Archives quotidiennes : lundi, 28 novembre, 2016

Le Koweït confirme son intention de commander 28 avions F/A-18 Super Hornet

Le 17 novembre, le département d’État américain a donné un avis favorable à une possible commande du Koweït portant sur 40 avions de combat F/A-18 Super Hornet. Pour autant, cela ne voulait pas dire que le contrat allait être effectivement signé étant donné que cet émirat du Golfe arabo-persique venait déjà de s’offrir, pour 8

L’Iran envisage d’installer des bases navales en Syrie et au Yémen

Les propos tenus par le général Mohammad Hossein Baqeri, le chef d’état-major des forces armées iraniennes, et rapportés le 27 novembre [jour national de la marine en Iran, ndlr] par le quotidien Shargh, ne manqueront pas faire réagir. « Nous avons besoin de bases lointaines et cela pourrait devenir possible un jour sur les côtes du

Syrie : Les appareils du porte-avions russe « Amiral Kouznetsov » seraient basés… à terre

En 1990, le porte-avions Clemenceau ne fut pas utilisé pour mettre en oeuvre un groupe aérien embarqué (GAé) mais pour transporter, en Arabie Saoudite, les hélicoptères de la division Daguet qui allait être engagée, plus tard, dans l’opération « Tempête du désert » visant à libérer le Koweït de la présence irakienne. Le porte-avions russe « Amiral Kouznetsov »,

Un nouveau chef d’état-major pour les forces armées pakistanaises

La nomination d’un nouveau chef d’état-major au Pakistan n’est jamais anodine étant donné que ce pays, doté de l’arme nucléaire est instable à cause d’une prolifération de groupes terroristes, que l’armée y est généralement mieux considérée que le pouvoir politique, jugé corrompu et inefficace par l’opinion publique, et qu’il peut être engagé dans un conflit

Le chef jihadiste Mokhtar Belmokhtar visé par une frappe française en Libye?

Lors de son audition sur les opérations en cours devant les députés de la commission de la Défense, le 16 novembre dernier, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian avait expliqué que l’action de la France en Libye se résumait en trois points. Le premier vise à endiguer la menace jihadiste (avec la Tunisie