Un officier français s’est tué aux commandes d’un avion léger en Guinée

tetras-20161006

Un officier français, conseiller auprès du chef d’état-major de l’armée de l’air guinéenne, a perdu la vie, la 5 octobre, lors d’un vol d’entraînement à bord d’un avion léger de type « ULM-Tetras« .

L’appareil s’est écrasé à une dizaine de mètres de la piste de l’aéroport de Conakry pour une raison encore indéterminée. Cet accident a fait un autre victime, à savoir le lieutenant Laye Mara. Ce dernier, âgé de « moins de 35 ans », selon la presse locale, était un pilote à l’État-major de l’armée de l’Air guinéenne. Apparemment, il devait être formé au pilotage de l’ULM-Tetras par l’officier français.

Ce n’est que plus tard que l’ambassade de France en Guinée a communiqué sur ce drame et précisé l’identité du militaire français. Il s’agit du lieutenant-colonel (air) Patrick Vallot [.pdf], dont la mission était de conduire un projet visant à mettre en place une escadrille d’aviation légère d’observation au profit de l’état-major guinée.

En mai dernier, à l’occasion de l’adieu aux armes du lieutenant-colonel Molle, alors coopérant militaire en Guinée, trois ULM-Tetras supplémentaires avaient été cédée à l’armée guinéenne et un nouveau bâtiment abritant cette escadrille légère d’observation fut inauguré.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].

Contributions

  1. de Frédéric

  2. de ScopeWizard

  3. de wrecker47

    • de ced derois

    • de meymey

  4. de jacques 29

    • de Laurent Lagneau

    • de ScopeWizard

    • de Hellen

      • de ScopeWizard