La mise en production du drone HALE MQ-4C Triton approuvée par la marine américaine

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

9 contributions

  1. Frédéric dit :

    Il faudra voir si la RAF en commandera pour compléter ses Poséidon.

    Vu l’absence de projet européen d’avions de patrouille maritime neufs, c’est un boulevard pour Boeing.

    • Lagaffe dit :

      En Europe on a le CASA C-235 MPA/MSA « Persuader » pouvant être équipé de 2 AM-39 Exocet ou 2 torpilles Mk.46 et déjà vendu aux USA, Chili, Espagne, Indonésie, Venezuela, Thaïlande, Turquie et Mexique il me semble.
      En plus gros, Airbus propose un A320 MPA sans client à ce jour.

      • Frédéric dit :

        Le C-235 est bon juste pour la surveillance du littoral, n’espérez pas faire des patrouilles au milieu de l’Atlantique Nord avec celui ci . Et l’A-319/320 MPA n’est qu’un joli dessin sorti depuis la fin des années 2000 qui n’a, à ma connaissance, mème pas eu de prototype.

  2. Pe dit :

    Quel est le prix de la bestiole? Y a t il un interêt pour la France à en commander quelques exemplaires?

    • H4Q2 dit :

      Le prix de ce beau « joujou » est d’environ 169 millions de dollars. La France aurait besoin de ce genre de drone comme toutes les grandes puissances maritimes. L’argent manque et il faut développer et soutenir nos industries de pointes. En ce qui concerne le drone américain HALE MQ-4C Triton , je pense qu’il est très peu probable qu’elle en achète. La France se tournera vers ses industries et sur les programmes européens qui sont en cour de développement tel comme le drone nEuron (Dassault Aviation en partie).

    • Frédéric dit :

      Pour la France, on rénove les vieux Atlantique 2. On verra dans une douzaine d’année avec la prochaine génération.

  3. wagdoox dit :

    le mot clé c’est « permettre au P8 de se concentrer sur leurs missions essentielles », le drone reste là aussi un soutient à l’aviation habité. La France a d’abord besoin de lancer un programme pour remplacer les atlantiques le reste ne sera que rustine.

  4. Zayus dit :

    Le futur drone MALE 2020 dont le contrat de développement a été confirmé hier, verra la possiblité d’être armé même si aucune des pays partenaires du programme : Allemagne, France, Italie et Espagne ne l’avait formellement spécifié.
    .
    En outre ce programme drone MALE initialement baptisé « 2020 » étant à l’origine sensé être opérationnel en 2020 s’est vu rebaptisé MALE « RPAS » (ou Remotely Piloted Aircraft System) ne pouvant tenir ce délais au regard des retards décisionnels des 4 états partenaires :
    Rappelons les 2 années depuis la remise de projet de Dassault, Aermacchi, Airbus DS en 2013 pour déclaration d’intention des 4 pays partenaires plus une autre année pour officialiser le lancement du programme (avec une grosse pression allemande pour que la France se retire du programme)…