Les Marines testent des robots de combat

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

19 contributions

  1. wrecker47 dit :

    Un bon petit poney pour les Marines US ,l’appui d’une « Gun rotative « ou d’un engin anti-chars est un pluss! La limite c’est certainement la capacité d’emport de munitions vu la cadence de tir ,ou alors en remorque additionnelle !
    les « Goliath » étaient moins gros et plus bruyants ! L’auteur de l’article ne parle pas de la motorisation qui je pense est électrique( ?)…Une bonne invention , comme celles des aéroports !

    • Pathfinder dit :

      Plus de poids, plus d’énergie nécessaire… et donc plus de poids. L’emport de batteries pour faire fonctionner tous les gadgets était déjà l’une des raisons pour lesquelles le robot cargo avait été développé (en plus des munitions).
      .
      Les Israéliens sont probablement plus judicieux avec le Dogo, et d’autres avec l’équipement de drones standards. Plus légers, avec une logistique simple et qui sert plusieurs appareils… Ikea at war 🙂
      .
      Il sera toujours temps de développer des « Ogres » quand la question énergétique sera résolue.

  2. mustard dit :

    Ca reste un mini char, qui se fera détruire au premier coup de lance roquette.
    Perso, je pense que des drones à plusieurs hélices et armées (d’une mitrailleuse ou de grenades) pourrait être plus terrifiant pour l’ennemi, rapide, petit, genant pour l’ennemi, pouvant arriver de nul part.
    Pourquoi l’armée US n’a jamais envisagé de type d’arme ?

    • Vroom dit :

      Parce que ça commence à faire lourd comme engin à faire voler (arme + blindage) surtout si on veut conserver un gabarit contraint que celui-ci.

    • Dudule dit :

      A l’heure actuelle il est difficile d’allier légéreté, autonomie et encaissement du recul d’une arme à feu par un de ces quadricoptères tout en étant précis.

    • tintouin dit :

      Sans vouloir vous offenser, si vous y pensez, imaginez bien que d’autres (la DARPA notamment) l’ont certainement envisagé depuis longtemps….

  3. Adrien dit :

    one more step for skynet !

  4. hblanc dit :

    les anglais avaient une petite chenillette dans le genre lors de la deuxième guerre mondiale .si c’est électrique c’est mort pour l’instant . faut inventer des batteries d’abord .

  5. Suissitude dit :

    Le « robot » devient vraiment le fantasme des médias d’aujourd’hui!!!

    Quand on lit « Ce robot est mis en oeuvre par un opérateur, qui dispose d’une unité de contrôle munie d’un écran grâce auquel il lui est possible de voir ce qu’il se passe sur le terrain et, le cas échéant, d’ouvrir le feu si il le décide », on arrive à la conclusion que ce n’est pas un robot… Mais simplement un véhicule téléguidé!!! Exactement comme la voiture rouge de votre enfance, mais en plus grand et en plus cher 🙂

    Et même si l’armée fait appel à un vrai robot, c’est à dire équipé d’une intelligence artificielle (ou tout du moins un système de contrôle basique) lui permettant de réagir par lui-même dans l’environnement, le problème de l’autonomie sera toujours un élément bloquant: Soit il utilise un moteur à explosion (essence, diesel) et il est trop bruyant, soit il utilise un moteur électrique et là l’autonomie se mesurera en mètres parce qu’il y a une limite technologique qui empêche de stocker de grande quantité d’électricité dans un petit volume de batterie…

    PS: Que ceux qui ont la solution pour améliorer dratiquement la performance des batteries s’annoncent, leur fortune est assurée!

    • wrecker47 dit :

      @Suissitude …Vous n’ignorez quand-même pas que l’on rentre dans l’ère de la voiture électrique ?
      L’application moteur de ce petit véhicule chenillé et son rechargement n’est pas problématique si la distance à parcourir ne dépasse pas les 150 Km !…De toute évidence le mulet de l’Armée Suisse de montagne , pose moins de problème ,j’en conviens !

      • Suissitude dit :

        @wrecker47: Je vous conseille de louer une de ces belles voitures électriques et de l’utiliser pendant une semaine… Vous aurez tout le loisir d’apprécier la différence entre les promesses commerciales et la triste réalité 🙂

        Un conseil: Ne vous fiez pas à l’autonomie annoncée et surtout restez dans une zone urbaine, histoire de disposer de transports publics pour rentrer chez vous 🙂

        « L’application moteur de ce petit véhicule chenillé et son rechargement n’est pas problématique si la distance à parcourir ne dépasse pas les 150 Km ! »

        Une autonomie de 150 km en zone accidentée??? Oui à condition que votre « robot » traîne derrière lui une remorque remplie de batterie!!!

  6. Nico St-Jean dit :

    Moi, j’aimais bien la MULE 😉 ce poney mécanique qui suivais les soldats tout en transportant des centaines de munition m’avais vraiment séduit. j’espère qu’ils vont en produire un model moins bruyant.

  7. Rambo dit :

    Avec le problème de rechargement, ces drones sont inutiles. Plutôt rendre possible d’utiliser les tourelles télé-opérés des véhicules par des opérateurs extérieurs lorsqu’elles servent à la défense d’une base.

    Aujourd’hui, il faut plutôt chercher des drones lowcost de type kamikaze par explosion ou bien des sentinelles équipées de capteurs qui iraient faire des tournées au delà de la FOB et seraient capables de se recharger tout seul. (type tondeuse gazon automatique). Mais bon tout ça coûte plus cher qu’une sentinelle.

  8. Si vis petroleum, para bellum dit :

    Nous, on utilise l’ AMX-30 B2DT depuis combien d’années? 😀
    Grand avenir aux engins terrestres robotisés, qui n ont pas besoin d un ratio énergie/masse aussi élevé que les drones pour se développer.
    Étant donné que les américains semblent moyens en technologies robotiques et batteries, j attends plutôt du côté d’Israël, Japon ou Allemagne un robot de combat opérationnel. Car leur mule tondeuse à gazon trahissait une grande carence technologique dans le domaine de l énergie embarquée.
    Le remplaçant du char Leclerc sera, à mon avis hybride et robotisable. Sur ces technos, les apports allemands ne seront pas médiocres 😀

  9. Dede dit :

    Ca fout quand même un peu la trouille ce robot avec 1 demi kilo de C4 pour déloger un ‘campeur’ bien barricadé, on aurait eu ça pour déloger nos rejetons des cités on aurait économisé au RAID quelques centaines de cartouches.
    https://en.wikipedia.org/wiki/MarkV-A1#/media/File:ANDROS-sap1.jpg
    Dommage qu’on n’en sache pas plus sur le mode-op, est ce un drop and go du petit colis, dans ce cas les prochains vont vite sortir de leur cachette !

  10. Daniel BESSON dit :

    Comme le souligne très bien  » Suissitude  » , il s’agit uniquement d’une plateforme chenillée télécommandée sur laquelle on a monté une arme téléopéréé . Des tanks télécommandés et même radiocommandés jouet existaient bien dans les années 70 , le retour vidéo en moins .
    Une MG-34 sur plateforme  » Goliath  » a déjà été testée durant la SGM par les Allemands , les Soviétiques aussi se sont interéssés à ce type d’armes (  » Teletanks  » )
    http://teletank.weebly.com/
    http://sputniknews.com/science/20160619/1041593039/old-remote-controlled-tanks.html
    Des chenillés d’intervention en milieu hostile ( incendie de forêt ) Suisses ou Autrichiens existent déjà .
    Il me semble que la Corée du Sud et la Russie développent ce type de chenillés armés sur des bases Européennes .

  11. camenbert dit :

    Salut, d’apres une vidéo sur youtube, il semblerai que cet engin soit a essence. On peut y voir l’ecran de controle avec marquer low fuel.

    a confirmer quand meme