites et chiites sont bien plus que ceux qui auront opposés français, britanniques et allemands, car ils revoient au caractère transcendantal de la foi religieuse notamment musulmane.
        .
        Par ailleurs, la réconciliation franco-britannique remonte au XIXe siècle (pas au « 18e »…) avec l’Entente Cordiale voulue par la « Monarchie de Juillet » avec plusieurs échanges de 1831 à 1844.
        .
        .
        « Remplaçons nos budgets militaires et opex pour les ré investir sur le renseignement intérieur ue et là porosité de nos frontieres. »
        .
        Mais le « renseignement » s’appui aussi sur ces forces déployées dans différentes OPEX, sachant qu’il vaut mieux se battre et les fixer dans le désert que chez nous.
        Il est donc difficile d’ opposer les OPEX et le renseignement tel que vous la faites d’autant plus que l’Afrique est coeur du problème devenant le nouvel enjeu de daech et des divers mouvements djihadistes.

        1. pardon,
          Les différents entre sunnites et chiites sont bien plus PROFONDS que ceux qui auront opposés français, britanniques et allemands, car ils revoient au caractère transcendantal de la foi religieuse notamment musulmane.

  2. Totalement hors-sujet mais un type brillant a rejoint la liste des disparus de 2016. Jean-Christophe Victor, animateur de l’émission « Le Dessous des Cartes » est mort. Il avait enseigné la géopolitique à l’Ecole de Guerre. Mes condoléances et respectueux sentiments à sa famille, ses proches et amis.

    1. Décidément , c’est l’hécatombe ; un peu comme tous les hivers d’ailleurs !
      Si je ne me trompe , Jean-Christophe était le fils de Paul-Emile Victor , le grand conteur explorateur ?
      .
      Respect à sa famille

      1. @ScopeWizard
        Exact!…
        Dommage, j’aimais bien son émission… 🙁
        Pour en revenir au sujet, question piquante : Mais qui sont donc ces « rebelles » soutenus et appuyés par les russes ??? Ils seraient donc des « modérés  » ?… Car je vois mal les russes soutenir des djihadistes…. Pourtant, ici même sur ce site, certains poutinolâtres nous avaient assuré qu’ils n’existaient pas quand c’était la Coalition qui les soutenait ! …
        J’attends avec impatience leurs explications ! …

        1. @Alpha
          .
          Pour ce que j’en sais , c’est-à-dire uniquement via les infos véhiculées de-ci de-là ( puisque je ne suis pas personnellement au milieu des combats , ni-même sur place ) , il n’y a pas de modérés ou en tous cas ces-derniers sont inaudibles ; de toute façon , face à la « nightmare team » de jobastres assoiffée de pouvoir et surtout de sang en taille XXXL qui va fatalement se trouver sur leur chemin , ces pauvres modérés , s’ils ne sont pas solidement soutenus , ne feront pas le poids , c’est une prévision pessimiste pour ainsi dire acquise .
          .
          Si vous me prenez pour un « poutinolâtre , libre à vous , toutefois sachez que même si je sais lui reconnaître certaines qualités et mérites , j’ai néanmoins mes deux yeux grand-ouverts et mes oreilles aux aguets bien attentifs ; par conséquent , je pense être encore capable d’être en mesure de savoir faire la part des choses ; ce qui , par les temps qui courent , s’avère de plus en plus ardu , vous en conviendrez …
          .
          Sur ce , cher Alpha , bonne année , bonne santé ! 😀

      1. Ah non pas lui ! j’ai adoré ses émissions et je trouvé qu’il expliqué très bien la Géopolitique et ca va être très difficile de le remplacer.

        Mes hommages a la famille et aux amis .

    2. J’ai un immense respect pour cet homme dont j’ai regardé très souvent son émission Le dessous des cartes Je pense très fort à sa famille!
      Respect Mr Jean-christophe VICTOR !

    3. Je ne savais pas. Rip à ce mr qui m’a beaucoup appris et que j’ai aimé suivre.
      souhaitons que ce genre d’émission persistent, Ca nous change de tmp.

  3. quoiqu’on pense par ailleurs des Russes , Turcs et autres Syriens, on constate qu’Obama termine en minable; tout à son obsession de saboter le début de la présidence Trump, il est en train de couler les positions américaines dans la région.
    Le pire, c’est que notre minable local est bien parti pour l’imiter !

    1. Mais les ricains n’ont pas d’intérêt en Syrie Par contre tous les états autour de le Syrie sont dans leurs sphères d’influence! Traiter Obama de minable il faut le faire et toi t’es qui? Le guide suprême ?

    2. @revnonausujai : je partage votre opinion : Obama et son administration consacrent tout leur temps actuellement à savonner la planche pour son successeur et a laisser derrière lui une terre brûlée, autant sur le plan intérieur qu’international. Il révèle la son vrai visage, lui dont le bilan plus que médiocre laisse le sentiment de la superficialité, du brassage d’air médiatique (pas étonnant, il avait tous les médias américains pour lui), et au final de l’inaction et de l’impuissance.

    3. Ils font tous pareils, Enfumeurs 1° en profite pour passer un max à l’assemblée, devant trois pelés et un tondu.
      Les cadeaux électoraux, car c’est pas eux qui en pâtirons, bref, la coutume….

  4. Si les russes se mettent à sortir des catégories ou on les a enfermé à double tour, ou allons-nous ma bonne dame ?
    Ah, les salauds !

    1. Pas de commentaire sur ceux qui hier étaient considérés comme tous jihadistes jusqu’au trognon, et aujourd’hui sont soutenus par l’aviation russe ? La Russie qui soutient Erdogan, lui même loin d’avoir été un âpre ennemi de daesh jusqu’à cet été, c’est sûr que c’est hors catégorie 😉
      .
      Ou je fais fausse route, et finalement l’islamisme radical n’est plus un problème depuis qu’il est fréquentable aux yeux de Poutine ? Expliquez moi, Robert, j’essaie de vous comprendre ….

      1. Voici la façon dont je comprends les choses :

        1) les Turcs soutiennent (plus ou moins activement) les islamistes
        2) affaire du Su-24
        3) sanctions économiques russes contre la Turquie
        4) levées des sanctions russes en échange d’excuses publiques ET de l’arrêt du soutien aux islamistes
        5) attentats islamistes en Turquie peu après cet arrêt du soutien
        6) même si Erdogan n’est toujours pas fiable, il a *actuellement* *certains intérêts* convergents avec la Russie => soutien russe limité

      2. Faut surtout essayer de comprendre Poutine : un jour il dit qu’il n’y a pas de rebelles syriens, le lendemain il en trouve des milliers pour signer son traité de paix et le surlendemain il trahit son ami Bachar pour aider les rebelles en bombardant leurs ennemis… ennemis qui étaient les amis de son nouvel ami Erdogan il y a encore un an… faut suivre !
        Zut ! je sais plus qui bombarde qui maintenant !
        🙂

        1. C’est vrai que les russes commencent à devenir aussi difficile à suivre dans leurs raisonnements que peuvent l’être les autres parties belligérantes.

        2. C’est ce que j’aimerais montrer à Robert. Le manichéisme et les gentils VS méchants, ça n’explique jamais grand chose dès qu’on gratte un peu. De fait, décalquer ce manichéisme sur les supposées opinions des commentateurs de ce blog est au mieux vain, et au pire une paire d’oeillères opaques. Peu de personnes ici mettent « les russes » – comprendre Poutine et son équipe, j’imagine – dans des cases, on juge sur pièce, au fur et à mesure …

          1. Waernuk,
            Vous me faites un procès d’intention qui ne correspond pas à la réalité de mes propos, je n’ai jamais parlé ainsi. Je parle par contre d’idées que certains défendent comme naturelles ici et que je critique, est-ce encore permis?
            Vous êtes pourtant prompt à cataloguer et enfermer dans des cases ceux qui ne pensent pas comme vous, vous devriez être plus modeste.
            Je répond d’ailleurs un peu plus haut à un des vos messages à mon égard qui ne manifeste pas la bienveillance et le sens de la distinction que vous prétendez ici.
            Mais, on finit par avoir l’habitude.

      3. Ben la Russie considère que les Turcs sauront mettre au pas ces fameuses antithésiques FDS, qui ont par ailleurs encore brillamment montré leur incompétence et inefficacité dans cette affaire d’Al Bab. Les FDS sont hors-jeu depuis longtemps (sauf évidemment dans le microcosme de l’intelligentia occidentale) ; c’est au mieux un paravent.

      4. C’est sur qu’éliminer Saddam et Kadhafi qui liquidaient les terroristes c’est tellement plus logique. D’autant plus qu’Erdogan a mangé pour ses alliances avec les terroristes.
        (Pour Kadhafi vous allez me parler des attentats de Lockerbie, mais juste avant la guerre de 2011, il apparaissait de plus en plus que cet attentat était le fait de l’Iran, depuis ca a du changer encore … vous savez la version officielle, tout ce qu’on lui demande c’est servir les officiels!)

      5. Il s’agit moins d’un soutien que d’un acte de stratégie diplomatique vis-à-vie d’une pièce du jeu en cours. Mieux vaut négocier avec des éléments sous influence connue qu’avec des éléments autonomes et imprévisibles comme l’est le groupe Daesh. Cela facilite la stabilisation du conflit syrien et le traitement du cancer islamiste. De plus, la présence turque en Syrie est un point de pression qui permet de tempérer les velléités sauvages d’el-Assad, car la Russie ne tient pas particulièrement au personnage, son intervention visait à maintenir une structure cohérente, solide et anti-islamiste sur une partie clef de la Syrie. L’effondrement du régime aurait été catastrophique, car il aurait ouvert une double porte au fondamentalisme islamique directement sur l’Europe et… la Russie, dans un chaos extrêmement difficile à résorber (on constate même la faiblesse de l’armée turque, pourtant considérée comme la troisième puissance de l’Otan). Ce que les États-Unis, très éloignés des lieux, semblaient prendre à la légère, et l’Europe, complètement hypnotisée par sa propre faiblesse politique, acter comme une fatalité.

      6. Waernuk,
        Et ou en était la coalition et nos gouvernants sur ces si délicats sujets hier encore ?
        J’attends vos éclaircissements !
        Il y a plus qu’une nuance entre affirmer que l’opposition dite modérée ne représente pas grand chose et que ce sont Al Nosra et EI qui sont les gros bataillons de la rébellion et prétendre que cette opposition est influente dans la rébellion et n’a rie nà voir avec les islamistes. Dans une guerre, il y a deux camps, il n’y a pas de demi mesure..
        Vers ou sont partis les rebelles non djihadistes partis d’Alep Est ?
        Oui, je sais, rien n’est simple et il faut de sacrés capacités d’adaptation à la réalité en fonction de ses intérêts.
        Il me semble naïvement que c’est que fait la Russie en ce moment. Pendant ce temps-là, Hollande et d’autres restent bloqués sur le départ d’Assad.
        Mais la caricature ne vous gêne pas, tant pis si elle n’éclaire pas plus.

        1. Que viennent faire la coalition et « nos gouvernements » là dedans ? Pourquoi toujours réduire au manichéisme une situation bien plus complexe que ça ?
          .
          Non justement, dans une guerre il n’y a pas « deux camps ». Je vous invite à consulter la situation à laquelle était confrontée l’armée française en Centre-Afrique, typiquement, pour comprendre avec un exemple plus simple que la Syrie comment peuvent s’articuler des enjeux multiples avec bien plus que « deux camps ».
          .
          Il ne s’agit donc pas de modifier la réalité en fonction d’intérêts, mais d’accepter qu’elle puisse être différente de ce qu’on aimerait qu’elle soit.

          1. Dire qu’il y a la rébellion contre le régime, c’est manichéen ?
            Dire que cette rébellion si elle est multiforme est largement dominée par les islamistes c’est faux ?
            Il y a eu beaucoup de combats entre rebelles ?
            Leur ennemi à tous est le régime, oui ou non ?
            C’est ce que je veux dire quand je dis qu’il y a deux camps.
            Sinon, bien sûr que c’est plus complexe, mais vous avez contribué à caricaturer le propos qui vous déplait pour ensuite prétendre venir apporter une modération. Quand nous contestions qu’il n’y avait rien à voir entre l’ASL et les islamistes, que n’entendions-nous pas. Pourtant, au fil des jours et des mois, cela s’est confirmé que ceux qui mènent les offensives et dominent la rébellion sont les islamistes, l’ASL est insignifiante, une caution pour la coalition. Alors, affirmer qu’il y a des nuances, oui, mais prétendre que ces nuances sont décisives et méritent d’être définies comme des camps distincts, non, rien ne le justifie.

  5. Les russes ont la main et mettent en place les pièces du puzzle. Les turcs n’ont pas les moyens (ou les soutiens ) pour aller plus loin qu’al bab. Ils devront se contenter de ce que les russo-syriens acceptent dans un premier temps de leur accorder au nord est d’alep et qui satisfait à minima leur besoin de zone tampon, sachant que le nord ouest jusqu’à la cote restera russo-syrien.
    Les turcs peuvent se considerer comme co-acteurs d’une solution en syrie. Ils ont même sondé ksa et qatar pour qu’ils soient inclus dans les pourparlers aux cotés du régime, des russes et des IRANIENS !
    Les iraniens ont aussi à peu prés réalisé leur objectif. Ils ont conforté leurs bations et augmenté leur zone d’influence.
    Les russes viennent de rencontrer les kurdes mais on ne sait pas encore ce qui s’est dit.
    C’est le point critique. Les fds vont encercler raqqah mais n’ont toujours pas les moyens de prendre la ville, qui soit dit en passant est en dehors de la rojava. Là il n’y a pas de solution sur le papier.

    Reste à en finir avec daesh, et avec les salafistes, ce qui peut occasionner encore quelques épisodes difficiles.

    1. S’il y a une chose sur laquelle ils sont tous d’accord, c’est de de taper sur les kurdes !
      Dans l’affaire Erdogan se fait avoir : la Russie, la Syrie et l’Iran le laisse faire tout le boulot contre les kurdes et contre l’EI, ce qui va être assez compliqué et va assurément ruiner la Turquie.
      Erdogan peut être sûr par ailleurs que ses nouveaux amis se retourneront contre lui une fois qu’il aura fini le travail.
      En attendant Bachar va pourvoir reconstruire une belle petite dictature bien propette sur le 1/3 de la Syrie qu’il contrôle.

      1. En quoi ça vous dérange qu’on laisse la Turquie se démerder à nettoyer une partie de la merde qu’elle a semé durant les 4 dernières années ? Et j’espère bien que ces nouveaux amis lui feront un enfant dans le dos dès qu’ils en auront l’occasion. Manquerait plus que la Turquie et son despote profite de la situation !

      2. Assad a été mis sur la touche par Poutine sur « la trève ».Et c’est pas homme a se laisser déboulonner aussi facilement.A moins qu’il lui arrive malheur,il va encore sevir et peut encore servir.Erdogan s’est foutu dans un pastis qu’il maitrise de moins en moins.Et c’est d’autant plus dangereux,qu’il est capable de faire n’importe quoi.Les Kurdes n’ont pas été invités a signer la trève,concession a Erdogan qui les considère des terroristes,comme l’ONU:No comment.Les seuls qui se sont battus depuis le début contre les barbus et qui se font aujourd’hui « génocider » par un complice de ces derniers.Ils seront les cocus de cette affaire et la honte de l’Occident.(si tant est qu’il connaisse encore ce sentiment)

  6. Je viens te donner un coup de main,mais tu signes la trève,a dû dire Poutine, en Russe, au Turc.J’ai l’impression que Poutine,après Assad,c’est Erdogan qu’il tient par les joyeuses.Il va bientôt faire un droite-droite, l’ottoman, et venir pleurer sur nos bottines.

    1. Bah j’ai de plus en plus l’impression qu’au contraire Erdogan soigne sa sortie de l’OTAN avec ses pleurnicheries. Au final la Turquie ne perd rien dans l’histoire syrienne (ok à part qqs chars) ; elle veillera juste à ce que les Kurdes ne sortent pas trop renforcés. Avec la purge en cours dans l’armée, elle n’a simplement plus les moyens de monter de grosses opérations, et devra faire avec Assad, comme avant. Idem pour les pays du Golfe qui ont perdu la partie. La seule puissance régionale qui avait qqch à perdre avec une Syrie sunnite, c’est l’Iran. Les partis arabes prétendument modéré de la rébellion étant neutralisé et sous parapluie turc, ne restent plus en opposant que les salafistes de tous poils. My 2 cents.

  7. Donc, l’Otan bat froid l’ami Erdogan, qui faute de moyens satisfaisants à la maison se fait aider par les russes (dans son opération conjointe avec des terroristes selon Moscou).
    Si Erdogan se montre trop limité dans ses capacités d’action, qui dit que les russes ne vont pas finalement travailler plus avec les kurdes ?
    Le PM turc doit passer de sales nuits, sans compter ses soldats au sol qui doivent se demander où est leur force aérienne…

  8. Petite interrogation sur l’Armée Turque et un point que je ne vois apparaitre dans aucun blog ou article: Celle-ci est la 10 ème puissance militaire mondiale selon « Global Fire Power » en 2016, elle possède 400 avions de combat (donc plus que la France) et elle ne peut soutenir ses forces terrestres seule dans une opération qui a lieu à sa frontière ?
    Quelle est donc sa crédibilité comme membre de l’OTAN ?

    1. L’aviation Turque a été décapité à la suite du putch manqué de juillet 2016.
      L’armée l’air fait appel à des retraités pour piloter les F-16. Les forces spéciales au sol aussi.
      Erdogan a limogé plus de 30% des effectifs (cadres) de l’armée depuis le putch.

    2. Je crois qu’il faut distinguer ses crédibilités en tant que force militaire, et en tant que membre de l’OTAN.
      Dans les deux cas je dirai que la valeur Turquie est en baisse.

    3. À mon avis l’intervention turque est limitée par la présence russe. Effectuer des frappes aériennes massives contre l’EI passe par un accord avec la Russie

      1. @Valere:
        .
        Pourtant, Erdogan avait d’abord demandé un soutient aérien de l’OTAN, ce qui suggère bien qu’il doit y avoir de sérieux problèmes au sein des forces aériennes turques qui comptaient effectivement de nombreux officiers putschistes…
        .
        Quant au bon vouloir des russes au sujet des frappes turques et occidentales en général sur la Syrie, du moment que l’AAS et ses alliés ne sont pas ciblés, ils restent très largement tolérants et peu restrictifs, même suite à la bavure de Deir Ezzor…

    4. @Closter:
      .
      Évitons de tomber dans le piège des raisonnements simplistes et sans intérêt car forcément arbitraires des « classements militaires ». Ce genre de démarche est d’emblée partiale et n’attire que ceux qui se contentent d’informations prémâchées pour ne pas dire prédigérées…
      .
      Rappelons juste de façon informelle que les forces aériennes turques en 2016 rassemblent:
      .
      – 235 F-16 « Fighting Falcon » (sur 270 livrés) dont 102 portés aux standards F-16 Block 50 (72 unités) et F-16 Block 50+ (30 unités).
      .
      – 119 F-4E « Phantom II » (sur 327 livrés) dont 54 modernisés au dernier standard F-4E « Terminator 2020″…
      .
      – 40 F-5A « Freedom Fighter » (sur 209 livrés) seraient encore opérationnels, les 38 des 43 F-5B restants n’étant pas destinés aux opérations de combat…
      .
      Constatons donc que sur ces forces aériennes turques qui théoriquement cumule effectivement 394 avions de combat (…), seuls les 102 F-16 Block 50 tiennent encore la route dans l’ensemble de cette « panoplie vintage » turque.
      Alors vous repasserez quant à vouloir des comparaisons avec la France qui en 2016, aligne 287 avions de combat, Mirage 2000 compris et avec 136 Rafale.
      .
      .
      Sur le papier l’armée turque possède les plus importants effectifs terrestres de l’OTAN après les USA.
      L’armée de terre turque aligne par exemple 4236 chars, pas 423, mais bien 4236 chars de combat à comparer aux 200 Leclerc français.
      Seulement seuls 329 Leopard 2 ont moins 30 ans et 2577 M48 ont plus 45 ans (dont 1200 date des années 50…). Là aussi, il s’agit d’une autre « panoplie vintage »…
      .
      Voilà, ce qu’est l’armée turque : une puissance sur le papier avec l’importance des chiffres de ces effectifs déclarés, mais la réalité sur le terrain est toute autre autre:
      Comme c’est le cas en Syrie à Al Bab comme ne témoigne la vidéo d’un compte twitter qui nous a été mise en lien par Laurent Lagneau,
      Nous trouvons 2 Leopard 2A5 capturés par daech avec un VCI chenillé AAPC ou AIFV (Advanced Armored Personnel Carrier ou Armored Infantry Fighting Vehicle, d’origine US) les dérivés turcs de ces 2 versions étant produites sous-licence en Turquie sous la désignation ACV-15:
      https://twitter.com/SimNasr/status/811949043987480576
      .
      Il semble que l’armée turque soit adepte de la tactique amplement éprouvée par les forces maliennes en 2012/2013, irakiennes en 2014 et syro-russes en 2016 :
      Prendre les jambes à son cou et fuir en abandonnant chars, véhicules blindés, armes, munitions, bagages, et carte de crédit 🙂 !!!
      .
      Tous les Leopard 2 perdus ne furent pas forcément abandonnés.
      Pour ceux qui auraient des doutes au sujet des Leopard 2 turcs détruits:
      https://twitter.com/NovostiDamask/status/812911181283393536
      .
      .
      La réalité du théâtre au kurdistan turc est également très différente de ce qui est annoncé par Erdogan, à l’exemple de quelques équipements modernes de l’armée de terre turque ici vus par les kurdes en Turquie:
      – 1 – le fameux MRAP « Kirpi »:
      https://www.youtube.com/watch?v=o3EwnAKEjb8
      – 2 – la célèbre copie du VBL, le « Cobra »:
      https://www.youtube.com/watch?v=kwVuz1vOAaM
      – 3 – et un hélicoptère d’attaque AH-1 « Cobra »:
      https://www.youtube.com/watch?v=nu2ZRnAJXXM&t=124s
      {Le Chinook également vu dans cette vidéo (postée en mai 2016) ne colle pas avec la date de réception du premier CH-47 turc en juillet 2016 et d’une livrée trop différente.}

      1. Zayus
        Je ne pense pas que la Turquie demande l’aide de la coalition, par manque d’appareils récents.
        Je suis plutôt d’avis que la purge réalisée dans les armées a lourdement handicapé ses capacités opérationnels.
        Je pense également qu’elle recherche du soutien diplomatique, ce qui explique la frappe russe pour passer le signal que Moscou aide Ankara contrairement aux américains.Pourtant on sait très bien que cette période de transition politique américaine déconnecte complètement les américains du monde et ce n’est pas pour rien que la bataille d’Alep et l’action diplomatique tripartite initiée par Moscou se déroule actuellement dans cette période d’absence américaine.On déplace ses pions pendant que l’adversaire américain est allé pissé…
        Mais qu’on se le dise dès aujourd’hui, le processus en cours ne sert pas à résoudre la guerre civile syrienne, mais bien a calmer un front contre les rebelles afin de recentrer les moyens sur Daesh (qui a repris Palmyre). Ainsi les Russes espèrent que l’arrivée Trump culminera vers une situation ou le guerre en Syrie ne sera orientée que contre Daesh, facilitant ainsi une « entente » d’une lutte commune.Cette stratégie fonctionne jusqu’à présent et la lutte commune qui se dessine durera au moins 1 an, permettant au régime de reprendre le maximum de zones tenues par Daesh.C’est ce qui se passera ensuite qui va poser problème, lorsqu’on s’intéressera a la situation après Daesh, la question kurde, des rebelles, de la présence turque, de la transition politique etc…

  9. Un officier des forces spéciales françaises sur place comparait la situation de Daech à celle du régime hitlérien en 1945 : les notables se bunkérisent, il envoient les ‘lionceaux’ se faire massacrer tels les jeunesses hitlériennes, et occasionnent des pertes importantes qui nécessitent des raids aériens lourds. Ce sera coûteux mais l’issue est prévisible.

  10. Quelqu’un veut bien m’expliquer pourquoi ces forces spéciales russes portent un « patch » du Hezbollah sur cette vidéo?
    https://twitter.com/NovostiDamask/status/814873804035997696
    Ce même Hezbollah considéré comme « terroriste » par beaucoup, qui nous a attaqué au Drakar avec un véhicule suicide? Toute l’ambiguité russe qui dans le même temps laisse Israël bombarder des cibles du Hezbollah en Syrie!
    Larmée russe qui se fait passer pour des humanitaires, se fait passer pour des membres du parti de dieu? On pourrait comprendre qu’ils font comme en Crimée, retirant tout symboles, mais là ça devient étrange et un drapeau syrien aurait été bien plus convenable pour la position russe!
    Je ne vais pas parler du cessez le feu, ou les turcs souhaitent le retrait du Hezbollah de Syrie, chose que ce dernier refusa en déclarant rester « a tout jamais » en Syrie….

    1. @pascal:
      .
      Rien de ce qui apparait dans le cadre de ces images de mise en scènes de propagande n’est laissé au hasard qui plus est un signe aussi symbolique qu’un patch du Hezbollah sur des soldats russes…
      .
      C’est message qui s’adresse aussi bien aux iraniens, qu’aux israéliens, syriens, libanais et même implicitement aux turcs… La Russie est du côté des chiites dans cette partie du monde musulman.

    2. Les forces spéciales étasuniennes ont été prises en photo avec des écussons des YPG dans le Nord de la Syrie… ce qu’a du moyennement apprécié le néo-ottoman R.T. Erdogan !

Les commentaires sont fermés.