L’armée allemande va former une centaine de migrants syriens pour la reconstruction de leur pays

bundeswehr-20151105

La situation en Syrie est encore loin d’être réglée. Des combats opposent toujours les forces de Bachar el-Assad, soutenues par la Russie et l’Iran, aux rebelles, le Front al-Nosra, lié à al-Qaïda, cherche toujours à étendre son influence en tandis que l’État islamique oppose une forte résistance à Manjib contre les Forces démocratiques syriennes (alliances des milices kurdes et de groupe arabes armés) et tient toujours Raqqa sous sa coupe. Quant aux discussions politiques, elles n’ont pas évolué d’un iota.

Pour autant, à Berlin, on envisage déjà la reconstruction de la Syrie. En effet, dans un entretien accordé au Frankfurter Allgemeine Zeitung, la ministre allemande de la Défense, Ursula von der Leyen, a annoncé que la Bundeswehr allait participer à la formation de plus d’une centaine de réfugiés syriens à cette fin. Et cela dans le cadre d’un « projet pilote ».

« L’idée est qu’ils [les réfugiés] reviendront un jour en Syrie et qu’ils contribueront à la reconstruction » de leur pays, a expliqué Mme von der Leyen.

Les migrants sélectionnés pour ce « projet pilote » seraient incorporés dans l’armée – pour des tâches civiles – et recevraient ainsi une formation pour des métiers en lien avec l’artisanat, la technologie, la médecine ou encore la logistique. Ce qui, selon Mme von der Leyen, permettrait une plus « grande diversité » dans les rangs de la Bundeswehr.

L’Allemagne a accueilli plus d’un million de migrants en 2015 et cet accueil massif ne va pas sans provoquer quelques remous au sein de l’opinion publique allemande. Et les deux récentes attaques revendiquées par l’État islamique (l’une commise par un réfugié avec une hache dans un train à Würzburg, l’autre, par un jeune syrien qui s’est fait exploser près d’un festival de musique à Ansbach) ne feront qu’accentuer les tensions.

Aussi, il n’est pas certain que le projet évoqué par Mme von der Leyen soit vu d’un très bon oeil. Déjà, l’idée d’ouvrir le recrutement de la Bundeswehr aux ressortissants de l’Union européenne a été fortement contestée, tant par des responsables politiques allemands que par les associations professionnelles de militaires.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].

Contributions

  1. de Robert

    • de philbeau

    • de Magik

      • de Zayus

      • de Thaurac

      • de Robert

    • de tschok

      • de Zayus

      • de Robert

      • de Thaurac

  2. de olivier15

    • de Montaudran

      • de Zayus

        • de Montaudran

    • de Berkut

  3. de mustard

    • de Thaurac

  4. de Sam

    • de Vince

  5. de jyb

    • de Bob

      • de Rom

        • de Thaurac

    • de Pathfinder

  6. de nonmaisdisdonc

    • de Robert

      • de Berkut

      • de Dudule

    • de Thaurac

  7. de Bob

  8. de Jym

  9. de Rapha

  10. de Parabellum

    • de jyb

  11. de Pat

  12. de camenbert

  13. de Françoise

    • de tschok

  14. de Ancien criquet

    • de nonmaisdisdonc

  15. de Erwann

  16. de ALex