En juillet et août, l’aviation française a détruit 102 positions de l’EI en Irak et en Syrie

chammal-20160901

Début juillet, l’État-major des armées (EMA) assurait que les Mirage 2000 et les Rafale engagés dans l’opération Chammal avait effectué 378 frappes contre l’État islamique (EI ou Daesh) et détruits 636 objectifs de l’organisation jihadiste depuis le 1er janvier 2016. Soit une moyenne de 63 raids par mois.

Ces chiffres, relativement élevés à l’échelle française (en novembre, les forces françaises avaient assuré 12% des frappes non américaines), s’expliquent en partie par la présence, dans la zone des opérations, des Rafale et Super Étendards Modernisés du porte-avions Charles de Gaulle, lesquels ont renforcés significativement les moyens de l’opération Chammal jusqu’en février, ainsi que par les combats ayant abouti à la reconquête des villes de Ramadi et de Falloujah.

Entre le 5 juillet et le 30 août, période marquée, en France, par l’attentat de Nice (86 morts) et l’assassinat d’un prêtre catholique à Saint-Étienne-du-Rouvray, deux actions revendiquées par l’EI, l’aviation française a éffectué 61 raids de plus et détruits 102 positions jihadistes.

« Ces frappes ont été concentrées à 80% sur les abords de Mossoul [bastion de l’EI dont la reconquête est espérée d’ici la fin de cette année, ndlr], en appui direct à la progression des forces de la coalition au sol, de façon à entretenir le momentum de l’offensive vers Mossoul et de la conquête de ses verrous défensifs les uns après les autres », a expliqué, ce 1er septembre, le colonel Patrick Steiger, le porte-parole de l’EMA.

Ainsi, la semaine passée, les forces irakiennes ont repris aux jihadistes la ville de Qayyaerah, au terme d’une opération de 72 heures. Ce succès permet d’isoler Mossoul des autres territoires qui, situés plus au sud, sont toujours sous la coupe de l’EI.

« Une dizaine de frappes planifiées ont ciblé des infrastructures-clefs de l’organisation, que ce soit des ateliers de fabrication d’IED [engins explosifs improvisés, ndlr], des centres d’entraînement ou autres », a ajouté le colonel Steiger. L’une d’entre-elles, réalisée le 21 août par des Mirage 2000D et des Rafale armés de missiles de croisière SCALP, a détruit un centre de stockage et de maintenance d’armements lourds de l’EI à Raqqa, en Syrie.

Au total, depuis le lancement de l’opération Chammal, le 19 septembre 2014, l’aviation française a effectué 4.540 sorties, au cours desquelles 829 frappes ont été réalisées, permettant ainsi la destruction de 1.415 positions de l’EI.

Par ailleurs, 6 Rafale ont été déployés sur la base aérienne projetée (BAP) en Jordanie, ce qui porte à 12 le nombre d’avions de ce type engagés dans la force Chammal. Les 4 derniers Mirage 2000 qui étaient encore présents, il y a peu, au Levant, viennent de rentrer en France. Enfin, il faut s’attendre à une intensification de l’activité aérienne française dans les prochaines semaines, étant donné que le porte-avions Charles de Gaulle est attendu, à nouveau, dans la zone des opérations.

 

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].

Contributions

  1. de Clavier

  2. de jyb

    • de ionisateur

    • de Pathfinder

    • de Maotchao

      • de Elmin

        • de Maotchao

  3. de Pat

    • de Maotchao

    • de James

    • de Alain d

  4. de aleksandar

    • de tintouin

      • de jyb

  5. de wrecker47

  6. de bozo

  7. de Berkut

    • de jyb

  8. de phil18

    • de Nenel

  9. de fraisedesbois

    • de jyb

  10. de Nico St-Jean