Le futur sous-marin nucléaire lanceur d’engins britannique sera le HMS Dreadnought

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

10 contributions

  1. titeuf dit :

    l’on dirait sur la photo un Typhoon Russe….
    Alors d’aprés les « pontes » de l’amirauté ,ces navires sont les plus avancés et leur construction
    seront complexes….en gros ,un max de pognon pour les USA…..

  2. ScopeWizard dit :

    Quid des Astute ?
    Ce qui est marquant avec les conséquences résultant de cette mémorable bataille , est le fait significatif qu’à partir de la victoire de la Royal Navy sur les flottes française et espagnole au cours de laquelle Nelson perdit la vie , la puissance militaire navale de la Grande-Bretagne n’a cessé de croître au point de dominer sur tous les océans et mers du Monde pendant plus d’un siècle jusqu’à la WWI ; en fait jusqu’aux résultats mitigés et vivement controversés de la bataille de la péninsule danoise du Jutland qui eut lieu du 31 Mai 1916 au 1er Mai 1916 qui vit le premier affrontement décisif entre dreadnoughts ( nom donné aux premiers cuirassés britanniques comme allemands ) .

  3. Fabien dit :

    17500 tonnes… il y a manifestement un impair. Quel est le véritable tonnage s’ il vous plaît?

  4. ScopeWizard dit :

    Dire qu’en 1990 , la Royal Navy alignait 160 bâtiments dont 31 sous-marins … Ah la théorie du nombre , … le phantasme oui !!

  5. Adolf67 dit :

    Respect à la grande Royal Navy! Vive la royale Navy !
    La plus grande marine de guerre au monde !

  6. Nico St-Jean dit :

    ET ses belle bêtes vont coûté très cher 🙂 Mais feront travaillé beaucoup de personnes bien payer pendent un bout de temps.