Les capacités d’intervention des forces françaises s’érodent

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

45 contributions

  1. ScopeWizard dit :

    Devant un tel constat , il ne me vient qu’une chose à dire : courage les gars , on est avec vous , on y croit !!! 😀

  2. Affreux Jojo dit :

    L’armée d’échantillons. Ils sont tous à mettre dans le même sac.

  3. Parabellum dit :

    Ce n est une surprise pour personne et cette misère n est pas nouvelle nombre d officiers supérieurs l ont denonce devant des commissions parlementaires et ont été sanctionné pour cela …et la niaiserie sentinelle continue de même que des opex sans fin …pour remédier à ceci il faudra une autre vision stratégique et d autres moyens qu un emprunt national pourrait couvrir ou en rognant sur notre contribution européenne puisque celle ci est inerte en matière de défense et absente ou quasi sur le terrain…il faut plus de 2 pour cent du PIB et surtout agir vite .idem pour la sécurité intérieure en armant correctement police et gendarmerie en vue helas de violences urbaines…ne plus être niais et etre pro actif lucidement pour le monde violent actuel mais qui le veut vraiment.?

  4. Myshl dit :

    Le mot « Munitions » revient comme une sirène d’alerte. Nous n’avons pas de stock suffisant, parce que nous ne pouvons pas stocker. La DGA et les armées sont matraquées de règlements, de directives et de normes qui font qu’on ne peut plus rien stocker hormis le minimum insuffisant. Les injonctions européennes, les directives emmerdeuses de type Seveso, les précautions castratrices suite à AZF empêchent la DGA et les armées de stocker le minimum + le nécessaire.
    Résultat, on consomme le stock insuffisant et on commande son recomplètement, le tout agrémenté de délais, d’appels d’offres et de chasse aux autorisations/crédits.
    La réglementation tue les armées.
    Il faut du stockage, et de sérieuses dérogations pour stocker le besoin,
    et arrêter d’emmerder la DGA et les armées avec des normes civiles.
    Soit on fait la guerre, et on s’en alors donne les moyens, soit on ne fait pas la guerre.

    • MD dit :

      Et il serait temps aussi d’avoir de nouveau en France des fabriques pour les munitions qui font actuellement l’objet des plus fortes consommations . Les cartouches de petit calibre et bombes , par exemple.

  5. Myshl dit :

    Quant aux avions PATMAR, rien n’est fait pour anticiper leur disparition, que de l’acharnement thérapeutique sur nos Atlantique, pendant qu’ils s’usent dessus la terre et dessus la mer sans espérer de successeur. Il fallait programmer un successeur à l’Atlantique, un Bréguet. Mais le tout Dassault, le tout Rafale a enterré le futur PATMAR. Grosse erreur des décideurs, pas la peine d’avoir des joujoux exportables si on n’a pas le chameau du désert, et des mers, si on n’a pas un avion de patrouille maritime ad-hoc comme dirait le Capitaine… Ce mépris sera payé, on pleurera le PATMAR quand il ne sera plus là pour faire son boulot de bête de somme, de cheval de trait.

    • nimlE dit :

      Renseignez vous sur qui a construit l’Atlantique ? Un indice , ca commence par D , et ca fini par assault ))

      • ScopeWizard dit :

        @nim1E

        Avant son « absorption » par Dassault ( AMDBA ) , c’est quand-même Bréguet qui était à la base du projet Atlantic , non ?

    • batgames dit :

      eh oui ,tous veulent des ristournes d’Impots ,tous veulent faire comme Google et Apple mais au final ,on rogne sur l’armée …
      bientôt la France porte totalement ouverte …merci Chirac ,sarko ,et Hollande et vos sbires ….il va falloir aller dans les îles de Bretagne pour être peinard et voir l’ennemi venir …ou investir le continent plastique qui navigue au milieu des océans ….on pourra refaire la France sur un tas d’Ordures …french water world quoi !

    • ScopeWizard dit :

      @Myshl

      Bah , à défaut d’un Atlantic 3 , on pourra toujours s’équiper de quelques Orion U.S … 😉
      Il y aurait également une possibilité de rebond de fortune avec la transformation de quelques derniers-nés du type Falcon .
      Sinon comment surveiller notre immense ZEE ???
      Qu’en pensez-vous ?

      • Zayus dit :

        Les P3 Orion sont d »une conception obsolète par rapport à ce que devait être l’Atlantique 3 (ATL3).
        Maintenant que nos Atlantique 2 auront achevé leur actuel retrofit avec des éléments dont une partie du système d’arme justement prévus pour l’ATL3, ils devront tenir jusqu’en 2030…
        .
        Les futurs PATMAR européens seront probablement une MPA Maritime Patrol Aircraft d’Airbus tirés de la gamme A-320 (A-319 et A-321).
        http://www.naval-technology.com/projects/a319mpa/
        .
        Dans la continuité de son Falcon 2000 MRA (Maritime Reconnaissance Aircraft multi-missions) vendu à la Corée du Sud en 2011 et le Falcon 2000 MSA (Maritime Surveillance Aircraft) vendu au Japon en 2015, Dassault développe une version SURMAR et … PATMAR du Falcon 8X:
        https://1.bp.blogspot.com/-DWvM1rJJKos/V3JRTXCBPcI/AAAAAAAAFM0/Youz2m-K-g8yJH9z68xab_lExt2WG7VdwCLcB/s640/8x%2Bpatmar.jpg

        • ScopeWizard dit :

          @Zayus

          Merci pour ces liens ; vous savez je n’avais pas l’info , je ne m’y suis même jamais intéressé ; cela semblait relever du bon sens et de la logique .
          Ce qui me chagrine c’est à la fois l’absence de relève des Atlantic 2 ( je crois que c’est tonton Mitterrand qui l’a appelé Atlantique à moins que ce ne soit Atlantic NG , je sais plus ! ) et de navires capables d’assurer la surveillance de notre Zone d’Exclusivité Economique type avisos ou patrouilleurs côtiers ou de haute mer … Des drones à grande autonomie , peut-être ? Ce soir je perore … Pas au top quoi … 🙁

          • Zayus dit :

            @ScopeWizard:
            .
            L’actuel gouvernement n’aura fait qu’abandonner, geler, étaler ou reporter les programmes d’équipement de nos forces armées.
            Nous n’aurons donc pas de vision définitive avant une éventuelle alternance politique en 2017…
            .
            Dans l’état actuel des choses, les Atlantique 2 qui ont vu retrofit intégrant des éléments des ATL3 sont sensés durer jusqu’à 2030…
            .
            Pour l’anecdote vu que vous me posiez la question, l’Atlantique 2 est CTOL ou Conventionnal Take Off & Landing.
            .
            En ce qui concerne les STOVL cette désignation indique un usage du décollage court sur piste avec ou sans tremplin et un atterrissage vertical propre aux versions embarquées …
            L’indication S/VTOL indique un usage mixte des décollages et atterrissages courts et verticaux.
            .
            Par exemple l’utilisation du décollage vertical pour un Harrier camouflé en plein campagne était prévu pour être combiné à un atterrissage court sur piste ou une route dégageant un temps d’autonomie supplémentaire qui aurait été perdu pour assurer un atterrissage vertical (en tout cas pas brutal)…

      • Myshl dit :

        Seul le I était Atlantic, le II est Atlantique, donc le III le serait aussi.
        Vu qu’aucun programme de renouvellement n’est en cours,
        il nous reste le matériel US, ou d’attendre l’A400M naval…
        Bon, je décrète donc qu’il faut vite acheter russe.
        (Et ici je me marre par anticipation des accusation de collaborationnisme)

        • Zayus dit :

          @Myshl:
          Les Atlantique viennent juste d’être modernisés en 2015/2016 pour durer jusqu’en 2030.
          C’est pour vous dire qu’un programme de remplacement n’est carrément pas d’actualité pour l’actuel gouvernement.
          .
          Et s’il était décidé d’entamer un tel programme de remplacement en urgence, l’achat sur étagère nous renverrait logiquement vers les P8 Poseidon, largement plus performants que les daubes russes obsolètes et inadaptées aux normes OTAN, que vous proposez.
          .
          Les forces armées françaises n’ont pas vocation à s’équiper de matériel russe, surtout dans climat délétère actuel imposé par Poutine.
          Dans quelle planète imaginaire vivez-vous Myshl 🙂 ?

        • ScopeWizard dit :

          @Myshl

          L’ A400M me fait déjà peur en version Transall/Hercules Armée de l’Air alors je vous dis pas en version Marine … !

        • Zayus dit :

          @Myshl:
          .
          Comme le Mirage « V », les Atlantic « I » et Atlantique « II » et « III » n’ont jamais existé…
          .
          – Bréguet Br 1150 Atlantic (sans chiffre sauf en abrégé ATL1) en anglais car il s’agissait d’un programme international de l’OTAN (1er vol en 1961).
          – AMD-BA (*) Atlantique 2 ou « NG » (ATL2) avec un 1er vol en 1981.
          – Dassault Aviation Atlantique 3 (ATL3); et vu qu’il était prioritairement proposé au RU pour le remplacement des « Nimrod » (ainsi qu’en Italie et Allemagne), l’ATL3 aurait très bien pu reprendre le nom de son prédécesseur « Atlantic » pour devenir « l’Atlantic 3 ».
          .
          .
          – (*) – AMD-BA ou Avions Marcel Dassault-Bréguet Aviation depuis 1971.

          • ScopeWizard dit :

            @Zayus

            « Comme le Mirage « V », les Atlantic « I » et Atlantique « II » et « III » n’ont jamais existé… »

            Bien le bonjour cher Zayus ! 😀

            Alors comme ça le Mirage 5 en chiffres romains n’a jamais existé ?? Et l’Atlantic/Atlantique I/II/III/IV/IVet demi /V un quart ( 😉 ) non plus ??
            Fichtre !! Pouvez-vous préciser ?

          • Zayus dit :

            @ScopeWizard:
            .
            Parce que vous croyiez que le Mirage III V se lit Mirage III « 5 » 🙂 ?
            Il convient en effet souvent d’être précis pour ne pas suggérer de confusions.
            Suis-je assez précis pour vous répondre ?

    • Zayus dit :

      @Myshl:
      .
      Croyez-vous sérieusement que c’est le Rafale qui bloque tout programme de remplacement des Atlantique 2 ou c’est du second degré 🙂 ?
      .
      Alors au cas où vous ne vous en seriez pas rendu compte, Dassault n’a jamais proposé le Rafale à l’Armée de l’Air et à l’Aéronavale pour des missions PATMAR.
      .
      Depuis le lancement du programme Rafale et même depuis le début des livraisons en 1999, Marine Nationale et Armée de l’Air ont aussi investi sur d’autres programmes d’avions: Falcon 50MI, Falcon 50S, Falcon 2000, A400M, A330 MRTT, KC-130J, C-130J, retrofit de 50 Mirage 2000 D (…); soit autant de budget échappant au Rafale contredisant votre thèse du « tout Rafale imposé par Dassault ».
      Car le lien que vous établissez entre Rafale et un remplaçant à l’Atlantique 2, c’est que selon vous Dassault siphonne tous les budgets de nos forces aériennes au profit du Rafale.
      .
      Pourtant, depuis le lancement du programme, le Rafale a vu sa cible initiale de 332 unités en 1992 passer à 225 en 2013…
      Chaque gouvernement français aura a son tour diminué le nombre de Rafale, contredisant votre thèse de « Dassault preneur d’otage de nos forces armées » et « maitre chanteur de l’état ».
      .
      Myshl, ça fait maintenant plusieurs années que je lis vos mêmes critiques acerbes et infondées contre Dassault et le Rafale. La seule différence étant que vous êtes aujourd’hui privé de « l’avion invendable » qui faisait votre bonheur.
      Il ne vous reste plus que votre autre vieille rengaine encore plus infondée (car il est vrai que la Rafale a mis du temps à être exporté) du « tout Rafale » avec un budget de l’Armée de l’Air et de l’Aéronavale monopolisé par le Rafale alors qu’aucun autre programme n’a été amputé du tiers de sa cible comme celui-ci.
      .
      Quelle mauvaise foi à défaut d’être aveugle ou idiot.
      .
      Le plus paradoxal Myshl, est que vous comptez parmi ceux qui critiquez l’assujettissement aux USA d’une France redevenue membre du commandement intégré de l’OTAN, alors qu’en terme d’indépendance Dassault est la dernière entreprise aéronautique française et européenne indépendante.
      Avec son Rafale, Dassault fait face à un consortium européen: Eurofighter, un partenariat transatlantique:SAAB/BAe/general Electric, ainsi qu’aux géants US: Lockheed Martin et Boeing sans oublier Mikoyan Gurevitch avec son Mig-35.
      .
      Enfin Myshl, pour vous clouer le bec à ce sujet de « Dassault tueur de la PATMAR » pour monopoliser tous les budgets au Rafale, sachez que Dassault avait déjà depuis longtemps proposé un successeur à l’Atlantique 2 présenté au Salon du Bourget de … 1995 !
      Il s’agissait de l’Atlantique 3 (ATL3) d’une conception novatrice avec motorisation (Dowty 6 pales) et système d’armes de nouvelle génération + perche de ravitaillement en vol.
      En 2007, l’Atlantique 3 fut proposé pour le remplacement des Nimrod britanniques et des Atlantic allemands, italiens et les 44 français qui n’avaient pas tous été remplacés par les 28 Atlantique 2…
      .
      http://www.naval-technology.com/projects/atlantique/
      .
      Sur les recherches menées pour la conception de l’Atlantique 3, le gouvernement français se limitera à des chantiers de modernisations de ses Atlantique 2 qui devront tenir jusqu’en 2030…
      .
      .
      La seule contrainte que Dassault aura imposé à l’Armée de l’Air et à l’état français, fut d’au moins maintenir une perfusion de 11 livraisons de Rafale par an pour maintenir l’activité de l’unique chaine d’assemblage en attente de contrats export.
      Et l’exigence de soutient à ce fleuron stratégique de notre technologie et industrie aéronautique militaire, s’avère aujourd’hui payant et n’aura fait râler que les blaireaux débiles dépourvus de toute vision au delà du court-terme.

    • Alpha dit :

      @Myshl
      Le tout Dassault, le tout Rafale a enterré le futur PATMAR ?!?!?! … Tiens donc ! 🙂
      Ça pourrait être marrant de vous voir tenter d’étayer votre affirmation … à défaut d’être intéressant !

  6. L'impertinent dit :

    Etant économiste (ouais, je sais…) je pense qu’il aurait été de bon ton, en période de patriotisme accru, de lancer un livret d’épargne consacré au financement de la défense. Il existe déjà des livrets développement durable -par exemple- , or on sait que la défense permet des retours sur investissement bien plus intéressants. Malheureusement, nos politiques n’ont pas saisi l’opportunité et demain notre armée sera dans l’Etat de celle de la Grande-Bretagne. Il lui faudra 10 ans pour récupérer sa capacité de projection de nos intérêts.

    • nimlE dit :

      C’est pas loin du projet qui est sur le bureau du DIRCAB du MINDEF depuis 1 mois. En fait le simple appel a l’epargne ne sert a rien, cela creerait de la dette relativement chere, qu’il est plus facile d’obtenir sur les marchés. L’idee a ete donc de creer une societe publique dont le role est de « faire travailler » l’argent deposee sur un compte « avenir » avec une defisc sur la transmission intergenerationnel.
      Apres, le plan est plus complexe , car cela suppose un partenariat long terme sur grande serie entre l’etat, les armees et les industriels, pour un ROI en terme d’emploi optimum.
      J’ai appelé ca le « Socle defense »

    • lechavenois dit :

      @ L’impertinent
      .
      « …Etant économiste (ouais, je sais…) je pense qu’il aurait été de bon ton,…. »
      .
      Pour pouvoir dépenser de l’ argent pour financer une armée : il faut déjà avoir de l’argent !
      .
      A ma connaissance, le seul moyen dans une démocratie au XXI° pour obtenir de l’argent, c’est de créer de la richesse.
      .
      Pour créer de la richesse : il faut entreprendre, c’est à dire coupler le « facteur travail ( W) » au « facteur capital ( K) » pour créer de la « plus – value ( PL) ».
      .
      Mais pour que les individus aient envie de prendre des risques en investissant leur capital ( K) et en travaillant à perte au début ( investissement humain: W ) ; il faut qu’ils aient confiance en l’ avenir quant aux possibilité d’un retour sur investissements ( K+W), donc que les individus encourent le moins de risques possibles ( les investisseurs ont une aversion épidermique pour le risque).
      .
      Donc pour que les investisseurs aient confiance en l’avenir, il faut un environnement géopolitique favorable qui les rassure ; et donc, si l’on veut une armée forte, il faut déjà une « terreau favorable » à l’entrepreneuriat privé !….

    • tschok dit :

      @ L’impertinent,
      .
      Vous m’intéressez. Vous dites: « on sait que la défense permet des retours sur investissement bien plus intéressants. »
      .
      Elmin, en son temps, avait abordé le sujet du plan d’épargne défense, mais je crois ne pas avoir tout bien compris.
      .
      Personnellement, je bute sur une difficulté qui est la suivante: l’épargne doit produire un revenu suffisant pour couvrir trois dépenses:
      – Le service de l’intérêt à l’épargnant pendant la durée du plan
      – La rémunération du financier et des intermédiaires
      – La restitution de l’épargne à l’épargnant en fin de contrat (basiquement un plan d’épargne est un contrat de dépôt à terme). Au terme prévu dans le contrat il faut restituer son épargne à l’épargnant.
      .
      Les biens d’équipement militaires, comme un frégate par exemple, n’étant pas fructifères, ils sont des centres de coûts et pas de profits. Par conséquent, les deux premières dépenses (l’intérêt et la rémunération) ne peuvent être financées par ce que le bien militaire rapporte, mais par l’impôt, ce qui est tout à fait imaginable et pertinent et éventuellement par la marge réalisée à l’exportation.
      .
      C’est la troisième dépense qui, elle, me pose problème: normalement, dans les contrats d’épargne classiques, le bien financé par l’épargne prend de la valeur avec le temps (typiquement un immeuble). C’est l’accroissement de la valeur du bien dans le temps qui permet la restitution. Ou il s’amortit et finit par dégager un profit net (typiquement une infrastructure) ce qui permet d’accumuler des fonds propres qui seront affectés à la restitution.
      .
      Or, le bien militaire perd de sa valeur: dans 30 ans, une rutilante frégate FREMM d’aujourd’hui ne vaudra plus un clou. Et il ne s’amortit pas. Donc, ma question est la suivante: comment assure-t-on la restitution de son épargne à l’épargnant en fin de course?
      .
      Ou alors, il faudrait que le plan d’épargne ne porte pas sur de l’acquisition de matériels, destinés à périr avec le temps, mais sur l’acquisition de technologies qui susciteront des retombées économiques , ce qui permet de dégager un profit couvrant la dépense finale.
      .
      Si vous pouviez m’éclairer de vos lumières, je serais preneur.

  7. wrecker47 dit :

    Devant un tel constat ….on a surtout plus que les yeux pour pleurer!…
    – Si ,un « vrai » conflit, éclatait actuellement en Europe ,on peut se poser des questions sur la durée de résistance, de l’armée de terre ,vus l’actualité !
    …Les plus optimistes ne dépassent guère les 72 heures…
    Des moyens engagés un peu partout dans le monde ,des unités qui ressemblent à un vieux chandail troué ,et un personnel qui perd de sa valeur par manque d’entrainement ,tirant la langue force » Sentinel « …Laissons de coté l’aspect pécuniaire , moral et familial qui ne vont guère mieux, quand aux perspectives d’avenir … Elles ne sont pas spécialement réjouissantes…
    Le constat de l’état général est consternant ,quand on regarde les prévisions budgétaires et l’état de nos matériels ! Ne parlons pas de la Réserve …ni de la future « garde Nationale »inexistante !
    – Le » Finex « , la reconversion ou la retraite deviennent des sujets communs pour nombre de nos cadres et engagés volontaires actuels, quoi qu’on dise!
    Un tantinet démoralisé pour avoir connu des périodes plus fastes ,on a beau se raccrocher aux meilleurs moments connus en se disant que çà
    Soeur Anne ma soeur : ne vois-tu rien venir ?…Je ne vois plus que les prés qui verdoient …et l’armée qui merdoie !…
    La relêve loin d’être garantie dans les conditions actuelles …même dans les prévisions futures !

    • mich dit :

      Bonsoir ,c’est quoi ,ça se passe ou et pour faire quoi un vrai conflit en Europe ou l’armée de terre tiendrait 72 heures ?

  8. nimlE dit :

    Matchao si tu nous lis, tu manques , notamment sur des sujets comme celui ci !

    • Jeb Stuart dit :

      @ nimlE
      Wahou ! ça fait un peu midinette votre commentaire. Je vous vois bien devant votre ordinateur un briquet allumé et criant « Maotchaooooooooo ! » 🙂
      La prose de Mr Lagneau devrait pourtant vous contenter, c’est quand même ça le principal, pas ce qui est écrit en dessous, et qui regorge de parti pris et d’erreurs…

      Pour ce qui est de nos capacités, et bien oui elles s’érodent et depuis des années. Elles se sont même effondré si l’on compare à une certaine période. Et le pire, c’est que les mêmes qui diminuent (jusqu’à il y a peu) nos capacités n’en ont jamais demandé autant à nos militaires ! Sans trop réfléchir bien souvent si nos intérêts vitaux sont en jeu.
      La Lybie en est un parfait exemple où l’on a semé le chaos et ouvert une autre porte à l’immigration clandestine massive, et aux djihadistes. Et maintenant on en a pour des années (et des millions d’euros) à essayer de réparer les pots (que l’on a) cassés. Merci Sarko.

      • Zayus dit :

        Le chaos libyen est surtout l’oeuvre des libyens incapables de se gérer eux-même après plus de 40 de paternalisme dictatorial.
        Quand vous évoquez : « …une autre porte à l’immigration clandestine massive… » au sens littéral de vos termes, cette affirmation est fausse.
        .
        De façon plus générale, il n’y aucun rapport entre l’actuelle situation en Libye et l’érosion des capacités d’intervention de nos forces dont il est ici question.

        • Jeb Stuart dit :

          @ Zayus
          Le chaos Libyen est avant tout du à la chute de Kadhafi, ne vous en déplaise.
          Et oui, depuis la Lybie est devenue un nouveau point de passage massif de migrants, ce qu’elle n’était pas avant.
          Quant au rapport entre un outil mal en point et des interventions multiples, désolé pour vous si vous ne le voyez pas.

          • Zayus dit :

            @Jeb Stuart:
            Désolé pour vous si vous ne comprenez pas que c’est peuple qui a giclé Kadhafi du pouvoir.
            Avec le soutient de son peuple celui-ci serait toujours au pouvoir…
            .
            Le problème de fond libyen reste lié à une conception archaïque du pouvoir via une répartition tribale qui freine l’unité faisant actuellement défaut en Libye.
            Même la Tunisie s’en sort largement mieux…
            .
            Je ne vous reproche pas de ne pas être au fait des vicissitudes tribales de l’Afrique. Observez d’ailleurs que nous avons le même type de problèmes avec les touaregs maliens qui deviennent de plus en plus distants avec le processus en cours depuis 2013.

      • mich dit :

        « Elles se sont même effondré si l’on compare à une certaine période. »
        A quelle période faite vous allusion ?car nous n’avons jamais vraiment eu des forces conventionnelles en rapport avec la menace depuis l’après guerre ,Suez a été un peu notre chant du cygne,mais nous étions en pleine guerre d’Algérie .
        Pas facile de comparer des périodes éloignées ,encore moins avec des indicateurs à la c..

        • Jeb Stuart dit :

          Comparez le format de notre armée actuelle et celui qu’elle avait pendant la guerre froide…
          Par ailleurs, il semble que vous prenez le terme intervention en prenant en compte le seul aspect « expéditionnaire ».
          Or, comme indiqué dans le texte, il faut comprendre l’intervention « dans une situation mettant en jeu la sécurité de la France. », donc territoire national inclus.

          • mich dit :

            Bonjour,si vous comparer avec la guerre froide ,alors c’est pas le bon exemple car justement nous ne consacrions pas assez de ressource à notre défense ,nous avons toujours eu du mal à nous approcher des 4% qui paraissait un minimum à l’époque alors que les USA en dépensait le double ,de plus on ne peut pas dire que nos capacités logistiques était suffisantes à l’époque(on se demande comment on aurait pu reprendre les malouines ?) et notre corps blindé faisait un peu pale figure en face de celui des allemands.Bref nous comptions surtout sur notre dissuasion et le fait que l’otan bloque assez longtemps le pacte de Varsovie en Allemagne ,joli programme !
            Oui la part conventionnel strict de notre armée ne sert pratiquement que pour de l’expéditionnaire ,maintenant dites moi qui pourrait militairement menacé le territoire métropolitain ou celui de nos voisins ?depuis la fin du pacte de Varsovie ,c’est terminé .
            Maintenant cela n’enlève pas d’autres menaces qui peuvent être dangereuse pour nos démocraties ,mais les moyens pour les contrées sont loin d’être principalement militaire et le budget que l’on a devrait nous permettre de nous prémunir ,mais on n’a pas tout a fait encore changer de siècle .Alors on a un peu de mal à accorder nos violons ,ce qui serait un préalable avant de vouloir augmenter de x% notre budget de la défense pour ne pas aller vers un format quelconque sans objectif politique précis pour le futur de notre pays .

  9. Albatros24 dit :

    Deuis quelques années nous avons une occasion de sanctuariser le budget de la Défense du fait que la France est le gendarme de l Europe et que cette dernière refuse de nous aider pécuniairement pour nos interventions dans le monde comme pour notre lutte anti terroriste sur le sol natal. Beaucoup comptent sur nous notammant les Gouvernements américains et allemands nos alliés.
    Il s agit pour nous tout simplement de déclarer « confidentiel défense » tout notre budget du même nom au sens très large (salaires investissements subventions au secteur militaro industriel) en le retirant ainsi des critères de Maastricht.
    Ce qui nous permettra de rentrer dans ces critères dits de Maastricht (ou Ma trique) tout en dopant notre industrie de la Défense et le budget de nos armées.
    N oublions pas que ce sont les banques privées qui créent la monnaie en Europe depuis l Euro et que ces 3% ont été décidés sur le coin de la table par Mitterrand et Kohl …C est pour dire leur valeur économique.
    De ce fait hausse de ce budget y compris des salaires et investissements; relance de toute notre industrie de la défense et des milliers d ouvriers embauchés pour répondre à la demande sans compter les postes de fonctionnaires spécialisés et militaires et les sous traitanys du privé.
    .
    En exagérant le trait fortement le terrorisme peut être une bonne chose pour l économie et sa relance – C est ce que fait l Oncle Sam depuis la Seconde guerre mondiale : nous avons aussi une monnaie internationale et on fera indirectement payer les autres par de l inflation (puisque nous n en avons pas assez pour relancer la machine…).
    A chaque chose malheur est bon.
    Et vive Keynes…

    • mich dit :

      Comment pouvez affirmer que nous sommes les gendarmes de l’europe ?c’est une chose d’avoir des capacité d’intervention mondiale supérieur à la plupart des pays de la planète ,mais la plupart du temps pour nos intérêts ,c’en est une autre de s’autoproclamé le gendarme pour notre continent .
      Si la France n’a pas les moyens « militaire » de sa politique ce n’est pas la faute des critères de Maastricht,mais c’est surtout à cause de la façon dont elle utilise son budget et encore plus de la façon dont elle trouve des ressources .

  10. Aute dit :

    Bon ben y’a plus qu’à allez se pendre. Tcho..

  11. Fusco dit :

    « anecdote » pour abonder dans le sens de nombreux contributeurs :
    Dans une unité d’Infanterie et non des moindres, de jeunes EVAT n’ont pas perçu de casque.
    RAS pour sentinelle et les opex car le paquo ad hoc est distribué. Mais pour ce qui est de l’entrainement, ces soldats sont encouragés par leur encadrement à se débrouiller (surplus, le bon coin, etc)
    Donc : La garde nationale risque de percevoir des ADRIAN ou bien (comme disent les suisses) ?

  12. Myshl dit :

    72 heures, c’est le credo du temps de la guerre froide. 72 heures de combats conventionnels face au Pacte de Varsovie, avec la certitude du sacrifice de la 1ère armée en Allemagne, de la mort de nos appelés, de nos enfants, avec le Pacte de Varsovie sur le Rhin. 72 heures c’était le top chrono d’une attaque stratégique, nucléaire de la France contre l’URSS, du temps où la France était indépendante.
    Mais maintenant, ça ne veut plus rien dire.
    L’Allemagne envahit l’Europe de son sous-prolétariat d’immigrés,
    La Russie seule est une alliée.
    Mais nos politiciens sont occupés à autre-chose qu’à faire l’Histoire,
    de toute façon, ils ne peuvent pas faire ce qu’ils ne comprennent pas.

    • Zayus dit :

      À l’arrivée, l’URSS et le Pacte de Varsovie ont été vaincus et balayés sans le moindre mort dû a une frappe nucléaire.
      .
      La Russie pourra effectivement devenir une alliée quand elle sera libérée du joug de Poutine.

      • Jeb Stuart dit :

        @ Zayus
        L’Arabie Saoudite est notre alliée, mais elle n’est pas libérée du joug des Saoud…
        Et nous sommes les amis de bien d’autres dictateurs.
        Comme beaucoup, vous avez une conception des droits de l’homme et une morale à géométrie variable. 🙂

        • Zayus dit :

          @Jeb Stuart:
          .
          Je vous défie de trouver sur ne serait-ce qu’un commentaire qui me voit mettre avant le régime wahhabite saoudien. Allez cherchez 🙂 …
          N’allez non-plus croire que je porte un regard favorable à l’intervention de la coalition sunnite au Yémen contre les houtis…
          .
          Pour les mêmes raisons que la plupart des pays, la France est certainement amie de l’Arabie Saoudite, comme avec d’autres « présidents continuellement réélus », mais elle n’en est pas l’alliée si tant est que vous puissiez saisir ce qui est bien plus qu’une nuance, cher Jeb Stuart.
          .
          À l’inverse dans le cas de Poutine, ce qui distingue ce « président continuellement réélu » des autres, pouvant êtres proches de la France, c’est que ce Tsar d’opérette insuffle une tension que l’Europe n’a plus connu depuis la fin de la guerre froide.
          .
          Il sera difficile pour la France de s’allier à une Russie qui a annexé des territoires en Géorgie et Ukraine sous la direction de Poutine.

    • Logos dit :

      ça, c etait hier. Aujourd’hui, des clous de mourir pour les zoulous du 93, pour la colonie Algérienne de Marseille, pour le tout mou. Bien content de ne plus être dans cette logique de « tenir pour gagner du temps ». A la limite, et quitte à choisir, je préfère les orthodoxes aux mahométants.