Selon le GICAT, il est possible de faire gagner 7 ans au programme de modernisation de l’armée de Terre

griffon-20141205

Le programme SCORPION (Synergie du contact renforcée par la polyvalence et l’infovalorisation) est capital pour l’avenir de l’armée de Terre tout en étant un enjeu industriel majeur dans la mesure où il vise à renouveler une grande partie des véhicules blindés qui, utilisés quotidiennement en opérations, sont pour la plupart à bout de souffle.

Ainsi, il est question de remplacer le Véhicule de l’avant blindé (VAB), qui fête ses 40 ans de service cette année, par le Véhicule blindé multi-rôles (VBMR) « Griffon » ainsi que les chars légers AMX-10RC et ERC-90 Sagaie par l’Engin blindé de reconnaissance et de combat (EBRC) « Jaguar ». Viendra ensuite, dans une autre phase, le tour du Véhicule blindé léger (VBL) par le Véhicule blindé d’aide à l’engagement (VBAE).

Les premières livraisons, qui commenceront par trois Griffon en 2018, devraient s’étaler sur 15 ans. Or, dans le même temps, l’armée de Terre devra continuer d’utiliser ses anciens véhicules, ce qui coûtera de plus en plus en cher en terme de maintien en condition opérationnelle (MCO).

D’où la proposition pleine de bon sens faite par le général Jean-Pierre Bosser, le chef d’état-major de l’armée de Terre (CEMAT), lors des auditions dédiés au projet de loi de finances pour 2017. Au lieu de dépenser des sommes conséquentes au titre du MCO, pourquoi ne pas accélérer le programme Scorpion, voire pour acquérir davantage de nouveaux véhicules?

« Cela ne devrait pas entraîner de difficulté majeure, puisque c’est le même industriel. Le seul problème qui pourrait se poser est que, en accélérant le processus, l’environnement ne suive pas. C’est mon souci sur le Griffon », avait expliqué le général Bosser.

Et le délégué général pour l’armement, Laurent Collet-Billon, est exactement sur la même ligne. « Il convient de mettre en perspective l’accélération potentielle du programme SCORPION, comprenant d’excellents véhicules que nous parviendrons sans doute à exporter, avec le coût d’entretien des VAB et l’indisponibilité de certains véhicules qui subissent un acharnement thérapeutique », avait-il en effet affirmé.

Seulement, les industriels seraient-ils en mesure de suivre la cadence, comme s’en est inquiété le général Bosser? Pour Stéphane Mayer, président du Groupement des industries de défense et de sécurité terrestres et aéroterrestres (GICAT), cela ne devrait pas poser de problèmes insurmontables.

L’armée de Terre « souhaite que le programme soit accéléré afin de raccourcir le délai de livraison, ce qui répondrait à ses besoins opérationnels, lui permettrait de s’équiper plus rapidement et de disposer d’un parc plus homogène, de former rapidement ses personnels, mais aussi de réformer plus tôt des matériels dépassés et coûteux en maintenance », a commencé par rappeler M. Mayer, lors d’une audition à l’Assemblée nationale.

Aussi, après avoir consulté le Groupement momentané d’entreprises (GME) Scorpion ainsi que les « centaines de sous-traitants et PMe impliqués dans ce programme » et « sachant que les capacités installées étaient très supérieures à la cadence d’approvisionnement de l’armée de terre et aux prévisions d’exportations », M. Mayer a fait savoir que les « industriels ont répondu que, sous réserve de commandes et d’une certaine anticipation, l’ensemble des livraisons pourrait être terminé en 2026 plutôt qu’en 2033 ».

Mais cela suppose des conditions. En effet, comme l’a expliqué le président du GICAT, cela suppose « d’achever le développement » et « de commencer la montée en cadence », sachant que cette phase « comporte une mise en route des chaînes assez complexes. » En tout cas, il serait ainsi possible de doubler les cadences afin de raccourcir la durée totale de livraison. Ainsi, jusqu’à 20 Griffon et 4 Jaguar pourraient sortir, chaque mois, des chaînes d’assemblage.

« L’impact sur le coût de MCO serait favorable : Nexter a ainsi estimé que le remplacement d’un AMX 10 RC par un Jaguar fait chuter de 30 % les frais d’entretien ; des gains pourront également être réalisés en matière d’obsolescence : des matériels comprenant un certain contenu civil afin de bénéficier de coûts de production moindres permettent de réaliser des gains supplémentaires s’ils sont livrés plus tôt », a en outre souligné M. Mayer.

Qui plus, l’industrie trouverait son compte à acccélérer le programme Scorpion. « Produire plus d’équipements au même moment est gage d’efficacité industrielle », a estimé le président du GICAT.

Toutefois, il resterait à passer deux obstacles. Le premier, relativement mineur, est que la mise en production des nouveaux blindés ne pourra pas être lancée sans que ces derniers soient qualifiés par la Direction générale de l’armement, ce qui prend toujours du temps. Le second, plus sérieux, est d’ordre budgétaire…

« Si le ministère de la Défense est d’accord et les industriels capables, les mêmes sommes d’argent, diminuées des coûts de MCO, devront être engagées et payées sur une période plus courte. Ce qui soulève évidemment une question d’ordre budgétaire qui reste à résoudre, compte tenu des autres besoins du budget de la Nation en général et de la défense en particulier », a ainsi expliqué M. Mayer. Mais souvent, les économies de bout de chandelle finissent pas coûter cher.

55 commentaires sur “Selon le GICAT, il est possible de faire gagner 7 ans au programme de modernisation de l’armée de Terre”

  1. C’est un peu aventureux ça de tirer des plans sur le MCO d’un véhicule qui n’existe même pas encore, ça nous a donné quelques surprises par le passé…

    1. Disons que un véhicule neuf, sauf défaut de conception, devrait forcément avoir une MCO plus faible qu’un véhicule âgé et usagé dont toutes les pièces approchent de leur fin de vie.

      Devrait…

      les mauvaises surprises existent mais la MCO d’engins plus âgés que leurs soldats est aussi extrêmement élevée.

  2. Surtout, il ne faut pas le faire, non mais imaginez, accélérer un programme militaire, les fusibles ne pourraient pas le supporter!
    On verra la prochain président, c’est lui qui agira…ou pas.

  3. En voilà un projet qui donne de l’espoir, je suis du contingent 97/08 et je peux vous dire que déjà à l’époque les VAB malgré leur qualité et leur rusticité commençaient à donner des signes de fatigue (ne parlont pas des P4). Qu’est-ce que ça doit être maintenant! Entretenir des vieux coucous coûte à moyen terme bien plus cher que d’acheter du neuf: tous ceux qui possédent un véhicule peuvent le constater.

    1. On a connu dès jeep qui ont duré très très longtemps…rustiques et très…ouvertes…mais il y avait des stocks…idem pour les casques lourds…dans le civil on doit changer de téléphone portable tous les deux mais le mathos militaire dure une génération…autre monde et concepts à revoir…le griffon paraît bien lourd et haut sur pattes…résistance aux nouveaux rpg?

      1. Résistance aux RPG ? Impossible. Un RPG moderne c’est au bas mot 600 ou 650mm RHA de pénétration après couche ERA. faut un blindage frontal de MBT ou au moins d’APC lourd genre Puma pour l’encaisser, et encore le Puma je miserai pas forcément dessus. Les IFV autour de 30 tonnes genre VBCI, Patria AMV et autres Piranha V c’est certain qu’ils y passent.
        D’où l’intérêt des APS ou plus simplement des grilles genre RPG Net.
        Le Griffon est haut sur pattes parce qu’il faut du volume intérieur pour le confort du personnel embarqué avec tous leur équipement, principalement, et de la protection contre les IED.

  4. SCORPION : Synergie du contact renforcée par la polyvalence et l’infovalorisation.
    Je pense que l’on détiens là, le gagnant incontestable du concours des acronymes de l’armée française…

      1. Dans le genre j’en avait trouvé un super :
        ETINCEL : Entraînement et Test a l’Identification des Navire de Combat Evolutif Logiciel … en gros c’etait une petite base de donnees d’ident )) rien de transcendant, mais l’acronyme etait top ))

        1. On sent que sont les termes et donc le sens de l’ensemble, qui sont choisis en fonction de l’acronyme qu’ils devront constituer 🙂 …

          1. Ah … l’éclat dans l’oeil de l’etudiant qui reconnait enfin la forme caracteristique de la cheminee du porte-avion et s’exclame  » Klemenceau! » )))

    1. C’est un concurrent pour le célèbre :

      VAB MEPHISTO pour : Module Élévateur Panoramique Hot Installé Sur Tourelle Orientable

  5. il est possible, il est possible … oui votre honneur mais. encore faut-il que le financier accepte les avances de trésorerie pour accélérer les équipements.
    bercy n’a qu’une préoccupation : terminer les fins de mois, en l’occurrence l’année budgétaire. rappelons nous les grincements de dents quand la Défense a obtenu des financements fermes de matériel sur trois ans. leur problème n’est pas de gérer en bon père de famille sur dix ans mais de ne pas -trop- se trouver en cessation de paiement en fin d’année.

  6. Que sera la guerré dans quinze ans? Des avancées auront sans doute lieu dans la propulsion et les munitions et la robotisation …et le blindage. Accélérons donc sinon on aura des engins périmés en fin de série…à moins qu on fasse comme d hab des retrofit …on gardait le mathos plus de trente ans mais la techno actuelle bouge vite et on ne sera pas éternellement dans le post afgha …accélérons et pensons différents niveaux de combat

    1. @Parabellum:
      Il y a 15 ans, il était déjà question d’un avion futuriste que ne sera pas pleinement opérationnel avant 2025 (alors qu’il devait l’être avant 2010…) et qu’on nous promet comme toujours largement avance sur tout ce qui existera jusqu’en 2030 :
      le JSF depuis devenu F-35 ex X-35.
      Tout est donc à relativiser en terme d’évolution, surtout à l’échelle des blindés et de l’infanterie mécanisée… Ce seront des systèmes tels que les protections qui vont évoluer et qui feront la différence d’ici 15 ans.

      1. Les hommes de ma génération ont servi dans les années 70 début 80 avec des mathos de la guerre d Algérie…voire d Indo…un jour on nous a donné des sig 540 .. à la place des mat 49….tout est relatif…et on avait des véhicules ouverts qu on protégeait un peu avec des sacs de sable…ole!

        1. Oui, mais le temps vie d’un modèle de fusil ou de blindé reste relativement plus long que celui d’un modèle d’avions de combat.
          Entendez que même des modèles qui commencent à dater tels les F-15, F-16 et F-18 encore en service n’ont plus grand rapport avec la version d’origine des 70’s, alors qu’il y encore des VAB des années 80 sans grandes modifs…

          1. Et les 2000 ? Les gazelles ? Les pumas ! … non les pantheres ! Oules lynx ? Et la tete )) alouette ))
            Je crois que le record toute arme confondue reste les transall et les A69 …

          2. @Elmin:
            Non, ce sont les Alouette III qui détiennent ce record de longévité avec le Transall.
            Nous n’avons plus de navires armés dans les années 60 et notre plus ancien A-69 encore en service est Le Hénaff qui date de 1980…

    2. Pour info les américains ont des M1 et des M2 des années 80 et le Humwee n’est as non plus de toute première jeunesse.

      1. @ Rémi

        Tout les M1 qui ne furent modernisé sont retiré du service et placé depuis déjà longtemps sous cocon. L’USMC possède encore des M1A1 modernisé au standard M1HA + (+ pour blindage à l’uranium appauvri de 2e gen) qui possèdent déjà un bien meilleur blindage que les actuels M1A2 S saoudiens.
        .
        Le reste des stocks comprend des M1A2, M1A2 SEP et M1A2 SEP V2 qui serons tous modernisé au nouveau standard « M1A2 SEP V3 » avec une nouvelle génération de FLIR et un générateur/alternateur électrique conçu pour prendre le relais du moteur lorsque le char est immobile visant à augmenter l’autonomie du monstre.
        .
        Le Humvee commence déjà à être remplacé (enfin !) par le L-ATV de Oshkosh sorti grand gagnant du programme de remplacement des Humvee « JLTV » dont les premiers exemplaires ont été remis à l’US Army fin Septembre.
        .
        http://www.defensenews.com/articles/oshkosh-to-roll-first-jltvs-off-the-line-this-month

    3. Il y a un conflit qui demande de nouveaux moyens, une nouvelle façon de faire la guerre, nous poussant a remodeler complètement nos méthodes et nos armements.C’est ce que nous avons vécu et que nous vivons encore aujourd’hui, avec la guerre contre des insurrections asymétriques (talibans, rebelles, daesh, aqmi, etc…) qu’on aime globaliser comme des « terroristes ». Cette guerre cherche à montrer l’utilité des moyens aériens, le drone, l’hélicoptère, l’avion et la munition de précision et au sol avec des véhicules qui doivent survivre aux attaques de l’ennemi, principalement les mines.
      Mais qu’en est-il d’une guerre avec un ennemi possédant des moyens anti-aérien? d’un ennemi qui n’est pas juste un poseur de mines? d’un ennemi qui se fige sur ses positions et utilisent de gros moyens d’artillerie? A ce moment on cherchera des armes comme les missiles de croisières, la furtivité des avions, on cherchera la mobilité terrestre pour effectuer des manoeuvres tactiques, plutôt que des MRAP. Que faire face a un ennemi équipés de gros moyens blindés et que la supériorité aérienne se dispute encore? Faut-il des chars ou plus de missiles anti-chars? Car quand on voit l’efficacité de ces missiles, on peut s’interroger s’il faut plutôt investir dans le char ou dans le missile et le fantassin?
      Nous ne sommes préparer a aucune guerre, personnes ne l’est.Ce qui change, c’est la tactique et l’utilisation des moyens que vous ou vos ennemis disposent.L’un s’adapte à l’autre en permanence et dans le monde actuel, la supériorité militaire et technologique ne suffit pas pour gagner une guerre, il faut un plan politique, un plan sociale, économique qui suivent.

  7. L’idée semble bonne et tout le monde parait être d’accord.
    On va donc tout faire pour ne pas la mettre en pratique.
    C’est aussi ça, le génie français.

    1. L’idée est juste bien présentée.
      Au plan financier ils faut mobiliser davantage de fonds c’est juste une moyen de demander une rallonge à Bercy.

    2. Nos si intelligents politiques vont bien sur faire ….exactement le contraire puisque le seul truc qui les intéresse c’est de pouvoir dire sur BFMTV que leurs chiffres sont meilleurs que ceux d’avant !
      D’ailleurs depuis le temps …. qu’ils sont meilleurs que ceux d’avant …q comment se fait-il qu’il y ait encore du chômage, des dettes abyssales et un trou dans la sécu ???

  8. Le volet technique ne pose pas de problème, mais le budget, c’est du politique … Et les milis ne vont pas se mettre en grève pour accélérer le renouvellement de leur matos. Le politique, il va pourtant en avoir, des « mouvements sociaux, à la rentrée 2107 !! Alors la bonne idée CEMAT -GICAT …. pertes et profits, face à la CGT et autres fossoyeurs de la France.

    1. « le budget, c’est du politique …  »
      .
      Certes oui, puisqu’il est voté par le parlement. Mais c’est aussi de l’économique.
      .
      On sort (enfin, espérons) d’un cycle économique où la croissance était comprise entre 0.5% et 1% pour entrer dans un cycle où on espère qu’elle sera perchée entre 1% et 1.5%. C’est surtout cela qui permet d’envisager de mettre du beurre dans les épinards.

  9. Certes on doit accélérer le renouvellement des matériels s’il y a des gains financiers à faire. La ligne de production peut tourner en 2×8 voire en 3×8 pour une rentabilité maximale et un amortissement de l’outil industriel plus rapide ce qui induira une baisse des coûts et par conséquent le prix des véhicules. Et en cas de succès à l’export, pourquoi ne pas créer encore une autre ligne ? Hors SCORPION n’a pas fait ses preuves. Les premiers modèles auront ses défauts qu’il faudra rectifier. Laissons lui le temps plutôt. Investissons dans des VAB au summum de leur qualité pour réduire les CMO. Ce sont des valeurs sûres qui garantissent la capacité.

    1. C’est ce qui a été fait avec le VAB ultima pour près de 300 exemplaires.
      Mais vous ne pouvez pas investir encore la dedans, car le VAB, cela fait presque 20 ans qu’il est inadapté aux combattants, les morphologies ont changés, les troupes ont des pare balles et beaucoup d’équipements.Le VAB conçu pour transporter un groupe de 10 combattants, il en transporte 6 aujourd’hui.Il faut 4 VBCI ou VBMR pour une section quand il faut 6-7 VAB (dont un qui est souvent vide de personnels et qui sert de « mule » pour combler le manque de place dans tous les autres (sacs, munitions, alimentation 72h…).
      Résultat? il faut plus de véhicules, plus de maintenances (tant en mécaniciens qu’en raison de l’usure d’un nombre supérieur de blindés), il faut plus d’hommes (3 équipages en plus), c’est donc plus coûteux et problématiques pour une opération militaire, car bien souvent on se bouffe entre différentes sections si ce n’est service ou régiment en opération pour combler des places de conducteurs.Oui il y arrive qu’on ait des mécanos derrière le volant ou d’une 12.7 d’un VAB d’une section d’infanterie.
      .
      Le VAB ultima n’est pas très utile pour d’autres versions, il est difficile de réaliser un VAB ultima PC ou SAN.Mieux vaut tout changer le plus rapidement possible, malgré quelques défauts de jeunesse qui seront assurément au rendez vous du prochain VBMR.Plus vite on remplace, plus vite on se familiarise, plus vite on cesse d’entretenir deux parcs, avec des mécaniciens et opérateurs sur VAB et d’autres sur VBMR.
      La gestion double parc est un vrai problème dans une armée, invisible au grand public, elle est très complexe à gérer en interne.Le conducteur (qui doit préalablement passer son permis poids lourd) doit se familiariser avec son engin et passer une qualification.Utiliser une 12.7 à la main ne fait pas de vous un expert sur une tourelle de VBCI, là aussi il faut une formation.Même les jeunes combattants aujourd’hui, qui sont habitués du VBCI, se retrouvent bien dépaysé lorsqu’ils arrivent sur un théâtre et qu’ils se retrouvent sur VAB.Si bien que souvent, on essaye de leur trouver des VAB à la formation, ce n’est pas toujours le cas et nombreux sont ceux qui rentrent pour la première fois de leur vie dans un VAB en…opex.Ne parlons même pas des mécaniciens, heureusement qu’il y a des anciens très qualifiés pour encadrer les nouveaux arrivants, ces personnes sont précieuses.
      C’est donc ainsi le défi de tous les jours pour trouver les bons personnels, formés pour les missions auxquelles on doit évoluer avec le véhicule qu’on connait et non s’adapter a un véhicule imposé sur le théâtre en piochant un peu chez tout le monde au coeur du régiment, mais aussi entre régiments.
      Un régiment sur VBCI, doit aller en opex sur VBCI et non pas sur VAB.
      L’arrivée du VBMR va poser le même problème, il y aura des régiments d’infanterie sur VAB et d’autres sur VBMR (les régiments sur VBCI recevront des VBMR pour compléter, nouvelle compagnie oblige), ce qui fera tarder sa mise en place en opération et toute l’organisation que j’ai cité ci dessus.
      Plus vite la transition est faîte et le VAB complètement évincé, plus vite on s’en portera dans ces problèmes internes.
      .
      C’est le même problème qui existe avec l’EBRC, sur le papier ce véhicule est très bien, mais c’est une misère à gérer, car c’est un véhicule présent presque exclusivement en opex et en France il n’y a pas grand monde qui le connaisse bien.Si on arrive à former des équipages de 10RC pour armer les opex et les faire tourner par la suite, la MCO est complexe, les mécanos envoyés ont du mal a s’adapter a ce véhicule qu’ils découvrent en opex et peine à résoudre les pannes rapidement, il faut parfois faire venir des renforts temporaires des anciens mécanos qui le connaisse afin de donner un coup de boost aux parcs.
      .
      Mais tout cela change en ce moment, l’ERC90 enfin dégagé sera remplacé par le 10 RC dont on dispose les personnels formés.Les déploiement des régiments d’infanterie se feront également par théâtre et par régiment VAB ou VBCI.
      On aura droit aux EAU, Liban et à la Côte d’Ivoire en VBCI et Barkhane /Djibouti sur VAB.
      Pour la cavalerie, Leclerc aux EAU et 10RC sur les autres théâtres.

      1. @Maotchao:
        .
        Content de vous retrouver sur un commentaire que je partage entièrement et auquel je n’ai rien à ajouter 😉 !

      2. Le VAB est un 4×4 et coute 4 fois moins cher que le VBCI qui est un 6×6. Outre son prix plus avantageux, ses dimensions et son poids le rendent plus apte à se faufiler en zone urbaine, forestière et montagneuse. Bref, a prix équivalent, une infanterie de VAB et plus redoutable qu’une infanterie de VBCI grâce à une meilleure couverture (parce que plus de véhicule) et polyvalence (canon-mitrailleur, mortier, anti-char…). Le VAB manquera à l’armée quand il n’existera plus.

        1. @tartocitron:
          .
          Les VBCI ne sont pas des 6 x 6, mais des 8 x 8 qui n’appartiennent pas à la même catégorie de blindés que les VAB qui seront en fait remplacés par les VBMR Griffon qui eux sont des 6 x 6 aux dimensions proches des actuels VAB Ultima.
          Les VBCI remplacent les VCI chenillés AMX 10P.

        2. Le VBCI est un 8X8.
          Le VAB et le VBCI ne sont pas comparables et c’est justement pour cette raison que je critique plus haut, le fait d’envoyer des régiments sur VBCI servir en Opex sur des VAB et le cas contraire est tout bonnement impossible.
          -Le VAB en configuration est un simple transporteur de troupes, son rôle n’est pas le combat, mais d’emmener le fantassin d’un point A à un point B.Il existe bien sûre des versions armés du VAB (T20, hot), des kits pour lui ajouter des éléments (milan, mitrailleuses dont TOP depuis l’Afgha), mais ce n’est pas un véhicule de combat d’infanterie.
          -Le VBCI succède au 10P, un chenillé que personnes ne regrette aujourd’hui dans les unités.C’est un véhicule de transport de troupes, mais aussi de combat.Lourdement blindé et armé, il a un rôle d’accompagnement bien plus impactant que ne pourrait l’être un VAB avec une 12.7.
          .
          Le VAB comme le VBCI ne va pas s’aventurer dans les ruelles des villes, pour les deux ils utilisent les grands axes et l’infanterie fait son travail pour laquelle n’importe quel engin blindé ne servirait à rien, celle de nettoyer les pâtés de maisons et les maisons elles mêmes.
          Dans le combat, il vaut mieux avoir 4 VBCI et leur T25 et 7.62 en coax., plutôt que d’avoir 6-7 VAB avec des 12.7, dont la moitié servis directement par un combattant (l’exposant aux tirs ennemis).Non seulement la précision et la puissance de feu n’est pas la même, mais en plus la capacité d’observation n’a rien à voir.
          Autre fait, celui qui est dissuasif.Un VAB n’a pas le même impact qu’un VBCI.Lorsque l’ennemi voit un VBCI, il ne tire pas s’il ne dispose par d’armements aptes à l’affronter.Le VAB, lui par contre ne fait pas très peur et on lui tire dessus avec une kalash, surtout quand vous voyez 3 têtes dépassées du toit.Le VBCI calme l’ennemi, le fait fuir, cela s’est observé en Afghanistan, au Mali et dernièrement en RCA, je n’invente rien.Face a un ennemi qui n’a pas d’armements anti char important, le VBCI devient un engin indestructible, ni la kalash, ni la mitrailleuse, ni la 14.5.Le RPG restant complexe et avec les filets, incertain sur le résultat espéré.
          Donc en tout point sur les aspects principaux, il n’y a pas photo, le VBCI dépasse largement l’impact opérationnelle sur le terrain.
          Le coût d’un VBCI est plus élevé qu’un VAB, mais ce coût diminue contrairement a ce qu’il était auparavant, vous avez besoin de moins d’engins en opération comme je le démontre en haut et ils connaissent moins d’indisponibilité, chose qui pousse là encore, a sur-doter (donner du rab) les opex par rapport aux besoins affichés.Si le besoin d’un théâtre nécessite 100 VAB, on lui en met 120 sur place.
          Un VAB se déplacera plus facilement qu’un VBCI dans le désert Malien ou Nigérien, comme le VBL se déplace mieux que le VAB, comme un pick up se déplace mieux que le VBL.La question de mobilité est une question de compromis qu’on fait sur la protection donc du poids.Soit on fait des économies pour se faciliter la tâche, alors il faudra payer le prix humain, soit on y met un max de moyen, quitte a se ruiner pour éviter de payer le moindre coût humain, soit on fait comme maintenant, on fait un entre deux.
          Mais sur Barkhane, si on pourrait avoir une route reliant Gao à Kidal, puis jusqu’à Tessalit, on subirait une MCO beaucoup moins lourde sur ce théâtre malien mais également cela réduirait les risques de mines.
          .
          Une compagnie d’infanterie sur VAB ne sera jamais plus redoutable qu’une compagnie sur VBCI.Vous avez une approche bien trop comptable et pas assez opérationnelle pour me suivre dans cette comparaison.
          Une compagnie sur VBCI n’est pas dépourvu d’une section d’appui, il y a du mortier, de l’anti char, vous avez des VBCI adapté pour l’Eryx (rangements de missiles), vous pouvez y entrer un mortier de 81mm, mais visiblement vous ne savez pas trop de quoi vous parlez.
          .
          Le VAB manquera, seul les qualités du VBMR permettra de le juger.
          Le VAB a bien servit, il est notre seule référence, il faisait de tout par ce qu’on avait que lui et non pas par ce qu’il est le mieux adapté pour tout.

      3. @MAOTCHAO… j’apprécie vos posts souvent justes et fruit d’une longue expérience sur le terrain ;malheureusement notre gouvernement prochain devra faire des choix drastiques ,faire des économies ou » réarmer « …Il y a trente ans que l’armée de terre vit sur des acquits et des réserves de matériels ponctionnées sur des unités dissoutes …Mais le parc et les réservoirs se tarissent ,ainsi que le personnel payé au lance-pierre , qui s’use… à guerroyer ou à » Sentinelliser » !
        N’ayant plus sous la main le matériel ,le temps ,et les véhicules pour faire de l’instruction ;on apprend… sur le » terrain »et on complète avec l’expérience des plus anciens …Chez les blindés il en est de même ,les équipages capables des servir sur trois ou quatre blindés différents se raréfient comme « peau de chagrin » ,On fait avec ce qu’on a …En perdant parfois la main …
        Rêver de » réduire la toile » en supprimant 600000 fonctionnaires ,est à l’ordre du jour des futurs-Présidents issus de l’ENA …Ce sont les mêmes qui ont créés la « LPM « et le »Petit livre blanc « …Continuez à voter pour eux ,et vous verrez peut-être défiler bientôt des FT17 ou des Shermans ( » achetés sur étagères « ) sur les Champs Elysées en remplacement des VAB …Je ne parle pas du reste qui est à l’avenant !…

  10. Les souhaits de ces généraux passent beaucoup mieux pendant les fêtes de Noël. Sauf que des fois le père Noël n’apporte pas du tout le cadeau tant rêver. D’ailleurs cela pourrait bien être le père fouettard qui déboule par la cheminé électoral…

    1. Y’a bien peu de chances, ce coup-ci. J’ai pas regardé le programme écolo qui par principe politique milite toujours pour une réduction de la Défense, mais en dehors de ça tout le monde à une augmentation au programme, pour autant que je sache. De combien dans la réalité, là est la question.

      1. Toutes les bases qui ont fermés, c’était pas vraiment à cause des écolos voyez-vous? Et les réductions d’effectif c’était qui? Allez, essayez de prononcer son nom: La droi…

        1. Vous changez de sujet. Vous parliez de ce qui va arriver les prochaines années, ce à quoi j’ai répondu, où ai-je évoqué qui a fait quoi les années précédentes ?

  11.  » ….Ce qui soulève évidemment une question d’ordre budgétaire qui reste à résoudre, compte tenu des autres besoins du budget de la Nation en général et de la défense en particulier », a ainsi expliqué M. Mayer…
    .
    Mr Mayer a donné la réponse : économie budjétaire rigueur et « serrage de ceinture » après mai 2017…

  12. Si seulement…
    L’armée de Terre est le parent pauvre en matière d’équipements depuis longtemps, trop longtemps. Alors que c’est ses hommes et femmes qui sont le plus exposés aux risques du métier de soldat.
    On parle de SCORPION pour remplacer VAB et AMX-10RC… mais on ne parle pas ou que trop peu des P4, des TRM2000 et VLRA, des radars d’un autre âge (RASIT, COBRA…), des AU F1 et EBG, des Gazelle, des LRM « modernisés » : autant de matériels déjà presque tous obsolètes et pour lesquels on attend avec impatience des successeurs.
    Bref il y a du boulot.

    1. Votre constat peut se faire dans l’essentiel des armées du monde et se fera toujours, car le temps passe vite et tout se fait un par un.
      Lorsqu’on recevra le premier VBMR, on pourra fêter les 10 ans des premiers VBCI et pour l’heure lorsque le dernier VBMR arrivera, on fêtera leur 25 ans et a ce moment on commencera déjà par parler de son âge.C’est ce qui montre qu’il y a toujours des vieux matériels qui côtoient des nouveaux et que vous devez vous y faire et ne pas s’en offusquer, car vous ne cesserez jamais.
      .
      Mais des choses sont faîtes et si ce qui est fait peut être accéléré, il faut le faire, question de priorités, on verra ce que le prochain président décidera, car tout le monde parle d’augmenter la défense, mais ça reste encore une grande ligne qu’on ne pourra vraiment s’en faire une idée qu’a la fin de 2017.
      .
      La P4 dans 2-3 ans on en parlera plus, idem pour le VLRA.Le TRM2000 n’est pas a remplacé, il n’aura pas de successeur.L’armée le garde pour avoir des moyens supplémentaires, alors qu’il devrait être aujourd’hui massivement réformé, le TRM2000 n’est pas un problème un régler, car soit on le garde, soit on a rien.Les engins qui rendent l’âme servent de pièces détachées et ceux qui ne sont pas réparables, c’est direction la casse, c’est un matériel en « sur-dotation « .
      Les LRM ne sont plus en service, il reste 13 LRU et c’est tout.
      .
      A mes yeux, la priorité terrestre c’est de revoir le format final adapté a l’augmentation de la FOT.Ensuite c’est d’avancer les programmes pour le VBAE, lancer l’accélération de scorpion comme indiqué et mettre une grosse enveloppe pour la MCOT, car nous ne manquons pas trop de matériels, mais bien de disponibilité, enfin pour certains.

  13. C’est pas le tout d’avoir de nouveaux matériels et de nouveaux véhicules ,il faut aussi des équipages de la maintenance et des pièces détachées avant même de pouvoir s’en servir !
    Le problème réside aussi dans le fait que les constructeurs ne sont pas des utilisateurs !Le VAB comme nombre d’autres blindés ,’ont jamais été fabriqués pour recevoir des hommes avec des gilets pare-balles et des quantité de munitions ou de bouffe pour rester longtemps sur le terrain !
    Depuis l’AMX13 aucun véhicule de combat n’a été correctement équipé en » porte-bagages « …
    Il serait temps quand-même qu’on mette des combattants avec les ingénieurs autour des tables à dessins ou des ordinateurs !…
    Les équipages de combattants sont les grands oubliés de nos « penseurs! » …

  14. Si les programmes sont gérés comme ceux de la Marine, on va plutôt perdre 7 ans que les gagner.

Les commentaires sont fermés.