Guyane : Les meurtriers de deux militaires français lourdement condamnés

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

32 contributions

  1. Breuers dit :

    4 ANS !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  2. Duc d'Orléans dit :

    Les peines à perpétuité et à 30 ans de taule dans une prison brésilienne fera regretter aux deux assassins de ne pas avoir été arrêtés sur le territoire français et de purger leurs peine dans des prisons françaises. Chez nous , c’est quand même plus « cool »….

    • ni pour ni contre bien au contraire dit :

      Ahem, les prisons brésiliennes n’ont rien à envier aux prisons françaises…

  3. BILY dit :

    On a une frontière commune et pas de convention d’extradition, surprenant non ???

    • Duc d'Orléans dit :

      C’est une question bien connue des escrocs et criminels en tout genre. Par exemple , un des derniers en date est Cesare Battisti, car Italie et Brésil n’ont pas , non plus, d’accord d’extradition.

    • Auxsan dit :

      Et même si on avait une convention d’extradition ils iraient au Surinam…

  4. auguste dit :

    Faire une route le long de la frontière,avec grillage connecté,pour permettre une intervention rapide en cas passages clandestins?.Pour la main d’oeuvre,on resoudrait,par la même occasion, le problème de surpopulation des prisons.

    • jyb dit :

      un coup d’œil sur une carte avant de proposer des solutions.
      Certaines zones sont si peu accessibles qu’on y trouve des villages clandestins de plusieurs centaines de pekins.

    • Xav dit :

      Rigolo !

    • Waernuk dit :

      C’est vous qui payez, ou nous aussi on fait raquer les mexicains ?

      • auguste dit :

        Qui parle de payer?.Ils ont pris 5,10,20 et plus de tôle et faudrait encore les payer?.Et je parle d’une route fait main,a l’ancienne.Petits pavés 5X5,soigneusement découpés par des mains délicates,joints blancs.Pour que ça aille plus vite que la RC1,remise de peine tout les autant de km (a débattre).

        • Clément dit :

          Sauf que nul part dans la loi une condamnation rend caduque le code du travail. Il y a des aménagements à celui-ci (le « smic carcéral » est de l’ordre de 20 à 45% du smic, ce qui a mon avis n’est pas une bonne chose pour redonner le gout du « travail honnète »), mais la loi reste valable. En France être victime n’autorise pas de commettre un crime, comme être criminelle n’autorise pas le crime contre sois.

    • Hunter dit :

      Je dois bien reconnaître que c’est la première fois que je lis quelqu’un qui propose de mettre du grillage au milieu de la forêt amazonienne, pour au passage, vider les prisons… WTF ?

    • Pathfinder dit :

      Hmm… c’est plus difficile que ca de faire des routes sous les tropiques. D’ailleurs en Guyane, il n’y a qu’une route digne de ce nom, qui longe la côte. Avec une boucle à St Laurent pour faire demi-tour 🙂
      .
      Dès que vous tentez de faire une route vers le centre, la liste des problèmes s’allonge. Mais remarquez, j’y avais quand-même rencontré un sacré gaillard, un mercenaire qui avait une mine d’or, je crois dans les environs de Papaichton, ou de Maripasoula. Et il avait fait transiter ses engins de BTP depuis la côte, à travers la forêt. Il avait même poussé le vice jusqu’à bâtir un aérodrome à proximité de la zone d’extraction!
      .
      C’était dans les années 90. J’étais vraiment impressionné par toute sa logistique, et il était seul pour diriger 400 zozos brésiliens depuis sa cabane fortifiée! Malheureusement, un groupe de « Jungle Commandos » (les rebelles surinamiens) ont un jour trouvé sa trace dans l’écume du le Maroni…

    • Lagaffe dit :

      Vous voulez emmener des prisonniers sur la frontière pour qu’ils tentent tous de s’échapper ?
      Vous avez les milliards nécessaires pour tracer une route et mettre des grillages sur 730 km dans la forêt amazonienne avec le Brésil (et 510 km avec le Surinam) ?

    • Arsemp dit :

      Vous avez visiblement choisi votre pseudo en référence au clown……

    • Clément dit :

      Faire une route, connecté en plus ! Je crois que vous n’imaginez pas les conditions du milieu. Surtout qu’on y trouve des territoires « autonomes » (les réserves indiennes) à qui on doit foutre la paix, sans compter que l’Amazonie française est un vraie sanctuaire naturelle. Par exemple le mur US/Mexique est en partie responsable de la disparition de la panthère nord américaine.
      Et même, sans les considérations sociales et écologiques, on ne parle pas de l’enfer vert pour rien.

  5. dureau dit :

    Et si on ne faisait pas de prisonniers ?….

  6. lechavenois dit :

    « …Bezerra Alves en a pris pour 20 ans de prison pour tentatives de meurtre, en bande organisée, sur 5 gendarmes et 2 pêcheurs. Et Ronaldo Miranda Carvalho a été condamné à 18 ans de …. »
    .
    Faute de moyens adéquates des autorités françaises, les 2 condamnés seront libérés dans moins d’une décennie pour « bonne conduite  » et retourneront promptement dans la forêt pour perpétrer à nouveau leurs méfaits …
    .
    Ils ont eu beaucoup de chance ; dommage qu’ils n’aient pas été arrêtés par les autorités brésiliennes, car là, ils se seraient longtemps souvenus de leur séjour dans les geôles sud-américaines.

  7. jyb dit :

    rfi a diffusé récemment un grand reportage sur l’orpaillage à propos du procès des assassins des militaires français. il doit etre accessible en podcast et ça vaut vraiment le coup de l’écouter.

  8. Myshl dit :

    Du foutage de gueule de la part de la « Justice ».
    Qu’on les tue tous, en pleine jungle, ça nous fera Justice et économies.
    Les « Droits-de-l’Homme »??? Nos morts n’en sont pas, ils sont morts.
    Leurs assassins doivent rejoindre nos morts, au dernier tribunal.

    • ScopeWizard dit :

      Ouais mais n’oublie pas que Taubira est du coin … 😉

    • Clément dit :

      Oeil pour oeil, dent pour dent, il n’y que ça de vrai ! tant pis si on finit tous aveugle et mangeur de soupe !

  9. Albatros24 dit :

    Hummm ….pour les faire rapidement fuir de notre côté du rio utilisons des tireurs d élite avec Hk 417 ou mitrailleuse G3 et balles dum dum…ni vu ni connu car pas utilisé en France et qui va se soucier de plusieurs cadavres brésiliens ou d autres nations ?
    Bien sûr je plaisante.
    … On est pas comme ça.

  10. ScopeWizard dit :

    C’est le bordel en Guyane et j’ai bien l’impression qu’on ne met pas tous les moyens nécessaires pour rétablir l’ordre comme il se devrait ; nos hommes sont tombés mais pourquoi ? N’étaient-ils pas assez couverts ? Si quelqu’un a quelque élément d’information …

    • Clément dit :

       » j’ai bien l’impression qu’on ne met pas tous les moyens nécessaires »
      => vous n’imaginez même pas. Et encore si ce n’était que pour l’ordre, mais allez voir les moyens dans les écoles, hôpitaux, infrastructures, en Guyane. Le centre spatial monopolise une majorité des aides, mais pour les autres c’est nada. Pour vous donnez une idée, métropolitain avec une licence universitaire vous trouvé du travail comme enseignant en collège, c’est dire le manque (en métropole, seul les meilleurs étudiants en master décrochent les postes de vacataires), dans le domaine médical les entreprises embauchent avant diplôme, etc … Vous voulez avoir du connexion internet digne de ce nom à Cayenne ou St Laurent ? bon courage !

  11. Robert dit :

    Que de souffrance et d’argent et d’énergie dépensée pour des salauds qui sortiront de prison un jour.
    Un malencontreux accident, ils tombent dans l’eau au milieu des anacondas, on ne les retrouve pas, et personne ne fait d’histoire.
    Nos soldats méritent de savoir que si on les tue on ne s’en sortira pas.