Le Service des essences des Armées connaît de fortes tensions sur ses effectifs et ses équipements

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

44 contributions

  1. Alex dit :

    La question est  » qu’est ce qui va encore bien dans l’armée francaise  » ?
    Manque de moyens , disponibilité catastrophique des matériels , effectifs en surchauffe, véhicules hors d’ages , manque d’entrainement,…

    • Zayus dit :

      Tout ça reste lié à plus de 20 années de déflation budgétaire à l’époque motivée par la fin de la Guerre Froide (les fameux « dividendes de la paix »…) et du Service National.
      Le budget de la défense s’est vu entre temps confirmée comme « variable d’ajustement du budget » face à une masse salariale par définition docile vis-à-vis aux autres corps de métiers de l’état qui n’auraient jamais accepté de tels traitements sans grève générale qui aurait paralysé le pays.
      .
      Ces 9 dernières années sous l’ère Sarkozy-Hollande auront sur ces raisons été les pires pour nos forces armées.
      Même en changeant radicalement de politique dès 2017, il faudrait une quinzaine d’années pour que la situation de l’armée française redevienne normale et que les retards capacitaires et de fonctionnement ainsi cumulés soient rattrapés…

      • revnonausujai dit :

        vous avez raison de souligner les pbs budgétaires; c’est évidemment indiscutable.
        Toutefois, il me semble y avoir une raison structurelle à cet état de fait; le soutien est à tort considéré chez nous comme la cinquième roue de chariot (je n’ose pas dire du carrosse) et il est servi après tout le reste.
        Les Américains n’ont pas forcément toujours raison, mais ils tiennent absolument à un ratio combattant/soutien satisfaisant; on en a eu la démonstration en 1943 en Algérie quand il s’est agi de rééquiper l ‘armée d’Afrique où ils ont imposé leurs normes; tous comptes faits, les performances du CEFI de Juin et de l’armée de Lattre montrent qu’ils n’avaient pas tort.
        anecdotique mais parlant: ce sont les culots de Cyr qui vont dans le Matériel ou le Train, à West Point, il faut être bien classé pour aller dans la log !

        • Zayus dit :

          @revnonausujai:
          .
          Je ne fais qu’évoquer la situation bien au delà du seul soutient, en réponse à la question de @Alex qui renvoie à un spectre tout aussi large.

          • revnonausujai dit :

            je suis bien d’accord , les problèmes budgétaires impactent l’ensemble des volets décrits par Alex.
            Je veux simplement dire qu’à budget constant, on peut avoir deux types d’armées, l’une qui mise quasiment tout sur l’opérationnel et fait l’impasse sur le soutien et accepte des trous de disponibilité, l’autre avec un soutien robuste, des opérationnels moins nombreux et une disponibilité accrue.
            on commence à s’apercevoir, quand l’argent manque, que la bite et le couteau ne suffisent plus et que ce qui fonctionnait au temps du lebel et du biffin destiné à le porter,n’est plus adapté aux armements et matériels modernes.
            bien sur, comme tout un chacun, je préférerai qu’il y ait des budgets suffisants pour l’un et pour l’autre !

        • jyb dit :

          1) difficile de comparer le ratio combattant/soutien entre France et us tant les doctrines d’emploi sont différentes ( je parle pour seulement pour l’infanterie)
          2) je suis curieux de connaitre la ventilation d’une promo de west point ( au moins 1000 s/s lieut par promo ) par armes et spécialités.
          3) oui à l’école spéciale militaire, les postes non combattants sont « délaissés » ( la gendarmerie étant souvent la plus prisée ) mais à coetquidan vous avez l’emia et l’emcta qui forment d’excellent spécialistes.
          Les officiers qui sortent de l’emia ont déjà quasiment tous servis dans leur arme.
          Pour rappel si l’opération serval a été si « décortiquée » par les us en particulier; c’est parce que leur modèle d’emploi des forces n’étaient
          pas taillé pour une projection de ce type.

          • revnonausujai dit :

            1 le soutien n’est pas à considérer seulement à l’intérieur d’une arme, mais au sens large en interarmes ou avec les services interarmées les deux fils sur le service des munitions et des essences illustrent bien le problème.on peut aussi rajouter les pbs d’intendance ( commissariat)
            qu’il s’agisse de solde, de chaussures, de moustiquaires, de disponibilité des matériels, il n’y a pas de quoi être satisfait
            seul le service de santé fournit un soutien satisfaisant en Opex, mais beaucoup moins en garnison car il est lui aussi en limite d’emploi
            2
            https://www.army.mil/article/159490/Fates_unsealed__Class_of_2016_cadets_learn_branches
            ce n’est plus seulement le classement des cadets de westpoint et leurs souhaits qui rentrent en jeu, mais l’avis souverain de la commission, même si elle en tient largement compte
            dans le texte vous verrez que le major et son second prennent le Génie ( aux USA, le corps of engineers a non seulement les missions d’appui du Génie français, mais aussi celles du Service d’infrastructure de la défense ainsi que de nombreuses missions civiles d’infrastructures ( notamment sur les voies d’eau); cet exemple ne suffit bien sur pas à tirer des conclusions définitives, mais ça donne une tendance
            3 l’effectif de l’EMIA a sensiblement diminué,l’EMCTA est dissoute depuis 2010 et est maintenant interarmées
            4 il est vrai que les Américains se sont intéressés à Serval, mais certainement pas pour diminuer le flux logistique en faveur de leurs troupes combattantes; ce qui les intéressait, c’était la rapidité de mise en place et les conditions « d’entrée en premier » de la force

          • jyb dit :

            @revnonausujai
            merci. pour wp, en fonction des modules suivis le s/s lieutenant sort avec ce qui en france est proche d’un diplome de génie civil ( on est pas dans la même dimension ) en fait west point c’est plus polytechnique que l’école spéciale militaire.

      • AG3P dit :

        Je vous rappelle pour mémoire que le plan du PR SARKOZY était de baisser les effectifs de la Défense et de revaloriser parallèlement les soldes dans la Défense. Ceci a été fait mais stoppé en 2012 par l’actuel PR.

        • AG3P dit :

          je vous rappelle aussi pour mémoire que la baisse des effectifs de la Défense au mois de mai 2012 n’était arrivée qu’au niveau de 30000 H et qu’ à l’issue de l’élection présidentielle de cette même année la suppression des postes budgétaires a continué.

        • Zayus dit :

          Merci pour le complément de vos rappels, AG3P.

      • Zayus dit :

        oups:
        « Tout ça reste lié à plus de 20 années de déflation budgétaire à l’époque motivée par la fin de la Guerre Froide (les fameux « dividendes de la paix »…) et du Service National.
        Le budget de la défense s’est vu entre temps confirmÉ comme « variable d’ajustement du budget DE L’ÉTAT » face à une masse salariale par définition docile vis-à-vis DES autres corps de métiers de l’état qui n’auraient jamais accepté de tels traitements sans grève générale qui aurait paralysé le pays.

        • AG3P dit :

          Je suis d’accord. En revanche la RGPP ne date pas de vingt ans. Elle a été imaginé par Mr Alain RICHARD certes, un ancien MinDef d’ailleurs, et mis en oeuvre au sein du MinDef en 2007 par qui vous savez.

    • mich dit :

      qu’est ce qui va encore bien dans l’armée française ?
      Je ne suis pas le dernier pour pointer les défauts de notre cuirasse ,mais jamais en tombant dans le misérabilisme ,alors pour répondre à votre question,je vous dirai que notre armée peut justement encore se déployé sur plusieurs théâtres à travers le monde ,mobiliser une force sur son territoire et continuer à entrainer ses troupes et matériel dans des exercices multinationaux en permanence.
      Il y a une différence entre tout va mal et il manque les moyens pour que tout tourne comme il faut ,de plus vous pouvez comptez sur les doigts d’une main les pays du monde qui peuvent en faire autant,par contre, nous pourrions sans aucun mal faire seulement ce que font la plupart,c’est à dire faire peur avec un alignement de matériel plus ou moins neuf ,et dont la peinture n’est pas souvent abimer à cause de leur emploi.

      • Alex dit :

        On peut effectivement se mobiliser sur plusieurs théatre mais soyons honnête se n’est pas un déploiement de forces de coercition majeure mais plutot une force de maintien de la paix, limiter en hommes et absence de matériel lourd

        • mich dit :

          Bonsoir,si par coercition vous voulez parler d’une force lourde en face ,c’est vrai ,mais ce n’est pas le cas et parler de force de maintien de la paix est vraiment trop réducteur.L’exemple parfait est Sangaris ,l’armée de terre a du gérer une situation de conflit très tendu ,elle s’en est très bien sorti et je ne vois pas beaucoup d’autres pays pouvoir en faire autant ,par contre il est clair que le manque de budget pour les opérations à empêcher de fournir le matériel nécessaire à l’appui et la logistique de ces forces ,ce qui leur aurait beaucoup simplifié la tache .

    • john25 dit :

      Les véhicules d’accord l’armement aussi mais l’entraînement est meilleur qu’il y a 20 ans. Le soucis est d’avoir mis à la retraite des militaires expérimentés pour renouveler avec des jeunes qui n’ont pas le même esprit pour sévir leur armées. Dans 2 ans cela va être très dur lorsqu’il faudra renouveler les contrats. Déjà que tout le monde part, ils en arrivent à rappeler des retraites enfin surtout des militaires du rang qui ont l’habitude du terrain alors quels nous reste autant d’officiers à arpenter les couloirs d’état major et qu’on voit rarement avec des rangers. C’est ça notre nouvelle armée des millions d’euros qui s’envolent avec des postes fictifs en opex pour des officiers qui ont pour missions : responsables de bibliothèque gérant de foyer et le meilleur poste « responsable du trié selectif » !!!! Hé oui. Alors que les collègues ds essences sont souvent en sous effectifs sur le terrain . Chercher l’erreur

      • wrecker47 dit :

        @john 25
        Vous avez oubliés les « chefs de pièce à l’agrapheuse »-« conducteurs d’autorités »….Lol!

    • arnault dit :

      Et oui, à force de réduire les effectifs et les moyens, on obtient ce que l’on sème. le prochain sur la liste est le SSA dont la réforme en cours, censée améliorer sa performance, montre quand même quelques failles. Des personnels sous tension, l’inquiétude face à la réorganisation des nos régiments, des difficultés à s’entraîner au plus près des forces commencent à poindre. Le SSA est il sur la bonne voie ? Malgré tout le bien que l’on pense de ce service, pas sûr qu’il soit sur la bonne voie avec une réforme l’inscrivant encore plus dans un monde civil.

  2. Néophyte dit :

    L’art de la guerre est de couper les lignes logistiques de son ennemi ce qui emporte automatiquement la victoire. Nous nous appliquons à nous-même ce principe…

  3. nico dit :

    Ce qui serait intéressant d’avoir c’est un fond de roulement en matériel et en hommes avec des moyens adéquat. Pourquoi pas avoir des dépôts de materiels de réserves. Et pour les hommes on augmente les effectifs et pourquoi pas créer d’autres dépôts. Et là on se retire une épine du pied car là à cet instant on se saborde tout seul.

    • Néophyte dit :

      Il faudrait avoir un parc de matériels exclusivement destiné aux OPEX avec une MCO irréprochable en plus du matériel appartenant aux régiments. Mais là on parle d’un investissement de plusieurs milliards d’euros supplémentaire…

  4. nonmaisdisdonc dit :

    Comme pour les munitions, faut pas jouera avec le carburant et la logistique sinon ça ne va pas aller longtemps n’y loin … allez on y croit et on se ressaisi …viiite !

  5. Duc d'Orléans dit :

    Le SEA est la veine jugulaire des armées françaises. Cela peut paraitre grandiloquent, mais c’est la simple vérité.

  6. Delenne sylvain dit :

    J’en avait parlé je croit que c’était en début d’années .que si ça continue on va finir par ce retrouvé avec des arcs et des flèches, des bâtons,des lance pierres conne armes et des vélo pour les transport si ce n’est des brouettes. Il faut que ça s’arrête le gouvernement a l’argent mais préfère le donné a des migrant qui n’en non rien a foutre de la France et a financer des pays extérieurs .

    • Optimist dit :

      En tout cas il n’y avait pas non plus de fric pour ton prof de français…. c’est un sujet sur le Service des Essences des Armées et il faut encore qu’il y ait un abruti pour fourguer du « migrant » dans la discussion.

  7. M. de la Verpillière: Le SEA a à sa tête un ingénieur du service des essences mais c’est la CGT qui est le vrai décideur . Vous abordez le problème des  » civils de la défense » , prenez le à bras le corps car c’est le vrai problème . CGT ou militaire de l’armée française , that is the question !

  8. mich dit :

    Avec ce post ,on pointe encore une fois l’insuffisance du budget opex,que bon nombre de député juge excessif quand il dépasse le milliard ,alors qu’il est insuffisant pour une armée en opération,le tout ajouté à une RGPP mal ficelée (ce qui ne veut pas dire qu’il y avait des efforts à faire au niveau défense ,loin de là).

  9. Parabellum dit :

    Les rapports se succcdent et disent tous la même chose…usure et manques. Criants de moyens. Le niveau budgétaire et gestionnaire n est pas au niveau d un pays dont on nous a dit qu il est en guerré…à partir de 2017 il faut tout revoir et penser une toute autre politique stratégique . Qui le fera…? Il faut panser cyber Défense, frappes lointaines .zee et sortir des opex sans fin.et revoir les ressources industrielles dans le sens de l’indépendance…

  10. Lagaffe dit :

    On est en guerre, avec un budget et des moyens de temps de paix.
    Cherchez l’erreur !

  11. Pat dit :

    « le soutien des militaires, qui était jusqu’alors l’un des points forts des armées, s’est dégradé. » Certes ça s’est dégradé (Louvois ect…), mais de là à dire que c’était le point fort, comme vous y allez cher Lagneau! Souvenirs de la musette en plastique qui a remplacé la TTA modèle Algérie dans les années 90 sans augmenter un pet la capacité, achat du couteau, de la boussole des chaussettes de sport et de tout le reste au foyer, arrivée de vêtements type goretex 20 ans après les randonneurs du dimanche, et j’en passe…Non! ça va moins bien qu’avant, mais disons plutôt que ça va du moins pire au plus pire , comme on dit dans les casernes, soit en meilleur français, de mal en pis….

  12. wrecker47 dit :

    Tout le monde est d’accord sur le sujet pour une fois !…
    J’avoue aussi avoir été navré de voir mes meilleurs caporaux-chefs » conducteurs citerniers » quitter l’Armée peu après l’ex-Yougoslavie, ou ils ont souvent risqués gros, en ravitaillant toutes les unités d’alors …L’armée a pris un tournant en 1985 dont elle ne se relèvera jamais !..
    .Tant pis pour ceux d’alors qui ont votés bien ou mal …C’était la rançon du livre Blanc de la gabegie ,la faute au pétrôle et la faute à pas de chances! ….
    Mais quand on est con on est con dirait Brassens!
    Vive la France et les promos  » Science -po soixante-huitarde  » ou il n’y a pas que des cons mais depuis cette période tous les cons y sont… ou en sont sortis!

  13. Aristoteles dit :

    Je pense que nous devons être fiers d’être en mesure d’assurer le niveau d’engagement en OPEX et OPINT tel qu’il existe aujourd’hui. Le niveau de professionnalisme des hommes et des femmes du ministère de la Défense est à souligner et à louer, notamment en regard des moyens (état et quantité) qui leur sont confiés. Bravo aux personnels du SEA !
    J’ignore si à l’ENA ou en Sciences Po, on enseigne la philosophie des grands stratèges tel Sun Tzu, qui dans  » l’Art de la guerre », a parfaitement conscience de toute la difficulté du soutien logistique et est le premier théoricien militaire de l’histoire à placer la problématique de la logistique au cœur des préoccupations du chef de guerre.
    J’ignore aussi si nos présidents de la République, chef des Armées, sont sensibilisés à ces théories : certaines sous forme de synthèses élaborées par de jeunes énarques qui s’attachent plus à la forme qu’au fond.
    Bref, voici le résultat de la déliquescence intellectuelle et stratégique de nos dirigeants qui sont plus des traders du tweet que des investisseurs du bon sens.

  14. petitjean dit :

    que de contorsions de langage, d’euphémismes pour dire que nos armées sont à poil !!
    ces parlementaires qui s’étonnent, n’ont-ils pas voté les amputations du budget de la défense ?
    Nos soldats sur les théâtres d’opérations font des miracles, pour combien de temps encore ? Ajoutons qu’heureusement les affrontements ne sont pas massifs et que nos adversaires sont mal équipés, sinon gare à la catastrophe

    Pour info, Marine Le Pen s’engage à porter le budget de la défense à 2% du ¨PIB. Oui, ça va énerver ! J’espère qu’ ici on peut le dire …………………

    • Myshl Mabelle dit :

      Les parlementaires ne votent plus de longue date, il tapent ou font taper, ou tournent ou font tourner la clé… Dans le strict respect non pas du mandat du Peuple, le cheptel d’électeurs, mais dans le strict respect des directives de leurs partis respectifs. Les parlementaires ne sont plus la Représentation nationale. D’ailleurs l’ont-ils jamais été?

    • Parabellum dit :

      On ne sera pas toujours dans l asymétrique avec quelques types sur des Toyota…mais un rpg est quand même mortel et la kalash aussi…souvenir perso du Liban …il y a urgence à ré armer autrement vite ou à rentrer avant une cata…on ne réagit qu aux cata en France…drakkar uzbin et côté d ivoire…et après on tape vraiment et on achète le nécessaire…

    • Davy Cosvie dit :

      @ petitjean
      Ça énerve de moins en moins à mesure que le temps passe : les candidats primaires n’ont aujourd’hui plus d’autre ambition que d’être au deuxième tour contre Marine Le Pen, espérant refaire le coup de Chirac en 2002.
      .
      Quant à ces 2% du PIB, c’est faisable mais ça implique d’autres décisions difficiles : notamment re-nationaliser la Banque de France et la libérer ainsi de la BCE pour fabriquer la monnaie dont nous avons besoin. A cette fin il faudra abroger les lois n° 93.980 du 4 août 1993 et n° 98-357 du 12 mai 1998, c’est-à-dire qu’il faudra un vote du Parlement. Un Parlement différent de celui d’aujourd’hui qui ne sait pas faire grand’ chose d’autre que de transformer en loi française les directives européennes parce qu’il considère celles-ci comme impératives.
      .
      En fabriquant la quantité de monnaie dont nous avons besoin, nous pourrons à la fois équiper nos armées et relancer notre économie étouffée par une monnaie trop forte. Il s’ensuivra bien sûr de l’inflation mais celle-ci sera supportée et amortie par l’ensemble des pays de la zone €uro, ceux qui depuis trente ans (1976 et le « serpent monétaire européen ») ont profité de la faiblesse de nos gouvernants (Raymond Barre en tête de liste) pour nous faire supporter une monnaie trop forte qui ne convient pas à notre économie fondée sur l’énergie nucléaire.
      .
      Par conséquent le 2% énerve de moins en moins : il nous permettra de continuer de défendre par la force des armes nos intérêts et ceux de nos partenaires européens mais désormais en leur faisant partager la charge par affaiblissement de l’€uro.

      • Souverainiste dit :

        Ce que Davy Cosvie propose est jouable. Bien sûr, les Allemands et quelques autres vont protester. Mais à part protester, et même avec véhémence, ils ne pourront rien faire pour nous contrer : il nous suffira de ne pas nous laisser intimider. Pour cela nous aurons besoin de parlementaires et de gouvernants conscients de leurs responsabilités, s’appuyant sur la volonté populaire souveraine. Pas comme aujourd’hui où les parlementaires et gouvernants sont sous la tutelle de partis politiques empêtrés dans des accointances européistes, atlantistes, mondialistes.

    • Pat dit :

      oui, mais elle veut aussi rétablir le service national….ça va coûter bonbon!

    • gégétto dit :

      oui…..mais pas trop fort, le traumatisme Trump est encore chaud!!!!!!……

  15. Nihilo dit :

    M. LAGNEAU, votre photo est digne d’un diorama. SVP quel est le contexte d’une telle scène ? Et quelle année ?