Malgré les critiques, M. Valls entend maintenir l’opération Sentinelle

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

35 contributions

  1. philbeau dit :

    Etat d’urgence ? Vraiment ?! Ce gouvernement sidérant d’incompétence (réelle ou/et découlant de positions idéologiques intenable dans le grand écart qu’il prétend faire) a déclaré l’état d’urgence , et pendant ce temps là « business as usual » ? Ce pays ne respirera un peu , et ne recommencera à avancer qu’avec la mise hors d’état de nuire de ce pouvoir . Mais la reconstruction morale nécessaire prendra du temps .

  2. felipe dit :

    ce que j’aime bien ce sont les non dits
    mr Raffarin comme Mr Valls.
    le premier déclare que la sécurité intérieure c’est l’affaire de la police. je veux bien si on considère que la situation n’est qu’une affaire de sécurité intérieure (donc de grand banditisme). si on parle de terrorisme, si on parle de guerriers fanatiques candidats au suicie , on change de portage et cela devient plus grave, en tout cas plus sérieux que d’armer la police de fusils d’assaut avec 90 cartouches d’entraînement par an quand l’armée de terre avant janvier 2015 passait 80 à 90 jours à s’entraîner au combat et à faire du tir de combat avec plusieurs centaines de cartouches par tireur. de même le sauvetage au combat, ça parle à un soldat professionnel et il faut attendre le 13 novembre pour affoler tout le monde.
    le second ne vaut guère mieux en refusant d’employer l’armée de terre pour ce qu’elle sait faire : le combat, en zone urbanisée au milieu des polpulation, ce qui oblige à discriminer (depuis un paquet d’opex). et comme le psychodrame remonte à l’algérie, il ne faudrait pas que cela sente bon la bataille d’alger alors qu’on est à des années lumières du contexte (puisque c’est encore la justice qui décide dans ce pays : voir le burkini). de tout cela gaffe à la bavure ! alors on met une cartouche inerte dans le fusil du soldat (pas dans celui du policier gendarme qui va tirer 100 cartouches par an). et au lieu de faire patrouiller dans paris en groupe de combat (8 hommes) , ce qui permet « d’encaisser » en cas de contact et de riposter puis fixer, on continue avec des patrouilles de trinome. bien sur je n’oublie pas le paradoxe à se déclarer en guerre en écartant les forces armées qui sont chargées de la protection du territoire, sans changer l’organisation générale de la police nationale (ben oui, il faudra expliquer aux syndicats qu’il va falloir se remettre en question) pour mettre plus de policiers sur le terrain à l’instant T. au fait, combien de policiers sur le terrain à l’instant T : 7/8/9 % des effectifs ? heureusement les gendarmes -statut aidant- ont montré plus de flexibilité et d’adaptation. cela leur a valu une volée de bois vert par … les org syndicales de la PN au début 2016… bref, on n’est pas encore complètement dans le match, sauf nos services de renseignement qu’il faut saluer parce qu’on ne parle jamais des trains qui partent à l’heure, en l’occurence des attentats qui échouent

    • Elmin dit :

      Le probleme c’est que si ce sont les militaires qui pilotaient l’anti terrorisme, cela impliquerait que la France est de fait en etat de guerre, tout au moins de guerre civile. Et meme si le terme a ete usé et abusé par les politiques y compris le gouvernement, l’etat de guerre n’a pas du tout été déclaré (et on en est loin)
      Le probleme tient dnavantage a l’efficacité tres hypothétique du dispositif lui meme que de savoir comment utiliser au mieux les forces les plus entrainees.
      Car il y a une grande difference entre securiser Gao et proteger notre dame, notament dans les options a la disposition des militaires pour accomplir leurs missions. D’ailleurs on le voit bien dés lors que le parle de transformer les gardes statiques en patrouille de secteur : ce n’est pas l’armee qui choisit sa methode, mais le politique, lui meme sous pression de telle ou telle communauté.
      Si sentinelle a permi d’enrayer l’heloragie d’effectif au sein des armees et notement au sein de la FOT, il n’en est pas moins vrais que le travail est avant tout celui des services de renseignemebt , de la police et de la gendarmerie, qu’il convient donc de mieux entrainer, equiper et deployer, et non d’aller chercher un arbre pour cacher la foret…

    • Bob dit :

      Bonsoir concernant la supposée compétence et discipline supérieure des militaires en matière d’arme à feu, l’incident de Valence ne plaide pas en leur faveur…

      • max dit :

        « L »incident » de Valence? Quel incident? le choix de l’arme de poing pour riposter, parfaite maîtrise du feu, l’assaillant blessé et non tué.

        A comparer avec les « incidents » du Bataclan, de Saint-Denis, de Merah, de Nice, etc., etc.

        Mais ne remettons pas en question la sacro sainte maison poulaga aux égos fragiles.

        • Fred503 dit :

          Bonjour, pas que du tir P.A. il y a eu du tir au FAMAS pour 1 paumé ayant du mal à manoeuvrer à petite vitesse dans son véhicule et quand à la maîtrise du tir, le passant blessé par un projectile perdu doit avoir une autre opinion.. Et si je n’ai rien du tout à voir au contraire même avec votre maison poulaga je constate qu’il y a une autre maison celle ci « Kaki » qui ne supporte pas la moindre critique….mais qui reste très prompte à juger les autres avec condescendance sans qu’on lui demande quoi que ce soit…..

  3. tartempion dit :

    L’armée de terre est à l’agonie , elle doit faire face aux départs massifs de ses meilleurs engagés , des jeunes qui ont servi au Mali en RCA en Afghanistan , des gens qui quittent l’institution complétement dégoûtés , une armée dans laquelle , ils ne se reconnaissent plus .Une situation qui est d’autant plus inquiétante qu’il s’agit d’effectifs formés et issus de familles françaises qui ne trouvent plus leur place dans une institution qui s’est efforcée d’obéir au gouvernement socialiste en recrutant massivement dans les banlieues des jeunes issus de l’immigration subsaharienne et nord africaine . Malgré une campagne médiatique sans précédant avec des slogans toujours aussi stupides que ceux employés en 1996 lors de la professionnalisation , l’armée de terre peine à trouver les 15000 hommes dont elle aura besoin prochainement et cela malgré des critères de sélection sans cesse revus à la baisse .L’armée de terre demeure à ce jour la seule administration à recruter des gens qui porteront les armes de la France sans aucune condition de diplôme ,certains engagés n’étant même pas en mesure de lire un texte en français et d’en comprendre le sens , d’écrire dans un français correct et de compter de façon élémentaire .Les fameux slogans des années 1996 « avec ce casque tu seras coiffeur ont laissé la place à une sémantique tout aussi ridicule » je veux aller de l’avant pour que la liberté ne recule jamais « ou je viens de loin et j’irai loin » La dessus , il faut rajouter le manque de reconnaissance du gouvernement qui préfère loger les migrants que de trouver des solutions pour les soldats de sentinelles , comme à la mairie de Paris qui accorde des gratuités aux migrants mais les refusent aux soldats qui protègent la capitale .

    • sentinelle dit :

      s’il fallait savoir lire et écrire pour défendre son pays on aurait pas conduit beaucoup d’opérations même si c’est hautement souhaitable

      • wrecker47 dit :

        @ Sentinelle….
        un minimum est quand même souhaitable …Ne serait-ce que pour sélectionner ses cartouches …!

    • Da silva dit :

      Merci pour votre commentaire je suis militaire et je suis dégoûté par l institution et surtout par les chefs incompétent

      • Auxsan dit :

        Merci pour ce commentaire je suis réserviste et je suis dégouté par les civils incompétents. C’est pareil partout c’est pas une question d’institution, c’est une question de personnes.

    • Elmin dit :

      Allez ce soir c’est moi qui m’y colle ))
      Comme toujours tartempion vous déversez votre bille alors que, comme beaucoup ici, je doute que vous connaissiez grand chose de l’institution seculaire que vous honnissez.
      D’une part les critéres n’ont pas étés revus à la baisse et il y a toujours bien plus de candidats que de postes à pourvoir. D’autre part les tests de culture sont les memes et vous ne verrez pas d’analphabette dans les armees : si vous conaissiez mieux ce sir quoi vous vous expeimez vous sauriez que cela fait tres longtemps que les engagés ne sont plus de la chair a canon, et je me demande comment votre analphabette qui ne sait pas compter arriverait a maitriser scorpion par exemple, pour parler de la position la plus « basique » dans l’inconscient collectif, celle de fantassin (dans les faits c’est loin d’etre une specialite de bourins incultes)
      Enfin, avezvous une idee de la ventillation de ces 15 000 recrus :combien d’officier carriere longue ? Courte ? De sous-officiers ? D’artilleurs ? De mecaniciens ? De pilote d’helicopteres ?
      Que vous n’aimiez pas l’armee ou votre pays pour bader des regimes plus auroritaire et leurs armees de carton-pâte , c’est votre droit ! Apres tout tout le monde est libre d’etre un imbécile s’il le souhaite (ou s’il n’a d’autres choix) , mais arretez de vous exprimer sur un sujet que vous ne connaissez même pas vaguement !

    • Vince dit :

      Entièrement d’accord avec l’article, et aussi, pour une fois, Tartempion 🙂 A la nuance cependant qu’il n’y a pas besoin de diplôme civil pour bien tirer au famas, tirer un missile Milan sur sa cible ou conduire un VAB. Une bonne condition physique ça suffit largement.

      Mais d’accord sur la campagne de recrutement complètement à côté de la plaque.

  4. Bomber X dit :

    Donc en résumé on met en danger notre outil de défense par pur calcul politique pour coller aux opinions exprimées dans des sondages ? Et après quand on les traites personnellement de guignols on se prend des sanctions pour outrage à la fonction.

  5. Nihilo dit :

    Merci M. LAGNEAU pour ce lien vers l’article de la 607 avec les bonbonnes de gaz.
    D’après la fin de l’article, ce que j’en conclus c’est qu’il se pourrait bien que cette 607 ait servi de test … C’est-à-dire qu’elle a été préparée simplement, sans détonateur, puis installée à proximité d’un endroit touristique. Puis des personnes ont observé les réactions des services de police et en ont déduit des « solutions » …
    Ca craint …

    • delenne sylvain dit :

      Absolument d’accord ça ne présage rien de bon .

    • jyb dit :

      Il semble que les terroristes soient une famille de pieds nickelés. ils ( mari, femmes enfants)
      ont laissé la voiture avec des bouteilles de gaz à l’interieur dont une ouverte. Les warnings de la voiture restés allumés devaient faire détoner l’ensemble.

      • jyb dit :

        j’ajoute qu’il n’y a pas eu d’explosion à paris hier en fin d’après midi au niveau de mabillon, mais un gros accident de voiture.

      • Robert dit :

        « Il semble que les terroristes soient une famille de pieds nickelés »
        Comme la famille Merah et tant d’autres familles ?

  6. Maotchao dit :

    La question de Sentinelle se posera avec le prochain gouvernement de toute façon, la déclaration du premier ministre ne mérite même d’être prise en compte.

    • felipe dit :

      Effectivement par le prochain gouvernement lequel, FN ou LR, ne s’engage pas clairement (maintien des effectifs, volumes de forces, programme d’équipement, normes d’entraînement, etc.) sur l’effort décidé par l’actuel gouvernement, quand bien même celui-ci est insuffisant. lire les réactions des candidats aux primaires LR : au mieux 2% du PIB en fin de mandat présidentiel. dans l’immédiat, les militaires n’ont pas leur place sur le TN. et au lieu de les employer dans ce qu’ils savent faire, on s’empressera de supprimer les 5e unités élémentaires à budget constant, histoire de dire qu’on équipera mieux ce qui reste.

      • Maotchao dit :

        felipe
        Vous restez un peu trop figé dans ce qui se faisait avant 2015, vous devez comprendre qu’il y a un vrai tournant qui a été pris l’an dernier et qu’il faut bien le saisir.
        Auparavant, la solution pour pouvoir se payer les équipements, c’était de réduire le format afin que l’on en commande moins et que les économies sur les réductions de postes vont en direction des équipements.Oui nous connaissons cela, mais pourquoi donc pensez vous que les politiciens ne peuvent pas retourner leur veste? Qu’ils ne peuvent que continuer a réduire, comme si ce serait leur obsession?
        Les politiciens s’adaptent au contexte, personnes ne réduira quoi que ce soit.
        Pour sentinelle c’est pareil, il sera difficile de la supprimer étant donné les tensions actuels.L’opération sera peut être revue, réduite progressivement en augmentant les forces intérieures, en leur donnant des armes de guerre, mais elle ne pourra pas disparaitre comme ça, au premier attentat, le président se fera accusé de laxisme et d’irresponsabilité, un vrai suicide politique.
        Idem pour les 5e « unités », les supprimer, ce sera une baisse des moyens militaires, impossible dans le contexte actuel.Les français doivent comprendre que tant que pèsera cette menace, les moyens sécuritaires deviennent intouchable pour faire des économies, bien au contraire, ce sont pour eux qu’on fera des économies ailleurs.

        • felipe dit :

          Maotchao
          j’entends bien ce que vous dites et je vous suis en partie sur votre argumentaire. je pense que notre pays et les sociétés européennes en général ne sont plus en mesure de faire des choix, même les plus drastiques. elles sont condamnées à « gérer » le système. a tel point que notre modèle social, pourtant exangue, restera prioritaire avant tout . car un dirgeant dans une démocratie donnera toujours la priorité à ce qui lui rapporte électoralement le plus rapidement possible, ce qui ne veut pas dire qu’il n’est pas conscient des enjeux de sécurité qui s’inscrivent dans le long terme. mais les question de défense se prennent sur un temps long qui n’a rien à voir avec le temps électoral. déployer des soldats avec des fusils , si…
          entendons nous, je ne suis pas un libéral à tout crin. je pense sincèrement que l’équation Etat providence + déficit public lamine toutes les autres priorités, y compris la Défense (sauf la dissuasion pour des raisons très bien décrite dans le livre de GUISNEL/TERTRAIS). le contexte actuel a provoqué une réaction parce que le gvt voulait « agir » en déployant l’armée sur le TN tout en veillant à la restreindre dans ses modes d’action et son périmètre de responsabilité (pour plein de raison à la fois psychlogique, juridique et corporatistes) . autrement dit, c’est la seule chasse aux effectifs (que ni la police, ni la gendarmerie ne savaient fournir) qui a justifié l’augmentation des effectifs. peu importe si ces gens sont formés (j’entends par là aptes à être engagés au combat dans des cellules collectives entraînées – ce que nous avions avant janvier 2015 et que nous n’avons plus depuis lors. et à bien entendre les programme des républicains ou du FN, tout le monde s’accorde pour tendre vers 2 % de PIB mais personne ne s’engage sur les effectifs ou une LPM (c’est à dire des programmes), tout simplement aprce qu’il faut déjà trouver 3 milliards d’€ supplémentaires pour le renouvellement du nuc (ce qui ne me choque pas d’ailleurs).
          en clair, on nous taille une armée pour faire de la protection du TN et accessoirement pour la défense de l’avant . autrement dit, on court vers une armée à deux vitesses. d’un côté les FS, l’aviation , quelques unités conventionnelles , de l’autre SENTINELLE. en partant du principe que la remontée en puissance (SCORPION) se fera sur 5-10 ans et qu’aucune menace visible ne justifie des forces lourdes en quantité d’ici là. parce que personne ne croit un instant que la France ni aucun pays européen ne sont disposé à payer le prix de la défense de la lithuanie, d’ukraine ou de la pologne. ils l’ont très bien compris..

          • Maotchao dit :

            félipé
            Un candidat n’a pas a élaboré une LPM dans son programme pour la présidence.
            Un candidat donne des orientations, il donne les grandes lignes.Ensuite lorsqu’il est élu, il lance des plans de travail, dans lequel des équipes cherchent les solutions et finissent par élaborer un projet détaillé.
            Si un candidat a la présidence déclare une augmentation du budget de la défense de 2%, concrètement il donne une grande ligne, celui de renforcer les armées.Le commun des français n’a que faire de savoir combien de blindés en plus il compte acheter, tout cela s’organisera via l’élaboration du livre blanc et de la futur LPM (ça sert à cela et ce n’est pas le travail d’un « candidat ») dont le président en fixe les grandes lignes mais dont le contenu sera fait par de nombreuses équipes et pour lequel le président après plusieurs mois aura le document devant les yeux avec « lu et approuvé » en bas.
            Alors le prochain président dira qu’il y aura disons 30 milliards de plus pour l’équipement, mais ce n’est pas lui qui fera la liste.Tout comme ce n’est pas Hollande qui a décidé d’augmenter la FOT de 11 000 hommes, il a demandé une solution pour permettre de maintenir sentinelle sans avoir les problèmes humain que l’on connait, on lui a proposé cela, au plus juste, il a accepté, voilà comment ça se passe.
            Si le prochain augmente le budget, ben peut être que les équipes proposeront au président de créer une 3e division (je dis ça au hasard), si ça entre dans les grandes lignes fixées, ben il l’approuvera et voilà comment on pourrait avoir une augmentation des effectifs.
            .
            Mais sachez que l’on a déjà du mal a recruter aujourd’hui et que l’on ne peut pas aller très loin dans des augmentations.
            .
            Si personnes ne parlent des effectifs de la défense, personnes ne parlent de les réduire et chez les républicains, ou tous annoncent de grosses coupes chez les fonctionnaires, tous déclarent que la sécurité et la défense ne seront pas concernés, car de toute façon comme je l’expliquais, c’est des secteurs actuellement « intouchable », le contexte ne le permet pas.

  7. Fougasse dit :

    Bonjour,
    Entièrement d’accord avec la totalité des commentaires ci-dessus avec un seul bémol :
    @Maotchao (« la déclaration du premier ministre ne mérite même d’être prise en compte ») :
    hélas si, puisque, sauf imprévu, il est encore là pour presque 9 mois !
    Cdt, Fougasse

    • Maotchao dit :

      Il est encore là, bien sûre, mais nous savons de toute façon que la question sur l’avenir de sentinelle, je ne parle pas dans les mois à venir, mais dans les années à venir, ne repose pas sur le gouvernement actuel qui a une forte chance de ne plus être en fonction dans 9 mois.
      Ce sont comme pour l’avenir de la défense, il n’y a plus rien à attendre de ce gouvernement, ces mesures ont été calculées pour aller jusqu’à 2017, afin de présenter un bilan (sécurité intérieur + 5000, FOT + 11 000, sentinelle, arrêt des suppressions, un budget en hausse).Mais ce gouvenrement n’a pas entrepris une réflexion sur plus long terme, car un nouveau livre blanc doit être fait et sera fait l’an prochain.D’ailleurs c’est le prochain gouvernement qui devra trouver les moyens pour financer les mesures de Hollande et réadapter le format des armées et des acquisitions, sans doute avec de nouvelles mesures propres au prochain gouvernement, comme nous l’entendons dans les discours des candidats.
      Donc ce sera dans un an qu’on pourra avoir une idée sur le devenir de bien des choses, en ce moment on est dans une transition politique, en France elle dure un an…

      • felipe dit :

        maotchao
        ni le gvt actuel, ni le précédent qui a toujours considéré que l’armée se gérait comme une entreprise avec les BDD et LOUVOIS à la clef, où on ne commande plus et où on signe des contrats de service… et les candidats LR ne valent pas mieux. quand à ceux du FN, quand on voit la qualité des conseillers militaires, il faut s’inquiéter… demain on rase gratis : 2 porte-avions, des tanks en pagaille, etc.

  8. Myshl dit :

    Monsieur Valls, alias Mussomini, ne sait que ses coups de menton qui lui font lever la tête trop haut pour voir devant, en face. Sentinelle est un abominable gâchis de potentiel humain. Et un repoussoir à vocations, quel candidat à servir la France s’abandonnerait à servir de planton? Sentinelle est le mouroir des armées. Normal quand on a à l’Elysée le chef désarmé…

  9. wagdoox dit :

    les terroristes n’ont jamais été une menace que l’armée devait prendre en charge c’est la police de le faire. Et la gendarmerie doit reprendre les quartiers perdus, c’est l’armée intérieure !
    De toute façon ce gouvernement aura détruit tout ce à quoi il aura touché, l’ancien était déjà pas terrible sur les questions défenses mais là c’est la totale.

  10. Vince dit :

    Il faudrait peut-être un jour s’interroger sur la suppression des RG et leurs conséquences.

    • jyb dit :

      Le constat a été très vite fait (et les conséquences aussi). Non pas à propos du terrorisme comme on le pense d’emblée mais à propos de l’extremisme politique ( de droite comme de gauche, zadistes, hooligans etc ) Les attentats islamistes de charlie et de nice ont concacré cette erreur.

    • wagdoox dit :

      il faut comprendre que les RG dérangent les politiques parce que c’est aussi le travail des RG de surveiller les politiques. Il était question de les remettre en place le ministre de l’intérieur a refusé sous un prétexte fumeux ! On ne fout de nous !

  11. Ancien criquet dit :

    Ce qui est sur. En 2017, les français de papier n’oublieront pas d’aller voter. J’ai bien peur que ce foutoir risque de continuer. Je ne vois pas la droite s’améliorer, il suffit de voir les bras cassé qui se présentent.
    Pauvre France??????

  12. Ancien criquet dit :

    Cassés, pas cassé, et j’en oublie.

  13. JacquesdeMolay dit :

    Sentinelle pèse sur ses soldats, pèse sur le moral.
    Pécuniairement, on pourrait donner un coup de pouce à nos soldats : exonération d’impôts sur les revenu de cette OPINT comme c’est déjà le cas chez les camarades gendarmes.
    L’Armée reste la (bip) de ces politiciens, irrémédiablement.