La marine américaine a voulu tester la réaction de la défense aérienne iranienne

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

49 contributions

  1. PK dit :

    C’est fou le nombre de pays qui ne sont pas professionnels d’après les Américains…

    • Marine dit :

      ça me rappelle la polémique sur l’interception d’un appareil russe transportant un officiel par un appareil de notre Armée de l’Air… Jusqu’à ce que la Suisse remette les pendules à l’heure et déclare qu’il s’agissait d’un de ses F-18.

      Sinon, je rejoins le commentaire de jyb un peu plus bas.

  2. Thaurac dit :

    L’iran va suivre le chemin de la corée du nord, une fois l’arme nucléaire maitrisée;On en a pas fini.Un veut exterminer la corée du sud, l’autre israel….
    Obama, ou plutôt les usa se mordront les doigts de cet accord, car les contrats qu’ils ont fait miroiter ne se feront pas, tout au moins avec les pays concernés, et venant d’un pays où les usa sont considérés comme satan, il fallait être c.n ou aveugle pour ne pas se rendre compte de ce que l’on faisait!
    Obama aura bien foutu le binz dans le moyen orient.

    • wagdoox dit :

      je sais pas trop de quoi vous parlez airbus et boeing ont déjà de beaux contrat avec l’Iran.
      Maintenant mettre en avant des contrat sur la sécurité c’est un jeux très dangereux mais de plus en plus courant avec les guignols qui dirigent en France comme aux EU !

      • Thaurac dit :

        L’accord est soumis à l’approbation des autorités américaines mais pourrait se chiffrer à 17 milliards de dollars. Airbus avait remporté en janvier auprès de la République islamique le plus gros contrat de son histoire.

        Le constructeur aéronautique américain Boeing est sur le point d’obtenir une commande de 100 avions de la part de l’Iran. L’accord, portant sur la livraison d’avions commerciaux et de services, est soumis au feu vert du gouvernement américain qui, malgré la levée récente des sanctions, reste «l’ennemi» principal de la République islamique. Le montant de cette commande est estimé à 17 milliards de dollars: ce serait le plus important contrat signé entre les deux pays depuis les accords militaires d’avant la révolution islamique de 1979.

    • Spender dit :

      Je trouve que comparer la Corée du Nord et l’Iran(sur la bombe nucléaire) est tout à fait hors de propos à mon sens.
      Autant sur les volontés d’extermination de l’ennemie respectif , elles sont vraie et indiscutables des deux pays. Autant je pense que l’Iran n’utiliserais pas sa bombe nucléaire(éventuel) pour y arriver, mais des moyen plus conventionnel et garderai sa bombe pour de la dissuasion à la française(voir ultime recours ou vengeance en cas de défaite imminente). Par contre kim …. Est beaucoup moins réfléchi dirons nous.
      En tout cas c’est ce que je pense et je peux me trompé.

      • Françoise dit :

        Pour la Corée du Nord, il s’agit de vendre les procédés de fabrication de la bombe atomique. Ils ont besoin d’argent phénoménal. C’est beaucoup plus grave que pour l’Iran. Pour l’Iran peut-être aussi, mais dans une bien moindre mesure.

      • Amida dit :

        Je nuancerai: la Corée du Nord a besoin de l’arme nucléaire pour préserver sa dynastie pseudo-communiste. L’état économique de ce pays ne lui permet plus de poursuivre une course aux armements conventionnels. Quant à l’Iran, confronté à une sérieuse raréfaction de ses ressources en eau (très mauvaise gestion) et à un tassement très net de sa démographie (les filles font des études – il fallait bien leur laisser quelque chose… – beaucoup d’études, et repoussent largement la date du mariage…), il représente d’avantage, désormais, une menace théorique qu’une menace réelle. Les nations à la démographie affaissée sont rarement réellement agressives, contrairement à celles qui regorgent de jeunes (tiens, l’Afghanistan voisin, par exemple… ou l’Iran de 1981).

    • Abuse of mainstream media can harm your mind! dit :

      Thaurac, votre haine altère votre jugement.

  3. Abuse of mainstream media can harm your mind! dit :

    Ils ont trouvé la bonne fréquence pour communiquer – c’est un progrés!
    Pour rappel: Dans la même région les forces américaines ont tué les 290 passagers (dont 66 enfants) du vol IRAN AIR 655. Les appels d’avertissement avant de tirer ont été faites sur une fréquence qu’un Airbus civil ne pouvait entendre…… et l’officier responsable a été promu.
    À cet endroit, des commentaires américains sur le professionnalisme des Iraniens, c’est aussi « bien » qu’une blague juive à Auschwitz. Bravo Washington, tout le monde vous aime!

    https://www.youtube.com/watch?v=hREoKQ57qJg

    • wagdoox dit :

      C’est pas exactement ce qui s’est passé d’après les Us, le radar de la frégate a accroché un F14 iranien qui se posait alors que l’airbus décollé, le radar a alors désigné l’airbus comme étant le F14. L’airbus n’étant pas sur les meme fréquences qu’un F14, il n’y a jamais reçu le message.

      L’officier a été promus parce qu’il respecter le protocole à la lettre après l’affaire de l’USS strak qui avait tué un trentaine de marines.

      Toujours est-il que 300 personnes sont mortes pour prouver le professionnalisme us…

      • Surcuf dit :

        C’est plus complexe que cela. La frégate us poursuivaient des vedettes iraniennes. La tension était forte. L’officier radar le détecteur a alors détecté le f14. Puis l’a vu sur son écran se rapprocher de la frégate et ne pas répondre aux appels répétés. Le ´commandant’ a demandé trois fois confirmation à son officier avant d’ordonner la destruction du f14. L’ennui c’est qu’après l’enquête a démontré , 1) que le radar n’a jamais identifié le f14 comme se dirigeant vers la frégate 2) le radar avait bien identifé qu’il s’´agissait d’un Airbus. 3) lorsque le tir a été opéré la frégate us se trouvait dans les eaux territoriales iraniennes.

        En psychologie il y aurait un terme pour désigner ce phénomène (on voit ce qu’on croit vouloir voir) un peu comme quand vous chercher vos clés que vous ne voyez pas alors qu’elles sont juste devant vous. Heureusement qu’il ne s’agissait alors que de vulgaires iraniens.

        Deuxièment si le commandant avait respecter le droit internationale et le respect stricte des frontières rien de tout cela n’aurait eu lieu. On a ici récompensé l’impulsivité et l’agressivité au lieu de la pondération et la réflexion.
        Je me demande si les victimes ont été indemnisée (ceci est une vrai question) et à quel hauteur ?

    • Nico St-Jean dit :

      Tous le monde les aiment bien plus que les Iraniens en tous cas 🙂 ..

    • ruffa dit :

      Si une seule des vedettes iraniennes narguais trop l s forces américaines alors là mon gars Le pays et ses merdeux de mollah serait rayés de la carte et serait une bonne chose!

      • Abuse of mainstream media can harm your mind! dit :

        @ruffa: je cite nos amis US: « Et si, à chaque fois, vous menacez de tirer pour abattre quelqu’un, alors ce ne peut pas être considéré comme une attitude professionnelle ».
        🙂

    • Wolf pack dit :

      Pour rappel, les mollahs n’étaient et ne sont toujours pas des enfants de chœur….. au cas où abuse of etc… ne se rappellerait plus ou le ferait exprès…. crise des otages, soutien au hezbollah, attentats en tout genre en Angleterre, en France…..qui ne sont pas des erreurs…. eux !

      • Abuse of mainstream media can harm your mind! dit :

        pour rappel @Wolf Pack:
        Les mollahs sont au pouvoir à la suite d’un soulèvement populaire contre un despote. Un gouvernement iranien démocratiquement élu a été saboté par la CIA pour amener ce despote au pouvoir (TPAjax Project). Ceci n’est pas une théorie du complot, c’est basé sur des protocoles secrets déclassifiés de la CIA et du MI6.
        Et enfin oui, les mollahs ne sont pas des enfants de choer – et ils ne font pas confiance au «monde libre» – tiens, c’est étonnant!
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Op%C3%A9ration_Ajax

  4. Noumay dit :

    On attaque la forme mais on évite le fond. Combien de avions iraniens fleurent avec l espace aérien américain ?

    • Nico St-Jean dit :

      @ Noumay

      Vous ne comprenez pas .. Les américains n’auraient absolument aucuns problèmes contre des avions russes ou iraniens proche de leurs territoires, ils les escorteraient rien de plus, mais en aucun cas les américains ne vont les menacés par radio ou joué au cowboy en faisant des vrilles à 3 mètres d’un TU-160 .. voila la différence entre être professionnel ou non l’être .. d’ailleurs pour votre information ça arrive plusieurs fois par années que des SU-30/SU-35 testent les lignes de défenses américaines/canadiennes prêt de l’Alaska et aucun incident du genre ne se produit ..

    • ruffa dit :

      ZÉRO : ils n’ont aucun sous-marins ou destroyer !

  5. jyb dit :

    Comme pour le missile coréen tombé dans la zone d’identification japonaise, on ne sait pas de quoi on parle.
    Ici on parle d’espace aérien et d’eaux territoriales !!??
    1- pour les eaux territoriales, c’est limpide. convention de montego bay 1982.
    Les eaux territoriales c’est une bande de 12 milles nautiques. La limite est sous l’eau, sur l’eau et au dessus de l’eau.
    2- pour la zee, en fonction des terres émergées, c’est 200 milles nautiques MAIS sous l’eau et sur l’eau seulement.
    3- l’espace aérien ( le poseidon volait à un mille de « l’espace aérien » iranien). Plusieurs règlent de droits s’appliquent à l’espace aérien. Le sens commun est celui donné par l’organisation international du transport aérien ( oaci) C’est l’espace aérien à partir duquel est pris en charge par le transport aérien national un aéronef. On peut supposer que c’est cette définition que les américains « utilisent ». Mais d’autres lectures sont possibles et surtout les législations étatiques ou la coutume aérienne peuvent contredire les règles de l’oaci, surtout dans le cas de vols non commerciaux. De plus la limite de l’espace aérien n’est pas fixe !
    4 – la zone d’identification de défense aérienne ( ou est tombé le missile nord coréen ) n’a pas de valeur juridique internationale. C’est une décision étatique « d’étendre » sa souveraineté aérienne à un espace plus grand que celui défini par le droit internationale. Par exemple la chine qui revendique unilatéralement une zida en mer de chine, voudrait que tout avion entrant dans cet espace s’identifie.

    • Zayus dit :

      @jyb :
      Trouvez-nous les 200 miles nautiques (ou 370 km) de ZEE pour quelque pays que ce soit, riverain du Golfe Persique 😉 !
      Tout le Golfe Persique est sujet à ce genre de litige frontalier au sujet des ZEE respectives.
      .
      Sans parler de reconnaissance d’un statu juridique international au sujet des zones d’identification aériennes, est-ce pour autant que ces zones qui prennent dès lors une dimension internationale et neutre, devraient être ouvertes aux tirs de missiles de tous ?
      .
      Vous faites facilement l’impasse sur le constat qu’avec ses essais de missiles, Pyongyang s’approprie de facto cet espace aérien.
      Vu qu’il n’y a pas de statu juridique international pour ces zones d’identification, pourquoi les nord-coréens se priveraient-ils dès lors d’un essai nucléaire aérien ?
      .
      Et en ce qui concerne le point d’impact de ces essais de missiles nord-coréens il n’a évidement rien à voir avec une zone d’identification puisqu’ils tombent en mer, dont le dernier justement dans la ZEE du Japon après avoir pénétré la zone de contrôle aérien japonaise plus de 80 km.
      .

      • jyb dit :

        @zayus
        ou est ce que vous allez ?
        Je dis simplement qu’en mélangeant les référentiels on y voit que nouille !
        Etre a un nautique de l’espace aérien iranien, ça veut dire etre à combien de ses eaux territoriales ? et à combien de ses cotes ? idem pour le missile nord coréen, il tombe dans la zida japonaise. ok mais c’est quoi cette zone d’identification pour le Japon, et pour la corée ?
        bref je répète qu’une distance précise, qu’on puisse reporté sur une carte donne plus de sens à l’information.

        • Wolf pack dit :

          Jyb
          une réponse claire, nette et précise ??
          engagez vous soit dans l’armée japonaise, sud coréenne, nord coréenne ou iranienne (le plus probable et conseillé pour vous) , ainsi pour aurez les données véritables reportées sur une carte au 1/500 000, à la virgule près….
          pour dire que vous chipotez pour pas grand chose en définitive…. histoire de la ramener ….
          Savoir où ces missiles tombent, on s’en fout tant qu’ils ne provoquent pas de dégâts matériels et humains, et si ça fait plaisir à Kim au lieu de s’occuper comme il le devrait de sa population (qui se noie dans les inondations) tant mieux pour lui…. quand les japonais jugeront nécessaire de riposter il le feront savoir OK ??
          Pour le P8 versus Iran, idem. Tant que les américains savent ce qu’ils font, et que les iraniens aussi, alors no problem, inutile d’en créer. L’avion a eu le saumon de son aile dans l’espace aérien iranien ??? oups, aïe aïe danger de guerre !!
          que dalle oui !!
          si rentrer de 2 cm dans cet espace et crier vaut le coup, c’est que l’humain est un abruti de première…ne rien faire quand l’avion est à la verticale de Dieppe comme l’année dernière pour un TU95 c’est jouer au con aussi.
          Après tout dépend de la qualité des appareils de navigation, ou la qualité des pilotes concernant leur navigation, les frontières ne sont pas les mêmes pour les russes que pour nous (voir crimée, donbass… etc) ou de la bonne foi….. peu explicite côté russe et alliés…..

        • Zayus dit :

          Alors je prends le pari que votre recommandation ne changera rien à la trajectoire que les nord-coréens voudront faire prendre à leurs missiles.
          .
          Quant au Golfe Persique qu’il s’agisse d’espace aérien au dessus des eux territoriales voire de la ZEE, toutes ces notions sujettes à contestations pour tous pays riverains.
          Et c’est bien ce qui motive l’agressivité récurrente des iraniens qui ne doivent pas non plus aimer voir roder des avions d’écoute US sachant qu’à un ou deux mile près ça ne change rien 🙂 …

    • wagdoox dit :

      comparer le tire d’un missile balistique en direction d’un pays sans avertissement et une intrusion d’un avions c’est quand meme fort ! Du point de vue du droit vous avez entièrement raison mais quand un missile balistique fonce vers le pays, qu’on a aucun moyen de savoir ou il va taper exactement, qu’on sait pas quelle est la charge. Il ne reste plus qu’une chose à faire que de lancer nos missiles nucléaires.
      Un avion qui pénètre l’espace aérien on envoie la chasse l’intercepter. Un MB on peut pas l’intercepté !

      • jyb dit :

        @wagdox
        j’ai répondu @zayus mais encore une fois, l’information n’est pas sur la nature de la menace. Et votre exemple est le bon. Ce missile qui vient vers vous, vous ripostez quand
        1-il décolle, 2-atteint votre zida, 3-entre dans votre espace aérien, 4-entre dans vos eaux territoriales ?
        même chose. vous menacer quand vous etes à 13.5 nautiques de votre cote ou à 100 nautiques, ça n’a pas la même intensité.
        Je pense qu’il faut mesurer la menace avec un référentiel qui parle à nos petits esprits éclairés.

      • jyb dit :

        Ou si vous préférez taquiner des « amateurs » iraniens à 13,5 nautiques, c’est pas pareil qu’à 50, 100 ou 150…

  6. Chasseur dit :

    Il faut être « professionnel » quand s’asticote en se tirant la barbichette …

  7. revnonausujai dit :

    que les iraniens ne soient pas « professionnels », c’est bien possible !
    il est quand même à noter que les américains parient la vie de leurs équipages sur la gamme de réactions possibles des premiers alors qu’ils reconnaissent ne pas pouvoir évaluer jusqu’où la ligne dure peut aller!
    il vont nous refaire la filmographie de JP Belmondo, morfalou ou guignolo ?

  8. tintouin dit :

    Que dire alors de l’attitude de l’armée turque, qui abattait en novembre dernier un avion russe qui longeait d’un peu trop près sa frontière.

    Attitude espiègle, voire un tantinet provocatrice d’un membre de l’OTAN vis à vis de l’adversaire russe qui osait longer sa frontière?
    Ah !!! l’esprit ombrageux et fier de l’allié turc mérite des égards et la complaisance de la part des USA, que l’Iran ne saurait espérer, tout comme l’Ours russe.

    Tout est affaire de circonstances au final…

    • MD dit :

      Où est le problème puisqu’aujourd’hui Erdogan et Poutine s’embrassent sur la bouche?

    • Wolf pack dit :

      vous avez les données radar en main pour dire qu’il ne faisait que longer … ??
      les russes sont coutumiers des viols de frontières et d’espaces aériens, donc il se peut fort bien que ce SU24 ait été abattu logiquement, surtout après nombre d’appels radio…
      Que croyez vous que ferait l’oncle popov si un chasseur de l’Otan longeait l’espace de Crimée….. ? déjà qu’ils viennent intercepter des appareils occidentaux dans l’espace international, un P8 en mer noire pas plus tard que la semaine dernière….
      Il n’y a rien à espérer des uns et des autres sinon respecter à la lettre les règlements d’engagement lors de rencontres intempestives, sauf à vouloir une guerre ce qui parait être le cas de tonton poutine.
      Maintenant que l’islamiste erdogan baise les fesses de poutine, les pilotes russes descendus en novembre font partie des pertes et profits pour vladoche…. tout est bien qui finit bien pour les deux dictateurs non ?? trouvez pas ?? on s’engueule et on s’embrasse…. chouette !!

    • Lagaffe dit :

      Il ne « longeait » pas la frontière turque, il avait pénétré l’espace aérien turc et survolait leur territoire. L’état-major turc affirme que l’avion russe a été averti « dix fois en l’espace de cinq minutes  » qu’il allait pénétrer dans l’espace aérien de la Turquie.
      Le 3 octobre 2015, des chasseurs turcs avaient déjà intercepté un avion russe engagé en Syrie qui avait violé leur espace aérien et l’avaient forcé à faire demi-tour. Moscou avait alors mis en cause les « mauvaises conditions météo ». Puis, le 16 octobre 2015, un drone de fabrication russe qui avait pénétré dans le ciel turc avait été abattu.
      Ce qui est marrant c’est que Poutine a dénoncé « un coup porté dans notre dos par ceux qui soutiennent le terrorisme », dénonçant ceux qui « couvrent le trafic de pétrole, d’êtres humains, de drogue, d’œuvres d’art et d’armes ».
      Mais ça, c’était avant.
      Maintenant Erdogan et Poutine se roulent des pelles et l’armée turque occupe une partie de la Syrie…

  9. philbeau dit :

    Pour abonder dans le sens d’intervenants précédents , cette notion nouvelle de « professionnalisme »utilisées par les porte-paroles des forces américaines devient ridicule…Aller chatouiller l’ennemi potentiel pourrait aussi , dans ce cas être considéré comme « non-professionnel » puisque porteur d’un risque.

    • Lagaffe dit :

      Les appareils américains évoluent dans l’espace aérien international de manière tout à fait légale, sans menacer aucun autre appareil.
      Ce qui est ridicule c’est de les menacer de les abattre et de ne rien faire. Le risque serait de laisser l’Iran dicter sa loi dans l’espace aérien international.

      • Abuse of mainstream media can harm your mind! dit :

        Bientôt la canonisation de Saint Yankee au Vatican Lagaffe?

  10. Wolf pack dit :

    C’est de bonne guerre, tester la défense aérienne fait partie de la routine des armées et a comme but principal d’observer le temps de réaction de l’adversaire, la prise d’alerte, le décollage, le repérage précis, enregistrement des fréquences radar de la défense AA.
    Le cow boy qui fait du rodéo dans le ciel si proche de sa cible fait courir un risque important pour lui même et l’avion adverse sinon pour le trafic aérien civil. c’est con et inutile sauf à venir se la raconter près de ses copains pilotes qui voudront en faire autant …. très con donc. Ce n’est ni professionnalisme ou non professionnalisme, c’est de la bêtise à l’état pur, car en plus de se faire exploser le citron en accrochant l’appareil intercepté, cela risque fort de provoquer des réactions incontrôlées et incontrôlables… quelques uns applaudiront surtout si c’est popov qui descend Gi joe, et ce sera peut être leurs derniers applaudissements.
    Donc très très CON comme attitude, heureusement que nos pilotes ne font pas ça quand les bombardiers russes violent nos espaces aériens, que n’entendrions nous pas…..ici, ailleurs et à Moscou.

  11. Jolindien dit :

    L’info intéressante dans cet article c’est que l’Iran n’a pas envoyé des chasseurs accompagner ces avions US si près de leur territoire.
    Pas la capacité?
    La possible acquisition de Su-30 va leur faire du bien. Leur armée de l’air est vieillissante, pour ne pas dire obsolète. Ils sont capable d’envoyer des Su-25 et F-4 en Syrie et Irak (d’ailleurs opèrent-ils toujours?), mais peut-être que ça impacte le reste de la force. D’ailleurs il me semble que passé un temps ils utilisaient des Frogfoot pour les interceptions…

  12. Abuse of mainstream media can harm your mind! dit :

    « En réalité, ceux qui misaient sur un changement d’attitude de Téhéran après la signature de l’accord portant sur son programme nucléaire en sont pour leurs frais. » oui, MAIS:
    Ce qui n’est PAS rapporté par les médias traditionnels: En application de l’accord, les États-Unis devrait rendre des fonds iraniens importants qui étaient précédemment bloquées. Les USA semblent avoir de gros problèmes pour retourner cet argent sans marchander – ….. ils ont même essayé de déduire l’indemnisation des victimes du 11 septembre….. plusieurs cas sont actuellement devant les tribunaux.

  13. Abuse of mainstream media can harm your mind! dit :

    Je tiens à préciser que je n’ai aucune sympathie pour le régime des mollahs. Je les considère comme dinosaures conservateurs qui bloquent le développement du peuple iranien. Un peuple qui méritait mieux.
    MAIS: La campagne de dénigrement du Dr. Frankenstein contre sa propre créature est tellement hypocrite qu’il est de mon devoir en tant que démocrate convaincu de me faire avocat du diable et de rappeler quelques faits cachés.