L’armée allemande va former une centaine de migrants syriens pour la reconstruction de leur pays

bundeswehr-20151105

La situation en Syrie est encore loin d’être réglée. Des combats opposent toujours les forces de Bachar el-Assad, soutenues par la Russie et l’Iran, aux rebelles, le Front al-Nosra, lié à al-Qaïda, cherche toujours à étendre son influence en tandis que l’État islamique oppose une forte résistance à Manjib contre les Forces démocratiques syriennes (alliances des milices kurdes et de groupe arabes armés) et tient toujours Raqqa sous sa coupe. Quant aux discussions politiques, elles n’ont pas évolué d’un iota.

Pour autant, à Berlin, on envisage déjà la reconstruction de la Syrie. En effet, dans un entretien accordé au Frankfurter Allgemeine Zeitung, la ministre allemande de la Défense, Ursula von der Leyen, a annoncé que la Bundeswehr allait participer à la formation de plus d’une centaine de réfugiés syriens à cette fin. Et cela dans le cadre d’un « projet pilote ».

« L’idée est qu’ils [les réfugiés] reviendront un jour en Syrie et qu’ils contribueront à la reconstruction » de leur pays, a expliqué Mme von der Leyen.

Les migrants sélectionnés pour ce « projet pilote » seraient incorporés dans l’armée – pour des tâches civiles – et recevraient ainsi une formation pour des métiers en lien avec l’artisanat, la technologie, la médecine ou encore la logistique. Ce qui, selon Mme von der Leyen, permettrait une plus « grande diversité » dans les rangs de la Bundeswehr.

L’Allemagne a accueilli plus d’un million de migrants en 2015 et cet accueil massif ne va pas sans provoquer quelques remous au sein de l’opinion publique allemande. Et les deux récentes attaques revendiquées par l’État islamique (l’une commise par un réfugié avec une hache dans un train à Würzburg, l’autre, par un jeune syrien qui s’est fait exploser près d’un festival de musique à Ansbach) ne feront qu’accentuer les tensions.

Aussi, il n’est pas certain que le projet évoqué par Mme von der Leyen soit vu d’un très bon oeil. Déjà, l’idée d’ouvrir le recrutement de la Bundeswehr aux ressortissants de l’Union européenne a été fortement contestée, tant par des responsables politiques allemands que par les associations professionnelles de militaires.

44 commentaires sur “L’armée allemande va former une centaine de migrants syriens pour la reconstruction de leur pays”

  1. Ils pourraient aussi penser à former les « migrants » à ne pas tripoter voire pire les femmes allemandes.
    Médias et politiques ont beau essayer de dissimuler la réalité des faits, ça fait désordre dans la belle image de la diversité joyeuse qui favorise la paix et le respect.
    Je ne parle pas des meurtres et attentats, nous aurons l’occasion d’en parler plus tard, quand des dizaines d’autres auront eu lieu. Parce qu’un tel aveuglement rend difficile une véritable politique de prévention de la récidive.

    1. C’est quand même faire une généralisation outrancière. Parmi les réfugiés, beaucoup de femmes et d’enfants (donc à fortiori qui ne « tripotent pas les femmes allemandes ») et d’hommes qui n’y sont pour rien.

      Ce serait comme dire que dans l’Armée de Terre, il n’y a que des violeurs d’enfants africains.

      Donc oui, ça existe. Non, ce n’est pas une raison pour mettre tout le monde dans le même sac.

      1. @Magik:
        Donnez-nous ne serait-ce qu’un seul cas avéré de viol d’enfant dans l’Armée de Terre.
        Tout ça ne sont que des campagnes de dénigrements pour associer l’armée française à des scandales qui avoir un écho en métropole.
        .
        Par contre, la majorité des détenus de nos prisons sont africains ou de culture arabo-musulmane. En France, rares sont les familles d’émigrés, notamment de culture musulmane venus du continent africain, qui sur deux générations ne connaisse pas de membres ayant fait de la prison. C’est fait et les faits sont tenaces, Magik.
        .
        Concrètement dès qu’un détenteur de titre de séjour ou demandeur d’asile fait l’objet d’une condamnation par la justice, celle-ci devrait être suivie d’une expulsion après relevé d’ADN pour se garantir d’un probable retour sous une autre identité.

      2. les plaintes ont été recensées par milliers, je dis bien milliers, alors pour des nouveaux venus, avec un nouveau tarif, casier, dégage.
        Ceci dit, c’est bien de les former à condition qu’ils rentrent chez eux, études payées, permis de séjour spécial, ça peut être utile.

      3. Magic,
        Vous caricaturez, je n’ai jamais prétend autre chose que ce qu’a dit la presse allemande, avec de grosses difficultés à reconnaître les faits. Dans les migrants de la grande vague récente, on nous montrait complaisamment enfants et femmes, mais 80% étaient des hommes.
        Beaucoup de nord-africains parmi violeurs et agresseurs.

    2. Vous confondez Robert: il ne s’agit pas d’un programme judiciaire de prévention de la récidive, mais d’un projet destiné à former des migrants en vue de l’après-guerre: le retour au pays et la reconstruction.
      .
      Sur la photo on voit d’ailleurs un jeune garçon devant un tableau d’école, avec un militaire qui lui fait cour.
      .
      Évidemment, pour vous, tout migrant étant par définition un délinquant ou un terroriste potentiel, ce projet n’a pas de sens, sauf s’il s’inscrit dans une démarche répressive dont votre mentalité est complètement imprégnée, dès qu’on parle d’étrangers.
      .
      Mais ça, c’est un raisonnement très français. Il faut aussi dire à notre décharge, que depuis maintenant près de deux générations on nous dit que les étrangers sont un danger pour la France. Après un tel matraquage, il est normal qu’un esprit influençable comme le vôtre soit sensible à cette propagande et qu’il ait du mal à simplement concevoir que dans un pays voisin de la France on puisse penser différemment.

      1. @tschok:
        .
        On ne parle pas d’étrangers dans leur ensemble, car ce serait effectivement un incroyable amalgame.
        Mais parmi cette masse d’étrangers, disons objectivement que les attentats islamistes sont plutôt commis par des musulmans que par des maronites.
        Un aspect qui a quand même tendance à focaliser l’attention sur les pratiquants de cette religion qui étant aussi devenus ou nés français, ne renient pas franchement l’action de leurs paire fanatiques en France.
        Il suffit voir les marches blanches qui furent organisées à Toulouse pour honorer la mémoire de Merah « honteusement assassiné sans jugement par la police, car il en savait trop »…
        .
        La solidarité de la communauté musulmane avec le fanatisme et radicalisme prôné par le salafisme (voire le wahhabisme…) d’où sont issus des mouvements tels daech, al qaïda etc… s’exprime évidemment de façon passive.
        Même s’ils existent aussi, il est clair qu’en France, on ne voit pas trop de soutiens publics des musulmans aux terroristes de daech.
        .
        Par contre, l’expression de cette solidarité des musulmans en France avec daech s’exprimera de façon passive par le port de signes ostentatoires religieux notamment via des codes vestimentaires qui renvoient à leur culture d’origine et qui marque bien une interprétation fondamentaliste du Coran, aussi bien pour les hommes (djellaba/jilbab + kufi) que pour les femmes (voile intégral), histoire de bien souligner leur différence avec la culture du pays que les accueille : la France.
        .
        Le problème de cette attitude d’affirmation du fondamentaliste musulman par la défiance et le choix d’aller volontairement à la confrontation du regard des « infidèles », est qu’elle peut être interprétée comme une provocation par ces derniers.
        On voit d’ailleurs de plus en plus de gamins « du genre à tenir les murs » passer le « jilbab » sur leur survête de contrefaçon Lacoste dans une intention ouvertement provocatrice…
        Mais ce sont que des ados qui facilement influençables pourraient prendre gout à cette version d’un comportement antisocial qui pourrait dériver vers le djihadisme avec une simple attaque au couteau.
        .
        Une provocation de l’ordre du comportement antisocial qui ne trouve souvent pas son origine dans la religion en soit, mais dans des problèmes d’intégration classiques du genre absentéisme scolaire, délinquance, chômage, prison, perte de repères conjuguée à une éternelle solidarité familiale qui renvoie tout ça à « ce qui est au coeur de tous les problèmes » depuis la colonisation : « la France ce pays raciste » bouc émissaire et objet de toutes les haines.
        .
        Et l’expression de cette haine de la France et des français (car eux ne se considèrent seulement que comme « français de papier », leur coeur appartenant à leur pays d’origine), c’est le djihadisme.
        .
        Ce choix de codes vestimentaires est donc l’affirmation qu’il n’est pas question pour les intéressés de se soumettre à la culture du pays qui les accueille. Ils se marginalisent et s’enferment sans qu’on les y oblige dans un communautarisme, car ils ne sauraient avoir une telle attitude seuls. Ce genre de comportement fondamentaliste est l’antichambre du jihadisme.
        .
        Au delà de ceux qui sont nés en France, on devrait donc déjà, sans apriori ou préjugé, systématiser le prélèvement d’ADN de tous ces soit-disants réfugiés et autres clandestins qui entrent en France.

      2. Ce que je dis est avéré et vérifiable, pas selon votre délire de centriste sur les préjugés dont seraient atteints ceux qui pensent à droite. Une certaine immigration, pour être honnête, vous connaissez ce mot Tschok?, est très représentée dans la délinquance et criminalité dans tous les pays d’Europe ou elle se trouve. Je peux vous fournir des centaines d’articles récents.
        Vos caricatures et simplifications correspondent à votre esprit, pas au mien, donc je m’abstiendrais d’y répondre n’étant pas concerné.
        Je dis simplement qu’avant d’aller instruire au pays, ils feraient bien d’instruire des règles chez nous ceux qu’ils ont laissé entrer et qui y resteront.
        Prendre les autres pour des imbéciles ne vous dispense pas d’apporter de véritables arguments qui vous manquent cruellement.

      3. Le problème en france, on les forme mais ils restent donc les pays n’en profitent pas, voir le cas de l’afrique, par exemple

  2. quand on a 25 ans, de sexe masculin ( ou feminin… ), ce qui représente la majorité des migrants, on se bat pour son pays. 2 attaques en 1 semaine ( plus Cologne en janvier )…. L’Europe est devenue la poubelle du moyen orient.

    1. Vous êtes naïf et peut être volontairement ignorant, la Syrie est un pays où tous se bat contre tous…
      et des fois un individus change de camp selon la paie ou la victoire…
      Contre qui devraient ils se battre ? qui est l’ennemi dans ce pays ? l’étranger ? celui qui a une religion juste un poil différente ? Bachar, Daesh, Al Qaida ?

      1. Montaudran, votre vision est on ne peut plus confuse face à la complexité des clivages syriens.

        1. Confus, peut être mais certainement pas simpliste. Quand Olivier15 dit que les syriens de moins de 30 devrait se battrent pour leur « pays » on ne peut que se poser la question de quel est ce « pays »; Les Kurdes se battent pour un territoires à construire, Bachar se bat avec les russes pour garder la « Syrie utile », Daesh se bat pour garder les terres conquise et surtout les communications avec la Turquie et l’Irak. Dans l’esprit de Olivier15 c’est quoi se battre pour « son pays » en Syrie ? Contre qui ? Avec qui ?
          Nous ne sommes pas dans la France de 14-18 où une France se battait contre une Allemagne.

    2. « On se bat pour son pays ». Et avec quoi ? En leur crachant à la gueule ? On a largement dépassé le stade des combats pour celui de l’abattoir.

  3. Franchement faut pas rêver, les migrants n’ont aucune intention de repartir chez eux. La vie économique de nos pays, les avantages et aides sociaux, la liberté d’expression fait qu’ils n’ont aucune raison de repartir, surtout que je doute que leur pays retrouve rapidement la paix. Ca va être un gros bordel dans la région pour un bon moment, entre haine sunnites/chiites, haine entre les différentes régions de Syrie qui se sont tapé dessus durant des années, présence du dictateur El Assad, des groupuscules de Daesh et Al Quaida qui continueront à semer des attentats comme en Irak, sans parler des Kurdes/Peshmerga qui voudront leur indépendance (La Turquie est capable d’entrer en guerre en syrie pour ça, Erdogan ayant pété les plombs il en est capable), et je neparle pas d’un pays totalement ruiné et détruit.

    1. il faut donner des permis temporaires d’un an renouvelables,an par an, mais pas plus et laisser pisser les ong (qui commencent à gonfler en s’interposant en les lois votées par le peuple et appliquées par l’état) et assos qui eux , veulent nationaliser à tour de bras

  4. Les militaires allemands sont extrêmement sollicités par l’accueil des clandestins : points d’accueil, tri, hébergement, formation. C’est un peu leur « sentinelle » à eux. Je suis tiède à l’idée, et mes camarades allemands probablement encore plus. Cela sent l’effet d’annonce, et va apporter quelques nuisances dans leurs casernes. Mais ça peut être cohérent et apporter beaucoup d’influence à l’Allemagne sur le long-terme. A suivre.

    1. Bullsh!t. C’est le rôle des soldats de jouer au prof et l’assistant social? En réalité c’est un moyen pour la Bundeswehr de puiser dans un vivier de lumpenprolétariat pour baisser ses coûts de fonctionnement. C’est sûr que ça coûte moins cher de faire balayer la cour de la caserne par un réfugié syrien.

  5. madame la ministre n’est peut etre pas complètement dans son role, mais elle a le mérite d’ouvrir les débats et de susciter des questions intéressantes. Il n’y a malheureusement pas grand monde qui se projette dans l’après bataille et qui réflechisse a une structure militaro-civile ( du type de celle que les us mettent systématiquement en place en parallèle à la force armée ) pour l’après daech.
    il sera grand temps de geindre quand les allemands qui sont en retrait dans l’engagement militaire auront une longueur d’avance dans l’engagement civil.

    1. Et remporteront la majorité des contrats de construction comment on dit cynique en allemand ?

      1. Surtout que les contrat seront pour les Russe, Chinois et iranien.Nous européen nous auront rien.

    2. Surtout que, comme vous le dites, il faut bien faire quelque chose en attendant!
      On ne peut simplement « caser » ces centaines de milliers de migrants dans des containers. Quel que soit nos convictions, ils faut mettre en avant ceux qui peuvent apporter quelque chose. Au moins pour pouvoir montrer un exemple aux autres, et si possible passer d’un cas d’assitance à un cas productif!
      .
      Je doute cependant que la mission des forces armées soit compatible avec ces formations, même s’ils seront probablement plus efficaces que les universitaires qui ont pondu cette idée 🙂

  6. He bien voilà un projet qui a de quoi surprendre . J’aurai également tendance a penser que les allemands mettent un peu les charrues avant les bœufs en se berçant de douces illusions mais bon, allez ne soyons pas négatif …

    1.  » les charrues avant les bœufs »
      et pas la charia avant l’hébreu !

      Oui, je sais, c’est lourd, mais j’ai pas pu m’en empêcher. 🙂

  7. Et dire que le patron de l Europe c est l Allemagne officieusement permettez moi de rire enfin je sais pas si il faut rire ou pleurer……

  8. On peut traiter l’Allemagne de tout ce qu’on veut mais au moins ce pays tente de faire quelque chose de ces réfugiés, aussi amateur que cela puisse paraître.

  9. La niaiserie occidentale va causer sa perte . Un million de migrants non identifiés en Allemagne…et on veut croire qu ils vont gentiment rentrer dans leurs ruines et faire les vrp pour les produits allemands…idem pour nos canons en Irak on veut croire qu on fera des affaires après…la cofacé paiera et nous aussi..

    1. je vous parle des syriens et non des irakiens et afghans que je connais mal sur ce sujet précis.
      une grande partie des syriens exilée en Allemagne sont la force vive de l’ancienne syrie ( professions libérales, cadres, techniciens…) Ils se sont mis à l’abri eux et leur famille en attendant des jours meilleurs.
      une autre partie de cette middle-class exilée est au Liban.
      Le moment venu, ils rentreront chez eux et ce n’est pas stupide de placer ses pions maintenant comme veut le faire l’allemagne par cynisme comme le dit bob plus haut ou simplement par pragmatisme.

  10. L’enfer est pavé de bonnes intentions, et dans notre Europe grassouillette et repue ces dernières ne manquent pas….Ainsi l’armée allemande, façon bonne soeur, devient novatrice dans la lutte contre le terrorisme. (Je n’ai rien contre les bonnes soeurs mais enfin, chacun sa vocation.)

  11. quand va t’on fermer les portes du paradis et le porte monnaie tant qu’on y est ?

  12. Il n’y a pas beaucoup de remarques positives. C’est dommage, parce qu’on ne pouvait pas lire quelque chose de meilleur pour l’avenir de l’Allemagne. Si elle met la charrue avant les bœufs (ndlr : on mets des charrues devant des tracteurs parfois de nos jours), ce n’est pas grave, cela ne peut que précipiter la paix.

    1. « Il n’y a pas beaucoup de remarques positives. »
      .
      Comme il est plus facile de dire du mal que du bien, de quel côté croyez-vous que penchent les commentaires?

  13. Je vois se profiler les attaques « Grenn and blue »
    Danke, frau Ursula, wir denke noch and Sie.

    1. plutot « Wir denken noch an Sie » je pense ! Mais c’est vrai que nous pouvons la remercier pour tout ce foutoir !

  14. L’armée allemande devrait les former (de toute façon, l’armée allemande n’a rien d’autre à faire) à se battre en priorité avant de reconstruire.

  15. Les allemands et Merkel n’ont pas compris on dirait ,continuer à faire des frontrières une passoire , à accueillir s’est futur tueur en puissance !

Les commentaires sont fermés.