La Lituanie confirme la commande de 88 véhicules blindés ARTEC Boxer

boxer-20160824

En décembre 2015, le ministère lituanien de la Défense fit part de son intention de commander 88 exemplaires du véhicule blindé de transport de troupes multi-rôle ARTEC Boxer, fruit d’un programme commun à l’Allemagne et aux Pays-Bas, géré par l’Organisation conjointe de coopération en matière d’armement (OCCAr).

Seulement, pour aller de l’avant dans ce dossier, la Lituanie devait justement rejoindre l’OCCAr afin de charger cette dernière du processus d’acquisition de ces 88 Boxer auprès du consortium GmbH (ARmoured vehicle TEChnology). Ce qui fut fait en mars dernier.

Et c’est ainsi que la commande a pu officiellement être passée le 22 août. Pour le ministère lituanien de la Défense, il s’agit d’un programme de grande ampleur puisque les Boxer lui coûteront près de 400 millions d’euros, soit l’équivalent de plus de la moitié de son budget, qui atteindra 725 millions d’euros l’an prochain.

« C’est un investissement à long terme dans la défense nationale, ainsi qu’un signal que la Lituanie prend sa sécurité (…) au sérieux », a commenté Juozas Olekas, le ministre lituanien de la Défense.

Les 88 Boxer – dont 4 seront en configuration « commandement » – qui équiperont deux bataillons des forces terrestres liuaniennes seront dotés d’une tourelle fournie par le groupe israélien Elbit Systems et armée d’un canon de 30 mm et de missiles antichars Spike LR de Rafael.

D’une masse au combat de 33 tonnes, l’ARTEC Boxer en version combat d’infanterie (ou Vilkas selon la future désignation liuanienne) peut transporter, en plus de son conducteur, 6 fantassins et 2 opérateurs pour la tourelle. Blindé sur roue, il peut rouler à la vitesse de 103 km/h et dispose d’une autonomie de 1.100 km environ. Ce véhicule équipe déjà deux pays de l’Otan : l’Allemagne et les Pays-Bas.

Ces « Viktas », dont la livraison commencera d’ici la fin 2017, seront mis en oeuvre aux côtés des véhicules blindés de commandement M577 V2 et de 21 obusiers de 155mm/52 Panzerhaubitze 2000 (PzH 2000), cédés par la Bundeswehr pour environ 60 millions d’euros.

Le ministère lituanien de la Défense est souvent contraint d’équiper ses forces avec des matériels d’occasion. Encore récemment, il a reçu 200 véhicules Mercedes-Benz GD qui était alors en surplus au sein de l’armée néerlandaise.

Craignant son voisin russe, surtout après l’annexion de la Crimée en 2014, la Lituanie a décidé de doubler ses dépenses militaires d’ici 2019. Ces dernières représentaient alors que 0,8% de son PIB.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].

Contributions

  1. de Jak0Spades

    • de r2d2

      • de Nico St-Jean

  2. de Waernuk

    • de Elmin

      • de Waernuk

        • de Elmin

    • de Honneur

      • de Jeb Stuart

        • de honneur

        • de honneur

    • de Thaurac

  3. de Soldat

  4. de Casanova

    • de Leum

    • de MD

    • de Duc d'Orléans

      • de Nico St-Jean

        • de Duc d'Orléans

    • de Thaurac

  5. de wrecker47

  6. de Pythagore

  7. de BCh