Une agence fédérale américaine propose d’arrêter le programme F-35

f35-20160817

Le Bureau du Budget du Congrès américain (CBO), une agence fédérale américaine créée en 1974, vient de jeter un pavé dans la mare. Afin de réduire le déficit budgétaire des États-Unis d’ici 2026, cet organisme vient de publier une liste de 115 propositions qui risque d’en faire tousser plus d’un. Notamment au Pentagone et chez Lockheed-Martin.

En effet, l’une de ces propositions vise tout simplement à arrêter les commandes d’avions F-35 Lightning II, dont le coût d’acquisition pour 2.443 appareils est estimé à près de 400 milliards de dollars par le Pentagone. De mémoire, jamais une telle proposition n’avait été faite par une agence fédérale, même si certaines n’ont pas manqué de critiquer le dérapage des coûts de ce programme, qui, à l’origine, devait être économique.

Dans le détail, l’US Air Force attend 1763 F-35A (version classique) afin de remplacer plusieurs types d’appareils tandis que l’US Marine Corps (USMC) a besoin de 420 F-35B (STOVL) afin de pouvoir retirer du service ses AV-8 Harrier II. Enfin, l’US Navy a commandé 260 F-35C (version navalisée).

Le CBO propose donc d’en rester aux 285 F-35 commandés par le Pentagone et d’acquérir, à la place, des avions éprouvés – mais modernisés – comme les F-16 et le F/A-18 E/F Super Hornet. Au total, cela permettrait de générer 29 milliards de dollars d’économies d’ici 2026. À noter que Lockheed-Martin a déjà un appareil susceptible de correspondre à cette proposition, avec le F-16 « Viper » Block80/85.

Pour cette agence fédérale, qui préconise également de reporter le programme de bombardier stratégique B-21 Raider après 2026, l’arrêt des commandes de F-35 aurait l’avantage de « le coût du remplacement des avions de combat » les plus anciens par de « nouveaux F-16 et F/A-18 ayant des capacités améliorées » (…) qui seront suffisantes pour « la plupart des menaces auxquelles les États-Unis doivent faire face. »

Quant aux F-35 déjà commandés, ils seraient mis en oeuvre avec d’autres avions furtifs (F-22, B-2) contre des « adversaires équipés de systèmes avancés de défense aérienne. »

Cependant, le CBO a mis dans la balance au moins deux inconvenients : la gestion de micro-flottes est coûteuse et une force composée d’un mélange d’avions furtifs et non furtis « serait moins souple contre des systémes ennemis de défense aérienne avancés ».

Cockpit du F-35
Cockpit du F-35

Reste que cette proposition du CBO a de quoi refroidir les clients et les partenaires industriels – dont de nombreux européens – de Lockheed-Martin. Pour rappel, le F-35 est appelé à devenir la pièce maîtresse d’un certain nombre de forces aériennes. Annuler le programme F-35 mettrait l’Otan en difficulté étant donné que le Royaume-Uni, l’Italie, les Pays-Bas, le Danemark et la Norvège ont l’intention de se doter de cet appareil. Qui plus est, Londres a impérativement besoin du F-35B pour au moins un de ses porte-avions. D’autres pays seraient impactés, comme l’Australie, la Turquie, Israël, la Corée du Sud et le Japon.

S’il est vrai que le programme F-22 Raptor a été annulé, avec la conséquence de faire grimper en flèche le coût d’acquisition des 178 appareils en service au sein de l’US Air Force, le cas du F-35 est différent. En effet, le F-22 n’avait été conçu que pour les besoins de l’aviation américaine…

Quoi qu’il en soit, après les critiques du président américain élu, Donald Trump, pour les coûts du programme F-35 sont « hors de contrôle », Lockheed-Martin s’attache à défendre son avion. Son Pdg, Marillyn Hewson, a eu l’occasion d’avoir une explication avec le futur locataire de la Maison Blanche, lors d’une réunion organisée le 21 décembre en Floride.

À l’issue de cette rencontre, interrogé pour savoir s’il avait obtenu des « concessions » sur le programme F-35, M. Trump a répondu : « Nous ne faisons que commencer, c’est une danse ». Et d’ajouter : « Mais nous allons obtenir un rabais ».

80 commentaires sur “Une agence fédérale américaine propose d’arrêter le programme F-35”

  1. Ceci me fait penser à une magnifique tirade du cinéma français :
    « Joyeux Noël Félix …! » 😀

    1. @Fralipolipi:
      .
      En dehors des USA, le RU reste le partenaire le plus engagé dans le programme F-35 avec un autre qui d’abord en retrait arrive en force jusqu’à ambitionner (encore…) de développer sa/ses propre(s) versions du F-35 : Israel avec IAI…
      .
      Mais là aussi, il semble que Trump soit également prêt à mettre un coup de pied dans une autre fourmilière du monde militaro-industriel et diplomatique US:
      http://www.ttu.fr/israel-redoute-coupes-budgetaires-americaines/
      .
      On verra bien ce que ça donnerait au niveau du F-35 surtout s’il commence petit à petit à être remis en question…

  2. Mr Lagneau,
    Sinon, pas très sympa cette photo de F35 … il s’agit là de son plus mauvais profil, qui fait plus encore penser au phacochère que ne le suggère celui de l’ A10 himself 😉

      1. Les charges externes sont inévitable avec la taille ridicule de sa soute. Il s’agit d’un avion furtif qui ne peut pas emporter de missile anti-radar en soute …. donc quand il veut se faire un radar, il est détectable … logique américaine …

        Ils ont déjà mis 12 ans à s’apercevoir que la cross d’appontage était trop courte alors je pense qu’on est pas au bout de nos surprise d’autant que certains composants des appareils livrés seront obsolètes avant la livraison des derniers (sans compter les nouveaux retards)

  3. Donc, tout ça n’est qu’une manoeuvre pour réduire la facture des forces US.
    Et si Trump obtient cette ristourne, Lockheed Martin en reportera très logiquement le poids sur les clients exports notamment européens.
    Nous sommes en plein raisonnement « trumpien » de la répartition des efforts de défense entre USA et Europe cette dernière devant faire plus.
    .
    On imagine l’effroi des clients export du F-35 notamment des partenaires du super avion sensé être le moins le cher et qui va leur couter plus qu’aux américains.
    .
    On aurait envie de dire aux britanniques, italiens, norvégiens, danois et néerlandais, pour ne citer que les européens : Arrêtez de vous faire e….. en long, en large et en travers avec ces F-35 A ou B.
    Stop à cette lente longue torture masochiste qui n’en finit plus tellement ce programme n’en finit plus de voir sa mise au point être reportée …
    .
    Si le prix du F-35 explose à l’export suite aux exigences et au chantage de Trump, ils auront l’air fins les CVF britanniques avec leur 12 ou 14 F-35B de « 1600 M.€  » 😉 !

    1. Nos hommes politiques doivent payer leur écôt à l’empire qui leur a permit leur carriére.
      Alors le coût pour le contribuable ou l’efficacité militaire cher monsieur ca regarde les gagnes petits comme nous. Pas nos dirigeants.
      A la rigueur le F35 pourrait être totalement invisible et immatériel (Facons el roi est est nu) ce serait toujours l’avions que nos dirigeants veulent acheter puisqu’il procure des dividendes à Lockeed Martin.

      1. @Rémi:
        .
        « … Nos hommes politiques… les gagnes petits comme nous… nos dirigeants…
        .
        Je tiens juste à vous rappeler que « nous » ne sommes pas concernés en France par le F-35…

  4. Même si il est peu probable que le programme F-35 soit arrêté, l’exemple du F-22 montre ce qui pourrait arriver, c’est à dire une diminution drastique de la cible, pour exemple le F-22 est passé de 648 exemplaires envisagés à 187. Et peut-être même la suppression d’une des versions du F-35.

    1. Si une version doit être supprimée je pense que ça sera plus la version C. La navy ne porte pas le F35 dans son coeur qu’elle a critiqué à plusieurs reprise. Je la vois bien purement et simplement annuler le programme, commander des Super Hornet supplémentaires ( ce qui a déjà été fait) jusqu’à ce que le programme F/A-XX de 6ème génération débouche sur quelque chose de viable d’ici 2030. La problème c’est qui le F/A-XX est censé remplacer les hornets et super hornets et évoluer en compléments du F35C. Si ce dernier est supprimé cela voudrait dire se retrouver avec un seul type d’appareil ce qui est fort peu probable. Il faudra donc soit lancer un nouveau programme qui remplacera les derniers Super hornets commandés pour remplacer les F35C supprimés soit jouer la carte du drone navale. Mais on a déjà vu que la navy n’était pas fort chaude en ne proposant qu’un rôle de ravitailleur à son X-47B.

      Ce qui est sûr c’est que l’élection de Trump va apporter quelque changement dans son programme d’une manière ou d’une autre. Reste à savoir comment le pentagone s’en sortira ensuite..

    1. @ ScopeWizard
      Et vous vous posez la question ?
      Il n’y a pas plus aveugle que quelqu’un qui ne veut pas voir, tout comme un certain Nico St Jean. Des rapports officiels us mettent en avant les difficultés, le gouffre financier de ce programme et cela depuis de nombreuses années. La com de LM ne prend plus: trop de mensonges. Je dirais même du vrai foutage de gueule. Il n’y a que les naïfs qui y croient et continuerons d’y croire malgré les faits.

      1. J’ai déjà posté en ce sens ; ma question porte surtout sur le « foutage de gueule » que vous mentionnez si justement et dont j’ai du mal à croire qu’il puisse être d’une telle ampleur tant le truc est énorme !

        1. Les Américains ont bien inventé les Subprimes hein… avec la bénédiction du tout Wallstreet et des agences de notation. Plus c’est gros, plus ça passe, jusqu’au jour où on ouvre la boite.

    2. on sait. C’est un gros raté, mais parce que trop d’argent a déja été dépensé, par fierté, à défaut de n’avoir aucun plan B et bien on le continue.
      Mais si on peut comprendre que l’amérique s’accroche pour sauver son industrie et sa fierté je ne comprends pas comment des pays peuvent acheter cet avion raté … car c’est ça le plus hilarant dans l’histoire, il est raté, il est le plus cher (et de loin) cher, il est inefficace, et pourtant il se vend très bien.

    3. Le jour où il faudra l’envoyer sur un théatre d’opération. On connaitra son efficacité en vol et en entretien.

      Mais le sens de l’histoire, et nous avons fait le même mouvement avec toutes nos commandes de navires, c’est qu’ils vont sérieusement réduire la commande, augmentant le coût unitaire. Et connaissant Trump et Lockeed, ils vont reporter cette augmentation sur les pauvres couillons d’européens et d’asiatiques.

      Je vais voir à combien est l’action Dassault tiens, j’ai un peu de sous de côté.

    4. Le F-35 c’est un gros problème de rapport qualité/prix. Malgré ses qualités, le coût prohibitif du programme pose de sérieuses questions aux américains : avec la masse de dollars qui y a été injecté, tout le monde s’attend à ce que le F-35 surclasse nettement tout ce qui vole ou volera sur la planète. Hors c’est loin d’être le cas. D’où les interrogations existentielles sur ce programme. Reconnaissons aux américains la faculté d’aborder sans tabou les questions qui fâchent …
      Trump s’est déjà ménagé des marges de manoeuvre pour négocier : « Cher Lockheed-Martin, votre avion n’est pas un Star Wars donc vous me le faites moins cher. Sinon je vais prendre du Boeing ça fera le job aussi. »

  5. L’arrêt de ce programme plongerait les US et les autres clients dans un gouffre pendant quelques années, mais ils s’en sortiraient:
    – Les Ricains moderniseront comme il le faut leur F-15 (dont la version SA est au goût du jour actuellement), leur F-16 (la version Viper est aussi au goût du jour), leur SH (avec rapidement par la suite le ASH) et ils développeraient et achèteraient (je dirais.. un total de 500 appareils) plusieurs nouvelles versions du F-22 (modernisation + version navale F-22N + version pour les bombardements FB-22, avec pour chaque version, un modèle biplace) tout en trouvant des solutions pour réduire les coûts d’achat et surtout de maintenance, et là ils pourraient continuer sans problèmes leur opex avec les classique F-15, F-16, SH et serait en mesure de faire face à une éventuelle menace plus importante avec les F-22.. tout çà en attendant l’avion de 6gen.
    – Pour les clients, bah c’est pas le choix qui manque: F-15 (dernière version bien sûr), F-16 (dernière version bien sûr), SH (et bientôt ASH), Rafale (oups, surtout pas lui.. il est français!), Eurofighter et Gripen.. pour nos amis les British, là c’est tout de suite plus compliqué, ça leur coûteraient très très cher d’adapter leur 2 PA.

    1. @TontonCharlie:
      .
      Même avec les F-35B prévus, il semble que les britanniques auraient dû adapter leurs 2 QE avec piste oblique et brins d’arrêt + au moins une catapulte pour embarquer des UCLASS.
      Si jamais les difficultés de s’équiper en F-35 et donc F-35B se confirment, les britanniques pourront regretter leur tergiversation de 2009/2010 quand ils hésitaient à faire de leurs 2 CVF des CATOBAR en reprenant le projet du CVF-Fr…
      .
      « … Rafale (oups, surtout pas lui.. il est français!)… »
      .
      Il n’empêche que l’air de rien,
      le choix français de quitter le programme européen « ACE » qui deviendra « Eurofighter 2000 », pour « l’ACX » qui deviendra « Rafale », justement pour aussi répondre aux besoins des PA CATOBAR de l’Aéronavale, aura été et reste le bon depuis plus de 30 ans 😉 !!!

    2. S’ils annulent le F-35C qui est conçu dès le départ comme un appareil naval, ce n’est pas pour casser la tirelire à adapter à l’arrache un F22 navalisé sur le tas. Le développement initial du F-22 n’avait pas été plus heureux que celui du F-35, il n’y a aucune raison pour que reprendre le programme et l’étendre après une pose de 10 ans fasse baisser d’une quelconque manière les coûts et difficultés qui y sont liés.
      .
      Votre proposition au final, coûterait bien plus cher aux USA qu’aux britanniques, qui peuvent s’en sortir avec une poignée de milliards pour passer leurs planches à repasser en STOBAR.

      1. il n’y aura pas de F22 navalisé, le programme s’est arrêté et le F22 est bien trop grand pour être mis sur un porte avion en nombre. Le F18 SHA est très proche du rafale dans son approche et ses capacités. La navy n’a jamais été fan du tout furtif et préfère une approche plus équilibré pour assurer la survavibilité de ses appareils.

    3. Faut surtout être aveugle pour voir qu’il n’y a pas d’autre alternative !!!! Rafale et grippen !!!

    4. @TontonCharlie
      « ils développeraient et achèteraient (je dirais.. un total de 500 appareils) plusieurs nouvelles versions du F-22 (modernisation + version navale F-22N + version pour les bombardements FB-22, avec pour chaque version, un modèle biplace) tout en trouvant des solutions pour réduire les coûts d’achat ».
      Faut arrêter les produits illicites ! On parle d’arrêter, peut-être, le programme F35, c’est pas pour remettre le F22 en route. Certes la ligne de fabrication n’a pas été détruite mais il faudrait 1 Mrds de $ rien que pour la remettre en état opérationnelle.
      De plus navalisé un avion est très compliqué, par le passé souvent des échecs, alors ne parlons pas du Raptor, tout comme en faire une version biplace. Comprenez que fabriquer un avion complexe comme le Raptor, le Rafale, le Typhon, il faut penser dès le départ du programme aux divers versions. Et lorsque l’on voit le cas JSF F35, cela est loin d’être évident surtout avec une version STOVL au milieu. De plus, financièrement fabriquer un F22 de base à coûter et coûtera tjrs une fortune, même en réduisant les coûts.

      1. 1Mds$? Mais c’est presque rien pour l’économie US ça, une demie-journée de Quantitative Easing en gros, avec la signature de Yellen en début d’aprèm, et le tout est joué.

    5. Je me demande si la structure du F15 n est pas obsolète. Elle date d une époque sans contrainte de furtivité. La version SE doit certes améliorer les choses mais l architecture est la même.
      Le F18 conçu dans les 80′ est par contre semi-furtif tout comme le Rafale (qui l est devenu tardivement) et sa version ASH semble plus prometteuse qu un F15SE au succès… furtif.

      1. Le F18 semi furtif ! Mais bien sûr. Avec les emports d’armements qui n’étaient même pas dans l’alignement.
        Le SH a corrigé certains défauts du Hornet mais il est loin aussi d’être devenu semi furtif aussi.
        Et le Rafale est depuis le début du programme un avion conçu justement avec des qualités de furtivité. On se serait pas emm…. pendant des longues heures à tester des maquettes ainsi que des cellules dans une chambre anéchoïde. Donc le  » tardivement  » n’est pas de rigueur.

        1. Je parlais du super hornet.
          Le rafale a été conçu furtif en second temps. Un docu français dispo sut yt en atteste et cela ne prouve pas qu’ il est mauvais en furtivité.

  6. Les russes auraient voulu tenter de ruiner les USA par un bluff genre « guerre des étoiles  » qu’il n’ y seraient pas arrivés aussi efficacement que Lockeed.
    L Europe est mal, et la France a une carte à jouer en tant que leader militaire européen.

    1. Non, le leader militaire européen est Washington. Croire que nous avons les coudées franches face à nos « amis » de tutelle dans le domaine de l’armement est une illusion.

  7. L’erreur américaine a été de se retrouver a concourir contre eux même alors qu’avant on pouvait légitimement jouer à la course aux armements avec les russes.
    Aujourd’hui ni les russes ni les chinois ne jouent massivement a de tels programmes d’armements, ils s’équipent avec des vieux avions remis à jour et développent des avions de 5e génération pour une poignée d’avions pour la supériorité aérienne.
    Il y a 6 mois, j’estimais que le programme F-35 ne pouvait jamais sortir de la route, aujourd’hui j’estime qu’il y a de fortes chances pour qu’il soit réduit au profit de F-18 et de F-16, voir F-15.Les principaux perdants seront les clients exports.Trump risque de foutre de l’incohérence et de l’imprévu dans ce les fondations de certaines choses…

    1. non, je ne crois pas. Je pense que l’erreur est d’ordre entropique, que le système capitaliste à l’américaine se dévore lui même, lorsque les profits deviennent la ligne d’horizon de tout projet « lourd » confié au secteur privé.
      C’est mon avis, peut être contestable, mais je pense que cette dérive est devenue vraiment visible dans le domaine aérien à partir du choix qui a été fait dans les 90′, du yf 22 au détriment du yf-23. Je ne peux m’empêcher de penser que la corruption a privé nos yeux d’un sublime avion qui aurait pris la place, lui, des vieilleries F-15, F-16.

    2. Pour les Européens c’est le moment de renforcé leur coopérations entre eux !! Rafale, grippen et Typhon !!!!

  8. Donc pour résumer : les USA ont une grosse partie de leur flotte de f18 clouée au sol, leur f22, de supériorité aérienne qu’on ne peut pas trop faire voler de risque d’en perdre un pour deux Toyota et 4 barbus et on limiterait le nombre de F35..?!
    On est bcp ici à penser que cela serait justifié, mais je vois mal les us, ne pas avoir de black program en cours.
    Sinon les Chinois ne devront même pas se battre et attendre 10 ans pour assoir leurs hégémonies…
    Ca mettre quoi sur les 10 PA ( c’est une loi us, je viens de l’apprendre) des Ospreys ?

  9. d’ici là que les F35 soient sans pilotes comme pas mal de nouvelles automobiles robotisées sans chauffeurs, il y a dans la balance plusieurs réalités

    1. Des drones de combat de première ligne qui dépasse les 100 millions a l’unité, c’est pas encore pour demain.
      .
      Les systèmes ne sont pas fiable pour permettre une autonomie du véhicule ou même de le téléopérer, la perte d’un seul reviendrait trop cher. (On serait tenter soit de le sous employer pour éviter les risques de le perdre, ou de le suremployer et d’en perdre.)

  10. Ce fer a repasser volant ne sera jamais un avion de combat digne de ce nom.
    La décision d’arrêter ce programme est juste une question de lucidité.

    1. Ce programme étant devenu too big to fail, il ne peut être arrêter ! LM ayant bien jalonné le chemin. La seule solution sera de réduire la voilure, annuler une des versions ( sûrement la C de la Navy car tout le monde a bien compris que le F35 B est primordial pour certains ) et appuyer un max sur l’entreprise pour gratter sur le tarif unitaire et la MCO.

  11. Trump veut un rabais. Voila, tout est dit, il s’agit de diminuer les coûts ce qui sera impossible sans trancher dans le vif.
    Si je doute fortement que la proposition du CBO soit retenue, je crois en revanche de plus en plus en une réduction des commandes de F-35 par les USA.
    La solution la plus simple serait l’abandon du F-35C au profit d’un F/A-18 modernisé, ce qui permettrait de n’avoir que 2 versions du F-35.
    L’annulation ou la réduction des commandes du F-35B parait difficile, il n’y a aucun autre remplaçant aux AV-8B Harrier II.

  12. Je ne peux qu’avoir une pensée émue pour notre contributeur Nico St-Jean, tant chaque jour que Dieu fait apporte son lot de désillusions sur le programme F-35 … Si, si ! C’est sincère ! … 🙂
    Ce qui devrait lui mettre un peu de baume au cœur, c’est que ce programme, tel un train fou, ne pourra s’arrêter et tout ce que peu espérer l’administration américaine, c’est un rabais conséquent sur le prix unitaire de l’appareil ou une réduction de la cible d’avions construits . Mais alors ? Qui va payer la différence ? Lockheed-Martin ? Pas vraiment ! … Ce seront les pays associés et les clients export du F-35 qui paieront in fine le manque à gagner, et verront leurs appareils coûter beaucoup plus cher que ceux destinés à l’USAF ! … Et bien sur, L-M se rattrapera sur la maintenance dont on sait déjà qu’elle sera hors de prix !… Amis du F-35, bienvenue au bal des cocus !!! … 😉

  13. Bon, le programme continuera , mais les prix vont baisser.Trump a surement rusé pour que lockeed réagisse ainsi, montrant son coté commercial.
    Autre chose, pour ceux qui pensaient qu’il allait mager dans la main de Poutine, alors que ce dernier a annoncé la modernisation de son arsenal nucléaire, Trump en a fait de même hier!

    1. Evidement Trump n’est pas Hollande c’est pas parce qu’il s’entend « bien » avec Poutine qu’il va baisser la garde.

  14. Pas de problème : nos allies européens vont acheter des Rafales, les Britanniques l’avion russe embarqué,et l’Otan va continuer a menacer la Russie…Vive le retour de la guerre froide et de la course aux armements ! L’humanité progresse en ce jour de Noël,dans la joie et la paix, en faisant triompher l’intelligence.

      1. Vous êtes jeune sans-doute ; il est normal que certaines choses vous échappent , tant-mieux d’ailleurs …

    1. le jour ou britannique achètent russe là je me poserais des questions. D’autant que avions russes sont inopérables sur les portes avions anglais… Tout comme les rafales.
      Les européens s’ils ne prennent pas le F35 achèteront plus d’euroflighter pour ceux qui sont déjà engagés dans le programme, des rafales pour ceux qui ne sont pas le programme eurofighter mais dans le programme F35. Enfin ceux qui ne sont pas dans les deux programmes parce qu’ils n’ont pas l’argent prendront au choix F16 ou Grippen. Au final les options d’export rafale en europe serait limité à une petite centaine.

  15. Ce dont je m’aperçois , et qui me laisse coi , c’est que les USA ne sont pas capables de concevoir en qualité mais aussi en quantité de dignes successeurs à la lignée de la série F des années 70 !

    .
    Si les programmes sont ambitieux et présentent des caractéristiques révolutionnaires à plus d’un titre présageant de performances hors du commun et d’une redéfinition du combat aérien , il faut bien se rendre à l’ évidence et admettre que leurs faramineuses promesses sont loin d’être tenues à tous les niveaux et franchement … c’est décevant ! 🙁
    Il est vrai que je n’ai jamais trouvé leur design général à mon goût , même si je suis conscient que celui-ci obéit à certains principes aérodynamiques définis en fonction du degré de technologie disponible au moment de leur conception ; cela étant , c’est sans-doute puéril de ma part , je préfère lorsqu’un avion est agréable à regarder , pas simplement parce qu’on s’habitue à sa ligne , qu’on s’y fait mais parce que l’épure est réussie et chatoie l’œil du premier coup . 😀
    Peu d’avions présentent une telle séduction ; un bel avion restant un bel avion regardé sous n’importe quel angle est rare .
    J’en connais peu : Spitfire , Zéro , Mustang ( pas toutes les versions ) , Lightning P-38 , Panther , F-84 Thunderjet , Sabre ,Vigilante , B-58 Hustler , Crusader , F-4 , F-100 , Saab Draken , F-104 Starfighter , Vulcan , Mirage III C/B , Mirage F1 , Jaguar , F-16 , F-14 , Rafale , Concorde , Caravelle … Pour ne rédiger que cette courte liste .
    .
    Je dois donc me rendre à l’évidence ; j’ai connu sans le savoir ( c’est toujours pareil , quand on est dedans , on ne se rend compte de rien puisqu’on n’a pas de recul ; de plus , j’étais très jeune ) l’une des meilleures décennies en matière de création aéronautique , à savoir les années 70 , d’où ont émergé des choses , à la fois dans le prolongement de ce qui a été fait dans les années 50/60 comme les Mirage , Mystère/Super-Mystère , Etendard , le Phantom II , B-52 , le F-5 , Harrier et Lightning britanniques , SR-71 Blackbird qui ont donné les Mirage 2000 , Mirage F1 , Jaguar , Super-Etendard , F-16 , F-14 , F-18 , F-15 , B-1A puis B-1B Lancer , A-10 Thunderbolt II mais également de drôles d’oiseaux comme le F-117 précurseur des F-22 , F-35 ou B-2 Spirit répondant à la donne de la furtivité voulue totale , de l’aile volante imaginée par les frères Horten et Northrop dans les années 40 et des corps portants !
    Et je ne parle pas des prototypes géniaux comme le B-70 Valkyrie et son chasseur F-108 Rapier ( resté lui à l’état de projet/maquette ) , le TSR-2 anglais , le CF-105 canadien ou le Super-Mirage 4000 français !
    Sans compter les centaines d’autres y compris pendant la WWI comme les Nieuport 17 et Albatros D.V ou Spad S.VII …
    .
    Alors , comment vous dire … Aujourd’hui , à de rares exceptions , les avions ne me font plus vibrer ; rien que dans le domaine du civil , je ne retrouve pas la diversité qu’il y avait entre tri , quadri , bi réacteurs que j’ai bien connus tels les Boeing 727 , Douglas DC-8 , Lockheed Tristar , Jumbo-Jet 747 , Concorde etc …
    .
    Je sais pertinemment qu’entre impératifs technologiques et économiques , il y a des choix qui s’imposent mais sincèrement , mis à part l’avionique et le niveau de performances qui feront sauter de joie tous les fondus de jeu vidéo et nerds de tout poil , personnellement , me régaler en observant les nouveaux coucous n’est plus vraiment au programme , si ce n’est par simple curiosité !
    .
    Alors , non seulement les avions finissent par tous se ressembler et certains en deviennent carrément pas beaux voire franchement moches mais , si en plus , comme ça se profile à l’horizon , ils ne doivent plus produire le moindre bruit et faire craquer l’air à leur passage , qu’est-ce qu’on va se faire c…r !!
    .
    Autant attendre l’observation d’un OVNI ! 😉
    .
    Tout ça pour constater que je finirai par m’en foutre complètement de ce F-35 !

    1. Tout est question de point de vue, les goûts et les couleurs.
      .
      Si j’avais du mal a regarder « la bête » au début, y compris son cousin F22, maintenant je lui trouve un look et je le trouverai presque beau !
      .
      D’ailleurs sur cette photo, les entrées d’air qui font un léger rehaussement sur la cellule de l’appareil laisse imaginer une épaule musclé, on pourrait facilement le nommer tigre/guépard/pantère ou même le p’ti black minou ! (Côté force + furtivité penche forcément chez les félins)

      1. C’est la raison pour laquelle , j’ai dit plus haut que j’aimais bien cette photographie qui le montre sous un angle plus sympathique qui le met en valeur !

    2. « Il est vrai que je n’ai jamais trouvé leur design général à mon goût , même si je suis conscient que celui-ci obéit à certains principes aérodynamiques définis en fonction du degré de technologie disponible au moment de leur conception ; cela étant , c’est sans-doute puéril de ma part , je préfère lorsqu’un avion est agréable à regarder , pas simplement parce qu’on s’habitue à sa ligne , qu’on s’y fait mais parce que l’épure est réussie et chatoie l’œil du premier coup. »

      Votre point de vue n’est pas du tout puéril, il rejoint celui des plus grands : « Un bel avion est un avion qui vole bien. » (Marcel Dassault).

      Quant au F-35, son design « (n’)obéit (pas tant) à certains principes aérodynamiques définis en fonction du degré de technologie disponible au moment de leur conception » qu’au sacrifice des capacités aériennes de l’engin au profit de sa seule furtivité (passive).

      1. Merci ! 😀

        .
        « Quant au F-35, son design « (n’)obéit (pas tant) à certains principes aérodynamiques définis en fonction du degré de technologie disponible au moment de leur conception » qu’au sacrifice des capacités aériennes de l’engin au profit de sa seule furtivité (passive). »
        .
        Pouvez-vous en dire plus , SVP ?

        1. Furtivité ne rime pas forcément avec aérodynamisme, dans le cas du F 35 la priorité est la furtivité. Enfin je pense que c’est là où il voulait en venir, le F 35 « sacrifie » un peu d’aérodynanisme en vu d’une hypothétique furtivité temporaire, bref un choix discutable de conception.

        2. le F35 pour loger ses soutes sans prendre la taille d’un F22 est devenu très « gras ». Le F117 furtif n’était pas du tout aérodynamique sans ses commandes de voles électriques pour corriger l’instabilité, l’avion ne pouvait pas voler. Une erreur d’ordinateur et l’avion était perdu. De plus son domaine de vol était très limité. le dénominatif F est une complète escroquerie pour attirer les meilleurs pilotes de l’époque mais face à un chasseur le F117 n’aurait rien put faire pas meme esquiver.

    3. B 2 et F117 sont de la meme période et les deux avions sont issu de compagnies rivales avec des options très différentes de furtivité.

      1. Une petite dizaine d’années d’écart les sépare , tout de même …
        1981 et 1989 pour le premier vol .
        .
        Une petite quinzaine …
        1983 et 1997 pour la mise en service .

        1. A l’air de l’aviation c’est pas grand chose. Mais mon propos était de dire que l’un de découlait pas l’autre.

          1. Pourtant , si l’un est très anguleux , l’autre est beaucoup plus en courbes élégantes et fluides ; ce qui dénote à la fois une différence d’approche et un progrès considérable des systèmes informatiques permettant à l’avion de voler mais également que certains enseignements ont été tirés de l’expérience F-117 .
            A mon avis .

  16. Les Américains ont quand même de la chance de pouvoir envoyer quelques anciens pilotes militaires au Congrès comme députés pour s’occuper de leur défense.

  17. Le bédut d’la inf ? un projet ambitieux. Pas si criticable sur le principe. Développer de l’omnirôle pour faire des économies, c’est raisonnable.
    Des fois oui, mais là, non. Cet avion n’est pas viable. Sera incapable de remplacer un A10, sans canon avant les calendes Grecques, sera incompétent en air_air, lent et lourd. Etc…

  18. Tout bonnement incroyable: pas encore président et encore en train de ruer dans les brancards? LE tout pour avoir une ristourne sur?… Ah oui, le F35. Bon ben vu le rapport qualité prix (attention, à l’instant d’aujourd’hui, 23 décembre 2016) c’est sûr que le constructeur peut faire un geste.

    1. LM va accorder une petite ristourne sur le prix de vente de l’appareil pour que Trump puisse fanfaronner sur Fox News « vous avez vu comme je suis fort, j’obtiens tout ce que je veux », ses partisans pourront ainsi se caresser de plaisir… et LM doublera le prix de la maintenance dans 6 mois. Parce qu’il ne faut pas déconner non plus !

Les commentaires sont fermés.