En juillet et août, l’aviation française a détruit 102 positions de l’EI en Irak et en Syrie

chammal-20160901

Début juillet, l’État-major des armées (EMA) assurait que les Mirage 2000 et les Rafale engagés dans l’opération Chammal avait effectué 378 frappes contre l’État islamique (EI ou Daesh) et détruits 636 objectifs de l’organisation jihadiste depuis le 1er janvier 2016. Soit une moyenne de 63 raids par mois.

Ces chiffres, relativement élevés à l’échelle française (en novembre, les forces françaises avaient assuré 12% des frappes non américaines), s’expliquent en partie par la présence, dans la zone des opérations, des Rafale et Super Étendards Modernisés du porte-avions Charles de Gaulle, lesquels ont renforcés significativement les moyens de l’opération Chammal jusqu’en février, ainsi que par les combats ayant abouti à la reconquête des villes de Ramadi et de Falloujah.

Entre le 5 juillet et le 30 août, période marquée, en France, par l’attentat de Nice (86 morts) et l’assassinat d’un prêtre catholique à Saint-Étienne-du-Rouvray, deux actions revendiquées par l’EI, l’aviation française a éffectué 61 raids de plus et détruits 102 positions jihadistes.

« Ces frappes ont été concentrées à 80% sur les abords de Mossoul [bastion de l’EI dont la reconquête est espérée d’ici la fin de cette année, ndlr], en appui direct à la progression des forces de la coalition au sol, de façon à entretenir le momentum de l’offensive vers Mossoul et de la conquête de ses verrous défensifs les uns après les autres », a expliqué, ce 1er septembre, le colonel Patrick Steiger, le porte-parole de l’EMA.

Ainsi, la semaine passée, les forces irakiennes ont repris aux jihadistes la ville de Qayyaerah, au terme d’une opération de 72 heures. Ce succès permet d’isoler Mossoul des autres territoires qui, situés plus au sud, sont toujours sous la coupe de l’EI.

« Une dizaine de frappes planifiées ont ciblé des infrastructures-clefs de l’organisation, que ce soit des ateliers de fabrication d’IED [engins explosifs improvisés, ndlr], des centres d’entraînement ou autres », a ajouté le colonel Steiger. L’une d’entre-elles, réalisée le 21 août par des Mirage 2000D et des Rafale armés de missiles de croisière SCALP, a détruit un centre de stockage et de maintenance d’armements lourds de l’EI à Raqqa, en Syrie.

Au total, depuis le lancement de l’opération Chammal, le 19 septembre 2014, l’aviation française a effectué 4.540 sorties, au cours desquelles 829 frappes ont été réalisées, permettant ainsi la destruction de 1.415 positions de l’EI.

Par ailleurs, 6 Rafale ont été déployés sur la base aérienne projetée (BAP) en Jordanie, ce qui porte à 12 le nombre d’avions de ce type engagés dans la force Chammal. Les 4 derniers Mirage 2000 qui étaient encore présents, il y a peu, au Levant, viennent de rentrer en France. Enfin, il faut s’attendre à une intensification de l’activité aérienne française dans les prochaines semaines, étant donné que le porte-avions Charles de Gaulle est attendu, à nouveau, dans la zone des opérations.

 

25 commentaires sur “En juillet et août, l’aviation française a détruit 102 positions de l’EI en Irak et en Syrie”

  1. Ca change de mon temps où c’était une mission tous les 5 ans avec consigne d’éviter les pertes humaines…..
    Le désert des Tartares quoi….

  2. Je viens de jeter un œil sur l’activité aérienne aillant fait l’objet de frappes de la coalition uniquement sur aout. je ne vois que des missions menées par : us, uk, France et danemark !
    Est ce à dire que les autres pays ne sont pas sortis ? n’ont pas frappé ? ou ne sont pas comptabilisé ?

    1. Tout le monde ne frappe pas (tout le temps), la grosse majorité des coucous servent au renseignement ou restent en alerte en cas de besoin, les conditions opérationnelles font qu’il n’est pas foncièrement possible ou utile de frapper à chaque sortie. Ensuite, beaucoup de pays ne divulguent pas ces informations, effectivement.

    2. Certains pays préfèrent effectivement ne pas faire trop publicité sur leur participation (actions et soutiens divers, car il ne s’agit pas uniquement de frappes aériennes). La raison la plus simple étant les risques intérieurs, qui ne sont pas insignifiants.
      .
      De toute facon, la situation évolue et ici et là, les confrontations ont commencé. Les différents groupes se testent, et affinent leur approches. Et l’autorité des Etats est dans une impasse: qu’ils agissent, ils sont autoritaires, qu’ils n’agissent pas, ils sont laxistes. Une lotterie où on perd à tous les coups!
      .
      Ce que l’on peut observer est le résultat d’un savant travail de sape… des faux tiroirs à plusieurs fonds. Et si certaines actions sont planifiées, beaucoup est laissé à l’initiative et à l’opportunisme des groupes financés. C’est une approche intelligente, autant que cynique et très destructrice.
      .
      Je ne sais pas si vous êtes amateurs de wargames, mais je vous recommande « A distant Plain » de GMT Games. Le thème est la guerre en Afghanistan, avec un système de jeu très intéressant (jusqu’à 4 joueurs), et surtout des buts souvent opposés pour chaque joueur – quand bien même ils sont alliés.
      https://www.boardgamegeek.com/boardgame/127518/distant-plain

    1. Comme toujours, la presse ne sait visiblement pas que l’armée doit gérer un stock de munitions et qu’elle doit le maintenir.Dès qu’il y a une histoire de commande, ça y est il faut soulever l’hypothèse d’un manque, c’est lassant.
      D’autant plus que votre lien évoque simplement les bombes et ce qui est long et précieux, ce sont les kits de guidage, pas les bombes qu’on peut acquérir par milliers pour pas grand chose.

      1. Rfi est un peu specialiste du genre « je ne comprend pas de quoi je parle mais je le dis avec aplomb » 😉

        1. Tartempion
          Le simple fait de citer une source russe, fait perdre toute crédibilité dans votre intervention.
          Si vous ne comprenez toujours pas comment fonctionne les médias russe et que vous continuez a tout avaler sans réfléchir, on ne pourra jamais avancer.
          La connerie existe partout, en premier lieu chez ceux qui ne savent pas de quoi ils parlent et réinventent des informations avec des erreurs de compréhension.
          Vos « spécialistes », gardez les pour vous ou donnez moi des noms, car prétendre ce genre de choses, ce n’est pas du tout un avis de spécialiste mais d’amateur.
          Savez vous une seule seconde ce qu’est une rupture? Vous êtes de ceux qui cherchent des scandales, qui cherchent a s’attaquer a la France et lui donner une image faiblarde, mais vous êtes avant tout, le parfait exemple d’une personne vivant dans un monde à part et qui se nourrit de toute la connerie du net qu’il prend pour argent comptant.
          Démontrez moi par exemple que nous avons épuisé tout notre stock d’AASM.
          C’est sûre, les russes ne seront pas en manque de bombes guidées, vu le peu qu’ils en ont, eux ils font bonne figure en prétextant égaler la précision occidentale en tirant des missiles de croisière.
          Allez rendormez vous avec vos russes.

  3. 829 frappes ont été réalisées, permettant ainsi la destruction de 1.415 positions de lEI? ??
    Un avion frappe 1 position, puis continue sur une autre, ça fait une seule frappe? Éclairez moi svp, à ma connaissance nous n’avons pas de bombes douées d’ubiquité. …

    1. Pour éclaircir:
      Une frappe = missions ou des munitions sont délivrées
      Positions = bombes larguées
      .
      Quelques exemples:
      « Des avions ont effectués une mission de bombardement en détruisant 5 objectifs »
      Cela ne veut pas dire que 5 bombes ont été larguées, un objectif peut avoir plusieurs « sites » à bombarder.
      « Des avions ont effectués une frappe », cela veut dire que les appareils ont délivrés des bombes, cela peut en être 1 comme 10, on en sait rien.
      « Des rafale français ont bombardés 2 positions de daesh », cela veut dire que 2 bombes ont été larguées.
      Si vous avez compris le principe, résolvez le problème ci dessous (c’est la rentrée! les devoirs reprennent 🙂 )
      « 3 rafale français ont effectués 4 frappes en deux jours dans les environs de Mossoul et ont détruits 8 objectifs »
      Qu’est ce que cela veut dire pour vous? décomposez le message en segment, mais normalement avec ce que j’ai donné au dessus, vous y arriverez sans problèmes, aussi simple que 2 + 2 = 4

    2. Bonne question.
      Si une frappe correspond à une mission d’un ou plusieurs avions, vous avez l’explication.
      Un avion pourrait aussi effectuer une frappe en larguant 2 bombes ou plus dans une zone couvrant plusieurs objectifs……..

  4. Quand on voit l’état des villes …Les grosses boites de construction ont du pain sur la planche …
    On imagine assez bien ce que sont devenus ce qui sont restés coincés dessous …Les dégats collatéraux ne doivent plus être comptabilisés faute de savoir qui canarde quoi!…

  5. On parle de frappes de positions, de bâtiments mais aucunement de blindés ou de pièces d’artillerie constatés détruits ?
    On frappe dans le vide, des points abandonnés ou quoi ?

  6. « Momentum » n’est pas français. C’est de la physique à la base et ça se traduit par « quantité de mouvement », ce qui ne sonne pas très bien, mais il n’est pas interdit d’être créatif tout en restant dans la langue de Molière.

    Sinon, je trouve ça singulier d’aller frapper les positions de djihadistes internationalistes dans une localité qui se prononce « Caillera »….

    1. à la base c’est du latin.
      mais en fait monsieur lagneau l’utilise dans son acception anglo-saxonne qui est utilisé maintenant en français via les quebecquois.
      Pas très facile à traduire (et c’est pour ça que son utilisation est juste) c’est à la fois le bon « timing »
      et le moment décidé, et la bonne durée ( par opposition à un top « au déclenché)
      Si vous le remplacer dans la phrase du post par timing, moment opportun, bonne conjonction d’évènement; le sens est différent.
      P.S « momentum » c’est le titre d’un excellent roman d’espionnage de Patrick de friberg qui doit plaire à bon nombre des contributeurs du blog.

    1. Je dirais 3/4 de gbu et le reste en a2sm ou scalp. N’oublions pas que maintenant on utilise aussi des bombes avec proximetre. C’est le contournement des ASM.

    1. je viens de lire que les destruction de la base de qarhaya ( pistes et aéroport ) repoussaient de plusieurs semaines le lancement de l’offensive.

Les commentaires sont fermés.