Le préfet Yann Jounot sera le prochain coordonnateur national du renseignement

jounot-20160823

En juillet, Didier Le Bret, l’actuel coordonnateur national du renseignement (CNR), a fait savoir qu’il quitterait prochainement ses fonctions pour se présenter, sous les couleurs du PS, aux élections législatives de 2017 dans la 9e circonscription des Français de l’étranger. Restait alors à savoir qui allait le remplacer.

La réponse a été donnée le 22 août, à l’issue du premier Conseil des ministres de la rentrée. Ainsi, ce sera donc l’actuel préfet des Hauts-de-Seine, Yann Jounot, 57 ans, qui sera le prochain CNR. Il prendra ses fonctions à compter du 1er septembre. Depuis le début de ce quinquennat, ce poste aura changé quatre fois de titulaire, le préfet Ange Mancini, nommé par la précédente majorité, ayant été remplacé en 2013 par Alain Zabulon, lequel a cédé sa place, deux ans plus tard, à Didier Le Bret.

Énarque (promotion Fernand Braudel), le Yann Jounot a commencé sa carrière en tant que directeur de cabinet du préfet de la Drôme en 1987, puis a rejoint le cabinet civil du ministre de la Défense, qui était alors Pierre Joxe, entre 1991 et 1993. Après plusieurs postes occupés au ministère de l’Intérieur, il a notamment été préfet délégué pour la sécurité et la défense de la zone de défense Est avant d’être nommé Directeur de la planification de sécurité nationale, puis Directeur de la protection et de la sécurité de l’Etat au Secrétariat Général de la Défense et de la Sécurité Nationale.

En octobre 2013, le préfet Jounot a remis au Premier ministre [Jean-Marc Ayrault à l’époque, ndlr] un rapport sur la « prévention de la radicalisation », dans lequel il a dressé un constat sévère sur « les dipositifs alors en place » tout en déplorant l’absence de « stratégie d’action préventive (…) à l’égard des personnes détectées pour les aider à sortir du processus. »

Pour rappel, la mission du CNR est de coordonner l’action des différents services de renseignement français et de s’assurer de leur bonne entente tout en leur transmettant les directives de l’exécutif. Son rôle, qui pourrait être encore renforcé en lui donnant une capacité d’arbitrage budgétaire, est donc particulièrement important dans ce contexte marqué par la menace jihadiste.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].

Contributions

  1. de emiliano Z

  2. de Thaurac

  3. de ionisateur

  4. de Deres

    • de jyb

    • de jyb

      • de Thaurac

    • de bolduk

      • de Honneur

    • de DW

      • de Dommage

      • de Robert

        • de DW

          • de DW

  5. de Pat

  6. de wrecker47

    • de Thaurac

  7. de Claude