Le Royaume-Uni et la Norvège renforcent leur coopération militaire

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

16 contributions

  1. ScopeWizard dit :

    Dire que la Grande Bretagne avait une superbe flotte de Nimrod dérivé du malchanceux De Havilland Comet ! Evidemment , maintenant il faut qu’elle se serve chez Boeing !
    Remarque , ça n’a rien d’étonnant tout compte fait … au moins le Brexit permet de savoir vers qui le Royaume Uni va se tourner en priorité !
    .
    Allez Zayus , Nico St-Jean , cipal , fraisedesbois , FEU A VOLONTÉ ! !
    C’est malin !!! Où vais-je bien pouvoir me planquer maintenant ? 😉

    • Fabien dit :

      Ils se tournent vers les U.S.A parce Donald Trump et Boris Johnson sont du même bois…
      .
      Oui des avions U.S quand nos Atlantic ce sont usés à surveiller leurs côtés. Pas grave: en échange les Américains nous ravitaillent au Mali. Quand l’Europe se mettra sérieusement à se défendre, alors son poids lui permettra de négocier des contrats en des termes avantageux. En attendant, nous ne pouvons que constater la prééminence U.S sur des fainéants qui veulent du tout-fait-pas-cher.
      .
      C’est d’ailleurs parce que la France résiste que ses armées «coûtent cher». Il faudrait d’ailleurs parler de ce qu’elles rapportent aussi ( paix, contrat export, avancées technologiques) pour couper court aux discours angélistes.

      • jacques29 dit :

        @ Fabien : Si vous saviez le nombre d’Antonov et d’Ilyushin russes et ukrainiens qui assurent la logistique pour les armées françaises en Afrique, aussi bien depuis la base aérienne d’Istres que celle d’Évreux, vous pourriez relativiser très sérieusement vos propos concernant l’aide logistique américaine, qui est en comparaison, parfaitement anecdotique.

        • Zayus dit :

          @jacques29:
          .
          Contrairement aux américains, les avions russes et ukrainiens n’apportent aucune aide à la France, ils ne font répondre à un contrat payé à la charge de la France. Ce n’est pas l’aide ou le support d’un allié comme avec les USA, canadiens et britanniques.
          .
          On dirait que cette réalité vous a échappé, quitte à croire que vous ne comprenez pas la moitié des sujets sur ces questions 🙂 …

    • Zayus dit :

      @ScopeWizard:
      .
      Alors, les P8 Poseidon britanniques furent effectivement commandés au lendemain du « Brexit », mais ils étaient négociés bien avant 🙂 …
      Les britanniques avec ou sans « Brexit » sont toujours restés tributaires des USA plutôt que de l’UE, ne serait-ce que pour avoir une dissuasion nucléaire opérationnelle et la commande de F-35 à l’encontre de leur propres Typhoon confirme bien cette réalité…

  2. nonmaisdisdonc dit :

    Comme pour les hélicoptères lourds qui font défaut chez nous et qui n’intéressent pas le commandement, Airbus n’a sans doute aps été approcher pour étudier un concurrent de ce P8 alors qu’ils ont tout, techniquement parlant, ce qu’il faut pour cela …même si le temps de la R&D obligerait a attendre.
    Je souhaite que la galère Trump qui risque de se concrétiser serve au moins a une vraie prise de conscience pour certains pays européens et qu’elel accouche enfin de décisions structurantes concrètes et c’est pas gagné !!

  3. Un autre bel exemple de mauvaises décisions politiques. Un pays insulaire comme l’Angleterre doit privilégier la protection de son espace maritime. Et il ne faut jamais baisser sa garde en matière de défense.

    • ScopeWizard dit :

      @Simon Perrault
      .
      Que voulez-vous dire exactement ?

      • @de ScopeWizard A maintes reprises le Royaume Uni a baissé sa garde. En 1982, la Royal Navy prévoyait la ventre du vente du HMS Invincible R05 à l’Australie et le retrait du service actif du HMS Hermes (R12). Si la dictature militaire argentine avait attendu le retrait effectif de ceux-ci et mieux planifiée son invasion des îles Malouines, la suite de l’histoire serait fort différente. Nous reconnaissons l’importance de la fonction des aéronefs comme le Nimrod pour sécuriser le passage des sous-marins nucléaires lanceur d’engins (SNLE). Alors pourquoi l’amirauté britannique a retiré ceux-ci avant la mise en service de son remplaçant? Et ce n’est pas le seul pays occidental à commettre de très grossières erreurs en matière de gestion des forces maritimes. Mon pays, le Canada, est présentement sans pétrolier-ravitailleur d’escadre AOR. Et notre flotte de brise-glace de la Garde côtière canadienne est dans un piteux état…
        Un appel à tous « Question pourquoi les porte-aéronef de la Royal Navy et de la Marine de la France portent le suffixe « R »? Le numéro de coque du Charles de Gaulle est R91 et il est classé selon la désignation de l’OTAN comme CV(N)?

        • Frédéric dit :

          Lire l’article sur le  »Pennant Number » pour les numéros de coque des navires militaires. Les marines européennes se sont accordées pour l’immatriculation de leurs navires :

          https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Pennant_number

        • jyb dit :

          les encyclopédies navales sont pager ?
          cvn c’est je crois la désignation otan d’un pa nucléaire.
          Le R de r91, c’est une lettre par défaut le p désigne les patrouilleurs et le a les ravitailleurs donc on a pris le r.
          Pour les chiffres des pa depuis wwII, r98, r99, r95 ? mystère.

    • Frédéric dit :

      Je ne comprends pas votre réflexion. La surveillance depuis la Norvège permet de bloqué la Mer du Nord et d’avoir un œil sur l’Artique.

  4. nico76 dit :

    Avec leurs P8 poseidons ils seront capables de balancer tellement de bouées acoustiques que l’on pourra traverser la mer du nord à pieds. Comme ça la Mer du Nord t l’Arctique sont surveillées et bloquées ce qui risquent de déranger la flotte russe.