Les problèmes de l’avion de transport A400M exaspèrent M. Le Drian

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

99 contributions

  1. ScopeWizard dit :

    Il est cuit cet avion !
    En tous cas , je m’aperçois qu’entre le successeur des FAMAS et autres Alpha-Jet , ou nous ne savons/voulons plus rien faire ou nous ne savons rien faire de bon et ne sortons que des bouses inter-galactiques , bien joué , c’est parfait !
    Allô , le Transall ? 😉

    • james572 dit :

      Peut être que le problème vient de l’expression du besoin, non ? A demander à un avion de tout faire et bien on fini forcement à avoir un truc bon à tout et à rien. …Et pour mémoire, le TRANSALL était franco-allemand…

      • ScopeWizard dit :

        Oui Transallianz , je sais et ça change quelque chose ?

        • Zayus dit :

          @ScopeWizard:
          Les Transall, Alphajet et même Atlantic ne sont pas à proprement parler « français » en écho à votre commentaire qui pointe précisément une perte de savoir-faire franco-français.
          .
          La responsabilité du manque de successeur à chacun de ces 3 programmes phares, est aussi bien allemande que française…
          .
          Depuis la fin de la guerre froide et sa réunification nous avons assisté à la démission totale de l’Allemagne de ses responsabilité de défense à l’échelle européenne et plus particulièrement en ce qui concerne la coopération franco-allemande sur laquelle la France aura beaucoup trop misé.
          .
          La paradoxe, c’est qu’à l’orée des années 2020, l’Allemagne retrouve une ambition militaire tout au moins sur le plan budgétaire et en terme d’équipements.
          Or il apparait que l’Allemagne esquive de plus en plus les programmes binationaux avec la France du fait d’entreprises de défense concurrentes même à l’échelle d’entreprises binationales telles que Airbus Helicopter…
          .
          Actuellement, le programme HIL est en passe d’être définitivement abandonné au profit d’une dotation plus logique en fonction des armées sachant que les besoins de l’AdT et de la Marine Nationale sont particulièrement contrastés par rapport l’offre d’Airbus Helicopter (H135/145M et H160), l’Armée de l’Air pouvant recevoir l’un ou l’autre des appareils en question…

          • ScopeWizard dit :

            @Zayus
            .
            L ‘ Atlantic n’est-il pas surtout un projet de Bréguet Aviation ?
            .
            Que les allemands prennent d’autres chemins , soit , mais est-ce la seule raison de la « démission » des pouvoirs publics français en matière de renouvellement d’équipements de Défense ? Le point de vue uniquement économique ne me paraît pas suffisant pour tout justifier , à mon sens il y a incurie manifeste de la part de nos décideurs .

          • Zayus dit :

            @ScopeWizard:
            .
            L’Atlantic Br 1150 fut conçu par Bréguet mais finalement produit par la SECBAT ou Société Européenne de Construction du Breguet Atlantic, qui réunissait France, Allemagne, Italie et Pays-Bas.

          • Zayus dit :

            @ScopeWizard:
            .
            Pour vous répondre, il y a clairement depuis la fin du service militaire, en partie motivé par la fin de la « Guerre Froide », une réelle baisse des ambitions politiques concernant la Défense en France.
            Une Défense qui même à l’époque d’un effort bien plus important jusqu’à la fin des années 80, était déjà vue comme une variable d’ajustement budgétaire de l’état français.
            Un mécanisme budgétaire pérenne devenu systématique depuis la « professionnalisation des armées » de 1997 au début des années 2000…
            .
            La réintégration au commandement intégré de l’OTAN aura parachevé ce manque d’ambition et de volontarisme politique pour justifier de nouvelles baisses budgétaires.

    • Lecteur dit :

      L’histoire se répète, plus il y a des pays qui interviennent sur ce type de projet plus il y a de cahiers des charges différents, à l’image du Typhoon et du F35.

    • Leum dit :

      Trop de personnes chargés de superviser un programme confié a une entreprise trop petite…

      • Clément dit :

        Une entreprise trop petite ? le numéros 1 (ou 2) mondial de l’aéronautique ? je ne crois pas que ce soit le problème. Il y a deux principaux problème sur ce projet : la défense qui ne sait pas/ne veux pas formuler clairement ce qu’elle veux. Le second est le constructeur qui a complètement gonflé ses capacité techniques (et minoré les réalités physiques et matérielles) pour répondre au cahier des charges et avoir le contrat.

        • Zayus dit :

          @Clément:
          .
          @Leum, évoquait probablement l’espagnol Airbus-CASA effectivement inexpérimenté pour se voir désigné maitre d’oeuvre de ce programme A400M conçu ex nihilo contrairement aux autres modèles proposés par Airbus Defence & Space.

        • Nico St-Jean dit :

          @ Clément

          Numéro 2 en terme de chiffre d’affaire derrière Boeing, numéro 1 en terme de commande ferme devant Boeing, et numéro 2 en terme de livraison derrière Boeing. Effectivement, une minuscule entreprise que voila 😉

    • Fred dit :

      Rafale, VBCI, FELIN, CAESAR, etc… Je continue ou bien cela suffira à montrer ce qu’on sait faire ?

      • ScopeWizard dit :

        Ben , heureusement qu’on sait encore sortir quelques merveilles de notre chapeau sauf que ledit chapeau a de plus en plus de trous …

    • mich dit :

      Bonjour,un peu exagérer quand même et je ne parle pas de verre à moitié plein,quand on fabrique des système d’arme comme les sous marin,parmi les meilleurs au monde,on ne sait pas rien faire.le problème actuel est surtout de bien peser entre capacité et technologie et ne pas oublier que la France n’est pas les usa ou la Chine ou l’Inde est ne l’est plus depuis la fin de la seconde guerre mondiale.

      • ScopeWizard dit :

        Pas la moindre exagération sur l’avion , non ; quant au reste si on continue sur cette lancée , il se pourrait qu’on soit moins bons .

    • UnKnown dit :

      Les Classes Mistral, les Barracudas, le Rafale, les M-51, les Leclerc, les FREMM Aquitaine, les Horizon, le VBMR Griffon, l’EBRC Jaguar, c’est sans doute du nougat… Comme si il fallait absolument TOUT produire sur son territoire national… Sinon comment vont Richelieu et Colbert? Passez mes amitiés au Roy très cher, je m’en va dans nos colonies d’outre atlantique chez nos trappeurs huguenots, les bougres ont été bien malmenés en ces temps de révocation de l’édit de Nantes.

      • ScopeWizard dit :

        Non , il ne faut pas TOUT produire , il ne faut juste pas perdre notre savoir-faire quand on en a un sinon ça fait des trous qui seront très difficiles à raccommoder , la preuve avec le fusil , l’avion d’entraînement et celui-ci pourtant confié à l’un des fleurons nationaux .
        Parce qu’il y a un point de détail qui semble vous avoir échappé ; c’est que si l’A-400M est raté ( pour des raisons scandaleuses ) , nous n’en construirons plus de nouveaux et ça fera comme pour le reste , nous achèterons sur étagère à quelqu’un d’autre et perdront de la sorte un peu plus d’indépendance et de souveraineté nationale surtout si on s’équipe US .
        Un exemple significatif : nous n’avons pas voulu le doter d’un radar Northrop-Grumman de qualité militaire parce que ce n’était pas du matériel européen ( ce qui a fait perdre un temps fou et coûté un max ) , très bien , pour finalement monter un radar civil , OK , mais qui n’est pas ce que l’avion exigeait .
        S’il n’y avait eu que le RADAR ça irait mais non , il a fallu que politicards et financiers s’en mêlent et foutent la pression sur le staff d’Airbus qui a dû respecter des délais intenables pour faire plaisir à ces messieurs-dames et sortir un avion loin d’être au top qui maintenant révèle un à un tous ses défauts . N’oubliez pas qu’au passage , certains s’en sont mis plein les poches s’en se soucier une demi-seconde du tort fait à l’entreprise , à la coopération et pour finir à la France elle-même ; c’est la raison de ce léger mouvement d’humeur de ma part dont j’espère vous saurez ne pas me tenir rigueur plus qu’il ne faut …
        .
        Mes amitiés à Madâame la Baronne , cher ami …

    • Spirit of Bercy dit :

      Le Transall … faites moi rire !
      Racontez-moi un peu combien de tonnes dans la soute il arrache du sol et avec quel pétrole dans les réservoirs soute dès qu’il fait plus de 30° à l’ombre ?
      RdV dans 4 mois, première semaine de mars 2017 : tout le monde sera estomaqué devant les capacités de l’A400M.

      • Niko dit :

        Le Transall était conçu pour faire la brouette entre la France et l’Allemagne centrale en cas d’invasion soviétique… Il a servi en Afrique faute de mieux.
        L’A400M a été conçu (en principe) avec ce type de missions chaudes. C’est là que le bât blesse!

      • ScopeWizard dit :

        Ah mais que l’A400M ait des capacités , je n’en doute absolument pas cher ami mais ce n’est pas ça qu’on lui demande ; ce qu’on veut c’est pouvoir utiliser ses capacités au maximum de leur rendement et répondre positivement aux spécifications capacitaires exigées , c’est tout . Tant que ce ne sera pas le cas , l’avion restera inopérant , coûtera cher et se révélera inutile .

    • Kinowa dit :

      Ben comme on dit « Rien ne va plus » en France.

      • FredericA dit :

        Sachant que l’avion est construit en coopération avec plusieurs pays et que le problème de transmission vient d’un motoriste italien, pourriez-vous préciser votre propos ?

    • Heisenberg dit :

      Comment c’est possible de tenir des discours pareils.
      On parle d’un avion qui est au tout début de sa vie. Tu crois que c’était mieux initialement le 787 ou même le légendaire 747?
      L’entreprise c’est Airbus, y a t-il plus solide en matière aéronautique? Le casa fonctionne très bien également, c’est quoi ce défaitisme permanent?
      Nos frégates ne sont pas géniales? Nos sous-marins? Nos avions de chasse?

      C’est ça les bouses inter galactiques? Ou c’est toi le novice inter galactique?

      • ScopeWizard dit :

        Que le 747 ait connu quelques problèmes lors de sa mise au point ainsi que le 787 n’est pas le sujet du débat ; le sujet c’est de savoir si l’A400M connaît de simples difficultés regrettables certes mais passagères et somme toute normales qui vont rentrer dans l’ordre avec un peu de mise au point ou si ses difficultés sont de nature à remettre en cause le programme lui-même et le pourquoi de ses difficultés , leur cause .
        Déjà , le novice inter-galactique te dit qu’Airbus qui pourtant fut choisi sciemment n’avait strictement aucune expérience en matière d’avions militaires et que le projet aurait dû échoir à Dassault ou à quelqu’un de plus judicieusement choisi . Seulement grâce à l’incurie de ses responsables , des politiques et des financiers , Airbus a accumulé les conneries et les inepties et le résultat ben maintenant tu l’as devant toi ! Et si ce n’était qu’une question de compétences , ce serait pas mal mais non , tu as des enfoirés qui s’en sont mis plein les poches au passage et qui aujourd’hui ne rendront aucun compte après avoir contribué à nous affaiblir un peu plus en termes de souveraineté et d’indépendance ; aussi j’espère que tu sauras excuser ce léger mouvement de mauvaise humeur .
        Quant au reste même si nous y excellons , si nous continuons sur cette lancée , ça prendra tôt ou tard le même chemin …

    • Orion dit :

      l’A400M est « européen » et a droit a la complication qu’implique ce fait.
      C’est comme le F35 c’est un avion de plusieurs états même s’ils sont unis sous le même drapeau « Huhu ».

      Concrètement, il est vrai qu’il a des problèmes, mais on ne peut pas l’abandonner, de fait il suffit de retrouver le tiroir a rustine et croire que ça tiendra !

      N’oublions pas qu’Airbus n’est pas du tout aux avions de transport militaire ce que Dassault est a la chasse.

      • Zayus dit :

        @Orion:
        .
        La comparaison des déboires du programme multinational qu’est l’A400M avec ceux du F-35 est plutôt inadaptée car la conception et le développement du F-35 reste à 95% US. Même les britanniques n’ont pas réussi à placer leur motorisation sur le F-35B…
        .
        Les pays partenaires du programme F-35 quel que soit leur niveau, ne sont associés qu’à assemblage local avec la production de certains sous-ensembles non stratégiques tels que les pneus (je caricature à peine…).

        • Nico St-Jean dit :

          @ Zayus

          Votre chiffre est exagéré, seul le UK conçois entre 15% et 25% de chaque F-35 conçu ce qui leurs rapportent 24,000 emploies très biens payé (à temps plein) pour les 30 prochaines années minimum. Plus, des retombés économiques estimés à plus d’un milliard de livre par année. Elbit System, Fincantierie et d’autre entreprises provenant de d’autre pays sont également concepteurs d’un certain % de l’avion.

          • Zayus dit :

            @Nico St-jean:
            Je parle de la conception globale à l’échelle de l’ensemble du programme F-35, études amont comprises Nico, pas du niveau de participation sur des versions assemblées localement en pensant plus particulièrement à Elbit et IAI qui risquent effectivement de tirer leur épingle du jeu avec un projet de F-35 israélien low cost…

          • Nico St-Jean dit :

            C’est ce que je voulais dire Zayus, le UK exactement 15% de chaque F-35 dans le monde est conçu en Angleterre.
            .
            https://ukdefencejournal.org.uk/f-35-support-25000-british-jobs/
            .
            BAE et RR sont deux joueurs majeurs dans la production des F-35, j’en connais deux autre qui sont sous-traitants pour Northrop Grumman, TAI qui fournit certaines pièces du fuselage central, ainsi que diverses pièces de composites, et Terma (Danemark).
            .
            https://ukdefencejournal.org.uk/turkey-order-f-35-jets/
            .
            Toutes ses entreprises sont impliqué dans la production « global » du F-35 et non seulement en charge des acquisitions de leurs pays respectifs. Elbit system fournis déjà le casque du F-35 en partenariat avec Rockwell Collins (qui ont fondé une entreprise commune nommé VSI, en charge de concevoir les milliers de casques)
            .
            IAI (de mémoire) ne fera qu’assemblé les F-35I en Israel.
            .
            Mais bon, il est impossible que les USA soit impliquer à 95% dans le F-35, je pense qu’il doit plutôt s’agir de 70%/75% quelque part autour de ça.

      • Nico St-Jean dit :

        @ Orion

        « ’oublions pas qu’Airbus n’est pas du tout aux avions de transport militaire ce que Dassault est a la chasse. »
        .
        Ça par contre c’est un problème, car je veux bien croire qu’un avion de chasse est plus difficile à concevoir pour Airbus qui n’à pas tellement d’expérience en la matière, mais le deuxième leader mondial des avions de lignes se doit d’être capable de produire de bons avions de transports qui sont la plupart du temps dérivé d’un avion de ligne, idem pour les ravitailleurs ou Airbus s’en sort très bien avec l’A330 MRTT. Il y à clairement une incohérence de performances de la part d’Airbus dans le dossier A400M.

    • tschok dit :

      On a perpétué des castes et les castes sont devenues débilitantes.
      .
      Ici il s’agit des castes d’ingénieurs, qui se sont boursoufflées, et qui ne sont plus capables de faire franchir à leur employeur – Airbus – un gap technologique correspondant à une boîte de vitesse un peu plus complexe que celles qu’ils avaient l’habitude de concevoir, pour satisfaire les obligations contractuelles qui sont nées du contrat passé avec le client et qui, l’air de rien, leur paye les jantes de leur Mercedes et les cours particuliers de violon pour leur fille (et de cuisine pour leur femme).
      .
      Les mecs angoissent sur un problème de pignon. Faut dire que c’est chiant la mécanique. Pour l’instant ça merde. Une caste débilitante ne redevient pas une caste d’élite en un claquement de doigt. Faut du temps et comme personne ne leur a demandé de se remettre en cause depuis plusieurs générations, en réalité ils ne savent plus faire. Ils sont devenus gros et gras sur leurs lauriers.
      .
      Donc le client passe par des stades de mécontentement qui vont crescendo et la structure ingénieuriale se pétrifie de plus en plus: maman se fâche, les ingés redeviennent des enfants pris les doigts dans le pot de confiotte.
      .
      Sur le Famas, on n’a purement et simplement plus de caste: il n’y a plus le savoir-faire pour ça. Le problème, d’une certaine façon, est plus simple: on sait qu’on va devoir chercher les compétences ailleurs, dès le départ. Donc on recherche un produit fini et plus des technologies. C’est l’avantage des achats sur étagère.
      .
      Là où ça fout la honte c’est qu’en technologie, normalement on est bon. Là, euh… faut du temps. Va falloir réessayer l’amour. Maman se fâche, mais finalement elle vous aime. Faut réparer les blessures narcissiques subies par les grosses têtes. On va leur offrir des putes russes pour Noël et peut-être qu’à Pâques on aura enfin une boite de vitesse qui tournera normalement.

      • Caton dit :

        Vous lire me persuade que la problème de boursouflure s’étend à d’autres catégories que celles des ingénieurs.

      • stalker dit :

        et contrairement le FAMAS … faut un bon niveau pour arriver a produire un Fusil d’assaut aussi efficace et robuste qu’un HK416 qui est sans doute le meilleur au monde actuellement ! En plus, les couts semblent très intéressant !

    • auxsan dit :

      pas si simple mais l’angélisme des programmes européens est bel et bien mis à mal. on se reprendra à 3 fois avant de refaire de tels programmes avec autant de nations impliquées.

    • Thaurac dit :

      Ce qui m’ennuie c’est que dans 5 ans la russie voudra nous acheter!

    • mustard dit :

      L’échec du A400M n’est pas un échec d’Airbus mais de l’Europe qui n’a pas su se mettre d’accord sur un simple avion logistique. Ils ont voulu un avion capable de tout faire, chaque pays y a ajouté et imposé son cahier des charges, rendant le produit final irréaliste.
      On a imposé à Airbus de faire cet avion qu’il ne voulait pas faire, on lui a imposé des turbo prop, on lui a imposé trop de choses alors même que Airbus était en plein développement de son Jumbo A380 qui était déja un énorme défi et une priorité pour le constructeur.

      Donc oui Airbus a raté l’avion, mais oui les pays membres ont tout fait pour que cet avion soit impossible à faire.

      • MarcFan dit :

        @ mustard
        Votre raisonnement est correct: l’échec de l’a400m est à l’image de l’europe de la défense. Le cahier des charges n’est qu’une somme de capacités spécifiques de nature à compliquer inutilement le développement. Mais ce n’est pas la seule difficulté:
        C’est aujourd’hui une certitude que toutes les difficiltés techniques rencontrées, je dis bien toutes, concernent des industriels inexpérimentés qui ont voulu prifiter d’un nouveau programme pour développer des compétences chez eux: un assembleur/fournisseur qui revendique la maîtrise d’oeuvre échappe à toute forme de logique industrielle. C’est pourtant la norme en Europe.
        Je maintiens l’idée qu’avec une répartition LOGIQUE de la charge industrielle, basée donc sur les compétences, on saurait faire un avion bon en tout et même davantage, quel qu’il soit , et pour moins cher(Cf: neuron).

    • batgames dit :

      faut leur mettre des pédales ,çà peut aider en embauchant les migrants pour pédaler

    • Eric dit :

      Ce sont des maladies de jeunesse. Relisez l’histoire d’un programme comme celui du C17, par exemple : lui aussi a connu des problèmes à ses débuts, tout comme le F35. Et on ne parle même pas du C5 Galaxy, trente ans plus tôt ! L’A-400, c’est un programme extrêmement complexe, qui intéresse plusieurs forces aériennes, chacune avec ses spécifications, un programme comme l’industrie européenne n’en avait jamais mené jusqu’à présent : c’est la raison principale de tous ces retards à l’allumage. Et puis, avant de s’en prendre à l’industriel, il faudrait aussi reconnaitre les responsabilités des états qui ont multiplié les reports ou les annulations de commandes, mettant le programme dans une situation impossible.

      • ScopeWizard dit :

        @Eric
        .
        Personne ne dit le contraire mais je vous assure que de grosses conneries ont été faites et que si le patron d’Airbus avait été moins conciliant envers les politiques et les politiques moins serviles envers les financiers , nous n’en serions pas là ! Voilà tout .

    • stalker dit :

      C’est un peu notre F35 à nous …. couteux à l’achat …encore plus à terme a entretenir (en tout cas en ce moment), plein de trucs prévus qui ne fonctionnent pas et ….seront peut être abandonnés à terme ?? MAIS …. quand les problèmes seront enfin réglés (et je pense qu’ils le seront, tout comme pour le F35), ce sera un bon avion. Rappelons nous la longueur du pont du Charles, ses problèmes d’hélices ….aujourd’hui c’est un excellent bâtiment (qui va bien nous manquer pendant plus d’un an …), rappelons nous les versions F0.5, F0.8, puis F1 -, puis F1 + puis ++ des versions du Rafales, sans compter des problèmes de fuites a ces débuts sur le PA … et maintenant c’est un des 5 meilleurs avions au monde. Certes, avec l’A400, les problèmes sont LOURDS, plus que pour le Rafale … mais soyons optimiste. Il nous faut cet avion avec des solutions propres et pérennes ! Et dans 3 ans nous en seront très content.

    • will dit :

       » nous ne savons rien faire de bon et ne sortons que des bouses inter-galactiques »

      Heu j’ai bien lu ? on en parle du Rafale ? on en parle des Sous-marins nucléaires ? des navires ? de nos blindés, de nos hélicos ? Il ne se vendent peut-être pas aussi bien qu’on le voudrais, mais ils ont le mérite d’être opérationnels et efficaces. Et franchement, le successeur du Famas et autres alpha-jet, c’est du détail, c’est pas vu comme un problème, comparé à l’A400M, qui met en danger la projection de force de l’armée Française. Avoir de très bons soldats et des équipements de pointe c’est bien, mais si on est pas capable de les amener là ou on en a besoin, ça ne sert à rien.

      • ScopeWizard dit :

        @will
        .
        Le Rafale ? Contrairement à ce que vous pourriez imaginer je l’ai toujours défendu y compris à un moment où l’avion était plus que descendu en flammes par ses détracteurs .
        Je déplore simplement ( avec une certaine note humoristique et un brin de second degré ) que nos financiers et leurs corollaires obligés politiciens fassent montre d’une telle inertie que des programmes qui maintiennent à la fois du savoir-faire et des compétences de très haut niveau ainsi qu’une place de choix à l’international soient littéralement sacrifiés sur l’autel du court-termisme ambiant généralisé depuis de trop nombreuses années .
        Ce que vous mentionnez est exact et c’est même une vraie fierté et un honneur d’appartenir à un tel pays mais justement , le danger est de considérer comme étant du « détail » certains abandons de souveraineté nationale à la fois symboliques et basiques à l’exemple d’un fusil d’assaut et , bien sûr , d’un avion d’entraînement ; je vous rappelle au passage que italiens , espagnols et anglais pour ne citer que ces pays ont développé l’Eurofighter tout en s’équipant d’un jet d’entraînement « fait maison » capable de surcroît d’être exporté .
        Evidemment , je suis bien conscient que nombre de matériels sont le fruit d’une coopération et que nous ne les avons pas crées entièrement à l’aide de nos petits doigts agiles , nous les français , mais si cela explique beaucoup de choses , à mes yeux , cela n’excuse rien ; il manque une volonté politique forte et constante afin de conserver et d’accroître nos domaines d’excellence .
        L’ A400M est le parfait exemple d’un programme ambitieux et prometteur qui risque de finir en semi-fiasco ( soyons optimiste ) à cause d’ une ingérence inopportune et franchement suspecte de la part du monde politico-financier et ce depuis le début de son lancement .
        Crois-moi , soyons et restons vigilants sinon le prochain « Rafale » pourrait bien être made in USA … ou pire …

  2. si vis petroleum, para bellum dit :

     » sur des terrains non préparés : l’avion s’est révélé bien meilleur sur ces terrains qu’un C-130″
    A charge équivalente? Heureusement encore:
    charge max C130: 20t.
    A400M : 37t.
    Sur quels critères? distances de freinage/décollage? Le flou reste de mise chez Airbus.
    .
    Sur terrain faiblement porteur, tout reste à prouver étant donné que le problème est structurel: nombre de roues/poids total.

    • Ryner dit :

      Le train monotrace du c130 creuse des ornières et l’avion s’enfonce. Le train en diabolo de l’A400M diminue ce phénomène.

      • Steve Austin dit :

        « Le train monotrace du C 130 »
        Mais bien sûr…
        Quand on y connais rien, il vaut mieux s’abstenir

        • Ryner dit :

          J’ai juste 24 ans d’ancienneté dans l’aéronautique militaire….et le train principal du C130 est monotrace à contrario des Transall et A400M en diabolo. Tu n’as pas dû beaucoup en voir des Hercule dans ta vie….bambi !

  3. Auguste dit :

    Etre obligés d’acheter l’avion qu’ils voulaient concurrencer.Ils ont pas l’air fin.Encore un bijoux qui va coûter la peau des fesses.

    • Eric dit :

      Sauf que le C130J et l’Atlas ne sont pas du tout concurrents : il n’ont pas les mêmes performances, et surtout pas les mêmes capacités.

  4. rupin51 dit :

    On ne s’improvise pas constructeur d’avions militaires par hasard … il me semble qu’Airbus n’a pas intégré ( A qui la faute ??) les différences entre avion a usage civil OU/ ET militaire … pas les mêmes besoins , pas les mêmes missions , pas de RETEX du coté Airbus pour le coté Militaire … ils ont sous estimé la tâche .. ( mal conseillé ou a coté e la plaque ?? )

    dans ma nouvelle vie , je suis CDB sur Airbus , je me demande juste comment les équipages du COTAM vont gérer l’ ECAM ou le reset de computer au mauvais moment … sous le feu des barbus … ???
    si c ‘est comme dans le civil ,,, ça peut prendre dy temps … cela ça pose problème …

    L’A4 sans M ( sans M pour sans Militaires , désolé je me devais de la faire celle la ) n’est pas un avion adapté au COTAM , et encore moins aux COS …. faut du rustique pour ça …

    jeune dénigre pas Airbus … mais chacun son métier … airbus c est des liners … rien d’autre

    A vouloir copier Boeing ( qui eux ont une autre histoire ..) on se brule les mains …

    • Eric dit :

      Juste pour info, le COTAM n’existe plus depuis un certain nombre d’années déjà. Les avions de transport dépendent de la Brigade Aérienne d’Appui et de Projection, elle-même composante du Commandement des Forces Aériennes.
      Au fait, puisque vous citez Boeing qui parait-il a une « autre histoire », j’aimerais assez que vous me disiez combien de modèles d’avions de transport militaire ce constructeur a construit ces cinquante dernières années ? je met à part le KC135, qui est justement dérivé d’un liner, et aussi bien sûr le C17, développé par Mac Donnell Douglas… et pas par Boeing.

      • ScopeWizard dit :

        @Eric
        .
        Non , c’est le contraire ; l’US Air Force avait besoin de remplacer ses B-50 ravitailleurs notamment qui étaient trop lents pour les jets et c’est la raison pour laquelle Boeing a sorti le 707 ; suite à l’échec du De Havilland Comet britannique en tant que premier avion de ligne à réaction , Boeing a lancé le projet Model 367-80 ( premier vol Juillet 1954 ) ce qui donna ensuite le Dash 80 dont l’Air-Force fit immédiatement l’acquisition sous l’appellation Model 717 qui devint C-135 puis KC-135 Stratotanker qui servit au sein du Strategic Air Command à raison de 732 exemplaires et dont près de la moitié est toujours en service alors qu’il ne reste presque plus aucun des quelques 280 Boeing 707 civils produits .

      • fricotin dit :

        Le Kc135 n’est pas dérivé du 707, C’est le 707 qui un dérivé du KC135.

        • ScopeWizard dit :

          @fricotin
          .
          C’est exact mais je ne sais pas pour quelle raison , les gens font la confusion . 🙁

      • Steve Austin dit :

        Awacs, J Star, RC 135, P8, osprey, chinook … de tête en 10 secondes.
        En cherchant un peu je suis sûr qu’il y en a plein d’autres …

      • rupin51 dit :

        faut pas se facher …. tout doux bijoux ….

        A mon époque on appelait ça le COTAM mais bon mon pseudo devrait vous inciter à comprendre que je n’ étais pas cotameux …. merci de ‘avoir mis à jour mes connaissances …

        quand à Boeing , je parlais d’avions militaires en général , vous l’avez détourné en avion de transport militaire …. mais ne faites pas semblant de ne pas comprendre ….

  5. rupin51 dit :

    je ne … pas jeune dénigre … **** de clavier de M ( A4 sans )

  6. Clavier dit :

    Le PDG allemand n’en a rien à faire du futur ex ministre de la Défense de la France
    voilà ce que c’est que de n’avoir plus de poids économique….

  7. AG3P dit :

    Relisons le cahier des charges pour la réalisation de cet appareil pour nous éclairer sur la présente situation.

  8. Specht dit :

    Dans tous les cas nous apprenons qu’il s’agit d’un problème de matériau. Que ce soient les roues du réducteurs (de l’Italien Avio Aero), ou l’emplanture des énormes ailes, l’alliage incriminé répond mal aux contraintes attendues. Or corriger la résistance d’un alliage prend du temps, la livraison d’un A300M « sain » risque donc encore d’avoir du retard.

    • Auguste dit :

      Avio-Aero?:c’est General Electric.Un complot?

      • Specht dit :

        La maîtrise d’œuvre reste italienne, Avio-Aero collabore comme fournisseur sur des moteurs très divers, y compris américains (dont la motorisation du F-35). De la même manière, Safran contribue comme fournisseur chez Boeing, pourtant concurrent direct d’Airbus. Pas de complot, donc, mais une difficulté à élaborer un alliage d’aluminium performant pour des contraintes « furtives ».

        Car les contraintes de l’énorme turbo propulseur de l’A400M sont difficiles, semble-t-il, à cerner complètement. Les criques apparues sur les composants des réducteurs des A400M britanniques ne concernent que les soufflantes tournant dans le sens horaire, et si d’autres pays ont après-coup repéré les mêmes criques, c’est à un nombre d’heures d’utilisation complètement différentes. D’autres avions, notamment en France, n’ont aucune crique même après plusieurs centaines d’heures de rudes sollicitations. Comme pour l’instant personne ne connaît la ou les causes de ces fissures (mode de fabrication des pièces, alliage, amplitude thermique, vibrations… ), la prudence oblige à une visite régulière mais très contraignante (toutes les 20 heures) en attendant le changement des pièces ou un moteur carrément neuf.
        L’autre inquiétude est que des micro fissures se forment aussi dans des parties de la cellule de l’avion, sur des pièces composées d’un alliage d’aluminium cousin de celui des réducteurs, et pour des raisons tout aussi obscures (ne concerne ni tous les avions, ni le même âge). Un vrai casse-tête !

        • Auguste dit :

          Je blaguais.En tous cas merci pour votre explication qui m’a permis,moi qui ne suis pas de la partie,de « comprendre » le problème.

        • Steve Austin dit :

          Commère disais plus haut, quand on sait pas, mieux vaut ne pas intervenir …

          • Auguste dit :

            Que voulez vous,l’être humain quand il ne sais pas,il aimerait savoir.Et fort heureusement il y a des « Specht » pour l’éclairer et lui éviter de délirer dans son coin.

  9. mich dit :

    Il semblerait que nous allons peut être arrivé au bout de ce feuilleton,en tout cas la remarque sur des capacités tactique au dessus du C130 est intéressante car c’est un etalon important de ce programme depuis le debut ,pouvoir faire le boulot d’un couple C17/C130.Par contre ce n’est pas encore maintenant que l’on va pouvoir estimer la facture.A suivre

    • Nico St-Jean dit :

      @ mich
      .
      l’A400M et certainement plus performant qu’un C130J, par contre il est très loin d’être au même niveau que le C-17 qui emporte plus de 2 fois la charge utile du A400M.

  10. wrecker47 dit :

    Depuis le temps on aurait mieux fait d’acheter des Antonov pendant que c’est possible ,çà rattraperait un peu la connerie de la gauche avec les Mistrals ,et on serait un peu plus opér!

    • wrecker47 dit :

      opérationnels !

    • FredericA dit :

      Marrant…
      .
      Beaucoup pousse des cris d’orfraie lorsqu’on évoque l’achat de fusil-mitrailleur Allemand pour remplacer un FAMAS qui n’a aucune descendance Française
      .
      Par contre, il n’y aucun problème pour acheter des C17, C130 voire des Antonov (!) pour remplacer l’A400M qui est en cours de développement

  11. Waernuk dit :

    JYLD a raison de faire étal de son mécontentement, et de mettre la pression à Airbus. La défense n’est pas là pour éponger les conneries d’industriels un peu légers sur la gestion de projet et le suivi des sous-traitants.
    .
    Maintenant, retard mis à part, l’A400M est extrêmement prometteur. Toutes les capacités du cahier des charges sont en passe d’être acquises, même celles qui se sont révélées plus complexes à obtenir que prévu (largage par les deux portes latérales en cours d’essais avec de plus en plus de sauteurs à chaque fois, ravitaillement en vol des hélicos avec de nouvelles perches, intégration imminente de l’autodéfense …). Pour faire une comparaison qui de toute manière finira par être faite, la situation est bien plus positive qu’un certain F-35 aux surcoûts et retards incomparables.
    .
    Après, il ne faudrait quand même pas oublier que ledit cahier des charges était très compliqué à assurer, étant né de besoins très différents, voire même opposés sur certains points. La responsabilité est premièrement celle d’Airbus pour avoir accepté ce cahier des charges sans être capable de l’assumer dans les temps, mais secondement aux décideurs politiques qui l’ont imposé et ont donc pris le risque que l’industriel se trouve en difficulté, comme c’est actuellement le cas.
    .
    En résumé donc : point de vue politique il fallait marquer le mécontentement, point de vue matériel l’armée recevra ce qu’elle a commandé avec du retard, mais toutes les qualifications finiront par arriver et l’appareil sera en fin de compte très bon, il l’est déjà.

  12. nonmaisdisdonc dit :

    Nous sommes nombreux a avoir lu ici et ailleurs que les capacité atterrissage sur terrains sommaires avaient été validées il y a peu ? Qui raconte des salades dans cette histoire, les médias ou le MinDef ?
    A défaut de ne pouvoir disposer physiquement de ces avions, la société défaillante est-elle au moins astreinte a honorer des pénalités de retard, ce qui serait la moindre des choses – Cette affaire nous a déjà coutée prés de 600 millions de dollars avec la commande des C130 qui de plus mettront du temps a être livrés ce qui ne résout rien en attendant
    Cela commence à faire lourd avec Airbus !

  13. revnonausujai dit :

    Il a raison de gu…ler , mais Airbus va faire le canard en attendant que ça passe.
    On peut espèrer que le contrat prévoit des pénalités et taper où ça fait mal; parler doucement avec un gros baton (Teddy R.) !

  14. Parabellum dit :

    La très faible disponibilité du parc hélico et transport est avérée devant la commission de l Assemblée nationale et la mco est très problématique au point que l on a que quelques Nh 90 en état de vol et 2 à 400 sur 11 livres…un conflit soutenu s arrêterait très vite…un effort majeur est urgent.

  15. Plusieurs commentaires publiés sur la toile pointent du doigt le manque d’expérience des espagnols pour concevoir cet aéronef. L’histoire de l’aviation regorge de tels échecs et de tels réussites! Les impondérables seront toujours présents dans la conception et la mise en oeuvre de tout objet fabriqué par l’homme avec ou sans ordinateurs. Je sympathise avec votre frustration.

  16. Elmin dit :

    Ce doit être vraiment grave pour que le Drian, pourtant jusque là plutot moins caustique quenos amis allemands, en arrive a remettre en question l’existence meme du projet …

  17. mustard dit :

    Franchement tout le monde sait que l’avion st raté, qu’il n’aura jamais la moitié des spec demandé, et à un prix quasiment identique, je me demande si au lieu de raler il ne serait pas temps d’arreter là les frais et d’acheter plutot un mixte C130 (pour les missions spéciales) et C17 (pour la pure loigistique de masse).
    Le C17 arrive ne fin de production, i ln’est peut etre pas trop tard pour relancer la production. Attendre c’est ne plus se donner d’autres choix que d’avoir un avion raté qu’on va trainer comme un boulet pour 50 ans.

    • FredericA dit :

      Aaaah ! Ça faisait longtemps que vous n’aviez pas sortie cette proposition.
      .
      Je résume votre propos. Il faudrait donc acheter des appareils en fin de vie et inadaptés aux besoins de l’armée de l’air, pour remplacer un avion en cours de mise au point. C’est bien ça ?
      .
      Sacré pari sur l’avenir !

      • Nico St-Jean dit :

        @ FredericA

        Je comprend votre argument, mais les C-17/C-130J sont loin d’être en fin de vie.

  18. Alpha dit :

    Bon, en fait, cet article ne relate pas de problèmes nouveaux pour l’A400M (Ouf !…). Il s’agit juste d’un bon coup de pression de Le Drian sur AIRBUS, notamment pour que ce dernier tienne ses engagements suite aux problèmes des moteurs. Espérons que les solutions aux divers problèmes vont arriver. Des solutions sont en finalisation pour le largage par les portes latérales, pour le ravitaillement des hélicos, et pour atterrissage sur terrains sommaires, les essais viennent de se terminer et sont en cours de qualification … Reste le système d’autoprotection de l’avion, dont sont équipés de série les deux derniers appareils livrés et qui apparemment fonctionne très (très) mal …

  19. billyjean dit :

    Il existe une solution radicale pour résoudre ce problème (pas le pb d’indisponibilité mais celui de la colère du ministre…) au printemps: votez sarko! Nous aurons alors la joie du retour d’hervé morin à son poste. Fini les colères et enfin un retour au calme, si salutaire au calme des vieilles troupes. Hervé…au secours! bon, je sors.

  20. Jm dit :

    Il fallait bien que l’Armée de l’Air ait son LOUVOIS !!!!!!!!!!!

  21. Nico St-Jean dit :

    Bon, ceci met officiellement fin au grand mythe qui disait que seul les Allemands critiquait le A400 😉
    .
    J’espère qu’au moins plus personne ne remettra en doute la transparence des allemands au sujet du A400 .

  22. Bpo dit :

    Le général Klein disait déjà en 2006 qu’il fallait acquérir des C130J car les A400 ne seraient pas opérationels de suite.
    Pour ce motif, il a été….remercié !

  23. Alain d dit :

    Bon bah, y’a un pignon qui a mal aux dents.
    Soit il est sous dimensionné, soit son traitement de surface ne tient pas, soit il vibre de trop, soit un jeu est trop ou pas assez, soit il n’est pas assez lubrifié, soit etc. Soit c’est une résultante de plusieurs erreurs, et là c’est la cata.
    Faudrait arrêter les loopings avec l’A400M parce que le pignon n’est plus lubrifié. :>)
    https://www.youtube.com/watch?v=fRtOGJTqjkQ
    On va dire que c’est à cause du motoriste italien qui utilise de l’acier de contrebande. Juste le temps de trouver une solution. :>)

    • Auguste dit :

      Les mauvaises langues disent aussi qu’il lui faut 900 m de piste, et pas sur toutes les pistes,alors que l’Antonov il lui en faut 700.Et qu’il aurait du mal a porter les chars lourds.Par delà les surcoûts et les couacs,c’est le retard pris qui est le plus embêtant.

      • Nico St-Jean dit :

        @ Auguste

        Le A400 n’a pas de mal à porter des chars lourds, il ne PEUT pas le faire tout simplement parce que ça charge utile max est de 37,000 kg .. Cependant l’avion n’est pas du tout conçu pour ça et donc on ne peut pas vraiment le lui reprocher.

        • Auguste dit :

          « Véhicules blindés lourds »,pas des chars lourds:excuses.Toujours est-il que si on compare l’A400 a son équivalent l’Antonov70,outre le prix de 40% moins cher,l’A70 me semble avoir des performances supérieures (charge,distance de piste).

  24. Van dit :

    De toute manière je l’adore ce 400M, l’Hercule exposé lors du Bourget fait pâle figure à côté !!!
    Bravo AIRBUS

    • wrecker47 dit :

      @Van
      sauf que l’Hercules reste fiable, disponible ,et est sorti en grande quantité !

      • Van dit :

        Hercules est sorti en 1950 depuis 66ans déjà, l’a400 quelques mois sidéraux alors faut la laisser faire son chemin, faut pas faire vent debout! n’oublions pas le c123 où il n’y avait pas de wc ! Imaginons les pilotes pour faire leurs besoins juchés sur un baril vide d’essence !

  25. ScopeWizard dit :

    La photographie de l’article est parlante : certes l’Atlas semble atterrir sur une zone extrêmement sablonneuse mais il en serait de même sur d’autres surfaces que ce sable fin ; je constate qu’il y a un défaut majeur pour un avion de transport polyvalent récent , il soulève ÉNORMÉMENT de poussière et cela ne me dit rien qui vaille quant aux turbulences que génère l’ A400M dans d’autres conditions .